AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime12.03.12 9:02





ANNA


DE RUSSIE




(Doutzen Kroes)


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Doutzenkroes

« L’apparence est le vêtement de la personnalité. »

     25 ans
     Princesse de Russie
     Russe
     Promise à un homme
     Orthodoxe
     Hétérosexuelle



 PROTOCOLE 
 VERSAILLES : PARADIS OU ENFER ?

Versailles, cela représentait un rêve pour moi qui s'est concrétisé. Le paradis de la fête et des jeux, un lieu de rencontre de toutes les Cours européennes. J'ai tout de suite été émerveiller par ce lieu. Cependant tout n'est pas aussi agréable et doux à vivre que l'on peut penser. Les rumeurs qui circulent sont plus vive que n'importe où et du jour au lendemain vous pouvez être prier de quitter le Palais.
C'est un combat de chaque jour pour garder sa place, mais quand vous y êtes, quand vous êtes reconnus et accepter alors vous retrouvez un monde tout à fait agréable. Surtout que les hommes rivalisent de perfection, dont un en particulier que j'affectionne tout particulièrement.

 COMPLOT : VÉRITÉ OU FANTASME PUR ?

Le complot ? Ce n'est pas une chose à remettre en cause, après tout ici dans ce monde d'aristocrates tout est jeu de pouvoir et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Je n'ai aucun intérêt à m'immiscer dans une telle histoire dans ce pays qui influence pas sur ma vie directement. Si je venais à connaitre ce secret alors je sais déjà dans quel camp je me tournerais, mais je ne dirais rien de plus.

 COLOMBE OU VIPÈRE ?

Je ne suis pas quelqu'un à créer des ragots, toujours agréable à écouter cependant, certains sont même vraiment délectables et nous arrache un sourire. Ce que je veux c'est m'en protéger, c'est le meilleur moyen d'entacher votre personne.
Seulement si on vient à m'attaquer sur ce terrain, ne croyez pas que je ne suis que de glace car la vengeance est un plat qui se mange froid.

 DES LOISIRS, DES ENVIES A CONFIER ?

Le premier de mes loisirs est sans doute l'équitation, ce n'est peut être pas ce qui est le plus conseiller pour une demoiselle mais depuis que j'ai pu vraiment le pratiquer à Versailles je ne m'en lasse pas, c'est une sensation de liberté à chaque galop.
Ensuite il y a la danse qui permet de façonner un corps, le rendre gracieux et obtenir une bonne tenue correcte. Et puis c'est une véritable institution dans notre société.

Mais m'a plus grande passion se passe à travers les livres, rêveuse, c'est eux qui me font voyager dans les terres inconnues à beaucoup de monde. Parfois quand cela ne me suffit plus, j'écris à mon tour, me libérant ainsi de mes pensées.

 HOP, RÉVÉRENCE ! 
 Cilia
 19 ans
 5/7 jours
 Long vie au Roi !
 Par hasard
 Aucune



Dernière édition par Anna de Russie le 13.03.12 11:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime12.03.12 9:53

Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Tumblr_lxi4zvPnht1qf4ecjo1_500
BIOGRAPHIE

VERSAILLAISE

_________________________________________________

Les murmures se font entendre, des rires à moitié étouffer se distinguent à chaque couloir. Quand j’entre dans la pièce, les voix se taisent subitement, puis une révérence qui sonne faux pour me saluer. Je sais bien ce que Versailles dis de moi, je sais bien ce que Paris murmure sur la Russie.
On se moque de notre nom qui ne sait pas se faire respecter par son peuple, on se moque d’une princesse qui fuit son promis et ses obligations.
Versailles est la plus majestueuse et luxueuse de toutes les Cours d’Europe, mais en même temps si identique aux autres que le plaisir d’y être s’en trouve parfois compromis. Pourtant, ma sœur, je ne compte pas rejoindre notre foyer, je redoute plus encore le mari que notre frère m’a destiné que les discours qui se tiennent ici.

Mon cœur vous reste attacher, et je ne sais comment vous exprimer combien vous me manquez.

Anna



Pliant la lettre avec soin, elle la fit glisser dans l'enveloppe qu'elle referma par son cachet de cire. Elle y inscrivit le nom de sa sœur avant de la tendre à sa dame de compagnie, lui priant silencieusement de faire le nécessaire pour que cette missive arrive à bond port.
Quittant son bureau, elle prit sa robe vaporeuse entre ses mains, elle adorait ses nouvelles toilettes qu'elle avait acheté dans l'une des plus importantes boutiques parisiennes mais elle avait toujours peur de faire un faux pas sur le noble tissu qui glissait sur le parquet.
Elle se dirigea vers l'une des fenêtres de ses appartements privés, l'ouvrant entièrement, elle respira à plein poumons l'air frais du dehors. Fermant les yeux, un sourire se dessina lentement sur ses lèvres. Sa peau frissonna légèrement mais le froid en France n'était pas comparable à celui de son pays natale.

Elle revoyait Moscou durant la période hivernale, elle se doutait fort que là-bas la neige avait déjà étendu son manteau blanc sur le sol. Même si elle ne sortait pas souvent dans les rues de la ville, ses sœurs et elle profitait de la cour intérieur du palais pour jouer et laisser entendre les rires de fillettes enchantées, son frère ne pouvant partager leur joie, devant accomplir son rôle d'héritier.
Les Romanov est une dynastie qui ne fait que commencer, des nouveaux arrivés dans les familles anciennes européennes. Une position qui impliquait des problèmes pour s'imposer auprès des autres rois mais également au peuple.


Chapitre I : Parce qu'il était une fois ...


La plus jeune princesse du défunt Tsar Michel Ier est née un soir d'hiver, il y a vingt-cinq ans déjà. Sa mère perdit la vie en la mettant au monde, elle devint alors la plus adorée de tous, mais également la plus surveillée. Elle n'a pas autant de souvenir de son enfance qu'elle le voudrait bien, surtout de son père qu'elle perdit alors qu'elle n'avait que quatre. Orpheline de parents, elle comptait sur ses sœurs pour s'épanouir, Alexis servant de père pour tous mais restant au final assez long d'elle, les années et les responsabilités les séparant.
Comme toute enfant de la haute aristocratie, elle ne connut que nourrices et précepteurs pour son éducation, sa vie étant rythmée par les différentes leçons qu’une princesse devait apprendre. Enfermée dans le palais, elle vivait à travers les quelques ouvrages qui circulaient dans le royaume mais tout cela engagea la fillette à se refermer sur elle. Elle ne laissait rien apparaître en public, si bien que plus encore que porter le titrer d’enfant modèle, elle était déclarée comme étant aussi froide que l’hiver en Russie. Au moins n’avait-on rien d’autre à lui reprocher, les rumeurs faites sur elle partant bien vite en fumée puisqu’il était impossible qu’elle fasse la plupart des choses dont on l’accusait.
Mais elle avait plusieurs explications à tout ça. Elle avait beau adorer l’ambiance qu’il y avait dans le château, c’est vrai quoi de mieux que des tas de personnes qui répondaient à chacun de vos caprices à tout moment du jour et de la nuit. Tous les jouets, les habits dont rêvaient les autres et qu’on pouvait avoir d’un claquement de doigt. Cependant rien au monde ne pouvait remplacer l’absence de ses parents. Elle n’avait beau jamais les avoir connu, elle ressentait un vide énorme en elle surtout quand elle entendait ses frères et sœurs parlés avec enthousiasme de ce passé. Elle avait tendance à fuir les autres quand elle ne se sentait pas à son aise, quand elle était encore une jeune enfant, elle s’amusait parfois à rejoindre les chambres de bonnes pour s’y cacher dans l’espoir que son absence serait remarquer mais quand même temps elle ne serait jamais retrouvé.
Les seuls moments où elle se révélait telle qu’elle était réellement à part avec son entourage, c’était bien en compagnie de sa cousine. Mathilda de Cologne n’était pas une cousine proche d’elle dans la lignée, mais pourtant au fur et à mesure des années, elle s’était rapprochée d’elle comme personne. Elle venait passer souvent une bonne partie de l’été en sa compagnie, et cela lui plaisait de ne pas avoir de jeu à jouer avec quelqu’un. Elles arrivaient facilement à se comprendre, même parfois d’un seul regard. Malheureusement, cette joie intense qu’elle rencontrait pendant quelques semaines partaient vite avec la monotonie de la vie, et le froid de Russie.

L’adolescence arriva bien vite, et une vraie femme se présenta alors aux yeux du monde. D’une beauté enchanteresse, ses cheveux blonds vénitiens lui tombant en cascade sur son dos, encadrant un visage doux mais décidé, aux lèvres pulpeuses et aux yeux bleus-rois électrisant les foules, sans oublier un corps digne des représentations féminines de l’Antiquité.
Beauté froide qui sut conquérir bien des cœurs, mais qui se donna le privilège de se montrer qu’aux hommes qui en valait réellement la peine à ses yeux et qui avait su lui faire la cour de façon originale. Sa réputation ne fut pas entacher par ses aventures, elle avait su parfaitement cacher ce qu’elle faisait.
Elle était présentée à tous comme une parfaite princesse, tenant de longues conversations avec des dames de la haute aristocratie, elle regretta bien vite que son devoir diplomatique ne lui laisse plus une seconde à elle, pour se perdre dans un autre monde où elle rêvait alors de jouer un rôle différent du sien. Mais même les rêves doivent se contrôler et elle était directement rappeler à l’ordre si elle commençait à sortir des sentiers battus. C’était une jeune femme pourtant au cœur si vivant, une véritable passionnée dès que quelque chose lui tenait à cœur.


Chapitre II : Une histoire royale ...


Le bal était surement le plus bel évènement du palais depuis plusieurs années. Alexis avait voulu que ce moment marque l’esprit de l’aristocratie et qu’on puisse en parler pendant plusieurs semaines. « Que le peuple puisse nous envier » avait chuchoté une des sœurs à l’oreille d’Anna après un sourire malicieux affiché aux lèvres.
Il était vrai qu’elle n’avait plus connu un tel faste, et que cette soirée semblait prometteuse. Elle espérait revoir la même chose à Paris. Sa sœur Irina qui avait épousé un noble français avait réussi à convaincre Alexis de l’emmener en France pendant plusieurs mois, pour étendre mon éducation et mes connaissances sur l’Europe d’une part, mais aussi de présenter la famille des Romanov qui restait assez méconnu par leurs voisins. Elle lui avait promis des bons moments là-bas et qu’avec les intrigues de la Cour, elle n’aurait pas le temps de s’ennuyer. Anna ne tenait plus en place, et un sourire éclairait son visage depuis le début de la soirée.
Elle se laissait courtiser assez librement pour une fois. Fatiguée par tant de danse, elle s’était rendue dans un salon qui jouxtait la salle de bal, s’installant dans un des sofas, elle avait fermé les yeux souhaitant récupérer un peu. Elle sentit des lèvres se poser sur sa joue, glissant lentement vers sa gorge. Ce contact froid, la glaça au plus profond d’elle-même et elle repoussa l’homme qui s’était penché au-dessus de lui.
Le regard ténébreux, des cheveux d’un noir corbeau retenu en queue de cheval et une balafre marquait son visage, de sa tempe à sa joue. Elle se releva d’un bond, lui bloquant le passage vers les autres invités, elle quitta la pièce en courant presque dans le corridor voulant à tout prix lui échapper. Mais la robe ralentissait ses mouvements, et elle se retrouva bloquer contre le mur, son poignée enserrée avec violence. Il prit son visage en coupe, et lui vola un baiser fougueux, mordant sa lèvre jusqu’au sang, il porta ses lèvres à son oreille et murmura d’une voix rauque.

- Tu seras bientôt à moi !


Elle patienta dans l’antichambre quelques instants que les conseillers de son frère sortent après une réunion d’urgence qui avait débuté le tôt matin même. Son frère avait demandé à lui parler rapidement et elle avait peur de connaitre le sujet qu’il la conduisait jusque-là.
Hier soir, après la scène du bal, elle avait préféré quitter l’assemblée sans prévenir personne. Son départ n’avait été que très peu apprécier par les convives même si ses sœurs avaient prétextés un malaise qui l’avait poussé à partir si précipitamment. Ce matin, elle avait reçu plusieurs billets, lui souhaitant un prompt rétablissement et elle avait dû répondre à chacun qu’elle se sentait déjà mieux, que les préparatifs pour son départ à Paris l’avait juste fatigué.
On vint la chercher et on la laissa entrer seule dans le bureau d’Alexis. Elle lui fit une révérence avant de s’installer dans un des fauteuils. Venant se placer devant elle, la mine grave, elle fronça les sourcils.

- Qu’est-ce qui vous préoccupe autant ? On dirait que vous avez quelques cheveux blancs de plus depuis hier soir !
- Je dois t’entretenir de certaines choses importantes. Je ne dirais rien sur ton attitude au bal, mais je voulais t’annoncer que j’avais conclus une alliance maritale avec une grande famille de Russie.

Elle haussa un sourcil, se mordant légèrement les lèvres de contrariété. Ses sœurs étaient passés avant elle dans cette situation et elles semblaient assez heureuses en ménage, enfin surtout depuis qu’elles avaient eu des enfants. Mais elle, elle ne se sentait pas encore prête à se marier et à se ranger, ce n’était pas parce qu’elle était princesse qu’elle devait renoncer tout de suite à certaines choses.

- Et qui ?
- Notre cousin, le fils d’Ivan Ivanovich, il m’a dit t’avoir parlé hier avant ton départ. Notre situation est assez précaire, tu le sais, et je veux que tu comprennes que le titre que tu portes entraine parfois des efforts. Ce mariage nous donnera un pouvoir plus important et c’est un bon parti.
- Je ne prétends pas à un mariage d’amour, je sais que pour moi cela est impossible. Mais si vous prétendez m’aimer autant que vous me le dites mon frère, si vous ne participez pas à mon bonheur marital ne me condamnez pas à cet homme. Sa réputation le précède et cela pourrait porter préjudice à notre famille plus qu’à réaffirmer notre pouvoir !
- Cette décision ne t’appartient pas et ton avis n’a pas d’importance ici. La raison du royaume passe avant tout. A ton retour de Paris, nous annoncerons vos fiançailles.



Chapitre III : Qui finit à Versailles.


Il n’y avait eu aucun recours. Paris devenait le seul échappatoire, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait rester, combien de temps elle pourrait fuir ce futur mari qui s’annonçait aussi violent que son grand-père, qui avait des ambitions qui la faisait frissonner et un cœur aussi noir que l’abîme, un mot il l’effrayait.
Le voyage avait été long et épuisant. Il y avait tout un monde qui séparait Moscou à Paris, sa sœur Irina, qui avait fait le trajet avec elle, lui avait expliqué le moindre détail. Elle avait été conquise par cette France inconnue avant même d’avoir été conquise par le palais de Versailles. Tant d’histoires avaient circulé, mais toutes parlaient d’une splendeur qui dépassait tout ce qui était connu à ce jour. Elle avait rêvé plus d’une fois des bals masqués qui devaient s’y dérouler, des festivités grandioses en l’honneur du roi. La Cour française apparaissait à ses yeux comme un joyau, un délice auquel elle avait hâte de gouter.

Cependant les ennuis ne tardèrent pas à arriver, elle se laissa facilement charmer par des hommes nobles plein de jeunesse et à la saveur nouvelle pour elle. La Cour de Versailles semblant se prêter aux jeux de l’amour, elle fuit séduite par le désir et le plaisir prenant le risque alors de détruire les aspirations qu’on avait mis en elle avant son départ à Paris et gâcher une réputation qu’elle avait mis des années à façonner. Elle se retrouva dans une situation compromettante, alors qu’elle partageait un moment intense avec un homme dans la bibliothèque, elle a été découverte par une jeune femme du nom de Garance de Castelnau. Elle lui a demandé de garder le secret mais elle a peur que tout ça soit dévoilé surtout depuis qu’elle est en guerre contre une jeune femme, une prétendue duchesse espagnole d’Andalousie, Clara, cherche à tout prix à faire sortir la princesse russe de ses gonds, d’ailleurs Anna n’arrive plus à retenir son calme quand elle la croise dans les couloirs du Château, elles ont failli se battre mais heureusement les deux ont été séparés. Mais si la force n’a pas réussi à calmer le jeu entre elles, la ruse qui est une arme bien plus aiguisée devient alors le nerf de la guerre, chacune s’attaquant à l’autre par ce moyen-là, allant toujours plus loin pour atteindre l’intégrité de l’autre.


Mais toutes les rencontres ne furent pas aussi violentes que celle de la duchesse. Elle fit connaissances avec de formidables personnes, dont une particulièrement qui lui rappelait sa très chère famille restée en Russie. Une jeune fille du nom d'Alaina qui ressemblait si fortement à une de ses sœurs que cela en devenait troublant, les deux jeunes femmes se sont d'ailleurs tout de suite apprécier et une amitié solide et sans faille se créa entre elles. Plus que le manque de sa famille qui avait représenté son soutien depuis qu’elle était née et qui avait servis de parents, cette demoiselle était quelqu’un qui avait su la toucher plus que personne, comme si elles s’étaient toujours connues. Cependant parfois, les choses se compliquent, mais une amitié comme celle-ci peut survivre à presque tous les tracas et elle fera tout pour pardonner sa conduite.
Par contre malgré tout ce qu’elle avait imaginé vivre, tout ce à quoi elle pouvait s’attendre dans ce nouveau monde, elle ne pensait pas qu’elle y laisserait son cœur et trahirait sa famille. Il y avait eu des amants, plus charmants les uns que les autres, elle avait été amoureuse une fois mais elle ne savait pas si c’était réellement de l’homme ou de l’amour en lui-même. Mais lui c’était différent, il y avait quelque chose de plus qu’elle ne pouvait pas expliquer et qu’elle ne voulait même pas formuler à haute voix de peur que cela se briser par ce simple fait.
Il portait le soleil en lui, elle semblait si froide. Il parcourait le monde, elle n’avait connu que son palais et son environnement proche. Elle s’émerveillait de cet espagnol, le Prince Felipe de Palma avait réussi à atteindre son lit mais encore plus que cela, à atteindre son cœur. Elle s’était promis de ne pas chavirer et finalement en voulant se protéger de tout sentiment, ils étaient plus présents encore. Elle était tombée amoureuse, et cette fois elle sentait bien que cela n’était pas qu’une impression. Mais son frère ne pourrait jamais accepter une quelconque union avec lui, Alexis avait déjà fait son choix à sa place. Elle vit sous la menace que son secret le plus cher soit dévoiler et alors que cela la condamne à un retour directement en Russie alors qu’elle ne peut plus voir sa vie sans le beau prince espagnol qui a su capter son regard dès leurs premières rencontres.

Cependant elle n'a pas dit son dernier mot. En effet elle a rencontré depuis peu un italien Arthuro Bonaventura qui a su la charmer avec ces récits de voyage qui l’en emmener très loin de la Cour de Versailles et de ce cérémonial si stricte. Ils ont commencé à nouer une relation amicale, et c’est pour cela qu’elle s’est permise de lui demander un service, celui de s’occuper de son futur mari par un moyen ou par un autre pour le faire disparaitre. Alors elle vivra pleinement !





Dernière édition par Anna de Russie le 14.03.12 22:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime13.03.12 11:02

Et voilà fiche réellement terminée cette fois Pom Pom
Revenir en haut Aller en bas
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime13.03.12 15:56

Bonjour et bienvenue parmi nous ! Very Happy

Ta fiche est vraiment pas mal mais il reste quelques points à revoir :

- Tes liens tout d'abord, ils sont vraiment courts et même parfois plus courts que dans ta fiche PV. Développe les un tantinet, on te demande pas un roman mais peut-être mets les en scène sous forme de récit, votre rencontre tout ça. Que ça ne fasse juste pas 3 ou 4 lignes par çi ou par là tu vois. Smile

- Tu passes peut-être trop vite à l'âge adulte, parles nous peut-être un peu de son enfance et son adolescence. scratch Songes que quelques détails seront peut-être à exploiter pour d'éventuels liens avec nos membres. Smile

- Génère ton humeur versaillaise dans ton profil et complète ton côté coeur et ton côté lit.

Voilà quelques lignes par çi par là pour étoffer ton histoire et tes connaissances, et ça devrait être bon. Smile Tiens moi au courant lorsque tu auras terminé. Smile

Merci ^^

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 10:53

Je pense que tout est bon maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 17:53

TU ES VALIDÉE !
BIENVENUE A VERSAILLES

Merci pour tes rajouts déjà et tes modifications . Smile Tu dois être la première depuis plusieurs semaines qui ne se vexe pas et ne prend pas la fuite, quand je lui demande quelque chose sur sa fiche ! PTDR Merci, je te bénis je croyais être devenue le grand méchant loup depuis quelques temps ! PTDR Bon trève de plaisanteries et passons aux choses sérieuses. Smile Je pense que tu as bien cerné le personnage qu'est Anna, ton style est agréable et ton orthographe également, malgré quelques fautes par çi par là, en particulier dans la lettre introductive. Mais ce n'est rien de très grave. ^^ Tout comme tes liens, la plupart n'étant pas encore présents, tu auras tout le loisir de mieux les développer lorsqu'ils seront là. L'essentiel reste que tu aies bien intégré Anna. Smile C'est pourquoi je te valide avec plaisir et te renvoie aux liens ci dessous pour une intégration optimale. Smile Sois la bienvenue parmi nous et je te souhaite un très bon jeu en notre compagnie ! Smile

Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Versai11
PENSE PAS BÊTE ; Qui est qui ? Petit topo des personnages sur le forum.Fiches de liensFiche de rpsDemandes de rangs et de logementsProposer un scénario.


______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 18:52

Bienvenue à toi cheers

Tu tombes à pic avec Anna Razz Felipe, toi et moi allons former un trio détonnant Razz Je t'expliquerais plus en détail si ça te plaît ou non Wink

En tout cas, amuse toi bien au pays des fous Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 20:12

MERCI beaucoup ^^

Ca je suis sûre de m'amuser ici, je trouve déjà les gens super alors. Fou
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 21:27

Ma douce Anna !!!!!! Heuuu
Enfin vous voilà ! Amour

Razz

Bienvenue à toi ! On espère tous que tu vas bien t'éclater avec nous ^^
Comme te l'as dit Andréa, on prépare des petites choses pour des topics à venir Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime15.03.12 21:33

Hum mon cher Felipe il faudra qu'on m'explique tout ça et qu'on se fasse un rp à deux Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]   Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anna de Russie ~ On ne montre jamais qui nous sommes réellement [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La russie ne meurt jamais.
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Anna Croft [Gryffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: