AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy of Leeds


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !} Empty
MessageSujet: Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !}   Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !} Icon_minitime08.02.10 13:20

MARY {JOAN, LOUISE} OF LEEDS

Spoiler:
 

Age : 21 ans, née au château de Leeds le 17 mars de l'an de grâce 1645.

Rang :Comtesse Of Leeds, Marquise de Maridor.

Liens : Victoire de Noailles et Amy of Leeds sont toutes deux ses demi sœurs {Liens détaillés ci après} Godefroy de Bouillon de la Tour d'Auvergne est l'homme qu'elle aime - et elle se garde bien de lui en faire part - car celui-ci est marié, ils se sont rencontrés à une réception à la Cour, et depuis un an échangent des lettres fort courtoises, certes mais empreintes d'une certaine affection. Elle ne sait pas si ses sentiments sont partagés, s'il s'agit de la part de cet homme de protection fraternelle ou d'amour platonique, car il ne saurait forfaire à l'honneur de son nom.

Caractère :

Personne fort douce, elle peut néanmoins se montrer agressive si elle ressent une once de pitié chez quiconque. Ses autres sens sont en alerte constante et bien plus développés chez elle que chez autrui. D'un naturel romanesque, elle ne se montre guère jalouse envers ses deux demi sœurs, bien au contraire, elle aime les entendre parler de leur couple et de leur histoire d'amour unique en leur genre. Résignée, car qui voudrait un jour épouser une pauvre aveugle malgré une importante dot ? Mary se retranche parfois derrière une amertume et une solitude profonde, mais tourne rapidement les choses avec philosophie et sa nature romantique reprend le dessus.

D’un réel sérieux, elle apprend l’histoire, la géographie, la littérature, le latin et bien d’autres langues étrangères, grâce à sa lectrice et se fait plus attentive que certaines autres jeunes filles, on peut dire qu’elle est réellement accomplie. Elle voue à Amy, une gratitude et une admiration sans bornes pour avoir pris soin d'elle durant leur enfance et la jeune femme est bien déterminée à se faire couper en quatre pour sa sœur ! Leur amour fraternel représente toute sa joie de vivre ! Plus timide envers Victoire, elle lui fait néanmoins bonne figure et désire mieux la connaître.

Histoire :

" Ma chère sœur,

C'est le cœur en deuil que je trace ces quelques lignes sur le papier, j'ai supplié votre lectrice de vous lire cette lettre avec la plus grande lenteur afin de mieux vous préparer à ce qu'elle contient. Ne lui en veuillez donc point ... Ah ma chère Mary, comme il est dur pour moi de vous faire part de cette nouvelle qui m'afflige. J'ai en effet reçu tantôt la visite d'une grande dame, Victoire de Noailles - Norfolk. Sans doute la connaissez-vous déjà car vous l'avez déjà fort bien reçu lors de son bref séjour à Maridor.

Cette jeune femme me réclamait depuis fort longtemps l'honneur d'un entretien, que toujours je lui accordais avec plaisir, mais elle ne vint jamais à aucune de ces audiences. Jusqu'à aujourd'hui ... Je comprends à présent les motifs qui l'ont conduite à repousser cette inévitable échéance. Mes mots se perdent ma chère Mary, mes mains tremblent, un abysse s'ouvre sur cet encre qui coule. Je voudrais cesser la course folle de ma plume mais je ne puis m'y résoudre, car je vous dois la vérité ! Ma tendre Mary ... vous n'êtes pas ma sœur ... La Duchesse me l'annonçât ce jour d'hui et je crus bien défaillir ou me moquer d’elle ... Mais hélas elle ne fit pas que me l'annoncer ... Elle me le prouva également.

J'allais sur mes quatre ans lorsque mère quitta l'Angleterre pour la France, ce pays si cher, berceau de ses souvenirs ! Elle y retrouva à Maridor un ami et soupirant de longue date ... Monsieur de Noailles. Je ne suis pas sans ignorer depuis peu la conduite infamante de notre père, qui par un accès de jalousie, frappa alors sévèrement notre mère. Lui même me l'a avoué, un double aveu devrais je dire puisque j'appris dans le même temps, l'existence de ma demie sœur Sophie Atlan, une jeune servante dont il me demanda de prendre soin.

A présent en possession de tous les éléments, je suis éclairée sur bien des points. Notre infortunée maman, que Dieu ait son âme, se laissa aller à la consolation du père de cette jeune Victoire. Cette consolation conduit cette dernière à quelques déboires amoureux et peut-être s'aimant depuis toujours, ils devinrent amants, amants d'une nuit. Cependant, cette nuit dont mère porta longtemps les stigmates de la culpabilité, lui permit de mettre au monde neuf mois plus tard, ce fruit qui m'est le plus précieux au monde. Vous ! Certes notre mère en mourut et croyez bien que je la pleure chaque jour, mais je vous en supplie taisez une nouvelle fois ces reproches que je devine, vous n'êtes en rien responsable de son décès. Votre cécité n'est guère une punition du Très Haut !

Calmez donc votre esprit et permettez moi de poursuivre, tant que mes forces m’y encouragent … Il ne régna alors plus entre nos parents qu’une entente froide et de rancunes, durant sa grossesse. Notre père se vengea de cet adultère par un autre, et eut durant plusieurs mois une maîtresse, la mère de cette aimable Sophie dont je me sens responsable.

A présent que vous connaissez tous les méandres de l’histoire précédant votre naissance … je me dois de vous faire part du souhait de votre véritable père. Il désire votre présence à Versailles et a chargé sa fille de m’exposer cette requête. Mon cœur s’emballe car cela serait une opportunité unique que d’enfin vous avoir à mes côtés, cependant il saigne déjà de peur. Car le sire de Noailles souhaite également vous reconnaître légitimement comme son enfant. Bien que je note là tout l’honneur d’un gentilhomme, je ne puis m’y résoudre. Vous ? Mary de Noailles ! A moins que vous ne me réclamiez un tel sacrifice, sachez que je m’opposerai de toutes mes forces à cette résolution folle de votre père. Quel secours pourrais-je donc obtenir dans ma misérable situation, si on me sépare de vous ? Ah Mary, quel cruel destin que le notre ! Vous voici fille d’un des plus grands seigneurs de France, mais que m’importe à moi tous ses titres de complaisance, vous êtes la moitié de ma chair, le complément nécessaire de mon âme …

Aussi ce n’est point votre tutrice qui supplie que vous veniez la rejoindre, mais bien votre malheureuse sœur, dont le besoin vital de vous serrer dans ses bras l’oppresse.

Venez vite Mary …

Votre affectionnée sœur,

Amy


Autres : Mary est atteinte de cécité depuis sa naissance, elle a su se faire à cet handicap et sait parfaitement se repérer toute seule malgré ce dernier. Physiquement, elle tient de la famille Noailles.

Si vous désirez plus de renseignements à propos de ce personnage, ma messagerie vous reste ouverte, et je me tiens à votre entière disposition.

Bon joueur demandé et à la présence régulière sur le forum.


Avatar : Sarah Bolger en particulier car elle est vraiment ce que nous recherchions, que ce soit au niveau du physique ou même du caractère, mais nous acceptons aussi Vittoria Puccini et Sarah Felberbaum.

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
 
Mary of Leeds ~ Un ange à l'aile brisée {PRISE !}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poussière d'ange.
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» N'Ange → A mettre à la poubelle /!\
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Orc et ange, étrange combinaison! [ Luyak Salamia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS TOPICS
-
Sauter vers: