AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une grande nouvelle ft Philippe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Aucune personne n'est digne d'intérêt pour Madame.
Côté Lit: De nombreux amants ont été dans ses draps.
Discours royal:



Tout pour la Galerie

Âge : 23 ans.
Titre : Princesse de France et d'Angleterre, Madame, Duchesse d'Orléans
Missives : 15
Date d'inscription : 03/12/2016


MessageSujet: Une grande nouvelle ft Philippe    29.03.17 10:40

Une grande nouvelle

Henriette & Philippe

Dire qu'elle n'appréciait pas Philippe serait un mensonge. Par bien des manières, Henriette aime Philippe. Cependant, elle ne l'aime pas de manière romantique bien qu'elle ait aimé que ce fût le cas, mais de manière presque amicale lorsqu'ils ne se font pas la guerre. Philippe était jaloux de son influence avec le roi ainsi que des nombreux favoris qu'elle avait et depuis, ils se faisaient la guerre. La guerre déguisée en fête et robes de bal en tous genre. Les rares moments de paix, ensemble, étaient des jours bénis par le Seigneur. Elle se souvient très bien de la mort de son fils et de la manière dont Philippe avait été bon envers elle. Ils s'étaient soutenus l'un à l'autre. S'il y avait bien une chose qu'on ne pouvait reprocher à Henriette, c'était l'amour qu'elle portait pour ses enfants. Désormais, il ne lui restait plus que Marie-Louise, sa petite fille tant aimée avec qui elle passe beaucoup de temps.

Son fils avait été la lumière de sa vie, ce petit garçon plein de vie lui manquait chaque jour un peu plus. Il en était e même pour sa petite fille morte-née qu'elle n'avait jamais connu bien que dans ses songes, elle l'imaginait avec des boucles brunes et des petits yeux bruns comme son père. Henriette avait suspecté d'être enceinte lorsqu'elle avait arrêté de saigner et lorsqu'elle s'était mis à vomir dès le soleil levé. Ce soir-là cependant, elle fit un malaise et un médecin était venu la voir pour l'ausculter. Après quelques examens, il lui annonça finalement qu'elle était enceinte. Après son départ, Henriette avait posé sa main sur son ventre où il y avait une légère bosse et l'avait caressé longuement. L'enfant était de Philippe, elle en était sûre et certaine.

Elle demanda au médecin de ne rien révéler à Philippe voulant lui faire la surprise et le congédia d'un geste de la main. Encore dans sa chemise d'un blanc pure qui lui descendait jusqu'au genou, mais qui ne cachait en rien ses formes avantageuses et notamment sa légère bosse, elle se leva et se pencha vers le miroir le plus proche et observa ses longs cheveux bruns ondulés qui descendaient librement jusqu'au bas de son dos. Elle secoua la tête et, dans le milieu de la nuit, s'infiltra dans les appartements de son mari. Elle toqua trois petits coups et entra avec un sourire timide.

Elle s'avança dans la pièce où son mari se tenait et observa cette chambre remplie de luxe et pleins de souvenirs. Tout d'un coup, elle eut peur. Elle eut peur de perdre cet enfant comme le précédent ou alors qu'il meurt comme son cher fils qu'elle avait tant aimé. Elle avait terriblement peur néanmoins, elle releva la tête et croisa le regard brun de son mari qui se demandait sûrement ce qu'elle faisait ici.

- Philippe, je suis enceinte
, lui dit-elle avec ce même sourire timide, pas sûre de savoir comme il allait réagir.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10014
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: Une grande nouvelle ft Philippe    04.05.17 18:33


« Une maison sans enfant est une tombe. »

Une chose était certaine : Monsieur et Madame ne s’entendaient pas. Sans doute parce qu’ils se ressemblaient trop, du m’as-tu-vu en abondance, chacun voulait tirer la couverture sur lui, une guerre de pierreries et de plumes. Et pourtant, quand il l’avait revu à son retour d’Angleterre, que le prince l’avait trouvée belle, pleine de vie, à tel point qu’il avait hâte de l’épouser ! Cette époque bénie où le couple d’Orléans vivait dans la tranquillité était loin, une année où ils avaient eu le temps de mettre au monde leur petite Marie-Louise. Puis Philippe, jaloux, ne lui avait pas pardonné sa proximité avec le roi son frère, puis avec son favori Guiche. Le couple cohabitait à Saint-Cloud ou au Palais Royal, s’affichait ensemble pour les grandes occasions, partageaient le même lit parfois pour concevoir des héritiers, mais rarement plus. De temps à autre, ils se montraient aimables et amicaux, mais leur rivalité revenait au pas de course.

La mort de leur fils les avait rapprochés durant de longs mois. Henriette et Philippe enduraient la même peine, leur enfant, leur héritier avait décidé de rejoindre Dieu si jeune, eux qui avaient de si grandes espérances pour lui, et tellement d’amour à lui donner. Monsieur n’était sans doute pas le père de l’année mais il aimait ses enfants profondément, et ne voulait que personne n’endure cette souffrance. Lui l’avait vécu plusieurs fois, Henriette avait fait des fausses couches et accouché d’une petite fille mort-née, le sort s’abattait sur leur couple.

Philippe priait pour ses enfants lors des messes, et espérait voir un jour un autre enfant agrandir la famille d’Orléans. A contrecoeur, il partageait le lit de son épouse mais rien ne se passait, et rien n’arriverait si elle continuait à être malade. Il la trouvait bien pâle ces derniers temps, les traits tirés et une bien mauvaise mine. Certes, son épouse ne respirait pas la santé mais s’il ne voyait aucun changement, il demanderait à son médecin d’aller à son chevet, et pourquoi pas l’envoyer quelques semaines à Villers-Côtterets, leur château de campagne, pour changer d’air. Il se faisait la réflexion pendant qu’il se faisait retirer sa perruque, et se démaquillait. La soirée avait été tranquille à Saint-Cloud, quelques invités avaient soupé avec lui, Henriette étant allongée, on avait joué un petit peu mais personne ne s’était éternisé. En parlant de son épouse, voici qu’elle cognait et entra. D’un geste simple (mais toujours efficace) les quelques mignons débarrassèrent le plancher sans demander leur reste. Philippe la salua brièvement avec un petit sourire.

« Allez-vous bien ?
Philippe, je suis enceinte. »

Il la regarda interloqué, se demandant un instant si elle se moquait d’elle. Mais non, son petit sourire, son regard enjoué montrait bien sa sincérité. Et quand il baissa les yeux sur le ventre légèrement arrondi où elle posait sa main, il réalisa la nouvelle. D’un bond, il sauta de sa chaise et s’avança vers elle, chaque pas faisant grandir son sourire.

« Êtes-vous sûre ? Oh dites-moi que oui, qu’enfin une bonne nouvelle arrive dans cette famille. »

Un rire nerveux le prit, mélange de joie, de bonheur et relâchement des nerfs. Il prit les mains de son épouse avec grande délicatesse.

« Alors c’était donc cela vos maladies, votre teint et vos journées au lit, que je suis rassuré ! Un enfant, à nouveau, c’est merveilleux ! »


______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une grande nouvelle ft Philippe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une petite (enfin grande ) nouvelle ;p
» Grande nouvelle pour les fans de FSN !
» La grande Divine (ou autres alternatives..)
» Arrestation de Guy Philippe aux Cayes ?
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
AU-DELÀ DES GRILLES DORÉES DE VERSAILLES
 :: Château de Saint-Cloud
-
Sauter vers: