AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De la manière de s'élever dans la société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Vous, mes tendres agneaux
Côté Lit: Les nombreux billets que vous m'adressez!
Discours royal:



VIPERE de Versailles

Âge : J'ai l'âge de toutes les passions et de toutes les rumeurs.
Titre : Duchesse aux yeux et aux oreilles baladeuses
Missives : 702
Date d'inscription : 04/09/2009


MessageSujet: De la manière de s'élever dans la société   24.12.12 17:54

C'est dans l'un des salons que l'histoire commença. Vous connaissez les rumeurs. Cela commence par un fait, vu par quelqu'un qui n'a pas toutes les informations, et cela prend tout de suite un autre sens. Tenez, par exemple, ce geste de bonté que la reine a eut envers l'un des mousquetaires, cela ne peut tout simplement pas être gratuit! De plus, le jeune homme, par un concours de circonstance, se retrouve de service à ses appartements. Non, cela ne peut tout simplement pas être le fruit d'une coïncidence, du moins pas d'après les bruits de cour.

Citation :
Comtesse de X:
-Madame, vous savez la dernière? Ce qu'on dit à Versailles? Je vous jure, cela va vous surprendre! Quoique tout le monde doit être au courant à l'heure qu'il est.

Mademoiselle de Y:
Ah bon? Mais de quoi parlez-vous donc? Quelle histoire a bien pu m'échapper? Attendez... Parlez-vous de...?

Comtesse de X:

-Alors vous le savez déjà? Mais je voulais vous l'annoncer. Nous parlons bien de la reine et du mousquetaire, non? J'ai oublié son nom... On s'en moque, de toute manière. Celui qui ne quitte jamais la reine et à qui elle a acheté un nouvel équipement en entier. Je crois que nous n'ignorons pas ce que cela signifie, n'est-ce pas?

Mademoiselle de Y:

Nous parlons bien de la même chose alors. Son nom est... Rué... Rulier... Non, Ruzé! Il parait qu'il ne la quitte plus effectivement. La reine s'en est entichée cela en devient totalement ridicule. Mais comme si le fait de lui avoir acheté son équipement ne suffisait pas, figurez-vous qu'elle l'aurait, parait-il, fait muté à son service personnel, en tant que garde de ses appartements, pour l'avoir sous la main en permanence. Imaginez-vous cela?! Une reine de France! C'est bien un caprice espagnol!

Comtesse de X:

Moi qui croyais que la reine n'aimait que le chocolat, voilà qu'elle s'est prise une belle pièce d'homme tout de même! Service personnel? Voilà, ma chère, un joli euphémisme. Nous savons bien ce qu'il en retourne; il a probablement les clés de sa chambre. Je ne croyais certainement pas la reine aussi libertine. Le seul avantage des Espagnoles, c'est bien qu'elles devraient être fidèles à leurs maris, non?

Mademoiselle de Y:

Parlez plus bas! Imaginez qu'on nous entende. Enfin, je pense que toute la cour est au courant. Sauf peut être le roi, il est trop occupé avec Madame de Leeds. Quel beau couple royal nous avons là. Que le roi s'en donne à coeur joie, cela est dans la nature de sa famille, mais la reine. Imaginez un instant que la petite princesse ne soit pas de Sa Majesté? J'en ai des frissons dans le dos!

Comtesse de X:

Vous n'y pensez pas?! Un Ruzé, un traître par sa famille, père d'une princesse de France? Nous allons tout droit à la catastrophe! Rapprochez-vous... Ce n'est pas tout... On raconte aussi que ce n'est pas que des services nocturnes, vous savez? Apparemment, la reine est vraiment éprise de son mousquetaire. Elle le couve comme une vraie mère, ça en est pathétique. Je trouve son comportement déplorable, vous ne trouvez pas? Entendons-nous, elle n'a qu'un an de plus que Ruzé. Si elle voulait faire de la charité, pourquoi n'a-t-elle pas été vers des orphelins? En même temps, il est vrai que les mousquetaires dans leurs uniformes...

Mademoiselle de Y:

Je suis entièrement d'accord avec vous, ils sont charmants, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais au point d'attirer la reine dans ses filets... L'homme ne peut pas être totalement innocent, certes, mais venant d'une bigote comme la reine, cela m'étonne. Enfin, on nait femme ou on ne l'est, me direz-vous...

Et, l'éventail à la main, les deux précieuses s'éloignèrent en riant.

______________________

« La rumeur publique est plus forte que toutes les puissances de ce monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De la manière de s'élever dans la société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la manière de s'élever dans la société
» Role de la diversité et des Minorités dans une Société
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» Jusqu'où ira t-on dans cette société ?
» Laisse les songes s'élever dans l'air et te faire voler vers ce monde que tu chéris tant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS TOPICS
-
Sauter vers: