AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean Racine & sa cour d'admirateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





Invité


MessageSujet: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   15.07.11 15:12

Jean Racine



« Préface. »


Jean a 27 ans. Il partage sa vie entre Paris et Versailles, château dans lequel il fait ses représentations pour le roi qui le pensionne. Et il ne vit que pour le théâtre. Actuellement, il travaille sur une nouvelle pièce Andromaque et commence déjà à faire répéter ses comédiens dessus. A ce jour, il a écrit une seule pièce qui a eu un succès phénoménal, Alexandre le Grand.

« Caractère. »


Insouciant ~ Très cultivé ~ Libertin & Don Juan ~ Charismatique ~ Rancunier ~ Habile ~ Ironique ~ Fêtard ~ Débauché ~ Colérique ~ Doué ~ S’adapte facilement aux situations ~ Inconstant et infidèle.
Résumé

Né dans une famille de petits notables de Picardie mais orphelin très tôt, Jean a grandi dans les petites écoles de l’abbaye de Port-Royal. Il a été éduqué dans la stricte orthodoxie janséniste (mouvement religieux qui prône la prédestination devenu mouvement politique). Il reste à Port-Royal jusqu’à ses dix-huit ans où il est envoyé à Paris pour parfaire ses études de théologie. Il est en effet destiné à une carrière ecclésiastique. Mais il y découvre surtout la vie mondaine, les femmes et la débauche. Il écrit quelques poèmes, obtient des pensions mais ses premières pièces sont des échecs retentissants. Ce n’est qu’en 1665 qu’il connaît son premier triomphe, Alexandre le Grand qui cause à la fois une rupture avec Molière et avec ceux qui l’ont élevé (les jansénistes désapprouvent le théâtre).

Brouillons

- Des proches du mouvement janséniste/des religieux ou des hommes très pieux qui désapprouvent son théâtre et n'hésitent pas à le lui faire savoir. Voire même à lui mettre des bâtons dans les roues.
- Une personne de bonne noblesse qu'il avait rencontré avant d'être connu et qui lui avait prédit qu'il ne parviendrait jamais à être un dramaturge reconnu. Et surtout pas à égaler le grand Corneille.
- Des maîtresses, comédiennes ou non, amoureuses ou non. Certaines d'entre elles ont été des muses. Plutôt des ex, la vie amoureuse actuelle de Racine est assez compliquée comme cela !
- Une jeune femme qui a été enceinte de lui. Elle a soit choisi de se faire avorter ou a préféré garder le bébé auquel cas, elle ne cesserait de demander de l'argent au père biologique.
- Une ou deux personnes à qui Racine doit de l'argent.
- Voire quelqu'un d'assez riche et influent qui l'a aidé lorsqu'il était dans la pauvreté.
- Quelqu'un (homme ou femme) qui lui a prêté de l'argent au temps où il était pauvre (ou descendant de celui qui a pu prêter de l'argent) et qui prétend aujourd'hui que Racine ne lui a pas rendu... Ce que celui-ci nie ! Les deux se mènent une guerre juridique qui n'en finit pas !
- Autres à venir...



 ♕ Élite du royaume ♕
.

PHILIPPE D’ORLÉANS

ENNEMI HAUT PLACE → Comment Racine est-il parvenu à s'attirer l'animosité du plus grand mécène de France, amoureux des scènes et des vers ? Et bien c'est tout simple, Racine se trouve au centre de la guerre que se livrent Philippe d'Orléans et son épouse Henriette, Monsieur ayant pour principe de ne jamais aimer ce que Madame aime et vice versa. En conséquence, Philippe ne cesse de mettre des bâtons dans les roues du dramaturge, de lui nuire et de lui lancer des piques ce qui agace profondément Racine. Mais que faire contre un prince de sang royal ? Le pire est peut-être que Monsieur protège le grand rival de Racine, Molière et cherche à le favoriser. Reste donc à humilier cet écrivaillon de comédies et Monsieur se mordra les doigts de son attitude !


.

HENRIETTE D'ANGLETERRE

UNE PROTECTRICE → Comment Racine a-t-il réussi à se concilier les faveurs de la princesse la plus capricieuse du royaume ? Il l'ignore encore. Tout ce qu'il sait, c'est que la noble dame apprécie beaucoup ses vers et qu'elle le défend bec et ongles en particulier face à son époux qui préfère de son côté les pièces de Molière. Elle le finance, parle de lui au roi et organise les représentations de ses pièces à la cour. En bref, une vraie protectrice dont Racine est très fier. Qu'aurait-il pu rêver de mieux que l'intérêt d'une princesse ? Mais le dramaturge a fortement déçu Madame lors du dernier anniversaire royal : la duchesse d'Orléans avait prévu un petit cadeau pour le roi qui consistait en la présentation exceptionnelle de quelques scènes d'Andromaque. Mais cela a viré au camouflet contre le couple royal. Henriette a déjà tempêté contre son dramaturge au grand désespoir de ce dernier qui ne serait pas surpris qu'elle le raye définitivement de sa liste d'artistes dont elle est la mécène.


.

MARIE-THERESE D'AUTRICHE

EN FROID → Racine n'a jamais eu de relation très proche avec la souveraine mais il est très vite entré dans sa grâce en écrivant un poème élogieux à son égard à l'époque du mariage entre Louis et Marie-Thérèse quand il cherchait à se faire remarquer – ce qui a d'ailleurs réussi. Mais si la reine a toujours marqué une certaine faveur envers lui, cela a changé lors de la célébration de l'anniversaire du roi en septembre 1666. En effet, des vers malencontreux ont été prononcé à son encontre et la reine en tenu Racine pour responsable. Le dramaturge a présenté ses excuses mais il doit bien reconnaître que la reine continue à lui battre froid. D'ailleurs, elle souhaite qu'un poème soit rédigé en l'honneur de la naissance de sa fille mais au lieu de choisir directement Racine comme elle aurait dû le faire, elle a décidé d'organiser une petite compétition entre différents poètes ce qui vexe terriblement l'écrivain. Mais après tout... Il n'a plus qu'à gagner.


.

AMY OF LEEDS

DAME BLESSÉE A RÉCONFORTER → Pour le moment, Racine n'a que très peu de relations avec la favorite royale qui lui a cependant fait l'honneur de venir à ses représentations. Mais au retour d'Amy of Leeds, enfin libérée de son emprisonnement en Saintonge, le roi va demander au dramaturge de se rendre au chevet de la jeune femme dans le but de lui changer les idées en lui lisant de la poésie. Racine, dont la position est fragilisée par sa mésaventure de l'anniversaire royal, n'a d'autre choix que d'accepter et le voilà en compagnie de Ferdinand d'Anglerays auprès d'Amy ! S'ils ne parviennent pas à distraire la favorite, peut-être que leurs disputes et les piques qu'ils ne manqueront pas de se lancer lui arracheront un sourire ? En tout cas, Racine va sentir grandir une certaine affection pour la jeune femme... Qu'en est-il du côté de celle-ci ? Sera-t-elle assez reconnaissante pour offrir sa protection au dramaturge ?


.

MOLIÈRE

RIVAL SUR LES PLANCHES → Pourtant tout avait bien commencé entre les deux hommes... Molière et Racine se sont connus grâce à des amis communs, La Fontaine et Boileau et entre les deux amoureux du théâtre, un fort lien d'amitié s'est rapidement noué. Racine écrivait les pièces tandis que Molière les mettait en scène et les jouait avec sa troupe. Ils ont fait face à l'échec de La Thébaïde ensemble et devant un verre d'alcool fort. Bref tout allait bien jusqu'au jour où ils se sont disputés sur la manière de présenter la nouvelle pièce de Racine, Alexandre le Grand. Furieux, Racine a claqué la porte et a apporté sa pièce à la troupe de l'hôtel de Bourgogne dont il a pris la tête : leur Alexandre le Grand, joué juste avant la représentation de la troupe de Molière, a été un triomphe. Et les explications entre Molière et Racine ont rapidement dégénérées... Jusqu'à ce que Molière mette son poing dans la figure de son jeune adversaire. Depuis, ils sont rivaux sur les planches et se disputent les faveurs du public et des mécènes, cherchant à se nuire par tous les moyens...


 ♕ Noblesse française ♕
.

ANNE DE GALLERANDE

ANCIEN AMOUR & MÉCÈNE → Racine a fait la connaissance d'Anne dans ses premières années à Paris alors qu'il n'était qu'un jeune homme d'une vingtaine d'années sans le sou et à la recherche de gloire. A l'époque, il vivait grâce à son cousin Vitard dans l'hôtel de Luynes et servait d'amuseur au duc et aux amis de celui-ci lors des soirées mondaines. Il y lisait ses vers dans l'espoir de charmer l'assistance... Et cette belle marquise qui en faisait partie. Le jeune homme qu'il était est tombé fou amoureux d'Anne de Gallerande et lui écrivait des poèmes galants pour attirer son attention et la séduire. Et ses efforts ont fini par payer, la dame, malheureuse en amour, a plusieurs fois partagé sa couche avec le jeune poète. Leur passion a duré plusieurs semaines avant qu'Anne ne soit obligée de quitter Paris. Mais ils ne se sont jamais perdus de vue : Anne est aujourd'hui un mécène pour Racine et vient régulièrement à l'hôtel de Bourgogne pour suivre l'avancée de la dernière pièce de celui qui est maintenant reconnu pour son talent. Il n'y a plus d'ambiguïté entre eux ni d'amour seulement une grande affection mutuelle et une certaine complicité.



.

PHILIPPE-JULIEN MANCINI

CABALE → Aucune bonne relation possible entre ces deux-là, ils sont trop différents ! Et si l'un a été l'ami le plus fidèle – et même plus – de Monsieur, l'autre est détesté par le prince. Dommage, tous deux aiment pourtant les arts... [en cours]


.

AYMERIC DE FROULAY

ANCIEN RIVAL ET ALLIE DE CIRCONSTANCE → Ils auraient pu être bons amis sans nul doute. Et cela avait même fort bien commencé entre les deux hommes quand ils s'étaient rencontrés au salon du duc de Luynes où Aymeric était régulièrement invité et où Racine jouait les trublions. Mais une femme les a séparé : ce n'était pas n'importe quoi, Ophélie était belle, douce, intelligente et avait un fort caractère. Ils en sont tous les deux tombés amoureux mais c'est Aymeric qui s'est déclaré en premier et qui a épousé la jeune femme, laissant Racine seul avec son amertume. Jean est resté dans l'entourage d'Ophélie malgré sa douleur, sans rien avouer de ses sentiments, la voyant juste décliner jusqu'à sa mort en couches pour laquelle il tient Aymeric pour responsable. Cette sourde rivalité s'est donc éteinte mais leur deuil commun n'a laissé que froideur entre eux. Tout rebondit quelques années plus tard quand Racine retrouve les poèmes qu'Ophélie lui avait confiés pour qu'il les donne à un éditeur et qu'il décide de les faire publier. Aymeric, furieux, vient demander des explications mais les deux hommes sont butés et cela tourne court. Ils sont encore loin de se douter de qu'ils ont déclenché et ils vont sans doute devoir s'allier pour y faire face.


.

GABRIEL DE LA REYNIE

AMI TROP CURIEUX → Entre deux courtisans travailleurs gravitant dans l'orbite royale, La Reynie et Racine devaient forcément se rencontrer ! Et c'est une jolie amitié qui est née entre eux d'autant que Racine admire plutôt celui qui s'est donné une telle mission pour Paris. La Reynie sait que le dramaturge a fréquenté – et continue à le faire – les bas-fonds et s'intéresse donc aux informations qu'il pourrait y récolter. Mais il lui donné une marque de confiance en le faisant précepteur de son fils, le petit Florent que Racine apprécie beaucoup pour sa vivacité d'esprit et dont il a promis de faire quelqu'un d'instruit. Mais depuis quelques temps, leur relation s'est un peu crispée. En effet, La Reynie aimerait obtenir de Racine des secrets que dissimulent Port-Royal et les jansénistes. Si Racine a été rejeté par sa famille, il n'est toutefois pas encore prêt à livrer les noms de ceux qui ont tant compté pour lui.


 ♕ Espions de Sa Majesté ♕
.

FERDINAND D'ANGLERAYS

AIDE PRÉCIEUSE → Racine a fait la connaissance de Ferdinand par le biais de sa très chère Françoise d'Aubigné qui en est la fiancée. Quelqu'un qui aime la jeune femme et veut faire son bonheur ne peut être que quelqu'un de bien, n'est-ce pas ? Enfin, il le connaissait avant bien sûr, qui n'a jamais entendu parler du fou du roi ? L'homme d'esprit qu'est Racine, avide de conversations avec des gens cultivés et intelligents a tout de suite apprécié Ferdinand et trouvé en lui un interlocuteur parfait. Et même s'il en fait parfois les frais et s'en vexe au grand plaisir du fou, il adore les bons mots de l'intouchable de la cour et son humour dévastateur. Ces deux là font un duo détonnant quand il s'agit d'échanger des piques. Reste à savoir si cela fonctionnera avec la favorite quand il faudra lui changer les idées ! Mais Racine est surtout particulièrement reconnaissant envers Ferdinand : ce dernier a réussi à lui retrouver le manuscrit d'Alexandre le Grand qui lui avait été volé. En échange, il n'a pas eu le choix et a dû accepter d'auditionner la petite Blandine Pisdoe, la protégée de Ferdinand. Ce qu'il ne regrette pas d'ailleurs... Il s'est bien rendu compte que le visage de fou de Ferdinand n'était qu'une façade et que celui-ci rendait sans doute de grands services au roi mais il ne parle à personne de ses soupçons pas même au principal concerné... Cela ne le regarde pas. De plus, Ferdinand lui a promis de retrouver le coupable qui a gâché l'anniversaire du roi. Et il y ait parvenu ce qui devrait lui valoir la reconnaissance éternelle de Racine.. S'il n'y avait pas eu la fête des Longueville !


.

LUIGI DI PALIANO

AMI & PROTEGE → Un soir où Racine se trouvait dans une taverne parisienne, il a retrouvé son ami Ferdinand d'Anglerays accompagné de ce jeune Romain blondinet que le fou s'est empressé de lui présenter comme Luigi di Paliano. Étrange association que ces deux-là ensemble ! Visiblement ce Luigi avait déjà un peu bu car il se mit à lui lancer des boutades et notamment celle qu'il écrivait mieux que le dramaturge. Loin de s'en vexer, Racine a éclaté de rire et c'est ainsi que s'est scellée leur amitié. Ils ont ensuite discuté littérature tout le reste de la soirée et Luigi a fini par avouer qu'il écrivait lui-même. Depuis, Racine lui donne de bon cœur quelques conseils et le pousse à le lui montrer ses écrits. « Après tout, n'est-ce pas sensé être meilleur que mes pièces? », lui répète-t-il en riant. Il est en tout cas une sorte de maître spirituel pour le jeune homme, rôle bien nouveau pour lui mais qu'il apprécie. Un jour, il arrivera bien à convaincre Luigi d'accepter un regard critique sur ses œuvres. En attendant... Pourquoi ne pas s'amuser ensemble dans les tavernes et dans les fêtes ?


.

MARYSE D'ARMENTIERES

MÉPRIS RÉCIPROQUE → Racine est amené à croiser régulièrement Maryse puisqu'elle n'est autre que l'un de ses plus chers amis, Matthias de Calenberg... Et pour tout avouer, leur relation est loin d'être au beau fixe ! Maryse est une admiratrice de Molière et réprouve le mode de vie débauché de Racine que la cour connaît par le biais de rumeurs sur son compte. Quant à lui, il méprise sa bigoterie et les mines furieuses qu'elle arbore lorsqu'il est auprès de Matthias l'agacent plus que de raison. Cette guerre froide aurait pu continuer si Racine n'était pas venu au secours de la princesse qui sortait de chez La Voisin, agressée en pleine rue de Paris. Cette rencontre explosive a donné lieu à un pacte qui les lie toujours : si Maryse ne dit rien des fréquentations douteuses de Racine dans les bas-fonds de la ville, Racine se tait sur les visites de la jeune femme chez cette vieille de mauvaise réputation. Et Maryse doit faire contre mauvaise fortune bon cœur en accueillant le dramaturge chez elle. Mais Racine continue à se méfier sérieusement de Maryse... Ne dit-on pas que cette La Voisin est une faiseuse de veuves ?


.

CHRISTINE DE LISTENOIS

FEU JAMAIS ÉTEINT → Dès qu'elle a ouvert la bouche devant lui, Racine est tombé fou amoureux de la belle Christine. On les avait présenté l'un à l'autre à l'issue d'une représentation théâtrale et le jeune homme s'attendait à encore trouver une demoiselle qui admirait ses vers parce qu'il était de bon ton de les admirer. Mais au lieu de cela, on lui avait vanté l'imagination de la jeune femme. Et en effet, il avait lancé une phrase au hasard et elle s'était mise à broder toute une histoire autour de cela. Et au fur et à mesure qu'elle contait, il sentait son admiration et sa fascination grandir pour cette femme aux traits si fins, à l'air mutin et aux yeux si brillants. L'amour qu'ils portent tous les deux au théâtre et aux mots d'esprit n'a pu que les rapprocher si bien que peu de temps après leur première rencontre, ils partageaient nombre de leurs nuits et de leurs journées tous les deux, Racine ne cessant de l'écouter parler et d'encourager son imagination débordante tandis qu'il lui improvisait des vers galants. Combien de temps cela aurait-il pu durer ? Racine l'ignore car quelques mois après, Christine lisait en douce son manuscrit d'Alexandre le Grand dans lequel elle reconnut un personnage très proche de l'une de ses histoires. Et au grand désespoir de Racine, elle claqua la porte de l'hôtel de Bourgogne en jurant de se venger. Il ne l'a plus revue mais il lui reste la frustration de ne pas avoir entièrement assouvi son désir pour elle. Ils ont été amenés à se revoir plus tôt de prévu, tout d'abord dans une messe noire que Christine était chargée de démanteler puis à la fête des Longueville où un Racine, amer, a insulté la jeune femme. Celle-ci a donc écrit un pamphlet contre lui mais les explications... Ont terminé au lit ! Le feu qui consume Racine pourra-t-il seulement s'éteindre ?


.

ALAINA OF CORK

INFORMATRICE → Très franchement, avant l'anniversaire royal, Racine ne l'avait jamais remarquée et ne s'en portait pas plus mal. Mais depuis qu'il s'est ridiculisé devant toute la cour et a porté atteinte à l'honneur de la reine, il doit se racheter auprès du roi... Et celui-ci lui a demandé d'accomplir quelques petites missions pour son compte. Rien de très dangereux, juste se faire passer pour un client des messes noires et un acheteur de poisons. Et c'est la jeune Alaina qui doit lui transmettre les ordres et à qui il doit donner les renseignements qu'il a pu collecter. Racine, plutôt furieux de la demande royale mais à laquelle on ne peut dire non, se venge en étant exécrable avec Alaina : elle a choisi de faire mine de prendre des cours de théâtre ? Et bien, il est professeur bien exigeant et bien souvent, ces « cours » se transforment en disputes. Malgré tout, Racine accomplit ce qu'on lui demande bon gré et mal gré et transmet bien ces listes de personnes qu'il a croisées chez les empoisonneurs de Paris...


Dernière édition par Jean Racine le 28.07.13 18:45, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   15.07.11 15:12

 ♕ Main de l'ombre ♕
.

HECTOR DE VALOIS

LE PÈRE SANS VISAGE → A vrai dire, Racine n'a jamais rencontré Hector de Valois sinon lors de soirées à Versailles ou lors de fêtes. Pourtant, le duc est celui qui lui a fourni un revenu non négligeable au jeune homme lorsqu'il revint du Languedoc en 1661 sans avoir pu trouver de bénéfice ecclésiastique... Et cela Racine l'ignore totalement. C'est bien Hector qui est celui qui lui a confié sa petite fille, Éris, douze ans à l'époque pour qu'il s'occupe d'elle, lui donne une éducation digne de ce nom et la fasse entrer dans le monde du théâtre. Racine est loin de se douter de l'identité du père d’Éris, il n'a jamais vu son visage et se contente de communiquer par lettres avec lui. Mais il tente de suivre ses recommandations au mot près et pour le moment, Hector n'a pas eu l'occasion de se plaindre. Toutefois, les deux hommes risquent bien de se trouver face à face un jour ou l'autre. Il faut dire que le fait d'envoyer Éris régulièrement chez Hector dont il ne sait la paternité l'ennuie considérablement et qu'il commence à se poser des questions sur les intentions de l'homme...


.

REBECCA OF RICHMOND

FEMME INVISIBLE → Cette jeune femme, Racine ne la connaît que sous le pseudonyme d'Aurélia. Elle est arrivée à l'hôtel de Bourgogne après qu'il eût chassé avec pertes et fracas la costumière responsable du désastre de l'anniversaire du roi, allant jusqu'à la menacer de l'étrangler lui-même s'il venait à la revoir. La fausse Aurélia a même assisté à la scène. Racine l'a accueillie mais s'est vite désintéressé de cette demoiselle, ne prêtant guère attention au personnel sinon pour lui faire part de ses exigences en termes de costumes. Mais Aurélia s'est montrée particulièrement douée et possède de vrais doigts de fée si bien que Racine a cherché à la féliciter. Mais la donzelle semble l'éviter et il lui est impossible de parvenir à la croiser ce qui l'intrigue fortement. Est-elle timide ? A-t-elle peur de sa réputation de coureurs de jupons ? Il est bien loin de se douter que la pauvre a pris les menaces de mort sur son prédécesseur très au sérieux et qu'il la terrifie... Et l'annonce du meurtre de l'ancienne costumière ne risque pas d'arranger les choses !


.

MARIE-LOUISE DE CHEVREUSE

COMPLICE A LA LANGUE BIEN PENDUE → Racine a rencontré cette jeune femme grâce à l'oncle de celle-ci qui n'est autre que le duc de Luynes et ils ont tout de suite trouvé des atomes crochus. Le dramaturge ne peut qu'admirer la solide culture et l'esprit de la belle Chevreuse ! Une certaine complicité est même née entre eux... Et Racine est allé jusqu'à traîner Marie-Louise dans une taverne où il a fini passablement éméché, promettant monts et merveilles à la demoiselle qui a d'ailleurs dû le ramener elle-même chez lui tant il ne tenait plus debout. A l'heure actuelle, pour le taquiner, Marie-Louise ne peut s'empêcher de lui rappeler sa promesse de faire d'elle sa muse ce que Racine élude toujours. En bref, c'est une amitié toute simple qui les lie. [en cours]


 ♕ Noblesse étrangère ♕
.

HELLE DE SOLA

ÂME-SŒUR LITTÉRAIRE → Racine a souvent connu des coups de foudre mais jamais de cette nature... Et pourtant, dès les premiers mots de sa correspondance avec Helle, dès la première histoire qu'il a reçue d'elle et qu'il a dévorée, il a compris qu'elle était une personne exceptionnelle. Il la connaissait de réputation, on parlait de cette danoise vivant à la cour de Suède dans les salons. Et très vite, il n'a pas résisté et une correspondance s'est ébauchée entre eux. Ou plutôt un lien très fort s'est construit entre passionnés de littérature. Racine lui envoyait des vers pour avoir son avis de connaisseuse, elle ses histoires qu'il s'empressait de montrer dans les salons pour vanter son mérite. Quel n'a pas été son plaisir en apprenant qu'elle venait à Versailles ! Pendant des mois, il s'est préparé pour la recevoir. Et comble de surprise, à son grand ravissement, ce n'est pas une vieille femme aux cheveux blancs qu'il a vu apparaître mais une jeune demoiselle charmante, prompte à trouver des mots d'esprit qu'elle déclame avec un fort mais adorable accent du nord ! Depuis, ils se voient très régulièrement, Racine l'emmène dans les cercles littéraires, lui montre tout ce qu'il faut voir de Paris et de Versailles, prend soin de sa fille la petite Ellen entre autre. Il a une grande et profonde admiration pour cette dame si intelligente, si jolie et si joyeuse. Une vraie amie qu'il ne pourrait jamais trahir. Vraiment ?


.

MATTHIAS DE CALENBERG

VRAI AMI → Quel point commun pourrait-on trouver entre un riche prince d'Empire qui a grandi dans une des plus grandes familles d'Europe et un gueux toujours fauché plus habitué aux tavernes parisiennes qu'aux appartements versaillais ? A priori rien et pourtant, Matthias et Jean sont deux amoureux du théâtre et cette passion commune les lie assez pour qu'une véritable amitié, sans doute un peu étrange pour un regard extérieur, naisse entre eux. Quand Racine a du temps c'est-à-dire ne court pas les filles, n'a pas la gueule de bois ou n'écrit pas sa pièce, il aime retrouver Matthias pour partager les plaisirs de la conversation. Et il faut dire qu'avec un homme aussi cultivé et intelligent que le prince, on est loin de s'ennuyer ! Les deux hommes peuvent passer des heures à refaire le monde. Le seul point négatif ? L'épouse de Matthias qui désapprouve cette relation. Mais Racine a peut-être trouvé le moyen de la faire taire...


.

SOFIA DI PARMA

SŒUR D'ADOPTION → Comment est-ce que l'admirable Helle de Sola a pu sympathiser avec une personne telle que Sofia di Parma ? Racine ne cessait de se poser la question car pour lui, Sofia n'était autre qu'une de ces demoiselles de cour langue de vipère, frivole et sans doute un peu sotte... Bref, sans grand intérêt ! Quand il se rend chez l'italienne pour rendre visite à son amie et à la petite Ellen, il se montre courtois envers elle mais n'en pense pas moins. Et elle est peu ravie de voir un gueux chez elle. Mais un jour, Racine tombe sur les dessins de Sofia et cela le conduit à voir au-delà des apparences. Car derrière cette façade de superficialité, la jeune femme est d'une grande intelligence et dissimule son amour des arts. Et puis, elle ressemble un peu à sa petite sœur, Marie... Si bien que Racine se comporte de plus en plus comme un frère avec elle et veille un peu sur elle sans hésiter à la conseiller et à la gronder quand il l'estime nécessaire. Il l'apprécie beaucoup et cela le fâcherait de la voir se mettre dans des situations impossibles ! Il ignore pourquoi Sofia l'écoute, lui le simple gueux mais à vrai dire, se contente de vivre cette étrange relation sans penser au-delà !


.

WHITNEY OF DOVER

MAITRESSE ACTUELLE → Le séducteur qu'est Racine a toujours une nouvelle conquête qui l'obsède... Et Whitney est cette maîtresse du moment, une femme langoureuse qui l'attire irrésistiblement. Elle prend des airs de veuves éplorées à la cour mais le dramaturge sait bien voir au-delà des apparences et a deviné la femme pétillante, précieuse, sensuelle et pleine de charme qui se cachait derrière cette façade et qu'il a immédiatement voulu mettre dans son lit. La belle n'a pas résisté bien longtemps et depuis quelques temps, ils partagent d'agréables moments aussi bien à Versailles qu'à Paris, Racine est fasciné par la grâce de cette femme et la compare souvent à un chat lorsqu'elle se blottit contre lui. En elle il voit sa version féminine car comme lui, elle est totalement décomplexée de ses débauches. En bref, aucun sentiment ne les lie sinon ce désir l'un de l'autre qui les brûle lorsqu'ils se voient.



.

ALIENOR DE WITTELSBACH

QUIPROQUO DIGNE DE MOLIERE → Si Racine savait... ! Quand il va rendre visite à Isabeau dans ses ateliers de couture, il aime bien s'arrêter quelques instants pour discuter avec les jeunes femmes qui travaillent pour son amie et tout particulièrement pour taquiner cette jeune femme d'une blondeur époustouflante. Elle est toujours si aimable et si délicate... Pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas une gueuse mais une princesse d'Empire ce qu'il vaut mieux que Racine, qui se comporte avec la plus grande familiarité avec elle, ignore. Quant à Aliénor de Wittelsbach, impossible de la rencontrer même si on a loué devant lui son intelligence, sa culture et le mécénat qu'elle apportait aux arts. Pour le moment, Racine, la prenant pour une dame suffisante, n'y prête guère attention.


.

MATHILDA DE COLOGNE

FAUSSE GUEUSE & ADORABLE MENTEUSE → Racine n'a aucune idée de l'identité de cette jeune femme et c'est mieux pour elle ! Il a croisé Mathilda dans une rue de Paris alors qu'elle était déguisée en gueuse et l'a prise pour une de ces jeunes filles que l'on envoie dans la capitale encore jeune et pas bien dégourdie. Et comme il l'a déjà fait pour tant de ses comédiens, il lui a tendu la main à un moment où elle se trouvait en difficulté. La jeune femme a saisi l'occasion pour lui demander de la former pour le théâtre et Racine a accepté même s'il n'a pas beaucoup de temps libre et s'il a déjà un bien trop grand nombre de comédiennes dans sa troupe... Après tout, c'est comme les conseils qu'il lui donne pour s'en sortir dans Paris, il ne lui offre que des armes pour s'en sortir ! S'il venait à apprendre qu'elle se joue de lui, ça chaufferait !



 ♕ Comédiens ♕
.

ERIS D'ORIVAL

PROTÉGÉE & AMOUR IMPOSSIBLE → Racine a vu la petite Éris pour la première fois cinq ans auparavant alors qu'elle descendait d'un carrosse, un peu effrayée, toute droit venue de son couvent de province pour vivre à Paris sous la bonne garde de celui qui était encore totalement inconnu du public, à la demande du père de la jeune fille. Racine s'est occupé autant qu'il le pouvait de sa petite protégée qui l'a suivi comme son ombre pendant toutes ses années, vivant dans les coulisses des théâtres avec lui, apprenant le métier de comédien en voyant les autres sur scène. Racine a toujours veillé sur elle comme sur sa propre fille et l'adore plus que toute autre personne au monde. Le premier qui lui voudrait du mal ferait mieux de se méfier. Néanmoins, il a toujours eu un certain mal à réellement la cerner... Et les derniers événements ne font que confirmer ce sentiment. Mais malgré tout ce qu'elle peut lui faire, toutes les trahisons ou toutes les blessures, il ne peut que lui pardonner car il l'aime sincèrement et sera toujours là pour la soutenir. Depuis quelques temps, le sentiment qu'il lui porte a changé de nature et Racine s'est surpris à la trouver belle et désirable, en bref à l'aimer non comme une fille ou comme une sœur mais comme une potentielle amante. Ce cœur qui bat plus vite quand elle est là en est une preuve, non ?


.

ARNAUD LEGRAND

CHEF DE LA TROUPE → C'est Arnaud qui a frappé à la porte de l'hôtel de Racine quelques années auparavant pour lui demander un travail et un toit. D'abord réticent mais séduit par son culot, Racine a accepté de l'écouter. Et Arnaud, sans doute à bout de nerfs, lui a raconté toute son histoire et les malheurs qu'il a vécus. Racine, touché, surtout parce que lui aussi a été rejeté par sa famille, lui a proposé de rentrer dans la troupe après lui avoir découvert un vrai talent pour cela. Et Arnaud a très vite montré sa place phare au sein de l'hôtel de Bourgogne, gravissant les échelons pour finalement occuper le rôle principal des pièces de Racine. Il a un goût très sûr et se montre doué pour la mise en scène de telle sorte que Racine se repose beaucoup sur lui et accorde une grande confiance en ses jugements. En l'absence du maître, c'est Arnaud qui a la direction de ses camarades et les fait répéter. Ces derniers temps, Racine s'est encore rapproché du jeune homme car il a été blessé des attaques de ses anciens maîtres contre lui. Les deux hommes se soutiennent mutuellement et ont une grande admiration l'un en l'autre. Le dramaturge a bien deviné les sentiments qu'éprouve Arthur envers la petite Charlotte et l'encourage de manière discrète à se déclarer. Arnaud mérite bien un peu de bonheur !


.

BLANDINE PISDOE

CHOUCHOUTE → Pourtant tout avait plutôt mal commencé pour Blandine que Racine ne connaît que sous le pseudonyme de la belle Iole... Venue de la troupe Molière, elle s'était présentée à lui grâce à la recommandation de Ferdinand que Racine n'avait pu refuser, ayant une dette à l'encontre du fou. L'audition elle-même s'était terminé en vraie joute verbale, à coups de vers de ses pièces. Mais Racine avait reconnu son grand talent et l'avait engagée avec grand plaisir, sans toutefois le lui montrer. Leurs relations ont bien failli se dégrader suite à l'erreur de Blandine lors de l'anniversaire royal mais pour une fois, le dramaturge a fait preuve de mesure et a reconnu qu'elle n'y était pour rien... Et il faut bien dire qu'il ne peut pas se priver de son Hermione ! Blandine est absolument parfaite dans ce rôle, elle joue la tragédie avec une émotion à fleur de peau qui arrache bien souvent des frissons voire quelques larmes à un maître pourtant blasé depuis le temps qu'il fait du théâtre. Cela l'intrigue plus et il cherche discrètement à en savoir un peu plus sur le passé de cette mystérieuse Iole... Voire à connaître son vrai nom... Pourquoi est-elle toujours gantée ? En tout cas, Blandine est vraiment la comédienne favorite du maître qui accepte qu'elle se montre énergique avec lui et qu'elle lui fasse des reproches dans le but de le faire sortir de sa déprime latente sans chercher à répliquer. Deux chiens et chats qui s'admirent et s'aiment beaucoup mutuellement sans l'avouer.


.

CECILE CODRON

BARATINEUSE → Cécile est la plus insaisissable des comédiennes de Racine et certainement celle qui est le moins à l'hôtel de Bourgogne même si le maître ignore qu'elle continue son ancien travail de serveuse à côté des répétitions. Mais il s'aperçoit bien qu'il voit rarement sa bouille malicieuse dans les couloirs de l'hôtel. Elle, il l'a repérée dans une taverne de Versailles alors qu'il s'était arrêté pour y passer la nuit, ayant manqué la dernière voiture pour Paris. Il l'observa longuement alors qu'elle racontait des aventures extraordinaires devant un public médusé par sa malice et son assurance. Aussi lorsqu'elle s'arrêta de parler, Racine ne put s'empêcher d'applaudir ce petit bout de femme avant de lui proposer de le suivre dans sa toute nouvelle troupe de l'hôtel de Bourgogne. Elle a accepté, le théâtre lui permet au moins de vivre par procuration des existences fabuleuses. Mais Racine ignore qu'elle rêve de bien autre chose...


.

JULES MORIN

AMI DE DEBAUCHE → Jules c'est le petit gars qui au bout milieu d'une soirée où Racine était bien éméché s'est hissé sur une table pour déclamer une longue tirade de Shakespeare, cet auteur anglais dont on venait de traduire les vers. Le maître n'apprit que plus tard que Jules n'était autre que le fils de deux comédiens reconnus. Impressionné par sa maîtrise, le dramaturge l'a invité à sa table et ils ont passé une soirée de beuverie ensemble partageant leur goût pour les jolies femmes, la bonne boisson, le théâtre et les conversations avinées, comme s'ils étaient deux vieux amis. Aussi Jules eut très vite son entrée dans la troupe de Racine. S'ils ne partagent plus de soirée de ce genre ensemble, Racine a gardé une certaine complicité avec lui et ferme les yeux sur ses cernes et les nombreuses nuits où il découche. Tant que cela ne met pas en péril la pièce bien sûr !


.

LUCAS LEFEBVRE

TIRE DU RUISSEAU → Décidément, Racine déniche ses acteurs dans des situations bien cocasses... Et sa rencontre avec Lucas en est un exemple parfait ! Un jour qu'il déambulait dans les rues de Paris, Racine est tombé sur une triste scène telle qu'on en voit souvent dans la ville : un maître des métiers venait de mettre l'un de ses employés à la porte et l'employé en question suppliait son patron de le garder. Sauf que Lucas, puisqu'il s'agissait bien de lui, se mit à déployer une argumentation complexe, à décrire ses conditions de vie bien noires, en bref à démontrer sa profonde maîtrise de la parole. Cela ne parvint pas à apitoyer le maître mais Racine s'empressa de proposer à Lucas de passer une audition pour faire partie de sa troupe. Au départ, le jeune homme refusa mais se ravisa juste au moment où Racine, un peu déçu allait s'en aller. Audition réussie haut la main, d'autant plus qu'il n'y avait pas d'autres concurrents, même si Lucas avait encore beaucoup à apprendre. Racine a toujours fait en sorte de l'aider à trouver sa place. Néanmoins, Lucas est peut-être l'élément le plus faible de la troupe surtout qu'il n'a guère la passion des planches. Dangereux quand on sait que des comédiens viennent régulièrement frapper à la porte de Racine depuis que celui-ci est devenu célèbre...


.

MATHILDE EVEN

ANCIENNE FAVORITE → Ah Mathilde... En voilà une femme de caractère qui sait ce qu'elle veut ! Elle est l'une des seules qui a quitté Molière au moment de la dispute entre celui-ci et Racine pour le suivre jusqu'à l'Hôtel de Bourgogne où elle est devenue la vedette, jouant le principal rôle féminin. Il faut dire qu'elle avait réussi à entrer entre les draps du lit de Racine à l'époque et qu'il l'a aimée pendant quelques temps jusqu'à ce qu'il se lasse de sa morgue, sentant bien qu'il n'était qu'un objet pour elle et ses ambitions. Depuis, Racine a beaucoup de mal à la supporter mais ne peut se passer de son talent et de son expérience, c'est pourquoi il ne réplique rien quand elle lui fait des scènes de jalousie ou cherche à le séduire à nouveau. D'ailleurs, il vient de lui annoncer qu'elle ne jouera pas les rôles des princesses dans Andromaque ce qui l'a mise folle de rage. Elle s'est bien juré de reprendre la place qui lui revient et en attendant de mener la vie dure à son ancien amant !


.

CHARLOTTE ROUSSEL

BONNE POIRE → Racine n'avait jamais prêté aucune attention à la petite Charlotte jusqu'à ce qu'Arnaud, tout excité, ne vienne lui annoncer qu'il avait déniché un vrai talent parmi les servantes de l'hôtel. Bon gré mal gré, le dramaturge a donc écouté la jeune femme lui déclamer quelques vers et a été séduit par son naturel et la grâce qui émanait d'elle. Aujourd'hui, elle fait partie intégrante de la troupe mais Racine, profitant de sa timidité et de sa profonde gentillesse, lui a délégué la fonction de veiller sur le bon déroulement de la vie à l'hôtel de Bourgogne, tâche dont elle s'acquitte avec grand professionnalisme. Le dramaturge a tendance toutefois à abuser un peu de sa bonne volonté mais pour le moment, elle ne lui a dit jamais non. Racine a également deviné les sentiments naissants entre Charlotte et Arnaud et les encourage en secret tant il juge que ces deux-là méritent d'être heureux ensemble.


 ♕ Sujets du royaume ♕
.

ROSE BEAUREGARD

ANCIENNE MAÎTRESSE & MÈRE DE SON FILS → Rose, c'est une jeune femme dont Racine a été fou amoureux... Au moins plusieurs semaines d'affilées. Il a fait sa connaissance dans une maison close où l'avaient traîné ses meilleurs amis de l'époque et a été subjugué par ce petit bout de femme au caractère bien trempé et qui était de plus une bonne amante. Il lui a écrit des poèmes, est retourné la voir quasiment tous les soirs et est presque devenu son principal client. Il était obsédé par sa chevelure, son regard et son sourire. Et lorsqu'il n'a plus eu assez d'argent pour payer les agréables soirées qu'il passait en sa compagnie, Rose l'a accueilli plusieurs fois gratuitement dans son lit. Puis, Racine, comme à son habitude, s'est lassé et au fil des mois, ils se sont perdus de vue. Et ne sont pas revus pendant des années. Pourtant Rose réapparaît aujourd'hui pour lui annoncer qu'il a un fils et lui demander de l'argent pour l'élever. Allons bon, pourquoi maintenant ? Et pourquoi est-ce que ça serait forcément lui le père ?


.

ISABEAU LACASSAGNE

CONSEILLÈRE CONJUGALE → Racine se souviendra toujours du jour où il a fait la connaissance de la petite Isabeau, seize ans à l'époque et serveuse dans une taverne mal-famée de Paris. Lui, à peine âgé de dix-neuf ans, était arrivé quelques mois auparavant dans la ville et avait sympathisé avec deux compagnons de débauche dont l'abbé peu catholique, François Le Vasseur, lequel lui demanda son entremise pour pouvoir adresser deux mots à celle dont il était tombé amoureux, autrement dit Isabeau elle-même. Râlant pour la forme, Racine prit prétexte de demander à la jeune fille son avis sur ses vers pour pouvoir l'approcher. Et Isabeau lui répondit avec une gouaille qu'il apprécia tout de suite. Et malgré les insistances de Le Vasseur, Racine n'a jamais parlé de son ami à la jeune fille mais n'a pas cessé d'aller la voir, s'attachant à sa personnalité, l'autorisant à lui donner ses critiques, lui racontant ses déboires amoureux et la suppliant de jouer la coursière pour lui. Cette drôle de relation s'est poursuivie jusqu'au départ impromptu d'Isabeau qui a laissé Racine un peu désemparé. Nul doute que les retrouvailles des deux complices vont être chaleureuses !


.

FRANÇOISE D'AUBIGNE

MUSE → Racine a fait la connaissance de la belle Françoise alors que celle-ci n'était que Mme Scarron et que lui n'était qu'un poète en mal de reconnaissance. Avec ses amis de l'époque, il se rendait souvent dans le salon de Scarron dont il appréciait grandement la verve et les écrits. Et puis, il y avait Françoise avec laquelle Racine a tout de suite sympathisé. Il l'appréciait pour sa grande intelligence et leurs conversations étaient une raison non négligeable de se rendre chez Scarron. Même après la mort du poète bossu, le jeune dramaturge n'a perdu son amie de vue et a toujours continué à aller la voir. Il sait qu'elle s'est retrouvée très seule et que leurs joutes verbales lui sont une bouffée d'air. Et même s'il ne l'avouerait pas, il ne manquerait leurs rendez-vous pour rien au monde ! Il est en tout cas ravi de voir que la jeune femme est fiancée et persuadé qu'elle va bientôt retrouver le bonheur même au bras d'un être aussi original que le fou du roi. Mais depuis peu, depuis le début de l'écriture de sa nouvelle pièce, Françoise inspire Racine. Tout en elle est Andromaque, ses gestes, sa posture, sa dignité, sa tristesse... Elle est une muse, Racine n'écrit plus que pour elle et lui donne désormais quelques cours de théâtre pour qu'elle soit prête à interpréter le rôle principal devant la cour.


.

VINCENT DAUGIER

MYSTÈRE → C'est Françoise d'Aubigné, une connaissance commune qui les a présentés l'un à l'autre et si on ne peut pas dire que le courant soit passé entre le dramaturge et l'homme secret qu'est Vincent, le premier, par amitié pour Françoise, a fait l'effort de le pousser à la cour afin qu'il réalise des toiles pour Versailles sous l'égide de Le Brun. Les deux hommes ont d'ailleurs été amenés à collaborer, Racine, en tant qu'historiographe, devant choisir les thèmes des toiles en question. Leur travail commun devrait d'ailleurs se poursuivre après la guerre car il serait bon de glorifier les victoires royales sur les plafonds de la Galerie des Glaces. Mais si Racine essaie de se rapprocher de celui qui a toujours plus de succès, l'invitant à l'hôtel de Bourgogne ou à la taverne, Vincent qui se méfie de ce que Racine pourrait apprendre sur son compte le fuit comme la peste, quitte à inventer des raisons abracadabrantes. Sans savoir que cette attitude même commence à mettre la puce à l'oreille du dramaturge qui se demande, non sans une certaine angoisse, s'il ne s'est pas fourvoyé en l'appuyant à la cour et si Vincent ne cache pas un secret qui pourrait mettre en danger sa propre carrière. Méfiance... Racine a des amis bien placés parmi les espions...


.

GRÉGOIRE MALAURE

FRELUQUET → Qui n'a pas entendu parler des pamphlets moqueurs envers la cour voire nettement anti-nobiliaires qui circulent en ce moment même à Paris ? Comme tout le monde, Racine a lu les mots en question et aurait sans doute pu s'en amuser étant donné qu'il a toujours été plutôt méprisant envers la noblesse sauf qu'il a lui-même été attaqué. Un écrit moqueur sur sa participation malheureuse à l'anniversaire du roi qui a rendu le dramaturge absolument furieux. Hélas pour Grégoire, le grand Racine n'est pas dépourvu de connaissances dans le bas peuple, bien au contraire et il a lancé ses comédiens à la recherche de l'écrivaillon dans le but de provoquer une rencontre pour lui faire ravaler ses pamphlets. Dommage pour ce Grégoire, il paraissait pourtant plutôt doué...


.

LOÏC CIXOUS

CRÉANCIER MENACANT → Racine a rencontré Loïc en 1661 au moment où il venait de terminer la rédaction de sa pièce La Nouvelle Julie et où il espérait qu'elle allait être acceptée par la troupe de l'Hôtel de Bourgogne. Avec sa gouaille et son culot habituels, il s'était adressé au jeune investisseur en lui promettant un part importante des revenus tirés du succès de la pièce s'il acceptait de la financer et donc de prêter de l'argent à Racine. Mais La Nouvelle Julie fut refusée et ne se monta jamais. Déprimé, Racine qui, par ailleurs, avait dépensé tout l'argent de Loïc à son propre compte, a alors accepté d'aller se faire investir d'un bénéfice ecclésiastique dans le sud et n'a jamais revu l'entrepreneur, allant même jusqu'à enfouir son souvenir au plus profond de sa mémoire. Mais Loïc a fini par réapparaître en 1665 et insiste désormais pour que Racine lui rembourse cette vieille somme ce que le dramaturge refuse avec hauteur, considérant que l'argent avait été investi et non prêté. Loïc n'a pas l'intention de se laisser faire et va jusqu'à le menacer de le traîner au tribunal... Pas sûr qu'il lâche l'affaire facilement... Quoi ? Vous trouvez que Racine attire les ennuis ?


Dernière édition par Jean Racine le 28.07.13 18:53, édité 59 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   15.07.11 15:25

feux enfer

Si nous parlions littérature et poésie?

Je reprends donc ce dont nous avions parlé succinctement.
Dans ses jeunes années, Paris, jeune homme désœuvré, ne sachant comment séduire la plus adorable muse de l'hôtel de XYZ, demande à Racine quelques vers.
Pourquoi lui? Mmmh...j'ai cru voir dans ta fiche qu'une certaine GDL t'avais introduit à la cour ^^

Mais quelques années/mois/semaines/jours plus tard, lorsque le succès de Paris n'est plus à faire, Racine décide de se réattribuer son propre mérite en clamant haut et fort que les délicieux vers du sieur de Longueville ne son en aucun cas de sa patte ^^

Le petit truc qui resterai à voir:
-Racine ferait cela pour reprendre la conquête de Paris? Celui-ci ne lui aurait évidemment pas donné le nom de la demoiselle et en s'en apercevant, paf!
-Si le fait s'est passé il y a quelques temps, Racine ferait-il cela uniquement pour faire un pied de nez au prince? Mais pourquoi?
-Je pense à un autre truc: Paris séduit la demoiselle qui ne le quitte plus et boit ses paroles en groupie. Racine la voudrait comme comédienne mais la jeune fille refuse, trouvant Paris bien plus amusant qu'un tragédien (ah ces greluches...). Agacé mais attiré par la muse, Racine frappe plus fort ^^

Voilou mes quelques petites idées Smile

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   17.07.11 22:50

Tu sais que j'adore quand tu utilises ce smiley feux enfer ? Razz

Désolée de mon temps de réponse mais à vrai dire j'ai pris le temps de réfléchir à tout ça. Bon aucune idée fabuleuse ne m'a traversé l'esprit mais mon cerveau est anesthésié en ce moment ^^.

Pour la rencontre entre Paris et Jean, aucun souci en effet. (Mais qui est donc cette GDL What a Face ?). Racine a également fréquenté des salons où il a pu croiser le prince alors qu'il n'était pas encore connu.
Bref, on est d'accord sur l'essentiel, Racine cherche à récupérer le mérite de ses vers. Personnellement, je penchais pour une histoire sentimentale. Je vois bien Racine, en parallèle de ses coups d'un soir, avoir des séries de coups de coeur pour des jeunes et jolies demoiselles même si ça ne dure jamais bien longtemps. Je pensais que Racine, en s'apercevant que Paris s'est servi de lui pour séduire une femme qu'il voulait lui même, aurait été furieux mais étant inconnu et la demoiselle en question étant titrée, n'aurait rien pu faire. Mais maintenant que le poète est reconnu, il cherche à reprendre la conquête de Paris. En rajoutant un aspect "jalousie" à l'affaire : Paris loué par son écriture et le poème en question (après tout, même les mots doux ne sont pas secrets...) ne veut pas perdre la face contre un Racine qui veut, lui, qu'on lui reconnaisse la paternité de l'oeuvre en question. Surtout si la jeune fille qui l'intéresse est devenue une groupie de Paris Razz ...

Je ne sais pas si tout cela est très clair et si ça te convient. Mais je pense que ce pourrait être amusant à jouer Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   17.07.11 23:58

Cela va être un post presque pour rien mais tant pis, je me lance.

Je me présente, Joséphine La Grange, comédienne de profession chez votre ennemi Molière mais amie avec une de vos actrices, Charlotte Roussel. Je pense qu'une fille de théâtre telle que moi pourrait intéresser un dramaturge tel que vous.
C'est là que se complique la chose car je n'ai pas de véritable idée à soumettre (je déteste arriver en disant "je veux un lien mais je sais pas quoi" mais sinon je vais oublier XD), quelques pistes peut être.
- Racine voudrait débaucher Joséphine pour l'intégrer dans sa troupe (surtout que j'ai fait de Jo' une sorte d'assistante personnelle à Molière, donc une personne importante à ses yeux)
- Jo et Racine auraient pu avoir une aventure dans les premiers temps où Jo était à Paris, sous la protection de Molière mais pas encore actrice, donc elle ne connaissait pas les visages à l'époque. Quelle surprise de voir qu'un de ses amants est l'ennemi de son patron !
- Racine aurait pu connaître Joséphine avant son arrivée à Paris, lors de son périple entre sa ville natale et Paris. Comme je suis restée vague sur cette période, on pourrait penser à tout et n'importe quoi, même des trucs tordus (surtout ça en fait Razz )

C'est un peu vague mais si tu es d'accord pour un lien, on pourra creuser davantage bien sûr Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   20.07.11 12:02

Bonjour ! What a Face

Savez-vous que je suis une fan inconditionnelle de vos œuvres ? What a Face Mais dans mon esprit de vengeance, j'ai eu la subite idée de vous jouer un vilain tour.

Je m'explique ...

Comme votre DC le sait déjà, moi et la Reine c'est pas vraiment le grand amour alors tous les moyens sont bons pour la mettre dans le caca ! Twisted Evil Ma récente idée est de mettre le Roi au courant d'une certaine potentielle liaison (et qu'elle entretient vraiment avec le meilleur pote de votre DC) ... et j'ai bien envie d'avoir rédigé un quatrain digne des plus beaux pamphlets que j'aurais discrètement glissé dans votre nouvelle pièce. Celle que vous êtes allé présenter au Roi. What a Face

Imaginez sa tête et son mécontentement à la lecture d'une telle chose. Twisted Evil Et je n'ose imaginer le votre lorsqu'en pétard, il demandera des explications sur la provenance de ce torchon.

Tremblant pour une éventuelle disgrâce et d'un refus catégorique de faire jouer votre nouvelle pièce, vous vous changeriez en espion en herbe pour apprendre qui vous a joué ce mauvais tour ... What a Face

C'est une base à étoffer bien sûr, mais dis moi ce que tu en penses ... Promis nos persos trouveront bien un jour un lien " positif " pour reprendre l'expression favorite de notre Paris national. PTDR

Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   21.07.11 21:53

Ce n’est pas du tout un post sans idées, chère Joséphine, au contraire ! Je comptais justement demander un lien avec la jolie comédienne du forum Wink.
Je suis allée lire ta fiche (que j’ai beaucoup aimée d’ailleurs) et je me suis rendue compte que Joséphine était arrivée très tôt au service de Molière. Or, Racine était, jusqu’à l’année précédente, l’un des meilleurs amis de Molière avant de le trahir. Joséphine a donc du jouer dans les pièces que Racine a écrites pour la troupe du Palais-Royal : La Thébaïde (sans succès) en 1664 et Alexandre le Grand en 1665 (c’est cette dernière qui a causé la brouille entre les deux hommes puisque Racine a préféré confier sa pièce à l’Hôtel de Bourgogne sans prévenir personne).
Du coup, voici à quoi j’ai pensé mais ce ne sont encore que des ébauches.
- On peut en effet faire une rencontre avant l’arrivée de Joséphine à Paris. Seul hic, c’est que Racine a finalement très peu voyagé. En revanche de 1661 à 1663 environ (on peut toujours s’arranger dans les dates), il se trouvait dans le Languedoc, son oncle lui cherchant un bénéfice ecclésiastique. S’il s’y est beaucoup ennuyé, c’est là qu’il a commencé à écrire La Thébaïde et qu’il a continué à vivre une vie de débauche. Je ne sais pas trop ce que pouvait faire ton personnage à cette époque mais on peut raisonnablement penser qu’ils ont pu se croiser. Après, l’un des deux a pu découvrir un secret compromettant sur l’autre. Autre suggestion, Racine a fait de Joséphine sa maîtresse en lui faisant tout un tas de promesses inconsidérées (du type lui écrire une pièce pour elle, lui donner un première rôle voire l’épouser, tout est possible ^^) mais sans en tenir aucune évidemment. Notons que cette idée peut être reprise sans la rencontre dans le Languedoc ^^.
- On peut sinon rester sur l’idée qu’il souhaite la débaucher même si pour le moment, Racine a déjà sa muse et l’actrice principale toute choisie de sa pièce en cours d’écriture, Andromaque.
- Ou alors plutôt ta deuxième idée. Racine devient l’amant de la demoiselle pendant la période où Molière et Racine sont amis mais depuis que ces derniers sont devenus rivaux, cela peut passer pour de la trahison de la part de Joséphine qui cache ce secret…
- Dernière idée en passant mais qui concerne plus ton personnage et la façon dont tu le vois, Racine est sensé avoir de nombreux bâtards. Joséphine aurait pu tomber enceinte et devoir avoir recours à une faiseuse d’anges en voyant que le dramaturge n’était pas du tout prêt à le reconnaître. Ce qui pourrait la conduire à le détester….

Bref, voilà ce que m’inspire un lien entre nous, j’attends ton avis avec impatience !

Quant à Milena, je ne sais pas… Vois-tu, je préfère les liens moins superficiels, si elle avait voulu devenir ma maîtresse, je ne dis pas mais là… Oui bon ça va, je sors ^^ à

J’aime bien l’idée de départ en tout cas. Mettre Racine dans l’embarras devant le roi le plongerait dans une fureur noire même s’il serait plus enclin à penser à un mauvais coup des jansénistes ou de Molière. Et j’imagine bien Racine aller présenter des extraits de sa nouvelle pièce Andromaque au roi.
Seul détail sur lequel il faut que nous nous mettions d’accord, c’est la façon dont Milena s’y est prise pour glisser son quatrain dans le manuscrit du dramaturge. La plus sûre façon d’approcher Racine et son hôtel, c’est de se glisser dans ses draps un soir où il a beaucoup bu mais il me semble que ce ne soit pas le genre de Milena… Et puis, il faudrait qu’il reste assez de souvenirs à Racine pour qu’il puisse vaguement la soupçonner… Tu avais une idée ?

Arf, on va dire que le lien entre Milena et Gabie n’est pas totalement négatif ^^.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   21.07.11 22:01

Jean Racine a écrit:

Quant à Milena, je ne sais pas… Vois-tu, je préfère les liens moins superficiels, si elle avait voulu devenir ma maîtresse, je ne dis pas mais là… Oui bon ça va, je sors ^^

Tu m'as fait peur sur le coup ! PTDR J'allais me suicider si tu pensais ça ... Puis j'ai compris après 15 secondes, à quoi tu faisais allusion !

Jean Racine a écrit:
J’aime bien l’idée de départ en tout cas. Mettre Racine dans l’embarras devant le roi le plongerait dans une fureur noire même s’il serait plus enclin à penser à un mauvais coup des jansénistes ou de Molière. Et j’imagine bien Racine aller présenter des extraits de sa nouvelle pièce Andromaque au roi.
Seul détail sur lequel il faut que nous nous mettions d’accord, c’est la façon dont Milena s’y est prise pour glisser son quatrain dans le manuscrit du dramaturge. La plus sûre façon d’approcher Racine et son hôtel, c’est de se glisser dans ses draps un soir où il a beaucoup bu mais il me semble que ce ne soit pas le genre de Milena… Et puis, il faudrait qu’il reste assez de souvenirs à Racine pour qu’il puisse vaguement la soupçonner… Tu avais une idée ?

Arf, on va dire que le lien entre Milena et Gabie n’est pas totalement négatif ^^.

Alors j'avoue que c'est le seul détail de ce lien qui m'échappe ... Il faut toujours coucher avec ces mecs c'est pas possible ! PTDR On va bien finir par trouver une raison ! scratch Je me creuse la cervelle de mon côté ... Euh Milena est une danseuse émérite, peut-être qu'elle pourrait participer à un espèce d'intermède dans ta pièce, ce qui déjà pourrait la faire entrer dans l'hôtel. Après dans son repaire, c'est une autre histoire ... J'y songe ! scratch

Oui pardon j'ai répondu en Amy, la flemme de changer de compte, bien qu'il va falloir que je le fasse pour la Reine Razz

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   21.07.11 22:39

Et je te réponds en Gabie, histoire de terminer la soirée en mode schyzo ^^.
J'y réfléchis aussi de mon côté mais l'idée de la danse est bonne Wink. Après Milena a pu profiter du monde et de la pagaille pour se faufiler jusque dans l'antre du maître...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   25.09.11 21:03

Je réfléchissais à un lien intéressant scratch

Et en relisant ma fiche, j'ai lu l'évidence Razz Ca peut être une base de départ :

Luigi écrit des nouvelles (quand il était enfermé chez lui, il avait un peu que ça à faire Razz ) et j'avais imaginé qu'il aurait pu s'improviser dramaturge en écrivant une tragédie, ou au moins un début. Le truc, c'est que c'est juste un passe-temps, il ne voit pas être publié ou voir sa pièce jouée sur scène.
Je vois bien Luigi et Racine se connaître car ils ont peut être le même cercle de fréquentation, puis lors d'une soirée dans une taverne ou autre, Luigi aurait pu raconter qu'il avait écrit une pièce.
Alors là, on peut prendre deux chemins !
1/ Luigi peut prétendre que sa pièce est mieux écrite que celles de Racine (l'alcool fait dire des bêtises c'est pas sa faute Razz ), et là on part sur un lien négatif !
2/ A l'inverse, Racine cherche à en savoir sur la pièce et aimerait vraiment en savoir plus. Bon là, je n'ai pas de sujet en tête mais je vois bien Luigi s'inspirer de Rome, sa famille et les vendettas Colonna/Barberini ...

Bon, c'est brouillon mais je pose une idée car Racine est vraiment intéressant, je pense qu'il y a matière à faire Razz

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   02.10.11 23:11

Désolée de mon temps de réponse mais je réfléchissais pour trouver quelque chose d'intéressant... Bon, ça n'a pas été un franc succès comme tu pourras le constater par toi-même mais mes neurones sont un peu fatiguées Razz

Pour la rencontre dans une taverne, aucun problème, Racine y est généralement toujours fourré What a Face . Après ce n'est pas un jeune blanc-bec qui lui ferait peur donc je le vois mal prendre la mouche si Luigi lui dit qu'il est meilleur que lui Razz . Il a quand même défié Molière et Corneille, un peu de respect ^^. Du coup, je le vois plutôt s'intéresser à Luigi, être sympa avec lui pour le pousser à lire sa pièce. Soit on partirait sur quelque chose de sincère, Racine pensant qu'il est vraiment doué et donc ça débouche sur une belle amitié. Soit Racine essaie de lui voler ses idées (enfin tout est relatif, Racine s'inspire uniquement de l'Antiquité ^^). Soit Racine se rapproche de Luigi pour agacer Lully car visiblement ce dernier ne l'aime pas d'après ce que j'ai pu en lire Razz . Ce sont les seules idées qui me viennent à l'esprit pour le moment mais je continue d'y réfléchir Wink.

Mais si tu as d'autres propositions ou si l'une des pistes que j'ai suggéré te plaise, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   16.10.11 23:34

Pas de soucis pour le temps de réponse je suis pas mieux ! Razz
Puis c'est pas comme si nos vies en dépendait !

Donc pour le point de départ, on est d'accord, la taverne Razz
Tes idées sont pas mal, surtout si on les additionne. Bon pour le vol des idées, ça c'est toi qui voit mais en tout cas, le coup de s'intéresser aux écrits de Luigi peut être sympa car il les montre pas, il ne trouve pas qu'il a du talent (on va dire qu'il en a, pas un génie non plus mais une jolie plume). Il pourrait se montrer réticent à exposer ses écrits mais après tout, Racine pourrait un peut être l'aider à le corriger ou le guider ...Racine en sorte de maître spirituel, c'est aussi improbable que Ferdi' en voix de la raison PTDR
Puis Racine pourrait bien voir que ça plait pas à Lully que Luigi soit souvent fourré avec le dramaturge. Racine pourrait pas trop comprendre pourquoi mais pourrait s'amuser à se rapprocher de Luigi juste pour faire chier son monde ... personne sait pour Luigi et Lully ou alors Luigi l'aurait dit quand il était un peu sous alcool Razz

Bref, je fais pas avancer les choses, désolé Razz

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   29.10.11 0:36

Non j'aime beaucoup ces idées : j'imagine trop Racine en maître spirituel Razz . Et ça pourrait lui donner une dimension intéressante le fait qu'il aide quelqu'un pour ses écrits, Racine est quand même particulièrement égoïste. Par ailleurs, je ne sais pas si tu as lu mais je devrais avoir un lien assez sympathique avec Ferdinand donc on peut peut-être ajouter cette dimension What a Face . Mais je ne sais pas trop comment : pour la rencontre ? Racine aurait pu croiser Ferdinand et Luigi alors qu'ils étaient en mission (je vois trop la scène où Racine, qui ne comprend à ce qui se passe, devient un gros boulet : « vous allez où comme ça ? », « oh, pourquoi il monte aux gouttières celui-là ? Ah non c'est moi qui ait trop bu ? ») et Ferdinand aurait été contraint de lui présenter son camarade. Après comment Racine aurait appris pour les pièces écrites par Luigi, ça reste obscur ^^. Sinon d'imaginer que Luigi et Ferdinand fêtent leur mission réussie dans une taverne avec Racine dans le coin et on repart sur l'idée d'un Luigi aviné qui raconte tous ses secrets au premier venu (devrait se méfier d'ailleurs Razz ).
Bref, je blablate mais ça ne change pas grand chose à tes précédentes propositions. Mêler Ferdinand à nos histoire te plairait toutefois ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   29.10.11 1:37

Juste un petit passage rapide pour signifier que si Luigi est d'accord, moi ça me va aussi, ça a l'air rigolo tout ça PTDR Racine, je répond à ton super message demain, t'as eu que des bonnes idées I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   30.10.11 11:59

Je suis pour mêler Ferdi' c'est marrant et ça peut créer des situations amusantes, genre Ferdi' (qui joue la voix de la raison de Luigi .. oui oui, assez improbable Razz ) qui donnerait des coups de coude ou couperait la parole de Luigi qui serait sur le point d'en dire un peu trop (je le vois trop bien pas tenir l'alcool, Luigi Razz ).
Mais j'adore l'idée aussi en tout cas Very Happy

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   31.10.11 14:44

Et bien c'est parfait, alors, on valide tout ça Wink . Et pour Lully, je préfère que Racine voit que Lully semble ennuyé de ses relations avec Luigi et s'en amuse puis découvre au fil du rp (ou pas) ce qui en retourne vraiment entre les deux hommes =).
Je vais essayer de rédiger tout ça dans l'après-midi Clin d'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   10.05.12 0:02

Et bien voilà What a Face ! J'allais dire mise à jour mais au stade où c'était, ce n'est plus une mise à jour, c'est plutôt, "ça y est, j'ai enfin fait ma fiche de liens au bout d'un an de présence ici".... Embarassed

Je remercie Luigi pour les codes (même si je ne t'ai pas demandé avant de te les piquer, j'espère que ça ne te gêne pas... Sinon tant pis Razz ), Cha pour son soutien psychologique (et qui peut témoigner que j'ai failli devenir folle à diverses reprises) et Lisa pour m'avoir mis la pression (parce que sinon j'y étais encore dans trois mois What a Face ).
Vous seriez adorables de faire l'effort de regarder si je n'ai pas oublié votre personnage et si le petit lien que j'ai rédigé vous convient Wink . En cas de problème, contactez moi au plus vite, je corrigerai immédiatement !

Sinon, je suis folle, si vous voulez un lien avec ce cher Racine, n'hésitez pas à venir me rendre une petite visite, je ne mords pas même quand j'ai trop bu What a Face


MAJ du 11/04/2012 : Ajout de Rebecca.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   16.07.12 23:23

Moi aussi je veux un lien Mr.Racine Smile

*Epoussette ses vêtements*

"Hum... Je me présente Apolline Beauregard, vous connaissez déjà ma soeur à ce que je vois, très bien même. Comme vous la fréquentiez de près je pense que la distinction entre elle et moi, vous sera facile, je suis son exact opposée PTDR ."

Je songeais à un lien assez simple, Jean allant souvent à Versailles pour ces pièces de théâtre, il aurait pu y faire par hasard la rencontre d'Apo, qui travaille au potager. De là serait né une amitié ou une inimitié, à voir selon ton ressenti pour mon personnage. Apolline étant de nature très tolérante et ouverte, elle apprécie directement ceux qu'elle rencontre. Son sentiment se précise avec le temps et surtout avec ce qu'on lui en renvoie en miroir ! A développer selon tes inspirations évidemment Clin d'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   19.07.12 22:46

Tu fais bien de passer me voir sur ma fiche de liens, étant donné le lien de Racine avec Rose... C'était obligatoire ! Pardon de mon temps de réponse mais je méditais tes propositions Razz . Je n'ai rien trouvé d'exceptionnel mais je peux peut-être lancer quelques pistes ^^.
Alors pour la rencontre à Versailles, ça me semble un peu compliqué car Racine n'y vient pas très souvent et lorsqu'il est, c'est surtout pour faire sa cour au roi et se comporter en vrai courtisan. Il se mêle aux gueux surtout à Paris Razz . Il faudrait le payer pour qu'il s'approche du potager PTDR . Après une rencontre au hasard, c'est toujours possible mais je ne vois pas trop comment... Remarque, ça peut être amusant si Racine croit voir Rose bosser à Versailles, il va penser qu'il a trop bu a des hallucinations PTDR .
Après, je pensais éventuellement à un lien par le biais de Rose. Racine a été l'amant de celle-ci deux ans auparavant, Rose prétend qu'il est le père de son fils. J'ignore si vous en avez parlé avec la joueuse de Rose, si Apolline est au courant... Parce que ça peut être intéressant si elle l'est de savoir ce qu'elle pense de Racine... Celui-ci est un peu réticent à jouer les papas, c'est peu de le dire PTDR . On peut peut-être jouer là-dessus ? Apolline peut chercher à convaincre Racine d'assumer ? ça peut être possible s'ils se connaissent depuis l'époque où il voyait Rose...
J'imaginais aussi un quiproquo parce que je trouve ça fun des jumelles Razz , Racine qui prend Apolline pour Rose... Se met à lui parler du gosse par exemple, à s'énerver. Du coup, c'est pas plus mal qu'il puisse tomber sur Apolline, d'après ce que j'ai compris, elle serait plus à même de calmer/rassurer Racine que sa sœur Razz . Et je cherchais justement une façon de lui faire "accepter" sa paternité. ça peut donner un rp sympa et un lien plutôt d'amitié, éventuellement si Apo est tolérante comme tu le dis =).
Désolée, je pars beaucoup sur cette histoire avec Rose mais ça me semble le plus logique... Et à dire vrai, Racine ne se lie pas facilement c'est pour ça que c'est mon perso qui a le plus de liens PTDR ), il prête peu d'attention au monde qui l'entoure et est assez égoïste (mais adorable quand même PTDR ). Il a tendance à préférer les femmes qui ont un fort caractère et le secouent un peu (comme Rose quoi PTDR ) donc je le vois mal approcher Apolline sans une solide raison scratch .

Voilà, j'ai lancé des idées un peu en fouillis car c'est pas très clair dans mon esprit non plus, j'attends d'avoir ton avis pour aller plus loin Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   20.07.12 1:48

Ouah !!! Que d'idées, toutes plus alléchantes les unes que les autres qui plus est ! ev

Tout d'abord je tiens à préciser que ce message n'apporte guère de réponse et je m'en excuse... Embarassed . J'ai envoyé un mp à Rose pour savoir, si justement Apo sait pour l'enfant et donc aussi pour le père (les deux sont intimement liés il me semble Cool ). En attente de sa réponse voilà ce que je peux te dire de mon côté !

• La rencontre... Oui je m'aperçois bien que les riches ne font pas de détours par le magnifique potager royal Sad Tant pis pour eux ils ne savent pas ce qu'ils y perdent Roi ! Si tu ne viens pas au potager, alors le potager viendra à toi. Non c'est pas celle-là ! NON Si Jean ne viens pas à Apolline, alors Apo viendra jusqu'à Racine ! Etant donné que les deux soeurs sont un peu, beaucoup en froid, ils seraient dur de concevoir une rencontre par l'entremise de sa jumelle. Par contre si les pièces du comédien ne sont pas à des prix exorbitants Rolling Eyes Apo aurait pu assister à l'une de ses représentations, deux suites possible !! (1) La jardinière est au courant de tout : pour sa relation avec Rose, l'enfant, le fait qu'il n'assume pas sa paternalité ! Tout en bref et elle l'aborde sous cet angle ! (2) La jardinière ne sait rien, pas l'enfant, pas la liaison avec Rose... PTDR Rien et là c'est le drame à nous de créer la suite de l'évènement ! Donc j'attends la réponse de Rose pour savoir sur quoi on part. Et la tienne pour savoir si l'idée de départ te séduit Very Happy

• En tout cas si Apolline est au courant il est sur qu'elle ira dans le sens que tu as énnoncé ! Rien ne la déplairait plus, que le père de son neveu, qui délaisse ce dernier ! Qui ne le reconnait même pas comme son fils en plus, honte sur lui affraid ! Si Apolline sait, gare à ses fesses elle saura lui faire assumer ses responsabilités !

• Avec les jumelles, je suis certaine que les quiproquos ne manqueront pas PTDR !

Jean Racine a écrit:
Il a tendance à préférer les femmes qui ont un fort caractère et le secouent un peu (comme Rose quoi)
Ok je note, a des tendances masochiste... Clin d'Oeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   29.07.12 12:42

Oups, je pensais avoir répondu Razz

Ravie que ces idées puissent te plaire What a Face . Pour la rencontre... Non, je ne veux pas que le potager vienne à moi mais Apo sans problème Razz . En effet, Alexandre le Grand est toujours en représentation, à Paris en revanche, par la troupe de l'hôtel de Bourgogne et il y a des places pour le peuple désargenté donc Apolline peut venir Razz . Comme je te le disais dans mon précédent message, je voyais bien Racine prendre Apo pour Rose et penser qu'elle vient lui demander encore de l'argent alors qu'il lui en aura déjà donné (c'est le rp que je suis en train de jouer avec Rose). Il peut donc s'énerver contre elle... A voir ensuite si Apolline est au courant de tout ou pas et si non, si ça ne dérange pas la joueuse de Rose que Apolline soit mise au courant de cette manière Razz .
Du coup, oui, je vois bien un rp où Apolline le secoue un peu, le fait un peu parler etc... Et le pousse peut-être à terme à accepter le fait qu'il soit papa Razz . J'aimerais bien qu'il émette le désir de voir son fils, c'est mon futur objectif PTDR . Mais si on part sur le quiproquo, notre topic peut déjà être très amusant PTDR

Bref tiens moi au courant de la réponse de Rose ici ou par mp Clin d'Oeil

Apolline Beauregard a écrit:
Jean Racine a écrit:
Il a tendance à préférer les femmes qui ont un fort caractère et le secouent un peu (comme Rose quoi)
Ok je note, a des tendances masochiste... Clin d'Oeil

Merci du fou rire PTDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   04.11.12 23:28

Bonsoir M. Racine Smile J'ai ouï dire que ma mention de l'Affaire des Sonnets vous avait plu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   05.11.12 22:17

Bonsoir Very Happy ! En effet, j'ai ouï dire que tu t'étais renseigné sur l'affaire des sonnets Siffle . Et étant donné que j'ai fait de même de mon côté, je me dis qu'un lien est indispensable Pervers

En revanche l'affaire des sonnets ne prend place que dans dix ans (oui, tu apprendras que quand je parle d'"aujourd'hui" c'est 1667 - ne pars pas en courant PTDR ) lorsque Racine présente sa Phèdre et je respecte les dates d'écriture de ses pièces (à défaut de totalement reprendre sa vie Razz ).
Cependant, il me semble évident de partir sur un bon lien d'inimitié What a Face . Tous les y conduisent : Mancini est l'ami de Monsieur, lui-même le grand détracteur de Racine à la cour et Racine est le protégé du clan Condé-Longueville qui est à la cour l'ennemi juré de ces "parvenus" de Mancini. On peut éventuellement songer à une raison directe de cette détestation : Racine aurait pu critiquer de manière acerbe un poème de Mancini ? Mancini aurait pu détester la dernière pièce de Racine (Alexandre le Grand) et le clamer haut et fort ? Quelque chose de plus personnel ? Une rivalité amoureuse ? scratch Ces idées ne me conviennent pas spécialement à vrai dire, j'y réfléchis.

Pour la suite, il y a aurait de quoi faire, je pense scratch . Sans refaire l'affaire des sonnets, on peut du moins s'en inspirer : Racine vient d'être fait historiographe du roi qui est une charge très honorifique et une grande distinction. Cela a pu créer des jalousies à son égard et de toute façon... Il ne manque pas d'ennemis, Monsieur et Molière en première ligne What a Face . Il ne me paraît donc pas idiot que Philippe se mette en tête de créer une sorte de "cabale", de complot contre Racine scratch Soit par des sonnets, soit autrement (manipulations, fausses accusations), ça reste à voir Razz . L'Andromaque va être présentée à la cour à la sortie de la guerre normalement Wink .

Tout cela est brouillon mais je ne voulais te laisser dans l'expectative, je continue à y réfléchir. Dis moi en tout ce que tu penses de ça, déjà Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   24.11.12 22:22

Mise à jour du 24 novembre 2012
Merci de me signaler tout oubli ou toute erreur au plus vite Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   05.01.13 0:29

Mise à jour du 05 janvier 2013
Merci de me signaler tout oubli ou toute erreur au plus vite  Very Happy  !


EDIT : Mise à jour du 28 juillet 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Jean Racine & sa cour d'admirateurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Racine & sa cour d'admirateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Racine & sa cour d'admirateurs
» Jean Racine
» Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫
» On apprend à hurler avec les loups. (Jean Racine) [Moira & Dagon]
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: