AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar



Tout pour la Galerie

Âge : 25
Titre : Comte de la Tour d'Auvergne
Missives : 7
Date d'inscription : 09/05/2017


MessageSujet: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   09.05.17 20:28


Frédéric d'Auvergne

max irons



25 ans ♔ Comte de la Tour d'Auvergne
♔ Français, famille de la Tour d'Auvergne ♔ Marié ♔
Protestant ♔ Hétérosexuel
♔ Noblesse française ♔


“L'insolence aujourd'hui est le dernier des luxes.”


Quelques questions de protocole ...  


♔ ÊTES PLUTÔT PARIS OU VERSAILLES ?

Ce n'était pas un secret : le Roi désirait éloigner Frédéric de la cour. Mais le fier Prince de Sedan, en plus de profiter de son statut de séduisant courtisan, s'était attaché à son train de vie versaillais. C'est à Versailles qu'il exerçait gaiement son insolence, caractère lui étant propre. Il trouvait du plaisir à choquer de ses bons mots les oreilles les plus sensibles, à retrouver ses fidèles amis et à profiter de son apparence avantageuse pour laquelle bon nombre de femmes lui tombaient dans les bras.
Doté d'un immense orgueil, Frédéric n'aimait pas s'afficher dans les rues de Paris. Il jugeait la ville trop indigne pour un homme tel quel lui - et avec un tel titre ! Mais Frédéric, bien que vaniteux et parfois impulsif, possédait le sens de la discussion et du débat. Il n'hésitait pas à exprimer clairement son point de vue sur la ville. Il s'y rendait, d'ailleurs, mais aucun lieu ne pouvait égaler le bonheur qu'il ressentait lors qu'il se trouvait dans la ville royale.



♔ CROYEZ VOUS AU COMPLOT ?

Ah, le complot ! Le jeune Frédéric connaissait son existence depuis sa plus tendre enfance. Comment ne pas y croire quand toute sa famille le soutenait ardemment ? Guerres civiles, bataille de la Marfée, conspiration de Cinq-Mars... Son père soutenait vivement le peuple de de Sedan, protestant, à l'encontre du mépris grandissant du Cardinal de Richelieu envers les huguenots. En Juin 1642, à peine deux mois après la naissance de l'Insolent, son père Frédéric-Maurice, duc de Bouillon, fut arrêté alors qu'il commandait les troupes sur le sol Italien. Éléonore de Bergh, mère de l'explosive fraterie d'Auvergne, prit en main le gouvernement de la principauté de Sedan. Elle fit parvenir au Roi ses intentions de livrer la place de la ville aux Espagnol, avec qui le Cardinal était en guerre. Louis XIII décida alors de laisser la vie sauve au Duc de Bouillon à une condition : qu'il soumette la principauté souveraine de Sedan au Royaume de France. C'est donc ainsi que la famille de la Tour d'Auvergne perdit le titre qu'ils chérissaient tant.
Si son épouse bien-aimée ne s'était pas battue pour voir son mari libéré, Frédéric-Maurice n'aurait jamais tenu dans ses bras son cinquième enfant et deuxième fils, le jeune Frédéric. Ce complot, la famille en paya les frais : après s'être retrouvés en Auvergne, Frédéric-Maurice et Éléonore demeurèrent en exil, espérant une contre-partie qui  - hélas - ne vint jamais, à la cession de leur territoire. Le jeune Frédéric passa donc les cinq premières années de sa vie en Italie. Il y repensait souvent, d'ailleurs, considérant cette jeunesse loin de sa terre natale comme l'un des plus beaux souvenir de sa vie. Là-bas, il passa une enfance heureuse, à courir dans les jardins ensoleillés avec ses frères Godefroy-Maurice et Emmanuel-Théodose, de un an son cadet, et à pouvoir grandir près de son père qui profita de ces cinq années pour participer à l'éducation de ses trois jeunes fils. Emmanuel, pensa Frédéric, devait être trop jeune pour se rappeler des récits de guerre que leur narrait leur père, mais lui s'en souvenait et gardait ces instants de bonheur dans le fond de son coeur.
C'est en 1648 que la famille regagna la France. Frédéric-Maurice et Éléonore prirent part à la Fronde Parlementaire. Les enfants vécurent quelques années entre la Province et Paris. Éléonore et la duchesse de Longueville se produisèrent sur le perron de l'hotêt de ville pour rallier la population à la Fronde. L'ancienne princesse consort de Sedan n'hésita pas à se tenir droite et a déclamé son discours, ses enfants avec elle.
Frédéric avait six ans et gardera en lui cette image pour toujours. Il se tenait droit, face au public, avec Godefroy et Emmanuel. La petite Hippolyte lui tenait la main et le plus jeune de la famille, Constantin-Ignace, pleurait dans les bras de sa mère qui invitait les spectateurs à rejoindre sa cause.
Ces images marquèrent à jamais le petit prince étranger qui grandit en conservant dans sa mémoire que ses parents s'étaient battus contre les Grands de ce monde, pour leurs idées et pour un monde meilleur. Il devait être fier, il devait défendre ses idées au nom de ses parents : si un jour, il venait à son tour à s'offusquer, il ne se battrait pas dans l'ombre : peut-être rejoindrait-il un nouveau complot...
Mais en attendant ce jour, Frédéric demeurait calme à la Cour. Pourtant, il savait bien que son ami d'enfance Henri d'Angoulême faisait parti d'une organisation secrète... L'Insolent fit savoir à Henri que si jamais cet homme de la Main de l'Ombre réussissait à gagner en influence, il aimerait en tirer quelques bénéfices...



♔ VOUS SENTEZ VOUS PLUS COMME UNE DOUCE COLOMBE OU UNE GROSSE VIPÈRE ?

Même s'il avait tendance à trop souvent se conduire en véritable vipère pour choquer bon nombre de ses pairs, Frédéric ne s'est jamais défini comme une personne aux mauvaises volontés. Très à cheval sur l'étiquette et, généralement, respectueux envers les autres courtisans, le prince de Sedan se sentait irréprochable et bon, voir même un peu trop, mettez cela sur le compte de son orgueil très mal placé. Douce colombe, à ses yeux il l'était, mais peut-être pas à celle des autres... En 1667, cela faisait cinq ans qu'il avait épousé Françoise de Hohenzollern-Hechingen, et pensait être un mari exemplaire et raisonnable. Il n'hésitait pas à dépenser son argent pour combler son épouse de cadeaux et de bijoux, afin qu'elle ne se sente pas délaissée par un homme trop souvent dans la couche d'autres femmes et qu'elle fasse partie des plus belles dames de la Cour. La princesse Allemande était attachée à son mari, mais bien trop jalouse des autres femmes que fréquentait le cousin avec qui elle s'était unie. Elle n'était pas la seule à trouver que le comportement de Frédéric dépassait les limites : à la Cour, il faisait parler de lui à travers ses conquêtes et ses outrageux billets qui passaient dans les mains d'un bon nombre de courtisans! Qu'il soit détesté ou adoré, cela ne changeait rien à la perception que le jeune homme avait de lui-même. Il était le parfait symbole de la Cour du Roi : un bel homme intelligent, lettré, et très porté sur les ragots... Surtout quand il en était le principal sujet !



♔ QU'AVEZ VOUS A DIRE SUR LA GUERRE ?


Aux yeux de Frédéric, s'il y a bien un endroit dans lequel il se sentait aussi bien que dans la couche d'une femme, c'était sur le champ de bataille. Comment pouvait-il en être autrement avec une famille telle que la sienne ? Son oncle n'était d'autre qu'Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, connu de tous pour son génie millitaire. Frédéric, passionné lui aussi par l'art de la guerre, brilla sur le champ de bataille au côté de son frère Godefroy-Maurice.
Le Roi désirait éloigné le jeune prince étranger de la Cour. C'était "pour lui faire prendre l'air", disait-on. Frédéric n'aurait pu supporter cet affront tellement il aimait les plaisirs dont il profitait en tant que courtisan. Louis trouva alors un arrangement : il décida de l'envoyer à Rome de 1664 à 1666. Il fut nommé ambassadeur, et finalement, cette situation lui plaisait : il savait bien que le Roi avait agit dans le but de l'éloigner de Versailles, mais sa mission prouvait donc qu'aux yeux du Monarque, Frédéric possédait de grandes connaissances millitaires, ce qui flattait encore plus son égo déjà démesuré. Le jeune homme retrouva donc l'Italie dans laquelle il avait vécu sa petite enfance. Il savait cependant qu'il n'était pas là pour prendre du bon temps. Sa présence avait pour but de pousser la nomination de nouveaux cardinaux et également de s'assurer des accords entre la France et le Pape.
Mais Frédéric-Maurice fut rappelé en France. Il servit à la guerre sous les ordres de son frère. L'affaire le touchait tout particulièrement car il était proche du Pape récemment assasiné, et ceux malgré le peu de connaissance qu'il possédait de la religion.
On disait d'ailleurs que c'était grâce à Louvoirs que Frédéric était toujours le bienvenu à la Cour. Il avait su prouver au ministre qu'il était un très bon millitaire, à la hauteur de son oncle. Son orgueil le poussait à faire parti des meilleurs, à toujours se dépasser pour prouver qu'il portait bien son nom de famille. Il voulait faire honneur à feu son père, qui lui avait enseigné tout ce qu'il savait désormais.
C'était donc Louvois qui rappelait au Roi les exploits du jeune Frédéric, et c'était là l'une des seules explications au fait que Louis XIV ne l'avait toujours pas renvoyé sur ses terres. Cette situation fut délicate pour Frédéric, car il détestait avoir des dettes envers qui que soit. Et là, cette dette concernait la petite noblesse qu'était les Tellier !
Poussé par son cadet Emmanuel-Théodose, le prince étranger se mis en tête de trouver un moyen pour ne plus dépendre du ministre. Même si, en cet instant, l'heure n'était pas aux manigances et aux complots. Cela faisait quelques mois que Frédéric était de retour à la Cour ; et, pour l'heure, il n'avait pas encore revu toutes les femmes pour qui il s'était langui en son absence...



♔ QUELS SONT VOS LOISIRS ? AVEZ VOUS UN BUT PRÉCIS ?

- Parler d'art, de politique, de sciences et de religion avec ses amis
- Visiter les couches des femmes de la Cour, surtout celle de la femme qu'il aime secrètement, Bianca de Dannemark
- Plaisanter avec Paris de Longueville, et ceux à longueur de temps
- Comploter avec son jeune frère Emmanuel-Théodose
- Se rendre en Auvergne avec sa femme Françoise, là où il a grandit
- Aller à la chasse avec ses amis  Simon de Brabant, Henri d'Angoulême




Derrière le masque ...
♔ Mathilde ♔ 14 ans ♔ Régulière
Bontemps a raison ♔ En recherchant des RPG historiques avec ma grande sœur ♔ J'espère que ma passion pour l'Histoire compensera mon jeune âge !



______________________



“Il faut rester insolent.
La fin de l'insolence, c'est le début de la vieillesse. ”


Dernière édition par Frédéric d'Auvergne le 15.06.17 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   11.05.17 11:15

Bonjour et bienvenue donc sur ATV !!! cheers

Comme ma collègue l'a dit, excellent choix de personnage ! I love you

Si tu as d'autres questions, notre messagerie est ouverte ainsi que le flood des petits nouveaux que tu trouveras dans cette même catégorie. Clin d'Oeil

Ne t'inquiète pas si personne d'autre que moi ne vient te souhaiter la bienvenue, c'est pour une simple organisation et fluidité des fiches, nos membres viendront t'accueillir une fois validé.

Bonne inspiration pour ta fiche ! sunny

A très vite !

PS : Si tu as besoin de place pour la deuxième partie de ta bio, n'hésite pas à me le dire, je retirerai sans soucis mon post. ^^

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Tout pour la Galerie

Âge : 25
Titre : Comte de la Tour d'Auvergne
Missives : 7
Date d'inscription : 09/05/2017


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   14.05.17 16:14

Merci beaucoup ! Very Happy
Je vais continuer ma fiche. J'espère que ça ira dans l'ensemble, même si je sais bien qu'il va forcément y avoir des choses à revoir. En tout cas, je vais faire du mieux que je peux pour cette première version, et je compte corriger si nécessaire.
à très bientôt !

______________________



“Il faut rester insolent.
La fin de l'insolence, c'est le début de la vieillesse. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   04.06.17 19:52

Bonjour !

Je viens aux nouvelles ! Comment avance la fiche ? Very Happy

A très vite j'espère !

______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Tout pour la Galerie

Âge : 25
Titre : Comte de la Tour d'Auvergne
Missives : 7
Date d'inscription : 09/05/2017


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   04.06.17 20:16

Bonjour. Very Happy

La fiche avance doucement mais sûrement. Je suis encore en train de faire des recherches historiques, et j'écris en même temps. Je pense pouvoir tout poster durant la semaine qui arrive.

Merci pour ton passage et à très vite !

______________________



“Il faut rester insolent.
La fin de l'insolence, c'est le début de la vieillesse. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   05.06.17 22:42

Merci pour les nouvelles, bon courage pour les recherches, si tu as des questions n'hésite pas Clin d'Oeil

______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Tout pour la Galerie

Âge : 25
Titre : Comte de la Tour d'Auvergne
Missives : 7
Date d'inscription : 09/05/2017


MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   15.06.17 20:26

Voilà, pour l'instant j'ai terminé les questions. En sachant que ma soeur va repasser pour relire mon texte demain, et donc corriger les dernières fautes d'orthographe !
Je ne sais pas du tout si ce que j'ai fait est bon ou mauvais, honnêtement. J'ai essayé de m'appliquer. En tout cas, je suis bien évidemment prête à corriger toutes les choses qui ne vont pas !
Désolé pour le délais d'attente, je passe le brevet le 29 et le 30 et donc en ce moment je passe des journées un peu fatigantes entre les cours et les révisions.
En revanche je continue d'écrire la suite de ma fiche, je suis d'ailleurs en train de la rédiger ! Je suis en mesure de vous dire que ma fiche sera officiellement terminée avant le dernier jour du mois.
En comptant sur votre compréhension, et bonne journée ! :dancing:

______________________



“Il faut rester insolent.
La fin de l'insolence, c'est le début de la vieillesse. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'insolent Prince de Sedan - Frédéric d'Auvergne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chateau de sedan
» [Archive 2009] Sedan 16 17 Mai
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» Rêves ... [PV Rêve Insolent]
» Brathel Mil'Sedan, dessinateur, érudit et chercheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
LA REVERENCE, C'EST LA MOINDRE DES CHOSES
 :: Introductions royales
-
Sauter vers: