AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

Partagez
 

 Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime14.06.11 14:13

Jehane Harmonie de Nemours
_______ ft. Mila Kunis
Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Tumblr_lmob2dinp01qd54vzo1_500


    ► 19
    ► Duchesse de Nemours
    ► Famille de la maison de Savoie
    ► Célibataire

    « Il était une fois ... »


    1640 – Auvergne

    Tout le monde dormait ce soir, dans le château, seul le jeune duc semblait encore en activité à cette heure, il n’arrêtait pas de tourner en rond comme une fourmi volante. Se demandant comment allait être la femme avec qui il allait se marier le lendemain. C’était une comtesse, on la disait très belle mais Edouard n’avait guèrre confiance, les critères de beauté de l’époque ne l’intéressait que très peu à vrai dire. Alors qu’il avait enfin trouvé le sommeil, un son roque se fit entendre, un bruit annonçant la venue de la jeune comtesse. « C’est une enfant » pensa-il en la voyant, blonde, petite et peu développé. La jeune femme ne l’attirait pas pour un sous pourtant il n’avait pas le choix. Ce serait avec elle qu’il se marierait. Une heure plus tard, il sortait de l’église, déjà blasé de la nouvelle femme qu’il devrait désormais affiché en public. Il avait réussit à se rappeler de son prénom durant la cérémonie : Anna-Maria. Quel prénom ridicule, songea-il avant de s’adresser à son épouse durant le repas :

    « Je dois voir mes chevaux, je reviens ! »
    « Nourrir vos cheveux est un travail de basse besogne et vous n’avez pas à vous abaissez à cela, Monsieur, surtout pas le jour de vos noces, restez donc à table, en ma compagnie… »
    « J’ai dit, je vais voir mes chevaux ! »

    Il partit donc, visiblement énervé, Anna-Maria ne comprit pas cette réaction et se contenta de sourire aux invités qui s’étaient tous tournés vers le couple. Le jeune Edouard ne voulait pas du tout nourrir ses chevaux, simplement prendre l’air ou bien autre chose…Alors qu’il se dirigea vers l’écurie, il croisa une simple servante qui devait servir les invités mais qui c’était visiblement éclipsé :

    « Qui êtes vous et que faites vous ici ? »
    « Je prenais l’air, veuillez m’en excusez, Monseigneur, je retourne vous servir de ce pas… »
    « Vous allez me servir à autre chose, jeune paysanne ! »

    Dit il avec un sourire narquois emmenant la jeune femme dans les buissons, bien sûr ce qu’il s’en suit ne fut pas très catholique, surtout pour un homme venant de se marier quelques heures plus tôt mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas l’unique fois où Edouard trompa sa femme, cela fut presque quotidien. Edouard rentra ensuite au château où Maria-Anna l’attendait tranquillement en compagnie des invités, il avait l’air plutôt serein, comme si rien ne c’était passé….

    1647 – Auvergne

    Edouard est déjà deux fois pères, deux enfants qu’il aime réellement. Un fils avec qui il va déjà à la chasse : Albert et une petite fille blonde aux cheveux pâles : Egla. Egla est une très jolie petite fille, gentille et bien éduqué, elle fait déjà la fierté de ses parents. Aujourd’hui pourtant, dans l’une des salles du château. La duchesse Anna-Maria accouche de nouveau. La rumeur commence à se répandre : c’est une fille. Edouard se décida à venir la voir mais met beaucoup plus de temps que pour les enfants précédents. Il lui rend visite, en fin de journée, presque à la nuit tombée alors que la visite fut immédiate à la naissance d’Egla et d’Albert.

    « Comment souhaitez-vous l’appeler ? »
    « Je ne sais pas, appelez la comme vous voulez celle-ci ! »
    « Et bien que pensez-vous de Jehane Harmonie ? »
    « Si vous voulez de toute façon celle-ci n’a pas l’étoffe de devenir Duchesse ou Princesse, ne vous souciez pas d’elle… »

    Ce fut les premiers mots que j’entendis de la bouche de mon père alors que je n’étais qu’une petite fille qui sortait du ventre de sa mère. Vraiment charmant mais sans les avoir entendu j’aurais pu rapidement me douter que mon père ne m’aimait pas. Il passait tout son temps or du château en compagnie d’Albert à qui il apprenait la vie de Duc et quand il revenait il prenait simplement Egla dans ses bras, j’avais le droit à une tape dans le dos de temps à autre.


    1657 – Auvergne

    La seule personne qui m’aimait dans ma famille fut ma mère, Egla a toujours penser que j’étais inférieur à elle, que je n’étais rien qui vaille, rien qu’une mauvaise pousse non désirée par rapport à Mademoiselle que ma mère et mon père avait mis une année à concevoir. Quand à Albert, je ne l’ai jamais aimé non plus ce garçon, enfin si je l’aime un peu, mais c’est tout. Mon père lui a montré trop jeune des choses comme le sexe, la chasse et la barbarie. Mon père, que j’ai toujours pris pour un obsédé sexuel a fait de mon grand frère une sorte de pervers. Je me rappellerais toujours de sa tête lorsque je mettais mon vêtement de nuit le soir, comme s’il voulait me dévoré ! Heureusement il ne m’a jamais touché et il n’avait pas intérêt, mais parfois j’avais peur de lui, peur qu’il vienne me voir dans mon sommeil. Il n’avait quelque chose de pas clair, c’est sur. D’ailleurs on le maria très jeune, je pense pour l’apaiser. Je n’eus que très peu de nouvelle de lui et ce fut très bien comme ça, il ne me restait plus qu’Egla dans les pattes mais je ne la détestais pas, c’était elle qui me haïssait…

    1664 – Auvergne

    « Egla et…Jehane, le Duc de Beaupréau arrive, il s’appelle Etienne, veuillez à être agréable avec ce jeune seigneur, même si je n’ai point d’affinité avec lui… »

    Point d’affinité, je compris rapidement de quoi il voulait parler : Etienne était si différent de lui. Il aimait la culture, la philosophie, la musique et l’art, tant de chose que j’aimais moi aussi. Je n’ai jamais su pourquoi il venait, je crois que c’était simplement pour se divertir. Il nous invita à faire des balades avec lui, même si je devais être accompagné de ma sœur :

    « Alors Mesdames, quel sont vos projets ? »
    « J’aimerais vivre dans un grand château, que le champagne coule à flot et que mon mari soit très riche ! »
    « Moi je me contenterais de vivre d’amour et d’eau fraîche et je serais heureuse avec la personne qui me rendra l’amour que je lui donnerais ! »
    « Que de sages paroles Mademoiselle ! »

    Je lui fis un petit sourire, je crois qu’il était heureux de me parler, il ne regarda pas ma sœur contrairement aux autres qui servaient mes parents. Il était tellement gentil et tellement beau, ce fut le début d’une grande histoire je crois.

    1665 – Auvergne

    Grande histoire, c’est un bien grand mot mais mon amour pour ce duc est grand, je peux l’assurer. Nous nous promenons souvent tout les deux, une fois sur deux il se promène avec ma sœur, cela est normal car il ne peut afficher de préférence, d’ailleurs il ne m’a jamais fait comprendre que j’étais sa préféré, on ne sait pas. Mais quand il me regarde dans les yeux avec son regard brun ténébreux, c’est comme si le temps s’arrêtait, mon cœur bat la chamade dans ma poitrine et je fais une sorte de petit regard angélique. Parfois il me questionne, alors que je le regarde avec tant de fascination :

    « Alors, que c’est-il passé depuis l’an passé, la dernière fois que je suis venu ? »
    « Rien d’important, Etienne.. »
    « Votre père ne vous as toujours pas marié, on dirait ? »
    « Mon père me déteste, il croit que je vais finir paysanne à récolter du blé, tout cela parce que je ne suis pas comme Egla ! »
    « Egla ne doit pas être votre modèle, vous pouvez disposer de vous-même… »
    « Oui mais elle est si blonde, elle a la peau si pâle, elle a tout pour devenir une grande noble mais pas moi »

    Il releva alors mon petit menton et pris mes deux mains, il me regarda toujours avec ce regard noir mais pas méchant pour un sous, tellement protecteur, il pourrait me protéger de mon père et de mon frère et je m’enfuirais libre avec lui :

    « Arrêtez de vous sous estimer, vous serez une dame un jour, une grande dame ! »

    Je ne pus me retenir un instant de plus et me mit à l’embrasser, c’était le premier homme que j’embrassais et je crois que nos lèvres se sont rapidement entre crochet, c’était assez romantique mais tout à fait rapide. Etienne pourtant, se retira vivement :

    « Je ne peux pas faire ça Mademoiselle, désolé… »

    1666 – Auvergne

    Je n’avais pas vu ma sœur depuis quelques jours, mon père semblait vouloir lui parler de plus en plus. Elle semblait véritablement heureuse avec un sourire sadique quand je l’apercevais de loin. Mon père arriva le lendemain alors que ma sœur m’avait rejoint dans la salle de réception :

    « Mes filles, l’une de vous sera marié dès demain à un Duc, une situation très favorable… »
    « Ah bon, qui cela ? »
    « Egla, bien sûr, pas vous ! »
    « Je suis enchanté de me mariée, père, je veux vraiment faire de mon époux un homme heureux… »
    « Très bien, votre fiancé ce nomme Etienne de Beaupréau, prenez soin de lui.»
    « Etienne, c’est impossible, voyons ! »
    « Si, nous avons trouvé un accord avec lui… »
    « Mais pouvons nous échangé notre accord, peut importe qu’il se marie avec l’une ou avec l’autre ! »
    « Taisez vous petite sotte, ces affaires ne vous regardent pas ! »

    Je ne laisserais pas faire, je voulais des explications, de vrais explications de la part d’Etienne, il m’expliquerait, j’en suis sûre. Je partis dans les jardins où il attendait sur un banc, il attendait ma sœur certainement mais c’était moi à ses côtés :

    « Etienne, qu’est ce vous m’avez fait ! »
    « Rien Mademoiselle ! »
    « Rien, vous m’avez trahie, je vous aime, je vous aimerais toujours alors pourquoi avoir décidé d’épouser ma sœur, je ne comprends pas… »
    « Vous êtes très gentille, intelligente et naturelle mais le mariage n’est pas seulement une affaire d’amour, je suis sincèrement désolé ! »
    « Vous aussi vous préférez ma sœur alors ? »
    « Ce n’est pas une question de cela… »
    « Je vous déteste, allez mourir dans un coin et je ne ferais point attention à vous, ne comptez pas sur moi pour venir à vos noces… »

    Et c’est ainsi que ma sœur devint Duchesse, mon frère hérita du titre de Duc d’Aumale lorsqu’en Henri II, un cousin de la famille vint à mourir. Quand à moi, mon père me donna le titre de Duchesse de Nemours et m’éloigne de l’Auvergne pour que j’aille à Versailles. Il voulait étouffer le scandale que j’avais causé avec mes sentiments envers Etienne. C’est ainsi que je suis partie laissant ma mère à cet obsédé, mais je n’avais pas d’autre choix, je devais l’oublier….

    « Que diable, vous êtes à Versailles ! »

    Un paradis ou un enfer versaillais ?

    Un paradis, ce serait peut être une vision un peu exagérée non ? Un enfer, c’est peut être beaucoup dire aussi. Disons que pour Jehane venir à Versailles est une sorte de libération, le château de son père étant le symbole de sa domination, elle sait qu’a Versailles, elle sera plus libre et pourra faire les choix qui lui convient. Néanmoins, elle sait aussi que Versailles est le lieu d’une sorte débauche masqué par les façades dorées du château. Ainsi elle se demande si Versailles est un lieu si respectable qu’il n’y parait et elle ne veut certainement pas tombés dans le libertinage qu’elle condamne. Jehane est contente d’être à Versailles, c’est vrai, mais elle préfère jouer les duchesses discrètes plutôt que de trop se mêler aux peuples nobles qui pourraient la faire tomber dans de vilains travers.
    Tout ce qu’elle espère en venant à Versailles c’est qu’elle ne reverra plus jamais Hedwige, sa sœur et son époux. C’est d’ailleurs en parti pour cela qu’elle est partie de chez elle, pour oublier cette histoire. Elle ne veut pas revenir à de mauvais souvenirs en les voyants tout les deux comme des époux modèles. Non cela serait vraiment trop pour elle, si Versailles lui offre un accueil chaleureux et luxueux sans qu’elle puisse revoir sa sœur alors cela lui ira très bien et elle ne fera pas d’émule.

    Vérité ou fantasme du complot ?

    Un complot contre le roi Louis XIV, cela lui semble vraiment impossible et elle ne verrait pas qui voudrait lui prendre le trône. Elle n’est pas naïve au point de ne pas savoir que certains veulent toujours plus de pouvoir et sont prêt à organiser des attentats envers le roi mais ce ne sont que des évènements, selon elle, isolés et de personnes véritablement or de la réalité. Elle ne peut imaginer que de véritables actions sont organisés envers lui et qu’un homme souhaite réellement prendre sa place et a une liaison avec la reine pour cela d’ailleurs…Jehane est une jeune femme qui a tendance à penser que tout va bien dans le meilleur des mondes !
    En tout cas si elle devait prendre le parti, c’est certain qu’elle se mettrait du côté du roi, elle ne peut imaginer que quelqu’un puisse prendre la place du grand Louis XIV qui est déjà pour elle, une emblème. Par contre, elle se voit très mal agir comme un mousquetaire est bravé tout ceux désireux de l’attaquer, il y a des limites à tout…

    Plutôt colombe ou vipère ?

    Le caractère de Jehane est tellement naïf et gentil, qu’elle ne peut s’assimiler à autre chose qu’à la blanche colombe. Jeune femme de bonne famille, bien éduqué et toujours vierge, elle est assurément la jeune noble la plus vertueuse du royaume. Elle fait tout comme il faut et ne désire qu’une chose : être parfaite. Pour elle, la perfection consiste à avoir l’attitude exigible ou en tout cas la plus correcte pour une personne de son rang. Jehane est une jeune femme qui connait donc toutes les exigences que requièrent la cour et s’y plie sans broncher, femme gentille et douce, elle est restée profondément dans un univers enfantin. Cette particularité lui donne une impression d’innocence. Toujours dans ses pensées, ses rêveries et ses nuages : elle a souvent la tête en l’air et elle est considérée comme une femme enfant. C’est pour cela qu’elle ne peut être assimilé à autre chose que la blanche colombe, elle lui ressemble tellement qu’elle en pourrait être la réincarnation.


    « Plus bas la révérence, plus bas. »

    ► Juliette ou Queen-Juliette
    ► 18 ans
    ► 7/7
    ► Longue vie au roi (d'après mes souvenirs il y a un petit piège ^^)
    ► Je jouais Mademoiselle de Bourgogne
    ► Aucune

Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime15.06.11 16:23

Je pense avoir terminé ma fiche, n'hésitez pas à me signaler si quelque chose cloche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans


Philippe d'Orléans

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime15.06.11 19:19

Je veux vraiment pas être méchante mais ... pourquoi avoir changé de personnage ?

En lisant ta fiche, j'ai l'impression de relire encore celle de Juliette.
Le père débauché, la fille qui croit au prince charmant, la fille toute gentille innocente ... Bref, aucun changement.

Puis autant par MP je t'avais dit que te laisser le duché de Nemours ne me dérangeait pas, autant là, si. Si le père de Jehane était le duc de Nemours, ou son oncle, enfin un proche parent, oui. Mais en gros le titre tombe comme un cheveu sur la soupe, cela pourrait être n'importe lequel.
Avec les titres de Nemours, tu aurais pu en faire quelqu'un d'assez important puisque descendante de la maison de Savoie, il y avait vraiment de la matière pour faire une personnage avec des intrigues.
Tu es depuis assez longtemps sur le forum pour voir les grandes intrigues entre les personnages et en lisant ta fiche, je ne vois pas du tout ce que tu comptes en faire. Déjà, Jehane n'a jamais mis les pieds à Versailles donc elle ne connaît personne donc pour la faire entrer dans les histoires, cela prendra du temps.

Vraiment, on s'est concertée et autant que tu gardes Juliette si pour faire exactement le même personnage ... Et puis, je cite le règlement :

Citation :
Si vous souhaitez créer vous-même votre perso, vous le pouvez. Mais attention (modification du 20.12.10), au vu des nombreux prédéfinis, les personnages inventés devront être à présent originaux ou des personnages historiques ayant un intérêt pour le forum. Nous sommes en droit de refuser un personnage.

Ton personnage ne l'est pas vraiment, tu vas te retrouver comme avec Juliette à ne pas savoir quoi en faire car Jehane n'a pas assez d'épaisseur à nos yeux.

______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:


Revenir en haut Aller en bas
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime15.06.11 19:38

Bonjour ^^

Déjà, sache que je m'excuse si je t'ai induite en erreur concernant le nom de Nemours, ça ne se joue qu'à quelques années après apparemment le fait qu'il passe de la Maison de Savoie à une autre Maison. C'est sans doute l'heure de nos mps tardifs (donc ma fatigue) qui a dû me faire loucher sur l'article que je lisais. Mais il me semble que j'ai été moi même mal renseignée par un site, car je me souviens avoir pris la peine de regarder plusieurs fois pour être sûre de mes conseils. J'aurais dû vérifier sur une autre source, bref tout ça pour dire que j'en ai parlé à Steph et à Paris et ils savent que c'est donc de ma " responsabilité " si tu as choisi ce titre là. Donc là oui mea culpa.

Cependant il n'en reste pas moins que ton personnage me semble très proche de celui de Juliette, et là je rejoins Steph dans ce qu'elle dit ... Imagine que Steph laisse tomber Monsieur pour jouer un homosexuel qui adore le luxe et les potins, ou que je laisse tomber Amy pour interpréter une fille qui est folle amoureuse du Roi et veut tomber enceinte de lui, ou encore si Emma qui n'est plus trop motivée par Vicky et à qui nous avons permis autant qu'à toi de changer de persos, nous revenait avec une fille amoureuse, mariée et jalouse mais qui n'ose rien avouer à son mari (une Victoire bis donc)... Déjà on serait très surprises, comme on l'est aujourd'hui car après tout c'est toi même qui es venue nous voir pour nous dire que tu ne savais plus trop où aller avec Juliette ... Car enfin où est l'intérêt dans ce changement puisque changement il n'y a pour ainsi dire pas du tout ? Nous pensions que tu allais changer un peu radicalement de personnage, même si aucun prédef ne te convenait ...

En fait, j'ai peur que dans quelques temps tu nous dises que tu n'arrives pas à l'intégrer vraiment Jéhanne, car là tu débarques à Versailles apparemment et le temps que tu te lies avec les uns et avec les autres, que tu fasses tes marques ... c'est revenir à la case de départ. Qui plus est, c'est vrai que le bis repetita du personnage très innocent dans l'univers du forum, nous ramène à cette question : voudra t-elle quand même un peu se mouiller dans les intrigues ? Car c'est un peu le but du forum, si ton perso (comme Juliette) reste observatrice de la chose, sans jamais devenir vraiment actrice, où encore une fois est l'intérêt ?

Pardon de te rappeler ça mais nous nous souvenons quand Marianne a voulu te proposer un lien qui aurait pu être assez croustillant et que finalement tu as refusé. C'est ton droit, on remet pas ça en cause, mais depuis que tu as crée Juliette, tu es restée sur la fille de ta fiche de présentation. Elle n'a pas eu vraiment d'évolution, voir pas du tout ... Comment comptes tu donc faire évoluer un personnage qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui que tu n'as pas réussi à intégrer ? Il est normal que nous nous posions la question ...

Je pense par exemple à Louise ou à Victoire (même si Vicky va mourir) qui sont du genre brebis douce et pure, mais qui sont allées du côté du complot, bref elles ont osé mettre leurs persos dans de sales situations...

Du coup ça nous laisse perplexe, on avoue ...

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime16.06.11 11:48

Bonjour !

Je suis désolée d'intervenir directement ici. Tuez moi si je n'avais pas le droit (quoique, je ne voudrais pas vous donner de mauvaises idées ^^).
En fait, je voulais intervenir sur la question du titre de ce nouveau personnage. A vrai dire, j'ai un peu tiqué car j'ai fait beaucoup d'effort pour intégrer Gabrielle de Longueville dans un contexte historique plausible et réaliste. Or, il se trouve que le duché de Nemours appartenait à un certain Henri, membre de la maison de Savoie mais surtout Frondeur, amant de la mère de Paris et Gabrielle de Longueville et époux de la demi-sœur de ces derniers, Marie de Longueville. Même si je n'ai guère exploité ce dernier personnage dans mes intrigues (bien que Marie et Gabrielle soient assez proches), j'ai toujours pensé que le duché étant retourné à la Couronne, Marie, princesse du sang, en conservait en quelque sorte l'administration et l'usufruit. Enfin, je ne suis pas non plus très à cheval sur les titres de noblesse donc on peut tout à fait trouver un compromis même s'il me semble un peu gros qu'un titre aussi important que celui de duc de Nemours (et ses revenus) revienne à une cadette de famille (une fille en plus...).

Je souhaite surtout souligner un point qui me semble essentiel. Si tu fais le choix d'un personnage qui porte le titre de Nemours, il va falloir que tu fasses un minimum l'effort de t'intégrer dans les intrigues familiales, je pense. Tu comprends que je réagisse, cela a un gros potentiel pour le frère de Gabrielle et Gabrielle elle-même. Le duché de Nemours est allié à la famille de Longueville et fait pleinement parti des stratégies de la famille. C'est la raison pour laquelle je me suis permise d'intervenir, je voulais être sûre que tu saches à quoi tu t'engages et que tu sois prête à remanier un peu ton histoire pour intégrer cette partie du problème.

Porter un titre ducal est assez rare tout de même. En lisant ta fiche, je me suis demandée si tu avais vraiment conscience de ce que cela implique pour le jeu. Les duchesses ne peuvent pas être discrètes, elles ont le droit au tabouret, elles ont la préséance sur toute le reste de la cour (sauf la famille royale bien sûr) et sont au cœur de stratégies, d'alliances et de ragots.

Voilà, encore une fois désolée de mon intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Empty
MessageSujet: Re: Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence   Jehane Harmonie  ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jehane Harmonie ♣ La duchesse de Nemours, le visage de l'innocence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aurore de guise duchesse d'orlean , duchesse de bretagne et d'aquitaine futur reine du portugal
» ♣ Clara de Andalucia ♣ Une vie qui cherche sa vie n'est pas une vie .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser