AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Aucune personne n'est digne d'intérêt pour Madame.
Côté Lit: De nombreux amants ont été dans ses draps.
Discours royal:



Tout pour la Galerie

Âge : 23 ans.
Titre : Princesse de France et d'Angleterre, Madame, Duchesse d'Orléans
Missives : 15
Date d'inscription : 03/12/2016


MessageSujet: Re: INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi    18.12.16 21:50

L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi


Henriette avait voulu être parfaite pour cette soirée très spéciale. C'était une opportunité de voler encore une fois la vedette à son très cher mari d'une manière délicate. De ce fait, sa couturière avait eu du pain sur la planche ; elle avait dû trouver un costume plaisant à Henriette et faire sa robe d'une manière plus royale que sur le portrait, un vrai parcours du combattant. Bien sûr, Henriette avait fait la vie dure à Philippe en changeant le menu de son anniversaire plusieurs fois pour l'énerver et pour gâcher sa fête. Elle avait aussi envoyé une de ses domestiques bousculer légèrement des musiciens. Lorsqu'elle le voulait, Henriette était une vraie garce et c'est sans surprise que les effets de ses tours avaient fonctionné puisqu'il avait été une véritable boule de nerf. Soupirant, d'un geste, elle pressa ses habilleuses de se dépêcher. Aujourd'hui, elle était drapée de rouge et de dorures qui ornaient la magnifique robe qu'elle portait. On lui installe une fine couronne faite avec de l'or, la couronne était tellement fine et entrelacée avec d'autres fils d'or qu'on aurait cru une couronne de fleurs, c'était l'effet recherché. On détacha ses cheveux qui tombèrent jusqu'au bas de son dos en ondulant joyeusement. Une fois que les servantes eurent brossé sa chevelure, Henriette se leva et partit finalement dans les couloirs rejoindre les jardins où la fête se déroulait. En entrant dans les jardins, tout le monde s'inclina à son passage et elle adressa quelques sourires charmeurs à l'assemblée. Son mari entra aussi quelques minutes plus tard et Henriette leva les yeux au ciel. Prenant un verre de vin du plateau d'un serviteur, elle discutait parfois avec ses dames de compagnie.   
Made by Neon Demon


Inspiration du costume ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 10012
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi    15.01.17 22:17

« Eh bien si sa Majesté pouvait revenir sur sa décision, je n'en serai pas déplu... Je ne manque pas de courage mais face à une telle épreuve je ne sais si je ferai face.
Mais si. Un homme courageux comme vous saura survivre l'épreuve du mariage. Ce n'est pas si difficile, quelques cloisons et parfois quelques kilomètres sont utiles ! »

Philippe lançait cela d'un air badin, comme s'il en était absolument certain. Lui avait accepté l'idée du mariage quand Henriette revint à la Cour transformée. Adieux les os des Saint Innocents. L'avait-il aimé ? En quelque sorte, mais il avait été fasciné en tout cas. Et la première année de mariage avait été très sympathique, ils formaient le couple à la mode, avaient les mêmes centres d'intérêts … Mais ce rapprochement entre Henriette et Louis lui avait déplu, puis Guiche, puis elle avait pris la grosse tête, voulait être sur le devant de la scène. D'ailleurs, il l'aperçut et lui fit un petit salut de la main avec un sourire moqueur. Puis, il préféra passer un peu de temps avec le charmant vicomte, et du bon temps bien sûr.

Quoi de mieux que de vanter Saint-Cloud, de faire flatter un peu son ego au travers de sa délicieuse demeure ? Et puis à parler de sa collection, il finirait bien par lui montrer, qui sait …

« On nous apprend beaucoup de chose à l'école militaire, mais l'art n'en fait pas parti. J'ai beaucoup de lacunes dans la chose, mais peut être votre altesse pourrait-elle m'enseigner ?
Je pourrais vous apprendre tout ce que vous voulez. Le sourire en disait long sur sa pensée, mais il reprit. L'école militaire fait sortir des hommes bien faits, mais pas toujours la cervelle bien pleine. Et l'art, que serait le monde sans l'art ? Si vous êtes sensible au beau, vous avez déjà fait un premier pas dedans. Aimez vous les belles choses, monsieur le vicomte ? »

Sans se lancer des fleurs, Philippe se savait beau garçon, et il avait tout le temps devant lui pour prendre de l'embonpoint caractéristique de la plupart des hommes de haute noblesse, condamné à l'oisiveté. Du haut de ses vingt sept ans, le prince avait un charmant visage fin, bien que parfois trop maquillé, des yeux pétillants et vif, et le corps encore svelte. Il espérait faire partie des belles choses qu'il demandait à Silvestre, l'air de rien.

« Dans ce monde de brutes, l'art sert de souffle. J'oserais comparer cela à l'amour, même si j'ai la chance que l'art ne m'ait jamais brisé le cœur. Jamais un tableau n'est parti ou m'a trahi … Et je ne suis bien qu'entouré de beauté, cela me donne le sourire. »

Et il décocha un large sourire ravi. Subtilité ? On oublie, il n'y en avait pas vraiment besoin, Silvestre lui lançait des oeillades et semblait réceptif à la séduction. Autant continuer sur ce chemin alors, Philippe avait bien envie de s'amuser, surtout avec un beau garçon. Après tout, il était libre comme l'air ! Enfin, non il était marié mais ce n'était qu'un détail. Disons que depuis l'exil de Lorraine et leur rupture, il y avait une place vacante près de lui.


______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Volé par une jolie pirate
Côté Lit: Ca dépend de vous
Discours royal:



    Miaou ☀
    Mais oui! Mais oui!
    J'ai bien vu un Gros Minet!!


Âge : 27 ans
Titre : Vicomte de Vauvert, Seigneur de La Voulte et Beauchastel, Commandant du Soleil Royal (marine royale)
Missives : 232
Date d'inscription : 28/02/2012


MessageSujet: Re: INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi    28.02.17 21:53

Les seconds de famille avaient peu de choix: le mariage, l’Eglise ou l’armée. On avait choisi le dernier pour lui, et jamais Silvestre ne s’était vraiment dit qu’il était compatible avec le premier. Oublié de l’autre côté des océans, dans ces endroits réclamés par la couronne de France où jamais ni le souverain ni aucun des membres de la famille royale ne mettrait les pieds, endroits dont ils ne lisaient que des rapports et n’entendaient que des histoires, il s’était cru tranquille. Grosse erreur... Il était là, de retour, fiancé, et blasé de l’être, ne le cachons pas. La perspective de rester ici et d’épouser cette espagnole dont il ne savait rien, avec laquelle il se montrait courtois mais il était clair qu’ils n’avaient rien en commun... Bref, que de perspectives intéressantes - non - pour le jeune vicomte qui rêvait d’aventures, de découvertes (et, ne le cachons pas, d’être admiré dans les salons par ces jolies jeunes personnes qui se pâmaient à son approche, féminines commes masculines, les sentiments et l’attirance n’ont pas de préférence). Montrer, en somme, qu’il valait mieux que ce que son frère avait fait de lui et la réputation que Louis-Charles n’avait certes pas manqué de lui tailler dans son dos. Il en avait assez entendu pour avoir envie d’écraser son poings qui avait tenu bien des armes dans la gueule d’ange cachant un sacré démon de son aîné.

Mais cela aurait fait tâche, vous en conviendrez, pendant l’anniversaire de Monsieur qui avait été bien bon de l’inviter. Elena avait encore disparue de son champ de vision, elle était il ne savait où, ignorant même si elle était seulement à Saint-Cloud à l’instant même, mais il devait bien avouer que la compagnie de Monsieur était bien plus agréable que le reste. Ils s’étaient plutôt bien entendus pendant ce fameux déjeuner, les bons mots avaient fusés, ils avaient ris... Après tout, la famille de Silvestre remontait aux premières croisades, on ne pouvait lui enlever cela, il était de sang presqu’aussi noble que la famille royale - l’esprit courtisan le forçant, bien entendu, à se placer en dessous du souverain et des siens, le contraire aurait été malvenu. Le prince, d’ailleurs, souhaitait lui parler d’art. S’il y avait bien un domaine où le lieutenant de Lévis avait des lacunes, c’était celui-ci.

-Je pourrais vous apprendre tout ce que vous voulez. L'école militaire fait sortir des hommes bien faits, mais pas toujours la cervelle bien pleine. Et l'art, que serait le monde sans l'art ? Si vous êtes sensible au beau, vous avez déjà fait un premier pas dedans. Aimez vous les belles choses, monsieur le vicomte ?

Silvestre, n’ayant pas manqué le regard du prince, et ayant lui-même un petit sourire en coin, médita un instant sa réponse. Le duc en profita pour enchaîner.

-Dans ce monde de brutes, l'art sert de souffle. J'oserais comparer cela à l'amour, même si j'ai la chance que l'art ne m'ait jamais brisé le cœur. Jamais un tableau n'est parti ou m'a trahi … Et je ne suis bien qu'entouré de beauté, cela me donne le sourire.


Le vicomte de Vauvert attrapa au vol une coupe de champagne pleine sur un plateau qui passait et la tendit au duc d’Orléans avec une demie courbette.

-Mais que serait l’amour sans quelques souffrances, Votre Grâce? Quand celui-ci s’éteind, il n’y a que la peine qui nous en reste pour nous prouver qu’il a bien existé. Et la beauté d'un tableau ne lui apportera jamais la chaleur d'un être cher. Mais je sens déjà votre influence artistique, vous faites du pauvre aventurier que je suis un poète. Quand aux jolies choses... Je n’oserai me penser critique, mais votre tenue de ce soir, si je puis me permettre, est un ravissement. Sans doute du à celui qui le porte.

L’allusion était claire, transparente même.

-Mais je n’oserai vous garder à moi seul pour cette soirée. Il est bien trop tôt pour se montrer égoïste, et voici la duchesse. Qui plus est, la reine, votre cousin de Longueville, et tous vos autres invités m’en tiendrait rigueur, l’heure n’est pas encore assez avancée...

Raisonnable? Silvestre? Seulement quand il savait qu’au final, son quotidien serait chamboulé quelque peu, comme il l’aimait.

______________________

Happiness is the key
And may be, just may be, you can go farther than you ever thought. That is the biggest journey you'll do, and your life will never, ever be the same again.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4038
Date d'inscription : 12/01/2010


MessageSujet: Re: INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi    13.03.17 21:37

Paris sourit poliment à la remarque de la souveraine. Son talent pour l’amusement ? Il n’y en avait aucun, tout ceci était si naturel, chez lui comme chez Monsieur ! Certainement, songea-t-il, devait-il tenir cela de sa mère. Mais chez la reine, cela devait sembler si exceptionnel qu’il profita d’un instant d’éloignement forcé par la musique, afin de s’interroger sur la tristesse de la vie à la cour espagnole.

-Ainsi, l’on ne m’a donc pas menti sur les réjouissances à la cour ibérique, répliqua-t-il dans un sourire espiègle lorsque la danse les fit se rejoindre de nouveau. Versailles à côté…
Ils s’éloignèrent encore.
-…. Doit être si excessive, que…..
Quelques pas se mirent entre eux.
-…. Que je vous déconseille de vous aventurer dans Paris !

La danse leur laissa enfin un peu de répit et la conversation reprit son rythme, sous les regards respectueux de quelques courtisans qui n’osaient se lancer eux-même, si proche de la reine. Quelques-uns n’avaient que faire de ces obséquiosités et sur des visages que Paris connaissait bien assez pour avoir traversé Paris la nuit, il pouvait apercevoir des clins d’yeux amusés. Il y répondait par un gracieux sourire, que chacun pouvait interpréter d’une vision si personnelle, que ses véritables intentions demeuraient longtemps secrètes.

-Si votre majesté me le permet, je vais oser une proposition. Mais elle devra la voir comme le conseil d’un cousin, et non de quelques courtisans amateurs de virées nocturnes ! Il poursuivit d’un ton des plus policés et des plus innocents. Le roi s’amuse, me dites-vous ? Eh bien… faites-donc de même ! Il poussa l’espièglerie jusqu’à se pencher à son oreille un court instant, provoquant les regards scandalisés que quelques personnes. Votre cœur est à votre époux et Dieu vous sera gré de respecter vos engagements, mais nulle part a-t-il été stipulé que la reine de France ne pouvait…il se tut et fit mine de réfléchirs’amuser. Regardez, majesté, nombre de ces jeunes gens, qui m’envient d’être ici à vos côtés, et de vous offrir ces petits moments de plaisir ! Nombreux sont-ils à espérer être un jour à cette place, et à être l’auteur de vos sourires !

La danse avait pris fin, mais une gavotte fut initiée aussitôt, et Paris s’ingénia à retenir la reine dans ces nouvelles passes. La discussion prenait un tour bien trop sympathique pour l’abandonner de suite, et il connaissait suffisamment ces caractères pour ne pas douter que la reine l’aurait fuit si elle avait pu.
-Majesté, permettez-moi d’oser, de nouveau ! Vous savez combien je suis incorrigible, et je me dois de faire perdurer ma réputation ! De plus, tous connaissent mon cœur, mais nul celui de la reine. Restez donc, et causons !

Il ne lui laissa aucun choix, l’entraînant dans la danse aux allures gaies et joyeuses.


Spoiler:
 

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi    

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE ♕ L'anniversaire de Monsieur le frère du Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini intrigue ♕ La cour des singes
» Intrigue spécial anniversaire
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans
» INTRIGUE : Joyeux Anniversaire Monsieur l'Ambassadeur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
AU-DELÀ DES GRILLES DORÉES DE VERSAILLES
 :: Château de Saint-Cloud
-
Sauter vers: