AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Marie d'Assérac のrechercheuntitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime10.11.12 23:10





MARIE


D'ASSERAC




(EMMA STONE)




« Créer, c'est aussi donner une forme à son destin. »

    ► 23 ans
    ► Marquise d'Asserac et dame d'Espinay
    ► Origine française de la famille bretonne Rieux-d'Assérac.
    ► Mariée au chevalier d'Espinay
    ► De religion catholique
    ► Hétérosexuelle

(Noblesse Française)



♕  PROTOCOLE ♕ 
VERSAILLES : PARADIS OU ENFER ?

Marie y met rarement les pieds, elle vit la plupart de son temps à Paris mais il lui arrive d'y aller pour découvrir l'ambiance versaillaise. Si au début, elle n'y voyait rien d'intéressant, elle doit bien avouer que se promener dans les jardins lui plaît bien. Versailles lui permet quelques fois de rencontrer de grands esprits. Pour l'instant, elle ne sait pas exactement quoi en penser mais elle a fait la connaissance – enfin c'est peut être une très grande expression- de l'ancienne promise de son frère aîné et a découvert qu'elle est très ancrée dans la religion. Elle n'imagine donc même les extrêmes qu'elle peut y rencontrer. Marie n'est pas dupe, Versailles n'est pas un paradis ni un enfer bien qu'elle n'oserait pas s'y promener seule la nuit.

COMPLOT : VÉRITÉ OU FANTASME PUR ?

Un complot ? Marie peut très bien y croire. Après tout, le Roi est un homme puissant, qui montre parfois peut être un peu trop de luxe qui peut très bien attisé la jalouse, ce qui n'est pas de bonne augure. Même si sa famille reste très fidèle au Roi, elle se rappelle bien de l'histoire de la fronde et des nobles qui ont essayé de rentrer au Louvre. Mais elle n'ose pas y penser plus que ça, elle a d'autre affaires à régler avant d'y réfléchir sérieusement.

COLOMBE OU VIPÈRE ?

Entre vipère et colombe, son cœur balance. Plus sérieusement, choisir entre les deux serait peut être un peu difficile. Bien qu'elle se rapproche plus de la colombe de la vipère, il est certain qu'elle écoute les rumeurs, comme tout le monde. C'est surement une façon pour elle de se protéger et de savoir ce que les autres pensent d'elle. De plus lors des salons, il peut arriver d'en entendre. Elle n'est pas la source des rumeurs bien entendu. Pour revenir à la colombe ou la vipère, peut être qu'un cygne correspondrait plus. Un cygne semble doux et pur mais si on l'embête, il mord.

DES LOISIRS, DES ENVIES A CONFIER ?
Marie aime beaucoup de choses, des activités qui remontent presque toutes à son enfance. Elles sont les suivantes :
- Les promenades, comme toute enfant de la campagne, elle aimait à se balader dans les jardins de son château, un loisir qu'elle partageait avec son frère, à moins qu'il la suivait plus pour la protéger. Mais aujourd'hui, elle partage cette passion – si on peut appeler cela comme tel- avec son mari et espère bien pouvoir se promener en sa compagnie dans les jardins de Versailles quand ils se connaîtront vraiment.
- L'art de façon générale. Si nous pouvons compter le théâtre comme tel, Marie vous citerait aller au théâtre sans hésiter. Elle aime à voir son frère jouer dans les très jolie tragédies de Racine. Elle apprécie beaucoup la danse, une matière qu'elle tient de son éducation.
- La lecture. Elle aime beaucoup lire quelques livres que lui conseille Françoise d'Aubigné. Même si ce n'est pas sa passion principale, la lecture lui permet d'avoir de la conversation, ce qui lui plaît beaucoup.
- Participer aux salons. Marie aime à discuter bien qu'elle peut se montrer discrète. Depuis qu'elle a découvert le salon Scarron, elle est devenue une habituée mais il lui arrive de s'ouvrir un peu l'esprit et d'aller à d'autres salons.

♕  HOP, RÉVÉRENCE ! ♕
► Laura
► 17 ans et un sixième, je dirais... Oui, je sais, c'est étrange à dire.
► Le plus souvent possible
► Longue vie au Roi
► Je crois que je l'ai connu via google, un annuaire de forum ou quelque chose dans ce genre. A moins que j'ai vogué de partenariat en partenariat. Je dois avouer que je ne suis pas du genre à me rappeler de telles choses.
► Je n'ai pas de suggestion ou quelque chose à dire, pour l'instant en tout cas.



Dernière édition par Marie d'Assérac le 11.11.12 15:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime10.11.12 23:10


BIOGRAPHIE

VERSAILLAISE

_________________________________________________


« A Maxence d'Espinay,
Voilà maintenant trois ans que nous sommes mariés et je ne sais toujours rien de vous. Vous n'y êtes sans aucun doute pour rien, notre mariage était là pour des intérêts. Mais si j'essaie par tous les moyens d'en savoir plus à votre sujet, je n'y arrive pas et cela m'agace un peu. Je tiens à ce que nous nous entendions et s'il faut que je vous raconte mon passé, mon histoire, je le fais sans aucune hésitation, quoique je préfère le faire par écrit.
Vous n'êtes pas sans savoir l'importance du Roi pour la famille Rieux-d'Assérac de laquelle je descends. Voilà bien des générations Henri III fit de nos terres un marquisat. Ainsi notre famille lui fut reconnaissant et la fidélité de ma famille n'est plus à prouver. Mon père Jean-Emmanuel et mes mères – je préfère le dire ainsi- Anne et Jeanne-Pélagie ont toujours tenu à ce que notre famille soit digne de notre titre. Maintenant que cette brève introduction est faite, je pense que je puis vous raconter mon histoire. Veuillez me pardonner des différents propos qui peuvent vous choquer.
Je ne saurais vous raconter ma naissance, je ne m'en rappelle pas. Mais qui peut se souvenir de sa naissance ? Ma gouvernante m'expliquait parfois cette histoire, je le dois beaucoup, je l'avoue. Ma mère, Anne, vivait ses dernières heures quand je vis le jour. La pauvre avait souffert toute la journée, sans savoir qu'elle allait perdre la vie en me mettant au monde. Très souvent, je regrette de ne pas l'avoir connu, je n'ai pratiquement aucun souvenir, sauf un portrait qui se trouvait dans notre le château pour qu'on s'en souvienne. Jamais on ne m'en dit plus sauf la façon dont mon père avait annoncé sa mort. On m'avait présenté comme la nouvelle femme de la maison. Petite, je ne voyais que très peu mon père ou d'autres Seigneur dans ma petite Bretagne. Mon père refusait le remariage au début. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je dois dire. Il n'était peut être pas assez présent pour cela, des guerres faisaient rage, celle de Trente ans ou encore celle opposant la France à l'Espagne. Mon père combattait, aux côtés du Souverain bien entendu. Mais un jour, mon père dût se rendre à l'évidence, il manquait une présence féminine, une figure maternelle. Ainsi, il se maria à une cousine, aux longs cheveux roux, à laquelle je ressemblais fort physiquement, bien que je n'étais qu'une petite de deux ans tout au plus. Je n'ai pas vraiment de souvenir de ce mariage, ainsi je ne pourrais vous en dire plus. Ma belle-mère était donc cette fameuse Jeanne-Pélagie dont je parlais précédemment. Presque immédiatement, elle sut s'occuper de nous. Elle tenta de nous aimer comme si nous étions ses propres enfants et nous ne manquions pas de le lui rendre en échange. Vous vous demandez peut être pourquoi j'écris 'nous' depuis tout à l'heure. Vous avez sûrement entendu parler de Arnaud d'Assérac, mon frère aîné. Je n'ai aucun souvenir du début de ma vie, je ne saurais vous en dire plus. Les années passaient, ma nouvelle mère tentait de nous faire un peu notre éducation, elle racontait bien les histoires, elle les inventait quelques fois. Elle se montrait douce et attentionnée. Notre père n'était que rarement là mais il nous envoyait le plus souvent des lettres dans lesquelles il demandait de nos nouvelles. Principalement des nouvelles des progrès de Arnaud mais j'étais trop jeune pour éprouver une quelconque jalousie, ma belle-mère me disait si souvent que cela s'avérait logique puisque mon frère représentait le futur héritier. L'année de mes six ans, on annonçait la naissance d'un petit Jean-Gustave, ainsi je n'étais plus la dernière et j'avais un petit demi-frère. Je ne sais pas si cette expression existe mais je ne voyais nulle autre façon de le dire. Père passait quelques fois au château et lors d'une de ses visites, il conseilla à ma mère à ce que j'apprenne à lire et jouer d'un instrument. Qu'il en fut ainsi, elle pris en main la première matière pendant deux heures tous les deux jours, pendant ce temps-là une gouvernante s'occupait du petit Jean -cela sera plus court de l'appeler ainsi- et un maître de musique, employé par un vieil ami de mon père venait quelques fois m'enseignait le piano. Si j'aimais jouer cet instrument, je préférais me balader avec ma mère qui me parlait un peu de la cour. Les années se passèrent ainsi et notre famille nous protégeait de la Fronde qui menaçait Louis XIV. Notre père avait une autre idée en tête que de nous parler de cela. Il souhaitait présenter sa promise à Arnaud. Je n'en sus guère plus, sauf son prénom, on l'appelait Maryse et on la disait à peine plus âgée que moi. Mon frère avait dix ans quand il apprit la nouvelle. Pour ma part, mon cher Maxence, je n'appris nos fiançailles que lors de mes dix-neuf ans mais je vous en parlerais plus tard, autant vous raconter la suite des événements après la Fronde de laquelle je ne connus pas grand chose. Sauf peut être une tante qui avait fuit Paris pour venir se réfugier chez nous. Elle pestait souvent cette tante, elle ne se préoccupait pas du Roi mais de Paris même. Elle disait que la capitale lui manquait, la capitale qu'elle connaissait avant. Je dois l'avouer, je n'y fis pas vraiment attention. Je préférais dire à qui voulait entendre que mon époux à moi serait aussi courageux que mon père. Cela l'amusait beaucoup d'ailleurs et il me disait souvent qu'il l'espérait lui aussi. Mon cher, ne me blâmez pas, je n'étais qu'une enfant. Une enfant pleine de vie, naïve qui croyait en l'homme parfait. Oui en résumé, j'étais ainsi. A cette époque, je me montrais déjà curieuse mais quand je le pouvais, je m'en allais dans le parc du château. Parfois même plus loin, à mon avis, je représentais bien la fille de la campagne. Mon frère aîné, Arnaud, me suivait dans mes ballades improvisées. Il me protégeait déjà et jouait à merveille le rôle de grand frère. Je l'adorais pour tout vous dire. Je n'avais pas vraiment à me plaindre, je ne manquais de rien.
J'avais une bonne éducation, ma mère me disait souvent qu'elle me servirait pour mes futures conversations à Paris. Même si l'idée d'y vivre ne me plaisait pas, je savais que je n'y échapperais pas. Lors du retour de mon père de Valenciennes, on nous annonçait qu'il ne pouvait plus faire de guerre, sa jambe étant boiteuse à présent. Étrangement, il fallait un représentant de notre famille, même si je n'y pouvais rien, mon frère partit pour un an sur le Front l'année de ses dix sept ans, je n'avais que quatorze ans à cette époque. Malgré le départ de mon frère, mon père était enfin là, d'une certaine manière il pouvait enfin s'occuper de nous sans contrainte, quoique je pensais bien qu'il s’inquiétait pour Arnaud. Du moins je l'imaginais mais notre père était un grand homme selon moi, alors je n'avais aucune question à me poser à son sujet. C'est lors de cette année que j'appris ce qu'il faisait exactement pendant ses absences, enfin pas dans tous les détails mais j'en savais plus. Il voulait pousser un peu plus mon éducation. Ainsi, cette année fut la plus éprouvante pour moi. En plus de la lecture et la musique, on m'apprit les chiffres et la danse. Même si c'est le cavalier qui dirige, il fallait que j'apprenne à le suivre. Depuis le véritable retour de mon père, nous avions beaucoup plus d'invités, dont un jeune seigneur de mon âge environ dont je tombais éperdument amoureuse. Un amour candide, doux, je le connaissais enfin. Il était gentil et aimait les promenades comme moi. Lui aussi était un enfant de la campagne et il me racontait des histoires des plus rocambolesques qui me faisaient rêver. Encore aujourd'hui, quand j'y repense, j'en ris de bon cœur. Comment avais-je pu être aussi rêveuse ? Je l'aimais beaucoup ce garçon, mais lors du retour de Arnaud, mon frère n'était pas tout à fait d'accord. Il avait bien changé, un an de plus et le voilà plus mature.
Quelques mois plus tard, un oncle vint nous rendre visite. Mon oncle, Michel Mangot, passait par chez nous pour ensuite allait en ville, à Rieux plus précisément, non loin de chez nous effectivement. Voilà là une occasion de rendre visite à une amie. Ainsi Arnaud et moi acceptèrent de nous y rendre avec lui. Rieux était magnifique et mon amie des plus adorable. Nous discutions et finalement décidions d'aller nous promener. Étant toutes les deux assez grandes, nous pensions pouvoir nous en sortir seule mais je me perdis en flânant devant des fleurs des plus enivrantes. Ainsi je ne fis pas plus attention à mon amie qui était partie s’asseoir au pied d'une jolie fontaine. Et en à peine quelques secondes, je pus m'éloigner d'elle, assez pour qu'elle ne me retrouve plus. Si au début, tout allait bien, je me rendis compte que je ne connaissais pas vraiment l'endroit. Ainsi je décidais de revenir sur mes pas mais quelqu'un m'accosta. Le curé. Vous vous demandez bien ce qu'un curé peut bien faire là et quelle importance, il avait dans l'histoire. Mais il changea toute ma vie. Il était ivre et me faisait presque peur. Sous la surprise, je n'osais pas bouger mais il m'approchait. Et encore une surprise, pire que la première cette fois-ci. Il tenta d'abuser de moi, vous n'imaginez pas la peur que j'avais mais aussi la honte que m'habitait d'être tombée dans son piège. Heureusement le cauchemar ne dura pas aussi longtemps que je ne pouvais le croire. Ce fut Arnaud qui me sauva. Et vous connaissez sans aucun doute la suite de cette histoire. Mon frère dut partir, mon père refusant de l'avoir encore comme fils. Je ne comprenais pas une telle réaction, il m'avait sauvé la vie ainsi que mon honneur mais personne ne voulait m'écouter. Je le défendais du mieux que je le pouvais pourtant et le voir partir me fit comme une hache en plein cœur. Pourtant, je refusais de rester dans le château comme une faible. Même si mon frère était parti, l'espoir de le revoir un jour ne disparaissait pas. Jamais, mon père ne put regagner réellement ma confiance. Je ne le croyais pas capable d'une telle chose. Après tout Arnaud était la chair de sa chair, le sang de son sang, son plus grand espoir, son futur héritier. D'une certaine façon, j'en voulais à mon père, mais aussi à moi, si je n'avais pas perdu mon amie de vue, tout cela ne serait pas arrivé. Et vous qui me lisez, trouvez vous cela excessif de ma part ? Les années passaient, sans nouvelle de mon frère, je n'étais plus amoureuse de mon premier amour, j'avais bien grandit et mûrit. Je ne croyais plus vraiment à l'homme courageux et fort. Après tout, mon père ne l'était pas vraiment après tout, il ne représentait plus le héros que je m'étais idéalisé toutes ces années. D'ailleurs, il tombait malade de je ne sais quelle maladie. Mais ayant une bonne santé, il guérissait nous surprenant tous. Il voulait faire de mon cher frère Jean, un bon marquis mais il ne ressemblait pas autant à Arnaud qu'il ne le pensait. Quand mon éducation fut terminée, il m'annonçait que j'étais fiancée à vous. On attendait que vous ne soyez plus malade pour que je puisse vous rencontrer. Je ne protestais pas, un mariage de convenance, je m'y attendais depuis le temps mais je ne désespérais pas. Mon mariage ne serait pas raté et je ferais en sorte de m'entendre avec vous, voilà la promesse que je me fis avant de vous rencontrez. Lors de notre rencontre, je vous trouvais quelque peu distant mais je ne pouvais pas vous juger seulement en quelques heures n'est-ce pas ? Même si j'étais naïve avant, ce jour-là, je ne l'étais plus vraiment. Même si vous paraissiez un peu mou, je trouvais en vous une part de mystère qui faisait votre charme. Je me rendis cependant rapidement compte que vous n'étiez pas très à l'aise. Enfin, cette rencontre passée, je devais rentrer chez moi pour avoir les derniers conseils de ma mère. Elle était vraiment gentille comme mère. Les dernières bonnes manières qu'il fallait que je retienne et je revenais vers Paris, la capitale que je ne voyais pas forcément d'un bon œil à dire vrai. Je ne m'étais jamais aventuré dans cette grande ville avant notre rencontre et de plus dans la seule ville où j'avais mis les pieds, il m'était arrivé un malheur. Donc j'appréhendais un peu cette arrivée sur Paris. Avec le temps, Paris ne me parut plus aussi dangereuse que je ne le pensais même si je restais prudente. J'entendais beaucoup de choses sur un certain salon, celui Scarron et je fus des plus ravie de voir que vous me laissiez la liberté d'y aller. La curiosité bien plus grande que ma prudence, j'allais dans ce mystérieux salon si bien critiqué. Ah si vous connaissiez Françoise, une charmante femme brune, un peu plus âgée que moi, elle avait beaucoup de conversation et dirigeait son salon d'une très belle façon. J'aime beaucoup Françoise et je l'admire aussi, je l'avoue. J'aime beaucoup sa force, sa culture, sa conversation et sa patience. De suite, je devins une habituée si bien que je voulais vous y amener un soir mais ce ne fut pas le cas. Je ne vous en veux pas, vous savez. Par contre, je ne vous remercierais jamais assez de m'avoir fait découvrir Racine et ses belles tragédies. Vous vous rappelez de ce soir où vous avez mis un peu de temps à me retrouver. Et bien, j'avais disparu, il est vrai. J'étais allée féliciter les comédiens parce qu'ils avaient joués formidablement bien. Et quelle surprise, une bonne, cette fois-ci croyez-moi, de voir qui était le comédien qui occupait le rôle de Alexandre. Je ne sais pas si pouvez le deviner, c'était mon frère. Et non, je ne parle pas de mon petit frère mais bien de Arnaud. Six ans s'étaient écoulés depuis son départ, il avait beaucoup changé, vraiment changé mais je serais capable de le reconnaître entre mille. Depuis ces retrouvailles, je me suis aventurée dans Versailles, avec vous au début, puis une ou deux fois avec mon aîné, puis enfin toute seule. Dans cet immense palais, je fis la connaissance de celle qui aurait dû être ma belle sœur, Maryse d'Armentières. Elle ressemblait tellement à la description qu'on m'avait fait d'elle un jour que je me décidai de lui parler. Mais dés qu'elle me vit, elle me repoussa. Je dois avouer qu'au début, je ne compris pas mais avec le temps j'appris qu'elle était très ancrée dans la religion. Et si on lit bien la Bible, on voit que les rousses sont considérées comme des femmes séductrices. Je ne vous apprends rien, je pense. Donc, un jour, j'allais vers chez elle, cherchant une discussion saine mais elle refusait de m'ouvrir sa porte, elle croyait que je venais prendre son mari. Enfin si j'ai tout bien compris. Agacée, dés que je la croise, elle me fait sortir de mes gonds. Je déteste qu'on me juge si injustement. Je n'arrive pas à croire qu'un puisse cataloguer quelqu'un de cette façon. Et dire qu'elle devait être ma belle sœur. D'ailleurs en parlant de belle sœur, revenons un peu au sujet de mon frère Arnaud, depuis que je l'ai retrouvé, je vais souvent à l’hôtel de Bourgogne même si je sais que cela est trop dangereux. Personne ne doit connaître notre lien de parenté pourtant j'ai failli prendre un énorme de risque. J'ai honte de le dire à présent, je ne me pensais pas capable d'une telle chose. Lors d'une soirée à un salon, une façon de sauver mon frère s'offrait à moi, bien qu'elle se trouvait être plutôt dangereuse. Nicolas de la Reynie était là, oui vous avez bien lu, il était présent à cette soirée. Je ne sus quelle mouche m'avait piqué, mais par tous les moyens, je tentais d'attirer son attention. Dés qu'il me regardait, je lui offrais un sourire et ne le lâchais pas du regard. Je pense que vous n'avez pas besoin de plus de détails. Que j'ai honte, si vous saviez. Bien entendu, il a compris, le lieutenant général de la police est un homme intelligent, il a donc bien vu que je ne faisais pas cela par simple envie. Mais à présent, je tremble qu'il découvre mon secret qui me pèse, je dois l'avouer, sur ce coup-là, je n'avais pas été très maligne.
Comme je ne connais pas grand chose de vous, je ne puis dire comment vous réagiriez mais vous savez peut être que le couple Richmond ne s'entend pas à merveille. Ce n'est pas vraiment un secret, il faut le dire. Et bien entendu, j'ai encore mis le nez dans les affaires des autres. J'ai rencontré Rebecca of Richmond à Versailles tout comme Maryse. Je pense que je l'agace un peu aussi mais son histoire me touche et je trouve cela bien étrange qu'elle ne fasse pas autant d'effort que moi pour s'entendre avec son époux. Elle est intelligente, j'en suis certaine. C'est elle qui est venue me parler. Alors nous avons commencé à discuter et notre conversation a fini par dériver sur les bienfaits d'une union si nous faisons des efforts. Je tente de lui donner des conseils que je mets en pratique moi-même mais qui n'ont pour effet que de vous faire fuir. Je m'interdis d'être brusque pour que nous nous entendions. Je ne demande pas un repas en tête à tête romantique, je ne demande rien de tel. Juste un promenade dans les jardins de Versailles, cela nous ferait du bien. De cette façon, nous pourrions peut être discuter de l'art et découvrir nos points communs. Je finirais par percer votre carapace, j'en suis certaine, je dois le dire je suis assez entêtée à présent, mais je me montrerais douce. Cependant, je ne peux vous donner cette lettre. Je ne croyais pas que cette lettre serait si longue et personne ne doit savoir mon lourd secret. Cette lettre ne doit pas tomber en de mauvaises mains et je ne préfère citer personne pour l'instant. Vous savez sans doute que quelqu'un est à la recherche de mon frère... Il faut que j'arrête, si une personne découvre ce qui je viens d'écrire, cela aurait beaucoup trop de conséquences pour mon frère Arnaud. Cela suffit, à moins que vous ne trouviez la clé de mon tiroir, vous ne tiendrez jamais cette lettre, jamais...
Marie d'Assérac »



Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans


Philippe d'Orléans

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 20:07

TU ES VALIDÉE !
BIENVENUE A VERSAILLES

Quelle jolie fiche ! Si je ne devais y faire qu'un reproche, c'est qu'elle soit un peu trop compacte, quelques sauts de ligne auraient été bienvenues !

Voilà, j'ai fait ma critique, maintenant je peux venir te féliciter Razz C'est vraiment une jolie fiche. Le style lettre passe souvent très bien et toujours très agréable, je l'ai lue d'une traite Very Happy Je trouve que tu as très bien cerné Marie, un juste milieu entre sa douceur et son vécu, sans la faire ni trop niaise ni trop déçue, tout en subtilité, j'ai bien aimé. Tu as bien inséré tes liens, ils y sont tous et tu as la chance d'avoir la plupart présents sur le forum. En lisant ta fiche, j'ai remarqué que tu as fait aussi l'effort de lire celles de tes liens (ou au moins la partie concernant Marie), c'est très bien Clin d'Oeil

Donc je te valide avec grand plaisir, en espérant que tu t'amuseras bien parmi nous. Ci-dessous, tu as une liste de liens pour te repérer sur le forum en faisant tes demandes, créer ta fiche de liens ... Bon jeu parmi nous et si tu as des questions, je suis là Clin d'Oeil
Marie d'Assérac のrechercheuntitre Versai11
PENSE PAS BÊTE ; Qui est qui ? Petit topo des personnages sur le forum.Fiches de liensDemandes de rangs et de logementsLe flood ♣ N'oublie pas de mettre tes liens de présentation, fiche de liens et point info dans ton profil Clin d'Oeil


______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 20:10

Oh une Marie d'Assérac, j'aime beaucoup ce personnage (et en plus, tu aimes les pièces de Racine Cool ) et elle est la sœur de mon petit protégé, Arnaud ** .

Jolie fiche en tout cas, j'aime ton style, ce fut agréable à lire Very Happy ... Bref, il nous faudra un lien et je suis sûre que tu plairas parmi nous What a Face .

Bienvenue à toi et au plaisir d'une rencontre à Versailles à l'une de mes représentations Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 20:24

BBBBIIIEENNVVEEENNNUUUEEEE **
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 20:27

Mon Dieuuu une Marie réussie, ça faisait longtemps qu'on en attendait une ** ** ** Félicitations pour cette très jolie fiche, et BIENVENUE parmi nous ! **
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:02

Ah contente que ma fiche plaise ! ** J'avoue que niveau esthétique, je n'ai pas géré, vraiment désolée. Razz

En tout cas, Racine, je prends le lien pour ma part. I love you

Eloïse I love you Isabeau, et bien contente d'être la Marie validée alors ! **
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:08

Finalement la belle Marie est parmis nous! I love you

Tous mes souhaits de bienvenue! J'espère te croiser très vite dans le flood! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:10

Gaspard Ulliel ! I love you C'est la joueuse qui parle Razz

Merci beaucoup ! ** Oui, je prévois de venir bientôt d'ailleurs Héros (Ferdigi)
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:14

J'ai parcouru rapidement ta fiche, mais j'ai quand même pu remarquer que c'était agréable à lire Smile

Et même si Maryse n'aime pas les rousses, je te souhaite la bienvenue parmi nous ! Je suis très heureuse de voir une Marie avec qui jouer ce lien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:24

    Wilkommen à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 21:54

Merci à toutes les deux ! I love you

Revenir en haut Aller en bas
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime11.11.12 22:03

Sois la bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue parmi nous !!! cheers Tu es une Marie digne de ce nom en effet ! Very Happy Ça fait plaisir ! J'ai beaucoup aimé ta fiche ! Au plaisir de te croiser dans la peau de mon DC Becky et peut-être avec mes autres moi ! Smile

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 14:44

Merci beaucoup, ça fait vraiment plaisir de lire ça ! **
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 15:35

Han ma petite soeur **

Bienvenue à toi, j'ai lu ta fiche d'une traite, j'ai beaucoup aimé Very Happy
Amuse toi bien parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel N. de la Reynie


Gabriel N. de la Reynie

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Son travail est son seul amour...et éventuellement son fils!
Côté Lit: Quand il a le temps et qu'il est d'humeur, une dame galante et consentante, mais jamais elle devra passer avant sa charge!
Discours royal:



Justicier en chef
La perfection au masculin

Âge : 41
Titre : seigneur de la Reynie, lieutenant général de police
Missives : 260
Date d'inscription : 26/10/2012


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 16:54

Bienvenue miss!

J'adore ta fiche et je sens que je vais adorer développer notre lien cheers

A très vite donc!

______________________

Marie d'Assérac のrechercheuntitre 897873RF3
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle de Saint-Amand


Isabelle de Saint-Amand

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Fermé à double tour depuis qu'un ex-mousquetaire l'a brisé
Côté Lit: Amants de passages aussi rapidement oubliés
Discours royal:



Coeur à vif ϟ
On promet beaucoup pour se dispenser de donner peu

Âge : 29 ans
Titre : dame de Louvel, chevalier de Saint-Amand
Missives : 386
Date d'inscription : 02/01/2012


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 19:02

Bienvenue sur ATV !!! J'aime beaucoup le PV de Marie et ta fiche était super chouette **

______________________


Check your priorities




I'm a Diva:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 19:52

Han ! ** Merci beaucoup ! I love you

Arnaud ! ** I love you Gabriel ! I love you Et puis Isa' (je me permets juste du surnom) Eva est magnifique sur ton avatar. ** (J'étais obligée de le dire Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Paris de Longueville


Paris de Longueville

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 20:42

Bienvenue parmi nous cheers

Enfin une Marie, c'était un peu un PV maudit, avec des fiches jamais terminées ou qui n'allaient pas Razz

J'ai beaucoup aimé ta fiche, simple et aisée à lire! On cerne très bien le personnage, il y a moyen de s'entendre What a Face

A très vite sur le flood pour découvrir nos faces cachées de schizo Razz

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime12.11.12 21:29

Oh une Marie **

Bienvenue à toi ! J'ai parcouru ta fiche, ce que j'en ai lu m'a paru très chouette, et agréable à lire !

A très vite parmi les schizos What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime17.11.12 20:07

Genre j'aurais pu répondre il y a un moment. Razz

Bah, je vais briser la malédiction alors. I love you Contente que ma fiche plaise ! Clin d'Oeil

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Marie d'Assérac のrechercheuntitre Empty
MessageSujet: Re: Marie d'Assérac のrechercheuntitre   Marie d'Assérac のrechercheuntitre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie d'Assérac のrechercheuntitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie d'Assérac のrechercheuntitre
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» [UPTOBOX] Le Gendarme se marie [DVDRiP]
» [Mai] Pullip Marie-Antoinette
» Que pense Marie Lucie Bonhomme du président CEP , M. OPONT ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: