AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jade McGrégor, une héritière mystérieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





Invité


MessageSujet: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   08.08.10 12:47

Jade McGrégor
_______ ft. Kate Beckinsale


    ► 23 ans..Et oui, Vingt trois longues années...On dit qu'à cette époque, qu'à cet âge, si on n'est pas l'épouse d'un homme, on était qu'une vieille fille qu'on prendrait en pitié....Et la forcer à épouser un homme, n'importe lequel qui voudra bien d'elle...Croyez vous que c'est une vie?..Un mariage sans amour, et qu'on vous prenne en pitié..? Je ne souhaiterai jamais ce sort à quiquonque même à mon pire ennemi...
    ► Je suis née d'une famille de haute noblesse...je suis une jeune lady et une riche héritière et la future Comtesse de Glencoe...et biensur un autre titre, celui de la Comtesse de Blackthorne...Le Titre de son futur époux..Si seulement son bien-aimé n'était pas mort..
    ► Mon pays, mon précieux , mystérieux et magnifique pays qu'est l'Ecosse. Je suis bien une Ecosaisse.
    ► Actuellement, je suis célibataire, mais mon coeur saigne toujours...je suis promise à un comte Anglais...je ne connais même pas son visage...je ne le connais ni Eve ni Adam..Comment pourrai je l'aimer, alors que mon coeur bat toujours pour un autre et à jamais....Mon coeur, mon corps, mon âme lui appartient, malgré qu'il n'est plus de ce monde..Mais il m'a donné les plus beaux cadeaux qu'une femme ne pourrai rêver...L'Amour avec un grand "A" fidèle d'un homme qu'il peut vous apporter, et d'un être si petit si beau et si cher...Que je chéri tant en pensée...Il me tarde de le retrouver...On n'a pas le droit d'enlever un bébé de sa mère..même par sa propre famille....Et oui j'ai été trahie...Par la plus haute trahison...






    « Que diable, vous êtes à Versailles ! »

    Un paradis ou un enfer versaillais ?

    Versailles...Quelle étrange grande ville qu'est Versailles..Aussi magnifique que dangereuse...Car dangereuse, elle l'est, plus que jamais..Vous ne me croyez pas? ..Et si je le dis, ..C'est la vérité, n'en doutez point..Il ne faut jamais l'apparence..Elle est belle, magnifique, sublime, la perfection même...Mais la perfection n'existe pas, il y a toujours un point noir dans cette apparence, invisible, certe, mais vraiment là...Le plus dangeureux et le plus blessant, ce sont les ragots, ça en regorgent plus que jamais.

    Soit vous faites un mauvais pas sous les yeux du grand publique, vous en entendrez parler, ça vous resta coller à jamais de votre réputation..

    Jade n'est pas une habituée de la ville, n'ayant vécue toute sa vie à la campagne dans la belle Ecosse, à part ce petit vvoyage en Moyen-Orient, ça c'est une toute autre histoire qu'elle a envie de railler de sa vie à jamais...Heureusement qu'elle a apprit les bonnes manièresn ayant la meilleure éducation...Etant une petite enfant, elle était véritablement un garçon manqué, elle passait son temps à gambader dans la forêt, monter à cheval à la façon des hommes...une vraie rebelle, notre Jade...


    Non, Versailles n'est point un paradis pour elle, mais plutôt un refuge, où elle reste cachée, échappant à sa famille et son fiancé qu'elle ne connaissait même pas...Seulement son nom...mais son apparence était invisible à ses yeux, transparente...Le verrait elle un jour?, Elle n'espérait pas, mais la curiosité de voir qu'elle était l'apparence de son promis la rongée plus que jamais...Elle essaya de taire son envie, elle y résista mais jusqu'à combien de temps...




    Vérité ou fantasme du complot ?

    L'hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour vertus.

    La vérité..S'il vous faut décrire Jade avec un seul mot, ça serait véritablement "Verité", Elle vous dira toujours la vérité, elle est franche et méprise l'hypocrisie...Même si elle ne veut pas vous blesser, vaut mieux le dire à la personne pour qu'il apprenne et grandise...Et subir les conséquences..Il n'ya aucune pitié dans ces petites âmes de la cour de Versailles..Les pires se sont les femmes, pire que des pestes, cachant leur rire derrière des éventails, pour qu'on ne s'aperçoit pas qu'elles sont insignifiantes...Dans ce bas monde, surtout Versailles, beaucoup courtisans autant de la gente féminine que la gente masculine..On ne peut leur donner notre confiance..Pourquoi donner sa confiance absolu..si après on nous poignarde dans le dos quand vous n'êtes pas dans les parages...

    Pour ce qui est des complots à la cour de Versailles..Ca en regorge de partout..Et ça, Notre petite Jade le sait plus que jamais...Elle n'est guère naive, elle est jeune, mais elle a vu beaucoup de chose dans sa courte vie qu'une femme de quarante ans...Elle a connu la peur, la misère, la pauvreté, l'esclavagiste dans un autre pays que la belle france...Etant très discrète dans son entourage, elle entends des murmures quand les gens ne s'y attendent pas...

    Elle serait la dernière à comploter, n'ayant aucun fantasme de complot..A part si jamais, elle devrait comploter pour ses ennemis, elle n'hésiterai pas une seule seconde...Sa vengeance sera terrible...Ne croisez pas son chemin à cet instant...



    Plutôt colombe ou vipère ?

    Une colombe? Une vipère? Oh non, aucun des animaux lui convient vraiment..Une colombe est la pureté, hors Jade n'est pas pure, elle a perdu sa virginité depuis un bon moment..Mais elle est pure de coeur...Et l'autre animal, Une vipère? Elle n'est pas vicieuse, ni méchante, elle ne vous sauterez pas dessus à la moindre occasion..Aucun fond de méchanceté, elle ne connait même pas le mot mensonge, il ne fait pas parti de son vocabulaire, que la vérité existe dans son petit monde à elle...Non ce qu'elle est, c'est une féline..discrète, pleine de grace, elle ferai bien une espionne.....Ce n'est pas une vipère qu'on voit à la cour de Versailles, aucune hypocrisie dans ce corps de petite jeune femme intelligente. Elle ne vous dira jamais rien de méchant si vous ne le méritez pas véritablement...Mais par contre, soyez en sure, que si par malheur vous la trahissez, elle vous mènera la vie dure comem jamais...Elle n'aura aucun répit tant qu'elle ne sera pas vengée...Comme dit le proverbe, "la vengeance est un plat qui se mange froid"...Vous n'êtes pas d'accord avec moi?..Le pire dans tout cela, sa vengeance est véritablement dirigée vers sa propre famille... Par contre si vous êtes une chère amie, ou cher à son coeur, elle sera aussi douce qu'un ange tombé du ciel..Souvent, elle garde une apparence hauteine sous les regards des inconnus de la cour et surtout sans oublier les hommes...Aucun ne l'interesse...S’il n’y avait qu’un seul mot pour caractériser Jade, ce serait l’impétuosité. Ce n’est pas son caractère qui a forgé son histoire, mais l’expérience de sa courte vie qui l’a forcé à se montrer forte.Elle a depuis longtemps banni le mot peur de son vocabulaire et la fougue demeure son credo en toute circonstance, ce qui la rend le plus souvent téméraire. Ce n’est pas que la jeune femme n’a pas conscience de ses actes, mais pour elle, il n’y a plus rien à perdre. Indépendante, elle se considère comme seule maître de son destin, ne se conformant qu’à sa seule éthique.Elevée par des gens naturellement bons, elle en garde l’enseignement de la droiture et de la loyauté, deux principes qui guident le choix de ses actes. Affranchie et de nature secrète, elle ne se fie à personne, se retranchant la plupart du temps derrière un mur d’indifférence et d’arrogance. Ne pas se laisser prendre au piège, ne pas s’attacher pour ne pas souffrir… tel est son chemin de vie. Elle n’en demeure pas moins une fidèle alliée pour ceux qui auront su gagner sa confiance, ceux qui ont comme elle le goût passionnel pour la liberté.Ses rares compagnons de croisade en gardent l’image d’une femme révoltée, volontaire et déterminée qui pousse au respect et à l’admiration. Insurgée et rebelle, elle observe avec mépris les gens qui elle croyait être sa famille, ses êtres chers à son coeur,qui ne lui inspirent que dégoût et rage. Elle ne se conforme pas à leurs règles, les considérant comme une aberration. Elle ne pardonnerai jamais ce qu'ils ont osé faire....

    Tout d'abord Jade est une jeune fille excessivement sensible. Mais ça, peu de monde le sait. Elle parait sur d’elle et orgueilleuse même très hautaines..tout dépend de la personne qui est en face d’elle car si c’est un ennemi, elle est capable d’être de la pire espèce, hautaine, froide, capricieuse mais si c’est des personnes de son camp, elle va totalement changer, faisant ressortir sa vraie personnalité. C’est un rôle qu’elle joue pour se protéger. En réalité, derrière cette façade, se cache une demoiselle d’une sensibilité surprenante .La jolie demoiselle a toujours aimé les fêtes de familles où elle s y sent rassurée et confiante .

    " Grâce à un ensemble de ça, on l'aime GROS comme ça "

    Jade a toujours été le genre de fille à s'assumer malgré des choses qu'elle aurait pu dire ou mal faire. Jeune femme véritable elle se sacrifiait souvent pour ses amis, et sa famille à laquelle elle tient énormément. Intelligente et à la fois lucide la jeune femme savait d'avance que telle et telle personne elle devait se méfier par exemple pour être plus précise les hommes ou ls vipère de la cour, surtout les femmes . une grande ouverture d'esprit lui a permit de se rendre compte par elle-même que les gens n'étaient pas aussi gentils que dans la vie politique entourée des aristocratiques et dans le monde du travail. Véritable tête brûlée la jeune brunette a toujours apprécié de tester de nouvelles choses petite et adolescente c'était les armes blanche, l'épée et les couteaux.



    De nombreux défauts, comme l'impulsivité, la jalousie, exigente, capricieuse à l'époque de son adolescence, cette démoniaque de demoiselle a aussi quelques qualités. Tout d’abord, c’est une femme très forte qui défend corps et âme ce qui lui est cher. Elle est exigeante envers les autres, mais aussi envers elle-même car elle voudrait atteindre la perfection et elle craint de se voir un joue battue par quelqu’un d’autre. Elle n’accepte pas le moindre faux pas de sa part, refuse de paraître faible. Elle ne tolère pas de ne pas se montrer à la hauteur car elle ne veut pas un jour être condamnée à subir les réflexions des autres.
    Sérieuse, elle est une femme maligne dont l’intelligence est étonnante. Persévérante, elle ne baisse jamais les bras et se montre vraiment obstinée quand elle a une idée en tête. Elle sait adopter les bonnes stratégies. Mûre et responsable,
    Elle n’aime pas tellement jouer la carte de l’hypocrisie, mais y est malheureusement parfois contrainte pour ne pas se mettre tout le monde à dos. Elle a un sang-froid remarquable et sait se sortir de chacune des situations. Même quant elle est en colère, elle sait rester calme et posée, ce qui fait d’elle une fille réfléchie qui sait prendre sur elle pour ne pas péter un câble.
    Méfiante, elle est indépendante car elle est sûre de ne pouvoir compter que sur elle-même. Elle ne veut pas donner sa confiance, de peur d’être déçue. Et en amour, il en est de même. Si elle s’avère peu démonstrative et peu affectueuse, c’est parce qu’elle craint d’être trop sentimentale et de le regretter par la suite. Elle ne peut être elle-même devant personne. Car tout ça n’est qu’apparence, tout ça n’est qu’un petit jeu pour elle.



    « Plus bas la révérence, plus bas. »

    ► Alicia, ou Lily
    ► 22 ans
    ► Régulière
    (Ok by Steph)
    ► Forum magnifique et contente de revenir.


Dernière édition par Jade McGregor le 31.08.10 21:19, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   08.08.10 12:49

    « Il était une fois ... »

    I/ Naissance d’un ange,dans les dernières heures de la nuit : Un ravissant bébé est née le 15 Mars 1644, dans le château familliale des McGrégor, dans leur belle Ecosse.

    Il est près de quatre heures du matin. Au dehors, une pluie torrentielle s’abat sur les arbres, les champs et les sentiers rendus boueux, et ce depuis la veille. La nuit s’est déroulée comme toutes les autres, égrenée par le tonnerre et la foudre, mais aussi par les cris d’une femme.

    C’est elle qui se tient assise dans son lit, dans le château famillial ,construis au cœur de la Vallée des highlands il y a des générations, avec dans les bras le plus précieux des cadeaux.

    « Elle est magnifique ma chérie… » s’émerveille son époux, assis à ses côtés, sur le bord du matelas. Passant la main sur le front encore brillant de sueur de la jeune femme, il pose un baiser doux sur ses lèvres. Elle est éreintée, mais heureuse. Elle fredonne une légère mélodie qu’eux seuls peuvent entendre. Puis elle lève un regard ému vers lui :

    « Nous avons bien fait… » Il sait de quoi elle parle. Elle le remercie d'avoir essayé. C’est lui qui lui a permis de tenter leur chance en essayant d’oublier les risques, lui qui rend chaque jour sa vie plus belle. Aujourd’hui, il ne reste plus rien de ses peurs d’antan. Elle vient de donner la vie, plus rien ne peut l’atteindre. Elle avait réussi de donner la vie, elle est toujours de ce monde…

    « Tu veux la prendre ? » Un grand sourire se dessine sur le visage de l’homme, qui prend précautionneusement le petit nourrisson emmailloté, le tenant comme s’il avait dans les bras de la porcelaine de Chine. Et avec ce regard que seuls les pères peuvent avoir, il se penche vers sa fille et lui chuchote :

    « Bienvenue mon cœur… Bienvenue Jade, ma précieuse…mon bel amour »

    Un sourire naquit sur le beau visage de Jasmine, la mère et épouse en voyant sous ses yeux un si beau tableau attendrissant..Son cœur rempli de joie et de tendresse en les voyants. Elle était bel et bien heureuse. Son premier enfant était un magnifique ange, et grâce à son époux et au dieu, elle pu enfin savourer ce bonheur tant attendu….Une véritable épouse comblée dans tous les sens du terme ….
    Le regard, rempli de larmes de joie, posé sur le visage tendre du nourrisson, l’époux était subjugué par cette beauté, et soupira de plénitude, avant de tourner un regard énamouré vers sa tendre épouse, tout en lui adressant un sourire heureux…

    «Je te remercie infiniment de m’avoir offert ce si beau cadeau….Notre fille » dit-il d’une voix tremblante par l’émotion de cet instant « je t’aime tant mon bel amour » Lui dit-il en tendant sa main pour enlacer les doigts fins et délicats de sa tendre épouse, et l’apporta à ses lèvres pour lui baiser la paume de sa main avec une tendresse infinie. Jasmine se sentait infiniment aimée par l’être cher de son cœur. « Je vous aime aussi James McGrégor…Vous faites de moi la plus heureuse des femmes » James lui sourit: « Et vous le plus heureux des hommes..»


    II/ L’ange a grandit : Notre petite Jade n’est plus une enfant, mais une jeune fille âgée de 17 ans.Nous sommes donc en 1637 Ce corps de petite enfant s’est fort embelli en une ravissante et charmante jeune fille, une séductrice née. Elle ne connait pas encore ses armes contre les hommes, mais elle apprendra bien assez tôt…la vie lui apprendra tant de chose qu’elle ignore encore….

    « Bienvenue en Ecosse, Madame, » dit le duc de Saint Laurent à sa belle-mère, en l’aidant de descendre de son grand carrosse de voyage.
    « Merci, Monsieur, » répondit Catriona McGregor, qui croisa rapidement le regard de son gendre avant de chercher quelqu’un derrière lui. James McGregor, le Comte de Glencoe, s’avança vivement, un grand sourire sur son beau visage viril. Il prit sa mère dans ses bras.
    « Jamie ! » S’écria t-elle, ses yeux verts noyés de larmes. « Mon petit. »
    « Je ne suis plus vraiment un petit, mère, »
    répliqua t-il en riant, avant de reculer pour l’admirer. « Je suis tellement heureux de vous voir, Milady ! Quand nous avons appris que vous viendriez, nous avons amené toute notre progéniture, afin que vous puissiez faire la connaissance de vos petits-enfants, dont certains sont déjà grands. »
    « Ainsi que ta femme, Jamie. Tu es marié depuis plus de 17 ans, et je ne l’ai jamais rencontrée. »

    « Jasmine était tellement occupée avec nos enfants qu’elle ne pouvait guère voyager. Venez, rentrons. Tout le monde vous attend au château. Ma femme,est impatiente de vous rencontrer enfin..»

    McGrégor se tourna vers le duc de Saint-Laurent. « C’est tellement gentil de nous accueillir tous Nicolas ! »
    « La maison est grande, »
    répondit-il aimablement. « Quelques enfants de plus ou de moins…
    Lady McGrégor éclata de rire. Son fils James McGrégor, issu d’un premier mariage, avait trois garçons plus quatre autres enfants de son deuxième et dernier mariage. Cela faisait 7 enfants, à ajouter aux six de sa fille Francesca et de son gendre. Francesca avait épousé son beau duc Français quatorze ans plus tôt, à l’âge de seize ans, et ils filaient encore le parfait amour.
    « Grand-mère ! Grand-mère !, » s’écrièrent les enfants de Francesca en se précipitant pour l’embrasser.
    « Bienvenue chez nous, maman, » dit la duchesse de Saint-Laurent. « Grâce au Ciel, vous êtes arrivée sans encombre. »
    « Le voyage est long et fastidieux, Francesca, mais ce n’est pas dangereux. »
    Comme sa fille était belle ! songeait Catriona. Elle avait la superbe chevelure auburn de son père, son sourire… Elle embrassa ses petits-enfants avant d’apercevoir, au côté de son fils aîné, une superbe femme aux cheveux de jais par de de somptueux bijoux.
    « Mère, je vous présente mon épouse, Jasmine » dit le duc de Glencoe.
    Jasmine plongea dans une gracieuse révérence. « Bienvenue en Ecosse, Madame. Je suis heureuse de vous rencontrez enfin. »
    « Moi aussi, »
    répliqua Catriona en embrassant sa belle fille. « Vous êtes magnifique, Jasmine, et très différente de l’épouse que j’avais choisie pour Jamie quand il était jeune. »
    « j’espère que la comparaison n’est pas mon désavantage, madame. »

    Lady McGregor eu un petit rire. « Isabelle était une charmante enfant, mais elle aurait paru insignifiante à côté de vous..Maintenant, je veux faire la connaissance de mes petits-enfants ! Tous ! »
    Les yeux turquoise de Jasmine sourirent sous les paroles de sa belle-mère, et fit venir ses enfants. « Voici mon aînée lady Jade McGrégor, la future Comtesse de Glencoe »
    [i]La jeune fille s’inclina.
    « Et son frère, Ian McGrégor. Ensuite, ma seconde fille, lady Megan Campbell et enfin mon fils Jamie Campbell. » Tous saluèrent avec grâce et assurance. Catriona s’adressa au jeune Jamie, âgé de onze ans : « Alors mon fils, vous ressemblez beaucoup à votre grand père »
    « Mon père m’a parlé de vous. Il disait que vous étiez la plus belle femme d’ecosse et je vois qu’il n’a pas exagéré, madame. »
    Elle éclata de rire. « Mon dieu, vous êtes bien un McGrégor »
    « Et voici maintenant les enfants de James de son premier mariage, » poursuivit Jasmine. « Patrick, Adam et Duncan. Nous avons eu une petite fille, hélas nous l’avons perdue il y a presque deux ans. Elle a été emportée par une mauvaise fièvre, un mois après ma chère arrière grand-maman dont elle portait le nom… »

    « Est-il vrai que vous avez vécu dans un harem ? »
    demanda brusquement Jade.
    Lady Campbell se tourna vers elle. C’était presque une femme, et elle était aussi ravissante que sa mère, avec sa chevelure aile corbeau avec des reflets de feu d’acajou et ses étonnants yeux dorés. « Oui. J’étais dans le harem du grand vizir du sultan. »
    « Quel sultan ? »
    « Il n’y en a qu’un. Le sultan Turc. »
    les yeux de jade brillaient de curiosité.
    « Est-ce que c’était merveilleux, ou horrible ? »
    « Les deux,
    répondit Catriona, » tandis que Jasmine faisait les gros yeux à sa fille dont elle trouvait l’indiscrétion déplacée.
    « Ma mère est la fille d’un seigneur indien en Inde, ma grand-mère était anglaise, elle s’était mariée ensuite avec un duc Ecossais Campbell, On dit que je tiens de mon grand père et de ma mère. »

    Cela expliquait les yeux en amande et le teint délicatement doré de la jeune épouse de son fils, se dit Catriona. Quand à la pétulante Jade, elle avait une peau de porcelaine et des reflets roux dans les cheveux, mais d’où tenait elle ces étonnants yeux dorés, yeux de chat, avec des petites pépites noires ? Catriona s’assit dans un fauteuil près de la cheminée. Le mois d’avril était frais en écosse. Sa famille s’était groupée autour d’elle, qui sur un tabouret, qui sur un sofa. Les plus petits jouaient entre eux.

    « Quel âge a Jade ? » demanda t-elle.
    « Elle aura dix-huit ans fin Mars, » répondit Jasmine, qui devinait la suite.
    « Elle n’est pas mariée ? »
    Jasmine secoua la tête.
    « Fiancée ? »
    « Non, madame. »
    « Alors vous devriez y songer, et vite, car cette petite jeune personne semble mûre pour l’amour. Presque trop mûre, à mon avis… »


    James, son fils, éclata de rire. « Jade n’a encore rencontré aucun jeune homme qui retienne son attention, mère. Or je tiens à ce que mes filles se marient par amour. C’est ce que j’ai fait, et jamais je ne l’ai regretté. »

    « ma mère m’a fiancée à ton père quand j’avais quatre ans, et nous nous somems mariés juste avant ta naissance. J’en ai avais seize ans, alors, et l’amour n’avait aucune part dans cette union. Pourtant, j’ai fini par éprouver des sentiments pour mon époux. »

    « Mais vous aimiez tant Lord Bothwell, » rappela James à sa mère. « Et puis, cela s’est passé il y quarante sept ans. Les temps ont changé.. »

    « Tu permettrais à ta fille de faire un mariage en dessous de sa condition au nom de l’amour ? » Riposta Catriona.

    « Jade ne choisirait pas n’importe qui, madame, » Intervint Jasmine. « Car elle est orgueilleuse et fière de ses racines. Elle est une princesse, la petite fille d’un grand monarque. Elle adorait ma grand-mère et ne se lassait pas d’entendre le récit de ses aventures. Le moment venu, Jade saura choisir un mari avec discernement. »

    « Vous avez reçu aucune demande en mariage ? »

    « Plusieurs, mais aucune ne plaisait à Jade », répondit le duc de Glencoe. Elle avait l’impression que les familles ne s’intéressaient qu’à sa fortune et non à elle. En l’occurrence, elle ne se trompait pas. »

    « Mais les jeunes filles amoureuses pour la première fois manquent souvent de prudence et de jugement, » dit Catriona, inquiète pour sa petite fille.

    « Et bien, puisque personne n’a encore conquis notre fille, je pense que nous avons aucune raison de nous inquiéter, » la rassura Jasmine



Dernière édition par Jade McGregor le 31.08.10 20:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   08.08.10 12:49

    III/Une festivité : Le baptême d’un petit fils de Catriona McGrégor, le dernier fils de Francesca et Nicolas le duc de Saint-Laurent .Un an passa, et notre jeune Jade a bientôt 19 ans dans trois mois. Nous sommes donc en1638 en mois de Novembre, bientôt ce paysage Ecossais sera blanc comme neige….


    Jade, en regardant autour d’elle, s’aperçut avec satisfaction qu’elle était la plus élégante des dames anglaises. Megan avait naturellement, levé les yeux au ciel lorsqu’elle avait vu sa sœur enfiler un étroit corset, mais Jade savait que cela mettait ses seins discrètement en valeur au dessus du décolleté carré. Les crevés de sa robe verte émeraude laissaient voir un brocart ivoire et or, en harmonie avec le jupon sur lequel s’ouvrait la jupe. La duchesse avait refusé à sa fille l’autorisation de porter ses rubis, estimant que les perles convenaient mieux à l’occasion. Les cheveux noir au reflet feu d’acajou étaient coiffés en chignon lâché, laissant des mèches rebelles et bouclées encadrer son visage délicat.

    «Bon sang, c’est la plus belle fille que j’aie jamais vue ! » dit Adrian Leigh, le vicomte Twyford à son ami John Summers.
    « trop riche pour toi, » répondit lord Summer.
    « Tu sais qui elle est, John ? Et pourquoi ne pourrais- je pas séduire cette superbe créature ? »
    « parce que c’est la fille du duc de glencoe, Jade, et la sœur du marquis de Westleigh. Une héritère hors portée. Tu n’as pas envie de te marier, Adrian, tu as envie de séduire. Essaie avec cette beauté, et tu ne feras pas de vieux os. »


    Quelques minutes plu tard

    John Summers vient présenter son ami, Adrian à sa demande, au duc de Glencoe. Méfiant, notre Jamie regarda ce jeune homme appelé Adrian. Surtout si celui-ci veut faire la rencontre de sa jeune fille…Enfin, il se trompe peut être….

    « Et avec quelles intention souhaitez vous rencontrer ma fille ? »

    Il y eut un rire léger. La Comtesse de Glencoe avait entendu les paroles de son mari, et elle posa main sur son bras. « Ne soyez pas si collet monté, Jamie. Le vicomte Twyford me semble tout à fait convenable et Jade est une ravissante jeune fille. Ses intentions ! » Répéta t-elle en riant. «Duncan emmène ces deux jeunes gens et présente-les à ta sœur. Vous êtes un homme d’honneur, monsieur, je ne me trompe pas ? » Demanda t-elle à Adrian.

    « Oui, Milady je le suis.. »dit-il avec fougue.
    « Alors, allez avec mon fils… » lui répondit-elle en adressant un sourire en coin à son époux.
    Les trois jeunes hommes traversèrent la salle cette fois en direction de la belle Jade qui bavardait avec Megan. Elle sourit et tendit la main à son frère.
    « Duncan ! »
    « maman m’a permis de te présenter ces deux messieurs Jade.. »
    « Je connais déjà Lord Summers, »
    dit-elle aimablement. »Vous chassez avec Duncan, n’est ce pas ? »
    « J’ignorai qye vous m’aviez vu, Lady Jade, et nous n’avons pas été présentés officiellement, »
    dit-il en s’inclinant.
    « Comment n’aurais je pas remarqué un si séduisant gentilhomme ? » répliqua t-elle, coquette en penchant légèrement de la tête.

    « Par le sang du Christ ! » Jura Mégan.

    « Megan ! »La gronda sa sœur scandalisée.« C’est ma jeune sœur et elle sort dans le monde pour la première fois. Elle est incapable de se tenir correctement ! »

    « Parce que tu trouves correct d’aguicher un homme que tu viens juste de rencontrer ? »
    s’indigna t-elle.

    « Je ne l’aguichais pas. J’étais seulement polie. »

    Duncan coupa court à la dispute en en éclatant de rire.
    « Ah les sœurs !...Jade, j’aimerai te présenter le vicomte Twyford, qui languit de te connaître… »

    Jade tourna son regard doré vers Adrian et lui offrit sa main.
    « comment allez vous, Monsieur ? » murmura t-elle
    « Beaucoup mieux depuis quelques secondes,» répondit il galamment.



    Quelques semaines plutard..



    Dans le château familial chez le duc de Saint-Laurent , toute la famille était réuni, sauf une absence manquait..Notre jeune Jade. Pendant qu’ils discutaient tous. A cet instant, Jade pénétra dans le salon.
    « Que se passe-t-il ? »
    « Nous partons pour l’Ecosse, chez nous, »
    annonca Megan.
    « Non ! » Hurla la jeune fille. C’est impossible, je ne veux pas partir pour la campagne. Je m’ennuie à périr maintenant…Je ne verrai plus jamais Adrian ! »
    Elle se tourna vers sa sœur, furieuse.
    « C’est ta faute, Megan ! Tu es jalouse parce que les hommes se retournent sur moi et que pas un ne regarde tes cheveux poil-de-carotte ! Je te déteste ! je ne te le pardonnai jamais ! »Elle se jeta sur un sofa, la tête entre les bras.
    « A mon avis, on devrait l’expédier à Glencoe sans perdre une minute. » marmonna Duncan

    « Il n’était pas question pour toi, Jade » expliqua jasmine, « j’avais l’intention de te laisser ici pour que tu profites, alors excuse toi auprès de ta sœur…Ensuite, je trouve que tu t’es entichée du vicomte Twyford. C’est un soupirant inacceptable pour une jeune fille de rang… »
    Jade se mordit la lèvre.

    « mais je l’aime maman. Il est charmant, il est gai…et il m’aime aussi… »
    « Te l’a-t-il dit ? »
    « Grand dieu non ! mais il me le montre… »
    « megan attends tes excuses.. »
    dit fermement Jasmine…

    Quelques jours plutard…Un soir de fête


    Cette nuit là, Jade dansait toute la soirée, superbe dans une robe de soie bleu vif au col de dentelle argent, au corsage rebrodé de perles. Elle portait également des perles dans les cheveux. Un précieux collier ornait son cou, et elle était absolument radieuse.

    « Vous êtes la jeune fille la plus ravissante du monde ! » déclara Adrian, une flamme passionnée dans ses yeux de saphir.
    « Je sais ! »
    Elle rit de son étonnement. « Préfériez vous que je rougisse comme une bécasse au moindre compliment ? » le taquinat-elle.

    « Non. J’ai envie de vous enlever et de vous faire l’amour pendant des heures. Cela vous plairait il, ma Jade ? »
    « je suis vierge, alors je n’en sais rien, »
    répondit –elle hardiment. « Et je ne suis pas votre Jade. Même quand je serai mariée, je n’appartiendrai à personne…


    Deux jours plutard

    « il faut que tu te trouves un mari, petite. Soit en France, soit en Ecosse..Tu vas avoir 19 ans en juin, il est grand temps d’y penser… »
    « Je veux aimer l’homme que j’épouserai… »
    « je ne te trainerai pas à l’autel de force, mon enfant, «
    promit James. « Cependant tu dois te montrer plus souple, plus réaliste… »
    « J’essaierai, papa.. »
    promit-elle.

    Quatre jours plutard après avoir envoyé une lettre à Adrian

    La château était plongé dans le plus profond silence, à minuit, quand Jade entendit des gravillons heurter le carreau. Elle se glissa hors de son lit, et se dirigea vers la fenêtre, pieds nus sur le carrelage glacé. Elle ouvrit la croisée, vit Adrian dans le clair de lune et souffla :

    « je descends »

    Elle s’empara de sa cape. Megan murmurait dans son sommeil, et elle s’arrêta un instant afin de s’assurer que sa sœur n’était pas réveillée. Puis elle descendit doucement l’escalier et pénétra dans la bibliothèque, dont elle ouvra la fenêtre.
    « Adrian..Par ici ! »
    Le vicomte entra dans la pièce, avant de fermer derrière lui. Puis il prit jade dans ses bras. Elle se dégagea avec un petit rire nerveux..

    « Arrêtez Adrian ! je ne vous ai pas fait venir pour batifoler ! »
    Elle avait le cœur battant. Il était tellement hardi !
    « Vraiment, mon cœur ? Je suis déçu ! » plaisanta Adrian. »Alors pourquoi ce message »
    « Oh Adrian, je ne savais que faire… »
    Il prit Jade dans ses bras.. »Qu’y a-t-il mon ange ?

    Je pars en ecosse dans quelques jours, ils veulent me marier, mais pas avec vous..Qu’allons nous faire Adrian, je n’aime que vous.. »
    « je ne le permettrai pas..je vais vous emmener loin d’ici…je vous aime trop pour vous laisser partir… »


    La nuit même, ils s’enfuirent, mais Jade laissa la moitié de son cœur à sa famille, elle partait, mais elle le regrettera bien vite…

    Deux jours plutard : jade était dans le bateau de son cousin, Thomas. Il le sut que quelques jours après que sa cousine s’était enfui avec son soit disant fiancé..Mais malheureusement, un bateau du Moyen Orient vient de faire d’eux des prisonniers…

    Jade se mi à arpenter rageusement la pièce. C’était impossible ! pensa t-elle, rien de tout cela ne serait arrivé si tu avais écouté tes parents, lui disait une petite voix.

    « ça suffit ! »
    pesta la jeune fille. Mais la petite voix avait raison, elle le savait. Si elle avait obéi à sa famille, au lieu de se laisser emporter par ses sentiments, elle serait tranquillement en France, et non prisonnière de corsaires barbares. Et l’amour qu’elle portait à Adrian, elle considérait qu’il avait eu tort de la pousser à s’enfuir avec lui….
    Lui, on le libérait contre une rançon, alors que le monde semblait penser que ce ne serait pas son cas. Les jeunes filles dans sa situation étaient marquée à jamais…Son arrère grand-mère avait connu ces aventures similaires, et elle avait pourtant fini par mener une vie respectable..Les gens étaient assez ouvert à cette époque, mais pas la sienne…So on apprenait que Lady jade avait été capturée par des pirates, cela créerait un vrai scandale et personne ne voudrait l’épouser..Si Adrian retournait en France avant elle, même lui ne voudrait plus d’elle !

    « Bon sang ! »Quelle folle elle avait été..Quand reverrait sa famille ? « Seigneur, ils me manquent, tous ! » murmura t-elle dans sa cabine silencieuse.
    " J’ai été stupide, et jamais plus je ne me conduirai de cette façon… »

    En soupirant, elle se tourna de nouveau vers la mer et contempla le sillon argenté que laissait derrière lui le bateau, qui continait sa route vers El Sinut…Un nouvelle vie commença pour jade…

Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   31.08.10 21:06

    III/Le palais d’El Sinut

    Le bey, Eric Mehadji était entouré de ses gardes du corps, de son conseiller et d’un marchand des esclaves. Ce marchand venait dans le palais du ben pour lui vendre une de ces prisonnière. Après lui avoir amené le cousin de la jeune lady et son fiancé Jade sursauta quand le marchand vint la chercher pour la mener devant le seigneur. Il la débarrassa de sa cape. Jade se tint bien droite dans a jupe et sa chemise de soie, les yeux baissés, comme le lui avait recommandé le marchand. On n’entendait aucun bruit, les battements de son propre cœur.
    le bey se leva et descendit de l’estrade, pour venir lui relever le menton.

    « Montre moi ton regard », dit il d’une voix profonde. Elle obéit et fut stupéfaite de constater que les yeux de l’Ancien était d’un bleu saphir. L’ancien, sans la lâcher, la regardait intensément et elle se sentit rougir.
    « Elle a les yeux d’une jeune lionne, « dit-il à ses compagnons comme si elle n’était pas là.
    « Elle a du caractère, Monsieur El-Mehadji »assura le marchand.
    « Vraiment ? »l’Ancien fut amusé à cette idée.
    « ton maître dit-il la vérité ? » demanda t-il directement à Jade. « Tu es une rose hérissée d’épines ? »

    La rage au cœur,Jade vit que l’Ancien portait un poignard effilé à la ceinture. Elle le saisit d’un geste vif et l’en frappa.

    « Allah nous protège ! » s’écria le marchand qui bondit pour désarmer la jeune humaine et la jeter à terre. « Etes vous si grossièrement blessé, Monsieur ?...Je ne me pardonnerai jamais de vous avoir présenté cette fille… »
    Le ban eut un rire bas.

    « Du caractère ? Ce n’est pas ainsi que je la décrirais, » grommela t-il en frottant son épaule blessée. « Ne vous inquiètez pas, ce n’est guère plus qu’une égratignure. Elle vise mal, mais elle a quand même déchirée ma chemise. »

    Il fit signe à deux de serviteurs, qui vinrent relever la jeune humaine et l’entrainerent hors de la salle pour l’attacher entre deux colonnes de marbre, ses pieds touchant à peine le sol. On déchira le dos de son corsage, et on repoussa sa longue chevelure.

    « Tu ne peux m’attaquer ainsi sans être puni, » dit-il d’une voix trop douce, suave. « Je vais te fouetter moi-même en prenant garde de ne pas trop abimer ton corps.. »
    « Ca m’est égal »,
    dit-elle, la voix brisée, » je vous déteste, vous allez tuer mon fiancé ! »

    L e bey passa derrière elle et elle entendit le sifflement du fouet avant de le sentir sur sa peau.

    « je vous hais ! » Hurla t-elle.

    Le bey grimaça d’un rictus machiavélique et il continua à frapper, mais cette fois Jade parvint à ne pas crier…Quand ce fut fini, le marchant déclara :

    « Je vais l’emmener au marché, et vous en proposer d’autre, Monsieur El-Mehadji. »

    « Non. Je la garde ! »

    « Mais…elle a essayé de vous tuer, monsieur. Elle est dangereuse. Je m’en voudrais toute ma vie si elle recommençait. Laissez moi la reprendre. »

    « pas question »,
    répondit l’Ancien dans un petit rire. « Je ne déteste pas le danger. Et elle est vierge, n’est ce pas ? Nous savons tous combien une vierge peut se montrer passionnée. Elle m’a attaqué car elle croit que je vais tué Adrian un ennemi pour elle. Je vais relever le défi de la faire changer d’avis, et elle deviendra peut-être un jour la fierté de ma maison …Maintenant, laissez moi la regarder de plus près. Déshabillez là ! » ordonna t-il à ses serviteurs.

    C’en était trop pour la jeune fille, Jade s’ évanouit dans un faible cri. Le bay la prit dans ses bras et la tendit sans un mot à un de ses serviteurs et lui caressa la joue.

    « Emmène là, ordonna t-il, que les femmes s’occupent d’elle…. »



    Trois heures plutard :

    « Il vous attends ! » dit-elle la servante, avant de refermer et s’éclipser. Une lampe à l’huile parfumée pendait au plafond et dune fontaine gazouillait, sans doute dans les jardins qu’on apercevait au-delà des voilages qui dansaient doucement sous la brise nocturne. Le sol était carrelé, l’ameublement simple et élégant consistait en quelques coffres, une table et un seul fauteuil en cuir.


    « Approche » ordonna une voix sans douceur.
    Jade sursauta et se tourna vers une estrade de bois sculpté, sur laquelle trônait un matelas de sols or et corail. Le bey, vêtu seulement d’un pantalon blanc, y était nonchalamment allongé. Jade n’avait jamais un homme si peu habillé.

    « Approche » répéta t-il.
    Elle secoua la tête. Eric contemplait la jeune fille, fasciné. C’était la plus magnifique créature qu’il n’avait jamais vue. Il descendit de l’estrade, curieux de voir jusqu’où elle résisterait à son autorité. Quand elle le vit s’approcher, jade retourna afin d’ouvrir la porte. Elle semorditr la lèvre pour s’empêcher de crier en le sentant derrière elle, tout contre elle…Et elle sursauta, terrorissée, lorsqu’une amin vint se poser sur le battant, à côté de sa tête.. Il eut un petit rire.

    « Tu as peur, » dit il en repoussant ses cheveux pour embrasser sa nuque.
    « Non » parvint t-elle à articuler , le nez contre la porte/
    « il est temps que tu apprennes où est ta place dans cet univers. Tu es mon esclave, et ton seul but est de me plaire….
    « Jamais ! »


    Il rit en lui mordillant la nuqe.
    « crois tu que tu as le choix ? »
    « Plutôt mourir ! Vous pouvez me violer, seigneur, mais jamais je ne me donnerai à vous de mon pleins gré. Jamais ! »
    « Te violer ? »
    répéta t-il, outragé. Te violer ? je veux te faire l’amour, petite sotte ! caresser ta peau, je veux t’honorer..mais pas te violer »
    « C’est pourtant tout ce que vou obtiendrez ! »

    Il la lacha, exaspéré.

    « Idiote ! Ne vois tu pas que j’aurai déjà pu le faire, si je l’avais voulu ?, tu ne me pousseras pas à m’avilir à ce point ! »

    Cinq mois plutard


    « Qui vais-je choisir, Jade, ce soir pour dormir avec moi ?
    Jade demeura longtemps silencieuse.
    « je ne sais pas… »
    « Qui vais-je choisir, Jade ? » répéta t-il en posant les mains sur ses épaules.
    « Jade ? »
    « Moi, mon seigneur. Choisissez moi. »


    Une heure plutard dans la chambre du maître :

    « qu’y a-t-il, Jade ? » murmura t-il dans son cou, « tu es perturbée, je le sens.

    « je me demande quelle sorte de créature, je suis pour prendre du plaisir à vos caresses, «
    répondit-elle. « On m’a enseigné que ce genre d’intimité n’était convenable qu’entre mari et femme, pourtant je vous autorise à me toucher…je suis une fille perdue à jamais…et aucun sens moral.. »
    Il la tourna vers lui.

    « Nous sommes pas en en France, ni en Angleterre ou en Ecosse, à la cour. Tes parents t’ont bien élevée, et tu as des principes, mais ici nous considérons que l’amour n’est pas un pêché, mais une fête…As-tu songé, jade, que tu es peut être en train de te prendre d’affection pour moi et que c’est la raison pour laquelle tu n’as pas honte de ton comportement…

    La jeune fille le regardait sans comprendre perdue, et elle voyait les yeux de cet homme, rempli de tendresse.

    « Mon seigneur ? »
    « Petite folle, » murmura t-il. « tu n’as pas compris que je t’aime…. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   31.08.10 21:16

    2 ans plus tard, : notre petite Jade avait 21 ans, une charmante princesse, comblée par l’amour de son époux, le Bey…
    Dans la nuit quand tout le monde dormait….une malheureuse visite pour notre chère Jade…


    « Bonsoir, Jade, » dit il une voix doucement.
    La jeune femme sursauta dans sa chambre en entendant cette voix.

    « Thomas ! Vous êtes fou ? » Murmura t-elle. « Si on vous trouve ici, on vous tuera, et je ne n’aurai aucun moyen de vous sauver.. » dit-elle à son cousin.
    « je suis venu vous chercher, nous partons cette nuit pour l’Ecosse. »
    « Non ! »
    s’écria t-elle, « je n’ai pas envie de partir, je suis bien ici, je suis heureuse ici, je suis la première épouse du bey…et je suis… »
    Thomas la regarda, sceptique avant d’agir d’un geste vif sans prévenir, il la frappa à la tête pour l’assommer. Le corps inerte de jade s’écroula, mais deux bras musclés encerclèrent son petit corps.

    « Je suis désolé ma chère, mais tu ne m’as pas donné d’autre alternatuve…


    Quelques jours plus tard : Jade était Naples chez sa grand-mère , Catriona McGrégor


    « Envoyez lui un courrier à votre époux, expliquez lui que votre cousin vous a enlevée croyant que vous n’étiez pas heureuse, et qu’on vous a pas donné le choix ma chérie.. »
    « Vous avez raison, grand-mère, je vais faire ça tout de suite.. »
    Jade écrit donc une lettre, destinée à son époux, les raisons de sa soit disante fuite…

    Une semaine plus tard

    Quelques jours plus tard, le capitaine Pietro se présenta à la villa de Milady McGrégor. On l’introduit au salon, où il resta bouche bée devant le luxueux mobilier et les deux ravissantes femmes, jusqu’à que son second le réveille d’un coup de coude.

    « Alors mon brave, quelles nouvelles ? »
    Le contrebandier sortit de sa poche l’enveloppe de cuir.« Nous n’avons pas pu la remettre.. »
    « Pourquoi ? »
    demanda Jade.
    « Il y a eu une révolte à El Sinut, madame. La ville est en feu et à sang , les habitants hésitent entre se sauver dans les montgnes et se rebeller…Les janissaires essaient de remettre de l’ordre, et il nous a été impossible d’approcher le palais..Je suis désolé madame de vous révéler que votre mari est décédé… »
    Jade ne les entendait plus. Elles’ était effondrée sur le tapis, sans connaissance..


    Deux mois plus tard, Jade était de retour chez elle, dans le château familial en Ecosse, enceinte de quelques mois.

    « il faut la marier le plus vite possible ..Sa réputation va être déshonorée sinon! »
    « Et qui voudrait de moi dans cet état ? »intervint Jade qui pénétrait dans la pièce et se dirigeait vers son père.
    James McGregor, Comte de Glencoe s’assombrit quand il aperçut que sa silhouette s’était arrondi.
    « Par le Christ ! » pesta t-il. « de qui est le bâtard que tu portes ?
    « Comment osez vous me parler ainsi ? « retorqua Jade. » Je porte le fils de mon bien aimé, mon époux. Oui j’ai eu un époux, père, et je n’en veux pas d’autre. Personne ne prendra sa place..Jamais !!

    Cinq mois plus tard, l’heureux évenement arriva…L'enfant né le 16 Mars 1666, notre chère Jade a donc 22 ans

    Le travail fut dure et très court. Jade transpirait à grosses gouttes. Elle jurait comme un charretier, faisant rougir la servante.

    « madame, il ne faut pas que le bébé entende ces horreurs au moment où il va naître.. »gémissait la servante.
    « Bon Dieu, ce que j’ai mal ! Pourquoi n’arrive t-il pas. Aaah ! »
    « Poussez, poussez ! Bravo ! »
    dit l’homme d’un ton apaisant. » Voilà la tête. Des cheveux tout noirs..Poussez encore ! Il est presque là..
    La douleur revenait et Jade poussa de toutes ses forces. Elle sentit que le petit glissait hors d’elle.

    « Montrez le moi ! »
    La servante avait requeilli le bébé dans un drap et le posa sur le ventre de sa mère.. »Le voilà , madame, dit-elle avec les larmes aux yeux.
    Jade le berça un long moment. Il avait des cheveux très noirs..et les yeux bleus de son père..Elle contempla son béb..
    Tu es magnifique, le portrait de ton père…tu t’appelera..Rowan…

    Le lendemain matin…

    Le soleil se levait lorsque le Comte entra dans la chambre de sa fille, se pencha sur le berceau, prit le bébé et se dirigea vers la porte.[/i]« Donnez moi mon fils ! [i]rugit Jade, tandis La servante se réveilla.
    « Tu n’as pas de fils, jade ! » déclara James.

    Jade de courut à lui.« Rendez moi mon bébé ! je vous tuerai si vous lui faites du mal !..Rendez moi mon fils.
    [i]Le Comte tendit le bébé à un homme.
    « Vous savez ce que vous devez faire » dit-il
    « Rendez le moi ! Jade tomba surr les première marches et voulait se précipiter vers la porte, mais le Comte l’empêcha, lui barrant le passage.
    « C’est pour ton bien, ma chérie. Tu seras mariée dans quelques semaines et je te promets qu’on prendra bien soin du bébé, mais tu ne le reverras pas…jamais !
    Il tendit la main mais elle bondit en arrière, les yeux écarquillés.
    « Je veux mon fils.
    Elle se jeta sur lui dans un vain effort pour atteindre la porte.
    « Là, là..petite..tout ira bien « dit il en la saisissant par les poignets.. »Jasmine, venez prendre votre fille..Il faut qu’elle se repose.. »
    Jasmine fusilla son mari du regard. Jamais elel ne l’avais vu si entêté , si insensible. Elle voulut prendre Jade dans ses bras, mais sa fille la repoussa violemment.
    « Comment, pouvez vous le laisser faire ça madame ? » sanglotait elle. »Comment tolérez vous qu’il m’arrache mon enfant ? je ne vous pardonnerai jamais ! Ni à vous, ni à lui !

    Nous voilà en 1666., dans la nuit Jade s'enfuit de chez elle, après avoir envoyé une lettre à une de ses amies à Versailles. Elle compte bien retrouver son fils, mais il était hors de question qu'elle reste ici, pour attendre le mariage...Elle se trouva un refuge à Versailles, pour lui donner le temps de réfléchir à la situation, et comment retrouver son fils...
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   31.08.10 21:19

Fiche terminée.
Désolée de la longue attente, mais avec le boulot d'été je n'ai pas eu trop de temps ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   31.08.10 22:18

Hé bien c'est parfait ! Re-bienvenue parmi nous ^^
Tu connais le chemin pour les liens et tout le reste !

BON JEU Very Happy

______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   31.08.10 22:38

Je vous remercie, votre excellence Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   01.09.10 0:54

Bienvenuuuuuuuuuuuuuue parmi nous très chère ! Very Happy

Bon jeu ! cheers

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   05.09.10 22:12

Merci Amy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Jade McGrégor, une héritière mystérieuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jade McGrégor, une héritière mystérieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Jade McGregor ♣ Une mystérieuse héritère...
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: