AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

Partagez
 

 Joséphine La Grange ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime01.03.13 23:41





Joséphine


La Grange




(Jessica Alba)





« Contre la médisance il n’est point de rempart. »

    ► 24 ans
    ► Comédienne de Molière, pour les rôles de coquettes, d'ingénues et d'amoureuses
    ► Française
    ► Mariée, mais en fuite
    ► Catholique
    ► Hétérosexuelle

(Comédiens)



♕  PROTOCOLE ♕ 
VERSAILLES : PARADIS OU ENFER ?

Versailles n'est vu que de loin, à peine va t'elle plus loin que l'Opéra. Si, elle a déjà vu les jardins et aperçut quelques salles en essayant de s'y aventurer avant d'être rattrapé par la peur de se faire attraper. Mais pour Joséphine, il s'agit d'un petit paradis, un écrin de luxe non loin des marécages. Jamais elle n'aurait pensé joué un jour ici, être applaudie par des nobles et parfois par le roi. C'est à Versailles dans ce magnifique Opéra Royal où la comédienne a l'impression d'exister et surtout là où elle oublie les soucis. Non, Versailles est un petit joyau même si elle ne s'y rend que peu de fois, connaissant davantage les rues parisiennes, la vie de la capitale. Mais Versailles lui donne toujours un peu d'étoiles dans les yeux …

COMPLOT : VÉRITÉ OU FANTASME PUR ?

Un complot ? Sans doute, mais comment une comédienne pourrait le savoir ? Elle a bien entendu un de ses camarades de troupe en parler, lui étant persuadé de la chose mais Joséphine a haussé les épaules. Cela ne la regarde pas, ce n'est pas son genre de se mêler à ce genre d'intrigues, ou alors elle le ferait à contrecœur. Elle n'a rien contre Louis XIV, ne l'a rencontré de près qu'une seule fois et a vu un bel homme, aimable et au bel esprit. Après, elle voit bien la misère populaire et se sent bien chanceuse de ne pas en faire partie, grâce à son cocon théâtrale et la protection du Frère du Roi, Monsieur.

COLOMBE OU VIPÈRE ?

Ni l'un ni l'autre. Point de colombe car Joséphine est comme toutes les filles, adore parler de tout et rien, et les autres sont souvent une source de conversation intarissable. Mais point vipère non plus car elle ne raconte jamais de chose pour faire du mal … Sauf sur cette peste de Mathilde Even mais elle est à part ! Sinon, non, Joséphine n'a pas envie de trop médire les autres, qui sait ce qu'on peut dire d'elle !

DES LOISIRS, DES ENVIES A CONFIER ?

- le théâtre
- la couture
- la lecture
- la danse


♕  HOP, RÉVÉRENCE ! ♕
► Milie
► 19 ans
► Esstientiellement les weekends
► Longue Vie Au Roi !
► Best RPG
► Très beau forum ! Et je vous adule pour recréer ce beau couple Ackles/Alba

Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime01.03.13 23:42


La femme

Comédienne

_________________________________________________

ACTE 1 ▬ L'enfance

Je me présente, je suis la conscience de Joséphine. Cette jolie demoiselle sur les planches ne vous racontera jamais d'où elle vient mais moi, si. Car il faut connaître son histoire, un peu banal sur certains points, assez tragique sur d'autre, un peu de joie au milieu mais un joli destin. Il commença non loin d'Avignon, dans un village à une trentaine de kilomètres d'Avignon, où Anne La Grange avait épousé un homme nommé Charles Mirard. Elle travaillait servante pour un seigneur voisin et lui était menuisier. Une histoire classique qui démarra lorsque Charles livra chez le seigneur le bois pour les travaux de son manoir et qu'il fit la rencontre d'Anne. Ils se marièrent dans l'année et formaient un charmant couple qui ne manquait pas de pas grand chose. Deux garçons naquirent de cette union : Baptiste et Marius. Le premier était un garçon sérieux, droit comme son père, le second plus rêveur et toujours dans la lune. Quatre ans après Marius vint enfin au monde la jolie Joséphine, qui sera l'unique fille de ce couple. Malheureusement, comme beaucoup de femmes à cette période là, Anne ne survit pas à ses couches et laissa un mari éploré et trois enfants, dont la dernière ne connaîtrait jamais sa mère. Joséphine a toujours entendu qu'elle ressemblait à sa mère mais elle n'en avait qu'un portrait pour s'en convaincre. Je vous le dis : elle est bien le portrait de sa mère ! Déjà enfant, elle était souriante et pleine de bonne volonté, aimant son père débordé entre le travail et la maison, ayant demander à sa sœur de les prendre certains jours.

Mais que pouvait faire ce travailleur acharné avec trois enfants ? Il se refusait de les abandonner ou les confier définitivement à sa sœur, il dut trouver le compromis de se remarier. Mademoiselle Jeanne Aubin était couturière dans la ville voisine et avait toujours trouver Charles charmant, rougissant légèrement lorsqu'il la saluait quand il travaillait dans l'arrière-boutique qui était endommagé par un vent violent. Lui la trouvait jolie, agréable et douce. Non, il ne l'aimait pas d'un grand amour mais elle ferait une bonne épouse, une présence maternelle pour ses enfants alors voici que presque dix ans après, il repassa devant l'autel pour un second mariage. Les enfants avait huit, six et deux ans, Joséphine ne connaîtrait que cette mère là, et l'appela d'ailleurs maman quand elle faisait ses premiers mots.

Une vie classique en somme. Jeanne avait quitté son métier de couturière à la boutique pour travailler à domicile et surtout s'occuper des enfants, devenir mère. Pour une petite fille comme notre future comédienne, elle aurait du être un modèle mais non. Plus elle grandissait, moins Joséphine voulait ressemblait à cette nouvelle mère qu'elle adorait mais qu'elle trouvait trop soumise. Le moindre mot de Charles lui servait d'ordre et elle s’exécutait à grande vitesse. Déjà à cette époque, Joséphine avait son petit caractère, le besoin de bouger et ne comprenait pas comment cette mère pouvait passer ses journées à la maison alors qu'il faisait beau dehors et que le soleil pouvait caresser son visage, se rouler dans la lavande ou aller se baigner dans le lac non loin de là. Chaperonnée par son cadet Marius, les deux enfants jouaient jusqu'à l'épuisement, avaient rassemblé quelques enfants du village pour monter un petit groupe, une troupe déjà. Tantôt cirque, tantôt théâtre, ils débordaient tous de créativité pour inventer des histoires ou des jeux. Marius jouait souvent les metteurs en scène et le chef de groupe, bien qu'il n'en avait pas la carrure, et les autres le suivaient en s'amusant. Tout n'était que rire, jeux et amusements. Souvent elle s'en souvient, sourit doucement à ces joyeux moments et donneraient beaucoup pour y revenir. Car grandir dispersait la famille. Baptiste était parti dans la famille de leur défunte mère car un oncle, joaillier, voulait prendre son neveu sous le bras pour assurer la relève en le formant. Lyon n'était pas le bout du monde mais c'était trop loin pour des enfants qui s’enlacèrent tendrement avant de se quitter et de ne pas se revoir avant de très longues années.

Les années continuaient de passer et la jeune enfant devenait jeune fille. Au fil des années, elle devenait de plus en plus jolie, gracieuse et gardait ce sourire et cette bonne humeur éternelle. Éduquée basiquement, Joséphine avait appris à lire et écrire par sa mère mais avait fait le reste seule, lisant tout ce qui lui passait sous le nez, de la gazette à la Bible, en passant par les quelques romans de la ville avant de chercher à en lire d'autres. A treize ans, elle avait trouvé un travail de servante chez une bourgeoise du village voisin. Ah, la veuve Laperdrix ! Nous pourrions vous en parler pendant des heures ! Veuve depuis dix ans, la cinquantaine encore belle, Madame aimait les jeunes amants et les belles choses. Elle avait un petit coté excentrique et sa maison l'était tout autant, ce qui amusait notre protagoniste qui découvrait de drôles d'objets mais surtout des dizaines d'ouvrages. Lorsqu'elle finissait son service, la veuve l'autorisait à lire quelques temps, jusqu'à ce que son frère Marius vienne la chercher. C'est là qu'elle fit son éducation seule, dans les romans et les vers de Corneille entre autres. Elle les apprenait par cœur pour les réécrire à la maison, le déclamer à Marius. Ce dernier avait trouvé un emploi de secrétaire au notable du coin mais n'aspirait qu'à être un artiste, publier ses nouvelles et un jour poser un pied dans les salons, être reconnu et monter à Paris où il serait un écrivain à la mode.

Tous se passaient bien toutes ces années, tout le monde vivait son quotidien sans trop de difficulté, sauf peut être Marius qui n'aimait pas comment les garçons commençaient à regarder sa sœur. Celle-ci devenait de plus en plus belle, laissant peu de jeunes gens indifférents. A quinze ans, Joséphine s'était laissée emporter par quelques romances platoniques sans donner de suite mais qu'il était bon d'être aimée. Peut être lisait-elle trop de romans chez madame Laperdrix mais c'est vrai qu'un peu d'amour ne ferait pas de mal dans son petit cœur d'adolescente ! Enfin, elle ne le montrait pas vraiment car la demoiselle avait sa fierté et ne se voyait pas courir après les garçons mais cela ne faisait pas de mal d'espérer un peu dans ce monde !

C'est à dix-huit ans que, à défaut d'amour, on lui parla mariage. Jeanne avait repris la couture dans la boutique et monsieur Marcel, notaire, avait déjà vu la jolie Joséphine et aurait bien voulu la marier à son fils Pierre, d'une année plus vieux qu'elle. Elle n'avait pas une grosse dot mais une telle union ne se refusait pas ! Joséphine n'était pas très emballée mais le futur époux n'était pas immonde et semblait bien éduqué alors, à défaut d'un mariage d'amour, elle pourrait avoir un mariage d'amitié. Le mariage fut simple mais beau, seul Marius ne voyait pas cela d'un bon œil. Baptiste, venu de Lyon, marié lui aussi, était content. Un nouvel acte s'ouvrait pour la nouvelle madame Marcel, qu'elle espérait prometteur.

ACTE 2 ▬ Le mariage

Changer de ville, de vie, de maison, d'entourage la perturba, c'était évident. Tout comme la nuit de noces où elle avait assez peur puisque sa belle-mère n'avait pas su bien lui en parler, bafouillant comme une ingénue et rougissant comme si elle racontait un pêché. Joséphine avait cherché conseil chez madame Laperdrix qui avait été un peu plus bienveillante. Ce fut la dernière fois qu'elle revit cette veuve avant un bout de temps, devant quitter son service pour suivre son époux. Être une femme au foyer, ce n'était pas du tout le genre de la belle ! Elle s'ennuyait tellement et tournait en rond dans la maison sans savoir quoi faire une fois que tout était propre et le repas fait. Elle cousait, elle lisait, elle tentait de s'occuper du jardin en y mettant un potager mais cela ne suffisait pas. Voyez vous, Joséphine avait besoin de parler à des gens, de bouger, d'un peu d'action mais elle se retrouvait un peu couper du monde, n'ayant pour compagnie deux fois par semaine de sa belle-soeur et n'allant à la ville que le mercredi en journée et le dimanche matin à la messe. Vraiment rien de palpitant. Parfois Marius venait la voir. Il publiait quelques écrits dans une gazette locale et adorait donner des exemplaires de ses nouvelles à sa jeune sœur pour qu'elle s'occupe. Mais il était rarement le bienvenu ici car Pierre avait des tendances jalouses excessives.

Plus les mois passèrent, plus cela était évident. Au bout d'une année de mariage, Joséphine avait bien senti qu'elle devenait de plus en plus sa prisonnière. Sa belle sœur ne venait plus qu'une fois par semaine, elle ne pouvait aller en ville que la matinée du mercredi seule, et le dimanche à la messe avec son mari. Plus le temps avançait, moins il avait confiance en elle. Pourtant, foi de conscience, elle ne donnait aucune raison à cela ! Elle ne regardait pas les hommes, n'avait pas d'amants, n'avait aucune fréquentation déplorable et on disait toujours du plus grand bien d'elle.

Deux ans après son mariage, Joséphine ne sortait que pour la messe où elle y voyait sa belle sœur. Elle était seule le reste du temps car Pierre travaillait avec son père. C'était affreux, cette solitude la pesait et elle en pleurait régulièrement. Cette détresse était vue par un homme logeant provisoirement dans le voisinage qui la voyait parfois dans le jardin, assise et l'air de porter tous les malheurs de la terre. Cet homme avait osé la rejoindre pour qu'elle lui conte ses soucis. La première fois, elle prit peur et se cacha à l'intérieur où elle s'enferma à clé. Cela arrivait les jours suivants avant que l'homme ne lui parle derrière la porte. Finalement, le lendemain, elle resta sur le pas de la porte, parla à peine. Cette histoire dura deux bonnes semaines avant qu'elle ne lui parle enfin. Puis d'en faire son amant. Je ne la blâme pas, le désespoir et la solitude peuvent faire des bêtises aux âmes les plus belles. Puis lui était si beau et si doux, bien loin de son mari qu'elle se laissa attendrir. Pourtant, là encore, point de grands frissons ou d'amour mais de tendresse et d'affection qu'elle attendait chaque jour. Cette histoire dura trois mois avant que l'homme dut remonter sur Paris, la laissant à nouveau dans la solitude la plus complète et dans le cauchemar.

Pierre était persuadé que son épouse entretenait une liaison avec un homme de la ville, ce qui était faux. Il avait menacé l'homme de le tuer, s'était battu avec lui et n'avait pas dit son dernier mot. Mais ne pouvant atteindre cet homme, il se vengea sur sa femme. Battue, maltraitée, le nez saignant, le corps couvert de bleus, des cheveux arrachés, des vêtements déchirés … Ce n'est qu'une maigre description de son état physique. Cet acharnement dura deux années …

Au milieu de tous ces coups, le couple couchait toujours ensemble et c'est après avoir été malade durant plusieurs jours que Pierre décida de faire venir le médecin pour qu'il l’ausculte sous ses yeux, sait on jamais si le médecin était aussi l'amant de sa femme ! La nouvelle tomba : elle était enceinte. Une excellente nouvelle pour l'époux mais la pire de toutes pour Joséphine. Elle refusait de mettre au monde l'enfant du démon ! Alors qu'elle grossissait au fil des mois, elle cherchait toujours un moyen de s'en débarrasser mais ne pouvait faire appel à une faiseuse d'anges, ne sachant pas où en trouver dans le coin et ne connaissant pas les bonnes personnes qui pourraient l'aider. C'est à six mois environ de grossesse qu'elle trouva l'idée en voulant le linge propre l'étage. Elle examina longuement les marches, pria de longues minutes pour que cela fonctionne, elle espéra même mourir ! Et elle se laissa tomber en arrière une fois en haut. La descente fut violente, bruyante et douloureuse, toutes les parties de son corps semblaient meurtris mais elle ne le ressentit pas longtemps car un coup à la tête la fit s'évanouir.

A son réveil, elle se rendit compte qu'elle était toujours en vie, mais que l'enfant n'était plus. Si vous saviez à quel point elle se retint d'éclater sa joie ! Bien sûr sa chute ne fut pas sans mal car elle dut restée alitée quelques temps. La croyant incapable de quoi que ce soit, Pierre baissa sa garde dans la surveillance de son épouse qu'il avait carrément enfermée dans la demeure, n'ayant même plus le droit d'aller dans le jardin, bouclant toutes les issues et les fenêtres. Mais en ce jour de mai où Joséphine se sentait un peu plus en forme, elle vit une occasion qu'elle ne reverrait jamais : une fenêtre ouverte. Faisant un petit sac avec deux-trois affaires, de l'argent volé à son mari et quelques babioles, Joséphine se faufila par la fenêtre et s'enfuit sans demander son reste ! Sans dire au revoir à personne, enfin à son père et sa belle-mère car Marius était parti en Italie pour quelques mois. Mais son mari ne mit pas longtemps à voir sa disparition et un homme fut sur ses traces. Dans une incroyable envie de vivre, de fuir, elle réussit à semer cet homme dont elle n'avait vu le visage qu'une fois alors qu'il était sur ses talons et fut satisfaite lorsqu'à Orange, elle ne le vit plus.

Maintenant, il fallait fuir loin et commencer une nouvelle vie. Remontant vers le nord, elle fit une escale à Lyon, mais sans voir son frère, l'observant de loin, elle ne voulait pas lui attirer des ennuis. Puis elle passa par Dijon avant de rejoindre Paris, la capitale où tous pouvaient être anonymes et démarrer une nouvelle vie. Joséphine Marcel, femme mariée n'existait plus, tout comme Joséphine Mirard … Elle avait décidé de s'appeler Joséphine La Grange, nom de jeune fille de sa mère.

ACTE 3 ▬ La théâtre

Paris n'était pas le paradis mais il y avait tant de monde qu'il était difficile d'y retrouver quelqu'un. Du moins c'est ce que pensait Joséphine ! Pour pouvoir vivre, elle se trouva des petits boulots, comme dans des tavernes avant de devenir couturière dans une petite boutique non loin de la Seine. Nous étions en 1664 et enfin, après des années effroyables, Joséphine retrouvait le goût de vivre, réapprenant la vie en société, parler à des gens, voir du monde, pouvoir se promener et se remettre à jour question lecture. Un peu de calme et tranquillité ! Enfin pas tout à fait …

Un soir d'hiver où elle avait fini le travail plus tard que prévu, Joséphine se dépêchait de retourner chez elle lorsqu'elle vit un homme allongé sur le pavé. Elle accourut vers lui, le vit agonisé et avant qu'elle put faire quoi que ce soit, il mourut dans ses bras. Elle ne le connaissait pas mais fut peiné qu'un jeune homme laissait peut être une femme, des enfants, une famille en ce monde. Mais alors qu'elle compatissait et lui fermait les yeux, un homme – un géant je devrais dire – arriva, arme à la main et semblait surpris de voir la demoiselle là. Apeurée, elle ne demanda pas son reste et se mit à courir, l'immense masse blonde à ses trousses. Non, elle ne voulait pas que cela recommence ! Personne ne semblait vivre dans les différents hôtels qu'elle dépassa, sauf une où elle gravit les marches et tambourina à la porte, surveillant la rue où l'homme n'était pas encore. Un homme d'une quarantaine alla ouvrir, fronçant les sourcils et voyant la détresse sur le visage de la belle, la fit entrer. Jamais elle ne remercia autant un homme que celui-là. Et pas n'importe lequel : Molière en personne. Elle lui expliqua ce qu'elle a vu, qu'elle avait peur que l'homme rôda encore dans le coin mais qu'elle ne voulait mettre en danger la vie de personne. Le dramaturge lui proposa un sofa pour la nuit, qu'elle soit tranquille entre ces murs. Le lendemain matin, alors qu'elle allait partir en remerciant une nouvelle fois son sauveur, Molière lui demanda si elle savait écrire, question où elle répondit positivement, avant de demander si elle avait une jolie écriture, où elle répondit oui une nouvelle fois. Ca tombait bien, son dernier secrétaire lui avait claqué la porte au nez et il avait besoin de quelqu'un, Joséphine n'aurait pas à sortir de l'hôtel si elle ne le voulait pas. Aussitôt dit, aussitôt fait, il lui attribua une chambre, les comédiens s'en allèrent chercher ses affaires et un nouveau travail s'offrait à elle. Parmi ce beau monde, Madeleine Béjart l'avait prise sous son aile, une femme si adorable, spirituelle et belle à l'aube de la cinquantaine.

Molière était un homme sympathique mais exigeant, ayant son propre monde et changeant d'avis comme de chemise, tantôt il trouvait la lettre prête à être envoyée mais dix minutes plus tard ne l'aimait plus ! Je ne juge pas, c'est sûrement ce qu'on appelle le caractère artistique ! Joséphine comprenait un peu mieux pourquoi l'autre secrétaire avait claqué la porte ! Mais elle était patiente et appréciait cet homme talentueux, bien qu'un peu étrange, et assistait aux répétitions lorsqu'elle avait fini, adorait voir la naissance des pièces, de les voir se mettre en forme. Elle put ainsi voir Dom Juan qui fit scandale ! Elle connaissait les vers à force de les entendre et alors que Molière montait sa nouvelle pièce, L'amour médecin, elle connaissait le rôle de Lucrèce car la comédienne répétait sans cesse non loin d'elle. Seulement celle-ci était tombée enceinte et avait été contrainte de partir, laissant un manque dans la troupe. Et alors qu'un soir se croyant seule, elle récita quelques vers, elle entendit qu'on lui répondit. Madeleine Béjart l'avait écoutée et aimait son ton, son naturel sur scène. Quel honneur ! Et celle-ci alla le rapporter à Molière, disant qu'il n'y avait plus besoin d'audition pour une nouvelle comédienne, qu'ils la tenaient. Et voici comment Joséphine La Grange devint une comédienne de la troupe de Molière, son nom de scène étant simplement Joséphine.

Sa vie changea et son entourage aussi. Faisant partie de la troupe à part entière, elle se sentit plus libre et avait l'impression d'avoir enfin sa place. Elle qui sortait peu, toujours avec la peur de revoir ce grand blond, elle retrouva un peu confiance. Grand bien lui fasse car elle fit la connaissance de sa grande amie actuelle : Charlotte Roussel ! Comédienne chez Jean Racine, devenu dramaturge à l'Hôtel de Bourgogne après avoir trahi Molière, les deux troupes se haïssaient, enfin surtout leurs chefs, mais les deux filles ne pouvaient que s'entendre, ayant un caractère similaire et une telle joie de vivre. Enfin quelqu'un à qui parler, se confier et tout dire ! Charlotte fut la première à tout savoir tout de la vie de son amie, la seule d'ailleurs à qui elle l'a dit. Une amitié indestructible où les filles vont s'applaudir mutuellement et s'adorent véritablement ! Mais il n'y a pas que de belles âmes chez Racine, il y a aussi cette peste de Mathilde ! Les deux demoiselles ne peuvent pas se voir, Mathilde cherchant à rabaisser sa rivale en l'insultant, disant à qui voulait l'entendre qu'elle se prostituait et qu'elle aimait cela ! A force, Joséphine n'en pouvait plus et se jeta sur la comédienne et elles se sont mit à se battre en plein Paris, séparés par leurs troupes respectives, continuant à s'insulter copieusement. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter !

Mais heureusement, Joséphine n'est pas comme cela. Au contraire, elle peut se montrer adorable et avoir la main sur le cœur. La preuve en fut un soir dans Paris, alors qu'elle rentrait, elle entendit un couple se déchirer, de la vaisselle se briser et un hurlement de femme à fendre l'âme d'un tyran. Curieuse, elle regarda par la fenêtre et assista à la gifle du mari à son épouse d'une rare violence. Se souvenant qu'elle avait vécu cela elle aussi, Joséphine fut touchée par cette scène et une fois le mari sorti de la maison, elle y cogna et a demandé à la dame si elle voulait être soignée, qu'elle avait tout vu. Monica di Murcia laissa la comédienne entrer, sa laissa soigner et écouta Joséphine. Quand un sujet la touche, la comédienne se laisse un peu trop emportée et la voici à parler de vengeance, qu'il ne faut pas se laisser faire par un homme de cette trempe, qu'elle avait connu cela. Elle ne vit pas le manège de Monica qui redoubla de pleurs en disant qu'elle n'oserait jamais se venger, des larmes de crocodiles bien sûr car elle voulait s'attirer la sympathie de Joséphine qui ne vit rien venir et lui promit de l'aider. Non mais parfois, elle n'a pas toute sa tête !

Comme ces derniers mois. Voilà qu'au printemps 1666, alors qu'il faisait beau, elle était partie se baigner non loin de Paris et y fit la plus belle rencontre de sa vie. Il était à cheval, beau comme un dieu et assez gêné, parlant aux jeunes femmes qu'il ne fallait pas se baigner là, mais n'osait pas les regarder, par pudeur sans doute, alors que les autres mousquetaires ne s'en privaient pas. Elle ne savait pas son nom mais il lui plut. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'il était mousquetaire et qu'il avait l'air haut placé. Elle voulut en savoir plus sur lui mais il était difficile de retrouver quelqu'un à Paris elle ne pouvait se rendre chez les mousquetaires ! Elle le revit à Versailles, lors d'une représentation du Misanthrope où elle jouait Eliante ce soir là. Elle ne pouvait pas rater sa chance et vint à lui. Enfin elle sut son nom : Alexandre d'Artagnan. Progressivement les deux jeunes gens commencèrent à discuter, en tout bien tout honneur bien sûr ! Mais cela n'était pas innocent de la part de Joséphine qui aurait tant aimé plus ! C'est en discutant avec Charlotte qu'elle apprit qu'il était marié. Quel grand malheur pour cette demoiselle qui avait le cœur qui battait enfin pour quelqu'un ! Elle chercha à ne plus le revoir mais elle était trop faible et céda bien vite à la pression de son cœur. Ce n'était pas correct envers l'épouse mais Joséphine se voulait égoïste. Mais ni l'un ni l'autre ne faisait le pas d'aller plus loin, Alexandre ne lui avait que caressé la joue avec ce beau sourire qui ferait fondre la neige.

Mais un bonheur, même éphémère, ne durait pas longtemps. Un autre mousquetaire vint à elle mais elle le reconnut de suite : il était l'homme qui l'avait poursuivi deux ans auparavant ! Olivier de Montalet, tel était son nom, la menaçait de la renvoyer d'où elle venait sauf si elle faisait une chose : coucher avec lui. Bien sûr qu'elle refusait ! Il était hors de question ! Mais il revint à la charge, le menaçant tout d'abord de briser sa carrière, sa vie. La dernière fois qu'il vint à elle, il lui dit que si elle ne faisait pas ce qu'il voulait, il dirait tout à d'Artagnan ! Comment avait-il su ? Bonne question mais si elle refusait, elle ne pouvait tout perdre. Elle pourrait s'enfuir, expliquer à Molière mais ne voulait pas perdre Alexandre, pour une fois qu'elle était amoureuse.

Ce fut le début de la descente aux enfers. Un soir où Alexandre lui avait donné rendez vous, son épouse fut tuée. Il fut aussitôt accusé du meurtre de celle-ci et disparut du jour au lendemain, laissant Joséphine en détresse. Où était-il allé ? Il n'était pas coupable puisqu'il était avec elle ! Mais qui la croirait ? Depuis quelques mois, Joséphine a l'impression de basculer à nouveau vers les enfers, avec Montalet qui lui tourne autour et cette Mathilde qui lui cherche des poux. Heureusement qu'il y a la troupe et Molière pour avoir de quoi lui faire oublier ses tracas, au moins quelques heures ! Il ne manquerait plus que son mari refasse surface …


Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime02.03.13 0:22

J'ai fini I love you

J'ai vu qu'il y avait une autre Joséphine mais elle avait l'avatar et une fiche avec un autre personnage, j'ai déduit qu'elle prenait pas Joséphine donc j'ai tenté ma chance. J'espère que ça vous plaira I love you
Revenir en haut Aller en bas
Paris de Longueville


Paris de Longueville

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime05.03.13 21:11

Bonjour Joséphine et bienvenue sur ATV **

En effet, il y a deux Jo' en lice, ce qui nous fait papoter en zone admin ^^ Nous trouvons une solution au plus vite et nous revenons vers toi Very Happy

J'espère qu'on ne te fera pas patienter trop longtemps, mais l'autre joueuse est un peu accaparée par ses études en ce moment Smile

Merci de ta compréhension et à très très vite!!

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime09.03.13 16:22

Je n'avais pas compris qu'elle prenait Joséphine, vu qu'elle avait l'avatar et le début de fiche de quelqu'un d'autre Embarassed

Je ne peux venir que les weekends en général, j'espère que quand je reviendrais, je pourrais jouer Joséphine **
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans


Philippe d'Orléans

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime13.03.13 13:39


Tu es validée !

Bienvenue à

Versailles !


Nous sommes désolées de t'avoir fait attendre mais le réglement stipulait que l'on devait attendre que les deux fiches soient terminées pour que nous puissions juger de qui prendrait le personnage. Dés que tu as fait ta fiche, nous avons contacté l'autre Joséphine mais elle n'a pas donné signe de vie, et nous ne voulons pas te faire patienter plus longtemps, deux semaines, c'est bien assez long Razz

Donc je te valide officiellement aujourd'hui comme la Joséphine du forum Very Happy Ta fiche est très bien rédigée, simple et fluide, j'aime beaucoup son histoire, la vision que tu en as eu et l'évolution naturelle du personnage. Tu as bien mis tous tes liens, en les développant comme il le fallait Very Happy Bref, tu as fait du bon travail Very Happy Tu es donc officiellement validée !

En attendant que l'autre joueuse revienne, je t'ai enlevé ton astérisque et mis un point à la place, moins disgracieux et moins voyant Clin d'Oeil J'espère que tu te plairas parmi nous **

Ci-dessous, tu as tous les liens pour te repérer sur le forum et si tu as des questions, n'hésites surtout pas à les poser Very Happy

Une fois la validation passée, il faut recenser ton avatar, puis créer ta fiche de liens et consulter celle des autres, remplir le point info et le consulter pour savoir qui fait quoi.
A partir de 50 messages, vous pourrez demander un logement et à 100 messages un rang personnalisé.
Viens faire un tour sur
le flood et n'oublie pas de mettre tes liens de présentation, fiche de liens et point info dans ton profil Clin d'Oeil





______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:


Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime13.03.13 18:29

Bienvenue à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime13.03.13 22:10

Sois la bienvenue Joséphine Pom Pom
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel N. de la Reynie


Gabriel N. de la Reynie

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Son travail est son seul amour...et éventuellement son fils!
Côté Lit: Quand il a le temps et qu'il est d'humeur, une dame galante et consentante, mais jamais elle devra passer avant sa charge!
Discours royal:



Justicier en chef
La perfection au masculin

Âge : 41
Titre : seigneur de la Reynie, lieutenant général de police
Missives : 260
Date d'inscription : 26/10/2012


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime13.03.13 22:54

Bienvenue parmi nous mademoiselle! J'espère que tu t'y plairas!

______________________

Joséphine La Grange ♥  897873RF3
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime14.03.13 23:30

Merci beaucoup de cette validation **
Je suis sûre que je me plairais, vous avez l'air tous si gentils Very Happy

J'ai une question : le joueur d'Alexandre vient toujours ? Car il n'a pas toujours lu mon mp qui date d'il y a deux semaines et n'est pas revenu depuis quelques temps Désolé de Lisa
Revenir en haut Aller en bas
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime15.03.13 1:07

Sois la bienvenue sur ATV, miss Jo' ! Very Happy Ta fiche était très agréable à lire ! Very Happy

J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous. Smile

Pour te répondre, le joueur d'Alex vient en dents de scie à cause de son boulot prenant. Mais nous allons le mettre au courant de l'envoi de ton mp pour qu'il te réponde vite. Smile Ne t'inquiètes pas. ^^

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime15.03.13 1:45

Oh une jolie comédienne, bienvenue à toi cheers . Je pense que Molière doit être content de voir s'étoffer ses troupes et je suis sûre qu'il y aura moyen de trouver quelque chose avec mon autre moi, un certain Racine Green

Fiche très agréable en tout cas ** . J'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésite pas à demander si tu as besoin de quoi que ce soit !

A très vite **
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime15.03.13 10:31

Une Joséphiiiiiiiiiiiiine ! ** ** ** Je plussoie les camarades, très jolie fiche que tu nous as pondu là, je suis heureuse de te voir validée **

Amuse toi bien sur ATV ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime16.03.13 0:31

YEAAAAAAH !!!!!

TOUT LE MONDE AVEC MOI ! cheers

BananeTEAM MOLIERE ! TEAM MOLIERE !!!!!!!Banane

PTDR Bref !
Bienvenue Joséphine !!! Very Happy Ravi de te voir dans ma troupe ! Ca manquait de personne Razz On va cogiter quelques trucs à faire à l'avenir Wink

Racine : PAS TOUCHE ! C'est ma Joséphine Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime16.03.13 12:21

Merci de votre gentil accueil **
J'avoue que j'avais peur d'un si gros forum ^^

Ouais Team Molière cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Joséphine La Grange ♥  Empty
MessageSujet: Re: Joséphine La Grange ♥    Joséphine La Grange ♥  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Joséphine La Grange ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le labyrinthe
» CLARA ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser