AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur:
Côté Lit:
Discours royal:



TROLL de Versailles

Âge : 41 ans
Titre : Intendant (Troll) de Versailles
Missives : 241
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   16.04.15 17:23


Le pigeonnier et le médaillon


Mes chers amis,

Je suis ravi que vous participiez à mon petit jeu. Vous verrez, nous allons bien nous amuser, je n'en doute pas ! Et à la fin, vous aurez une jolie surprise, je n'en doute pas. Non, ne grimacez pas d'avance monsieur de Courtenvaux, pensez-vous sincèrement que cette tour est sale ? Allons donc, à présent suivez moi !

Ah mon pigeonnier ! C'est bien le premier bâtiment que j'aie fait construire sur mon domaine, tant j'aime les oiseaux ! Sentez-vous donc vraiment privilégiés ! Et comme j'aime voir grand, ne vous attendez pas à une petite tourelle, au contraire j'ai voulu cet endroit spacieux pour qu'ainsi il accueille le plus de volatiles possible. Si vous saviez, j'y passe de nombreuses heures lorsque je ne suis pas occupé par mes fonctions auprès du roi. Le roucoulement de mes chères tourterelles et la faible lueur du jour qui perce à travers la lucarne me berce et m'apaise. Cependant, je sais que ça ne sera sans doute pas le cas pour vous tous puisque mes chers pensionnaires vous cachent votre trésor du jour : un médaillon.  Oui un de ceux qui comportent les cheveux ou un portrait d'un être aimé.

Ainsi votre but, si vous l'acceptez, sera de retrouver ce bijou. La pièce est imposante et les cachettes sont nombreuses. A vous donc de regarder sur toutes les planches de la charpente, dans les seaux de graines, entre les pierres de la Tour, en somme partout où vous le pourrez. Vous avez carte blanche, mais je vous en prie, n'effrayez en rien mes petits protégés, laissez donc là vos torches et prenez bien sûr garde à ne pas les piétiner en marchant parmi eux.

Que la meilleure équipe gagne !

Le marquis de Saint-Hérem, grand louvetier du Roi

Les participants :
Anne de Gallerande && Benoît de Courtenvaux
VS
Rose Beauregard (Princesse Marie) && Paris de Longueville


Règles :
Le jeu se fera en 3 tours.
A la fin du 2e tour, Bontemps viendra vous donner les dernières instructions.
Les dés sont conseillés de faire un 1 tour sur 2 au minimum, mais vous pouvez l'utiliser à tous les tours  Green
On vous demande un jeu rapide, d'environ 800 mots.
L'ordre importe peu.


______________________



« Versailles, haut lieu du pouvoir royal, était réputé comme lieu de réflexion. Notamment grâce à la galerie des glaces. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une fois offert et mis à lambeaux, il est pour l'heure tout entier à son roi.
Côté Lit: Je n'y tiens pas une collection ! Mais il n'est pas glacé non plus.
Discours royal:




ϟ La Main au collet ϟ

Âge : 32 ans et des poussiè... (Non pas ce mot maudit)
Titre : Marquis de Courtenvaux, Magistrat parlementaire et avocat
Missives : 371
Date d'inscription : 10/04/2012


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   21.04.15 0:47

- Monsieur le marquis, pourriez-vous signer ceci s'il vous plait ?
- Et Louis Molé voudrait vous parler, c'est à propos de ...

Benoît leva les yeux au ciel,  dire qu'il n'avait pas fait un pas à l'extérieur du Parlement ! En temps normal, il était habitué à être poursuivi par ses avoués et cela ne l'ennuyait pas le moins du monde, mais aujourd'hui il devait se rendre chez le grand louvetier.  Par conséquent, il ne leur accorderait pas une seconde de plus de son temps.

- Ça attendra, j'en suis certain ! Bonne journée à tous !

Et sur ces entrefaites, il monta dans son équipage et ordonna au cocher de faire claquer son fouet. A l'intérieur de son pourpoint se trouvait l'invitation qu'il avait reçue, il la relut et sourit. Quelles belles rimes vraiment ! En connaisseur de poésie, il ne pouvait que les avoir appréciées et si le jeu que Saint Hérem proposait était à la hauteur de ce quatrain, cela promettait une grande journée.  Certes, ce dernier avait voulu donner à son amusement la touche de l'amour, mais même désabusé par ce sentiment, au moins s'amuserait-il !  Ses fonctions et sa charge d'espion ne lui en laissaient pas vraiment le temps et de temps à autre, il était bon de décompresser !

Aussi, Benoît s'était promis de faire taire le maniaque sommeillant en lui ! Qu'importait  que l'étang de son hôte soit couvert de feuilles automnales, ou qu'un courtisan empeste le parfum pour masquer sa saleté ! L'effort s'annonçait immense mais la journée en valait la peine, non ?

Après une bonne heure, le marquis pénétra dans la cour imposante du grand louvetier.  On le reçut avec courtoisie et un domestique lui demanda de le suivre jusqu'au pigeonnier.  Après avoir arqué l'un de ses sourcils de surprise, il marcha à sa suite sans se faire prier deux fois. Ma foi, si ce jeu se déroulait non loin de ce bâtiment là, pourquoi pas, il espérait simplement que tous les courtisans invités ne s'en seraient pas réduits à se marcher sur les pieds ! Parvenu au bout de quelques minutes au pied de la bâtisse, il put constater qu'elle était très spacieuse, rien à voir avec le pigeonnier qu'il pouvait avoir lui-même sur ses terres.  L'architecture en était admirable ! Le garçon qui l'avait conduit jusqu'ici lui servit un verre et le pria d'attendre l'arrivée de trois autres personnes. Ce qui ne tarda plus ... deux dames, une blonde et une brune étaient suivies par le prince de Longueville, que tout bon courtisan ne pouvait que connaître. Cela ne l'étonnait guère de le voir ici, il était un passionné de fêtes et d'amusements mais peut-être était-il là également pour oublier le récent exil de sa sœur Gabrielle, qui sait ?

Enfin, ce n'était pas ses affaires, alors Benoît le salua simplement d'un mouvement de tête après avoir déposé un baiser galant sur les mains de ces dames.

- Je suis le marquis de Courtenvaux.  Il me semble vous avoir déjà croisé mesdames, n'appartenez-vous pas au cercle de la comtesse of Leeds ?

Il lui semblait qu'en effet, lorsqu'il avait rendu visite ces derniers mois à son cousin Guillaume du Perche mari séparé de la favorite, avoir entraperçu les deux femmes. C'est ainsi qu'il apprit qu'il s'agissait d'Anne de Gallerande et de Marie de Schwarzenberg, dame et surintendante de sa Maison.

Les présentations faites, Saint Hérem apparut pour leur souhaiter la bienvenue, leur apprendre qui affronterait qui dans ce quatuor et leur donner quelques instructions.  Lorsque d'ailleurs le grand louvetier le pria de ne pas grimacer, Benoît tiqua légèrement. Il n'avait rien fait, du moins pas encore ! Enfin … Il n'était pas temps de se vexer mais de garder l'esprit lucide. On devait donc trouver un médaillon. Soit ! Les dés étaient jetés et il ferait tout pour réussir ! Il ne connaissait guère la marquise mais elle paraissait être quelqu'un de combatif elle-aussi. Il lui fit signe de passer la première et s'engouffra à son tour.

Leur hôte ne leur avait pas menti, tout était sombre ici et le marquis faillit bien se cogner la tête contre le linteau de la porte qui menait à la tourelle.  Une fois à l'intérieur, plissant des yeux, il scruta la pièce principale en y faisant le tour une première fois. Il y avait une ribambelle de seaux de graine, des fissures dans les murs, des cages abandonnées ça et là, la charpente. En somme, ce bijou pouvait se trouver n'importe où ici. Il réfléchit un instant et s'adressa alors à Anne en murmurant. Ne lui avait-on pas demandé de ne pas effrayer les oiseaux… ou plutôt ces rats volants  ?

- Je suis sûr qu'à nous deux, nous allons l'emporter ! D'ailleurs, je m'en vais regarder vers la lucarne, Saint Hérem nous a lancés sur le thème de l'amour et j'ai comme l'impression qu'un cœur a été gravé dans la pierre de ce côté-là. Peut-être est-ce une piste ? Et vous, par où voulez-vous aller chère partenaire ?

______________________


Un accusé n'est pas cuit
quand son avocat est cru.




Je suis Grimsby
Spoiler:
 


Dernière édition par Benoît de Courtenvaux le 21.04.15 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   21.04.15 0:47

Le membre 'Benoît de Courtenvaux' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   27.04.15 22:16

Le jeu de l'Amour ? Mais bien sûr que la marquise de Gallerande répondit positivement à l'invitation envoyée par le grand louvetier du roi ! L'amour, elle connaissait. Elle en avait fait les frais dans le passé et désormais elle jouait avec les sentiments de ces messieurs pour obtenir ce qu'elle désirait. Les vrais sentiments, elle avait donné. Maintenant, elle s'amusait et elle calculait. La  jeune femme méritait bien d'être qualifiée de femme fatale. Aussi, ne refusant pas un petit moment destiné à l'Amour, la marquise délaissa Thibautien pour rejoindre la campagne versaillaise.

Alors qu'elle patientait dans la cour de la résidence du grand louvetier, écoutant Colbert se plaindre de certains parlementaires, Anne aperçut son dernier amant en date, le duc de Richmond. La marquise n'avait aucune idée de ce en quoi consistait ce jeu de l'Amour mais tout ce qu'elle souhaitait, c'était d'être avec cet Anglais. Entre eux, pas de mensonge. Ils savaient ce que souhaitait l'autre, et ça leur allait très bien. Colbert avait changé de sujet de conversation et parlait cette fois de sa résidence de Sceaux lorsqu'un domestique vint chercher Anne, à son grand soulagement. Il était impossible de montrer son désintérêt face à Colbert, homme fort du royaume, et l'empoisonneuse commençait à avoir mal aux zygomatiques à force de sourire. Mais près du domestique se trouvait la princesse Marie de Schwartzenberg, la surintendante de la favorite. Tout cela ne pouvait pas plus mal tomber. La marquise de Gallerande ne portait pas la princesse dans son coeur. Certes, me direz-vous, Anne n'aimait pas beaucoup de personnes. Mais pour Marie, c'était une grande rivalité qui empêchait les deux femmes de sympathiser. La marquise désirait être surintendante, mais la place en était revenue à la princesse allemande au nom imprononçable. Depuis, Anne s'arrangeait pour que sa rivale ne réussisse pas ses missions et déçoive la favorite. Affichant un sourire hypocrite face à sa rivale, la marquise détourna la tête et vit le prince de Longueville. Le jeune homme, tout à fait séduisant, avait un petit air de garçon trop sûr de lui qui plaisait beaucoup à la mangeuse d'hommes.  On parlait beaucoup de lui, mais encore plus depuis que sa soeur avait été contrainte à l'exil après une sombre histoire. Curieuse de savoir si le frère s'était remis de cette perte, la marquise le suivit du regard. Elle se souvint alors de la merveilleuse fête qu'il avait donnée lors de l'absence de la duchesse de Longueville et à cette pensée, un sourire satisfait naquit sur ses lèvres. L'hôtel particulier des Longueville avait abrité une rencontre aux sommets : Héra et Zeus y avaient passé du bon temps. Anne salua le prince selon les conventions en usage.

Une grande tour dominait le petit groupe de toute sa hauteur. Un homme les attendait et lorsqu'il se retourna, Anne reconnut le marquis de Courtenvaux. Elle l'avait déjà rencontré lorsque Amy était l'épouse du comte du Perche. La marquise s'inclina alors que Courtenvaux lui baisa la main.
Je suis le marquis de Courtenvaux.  Il me semble vous avoir déjà croisé mesdames, n'appartenez-vous pas au cercle de la comtesse of Leeds ?
-En effet, la princesse de Schwarzenberg et moi-même, marquise de Gallerande, appartenons à sa Maison.

Mais nul bavardage ne put avoir lieu. Le grand louvetier du roi vint saluer les quatre courtisans avant de leur expliquer, enfin, ce qu'ils faisaient devant cette tour. Tour qui se révéla être un pigeonnier. Réprimant un mouvement de dégoût, Anne tenta de faire bonne mesure. L'objectif de ce petit jeu était simple : trouver un médaillon dans le pigeonnier. Le marquis de Saint Hélem insista sur un point : il ne fallait pas effrayer ses oiseaux. C'était bien trop demander aux yeux de la marquise de Gallerande. Son estime pour le grand louvetier du roi baissa d'un cran. Perdre autant de place pour des pigeons. Cette tour pouvait servir à tant de choses, au lieu de quoi on l'avait remplie de choses inutiles. Pour trouver ce médaillon, elle devrait faire équipe avec le marquis de Courtenvaux. A cette annonce, elle offrit un sourire au-dit marquis. Il avait des manières charmantes, la recherche pouvait être agréable. Malgré tout, l'empoisonneuse était partagée quant à cette activité. Il était hors de question qu'elle mette les mains dans ces saletés, mais d'un autre côté, elle n'avait aucune envie de laisser la princesse de Schwartzenberg gagner.

Le temps n'était déjà plus à la réflexion mais à l'action. Anne entra dans l'immense pigeonnier en priant pour que sa robe ne soit pas salie lorsqu'elle en sortirait. Le peu de luminosité ne rendait pas la tâche aisée. La marquise sentit de la paille sous sa chaussure immaculée et grimaça de dégoût. Courtenvaux ne sembla pas remarquer ses répulsions.
“Je suis sûr qu'à nous deux, nous allons l'emporter ! D'ailleurs, je m'en vais regarder vers la lucarne, Saint Hérem nous a lancés sur le thème de l'amour et j'ai comme l'impression qu'un cœur a été gravé dans la pierre de ce côté-là. Peut-être est-ce une piste ? Et vous, par où voulez-vous aller chère partenaire ?
En voilà une question ! Où pouvait-elle bien chercher ? Il était hors de question de toucher des choses non identitifiées. Pourtant, Anne ne s'avouait jamais vaincue. Elle observa autour d'elle pour voir où se dirigeaient leurs adversaires mais la tour était si sombre qu'elle ne parvint pas à les voir.
Votre esprit est trop rapide pour le mien, marquis. Alors que Courtenvaux s'était exprimé en murmurant, Anne, elle, parla tout haut, provoquant la peur des tourterelles qui s'envolèrent en grand nombre pour disparaître par la lucarne. Quelle horreur, dit l'empoisonneuse, en murmurant cette fois. Une angoisse l'étreignait : qu'un oiseau se soulage sur elle. Je vais chercher dans les sceaux de graines, affirma-t-elle pour se donner contenance.”

Elle allait se pencher vers un sceau lorsqu'un pigeon la frôla de ses ailes. La jeune femme réprima un cri d'horreur en se plaquant la main sur la bouche. Se tournant vers Courtenvaux, elle l'interroga, affolée “Marquis, dîtes-moi, ai-je quelque chose dans les cheveux ? Ce pigeon, là, elle désigna le pigeon, m'a touchée.” Benoît observa ses cheveux, la rassura avant d'observer l'oiseau qui s'était réfugié sur le dessus d'une cage suspendue. Le marquis s'approcha courageusement de la cage. Anne retint son souffle, effrayée par ce qui pouvait arriver à son coéquipier. Lorsqu'il se tourna vers elle, il tenait à la main une clef dorée. La marquise dut se retenir pour ne pas sauter dans ses bras. Quel héros ! Mais il ne fallait pas perdre de temps. “A votre avis, qu'est-ce que cette clef peut ouvrir ? Anne parcourut la pièce du regard en plissant les yeux. Toutes les cages sont ouvertes ici. Peut-être devrions nous prendre l'escalier pour inspecter l'étage ?”.

Les deux alliés commencèrent l'ascension de l'escalier, à la recherche de quelque chose à ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   27.04.15 22:16

Le membre 'Anne de Gallerande' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Pas de coeur, cela ne cause des troubles de l'humeur et c'est trop fragile. Car quand on le brise, ça fait si mal, un coeur.
Côté Lit: Je ne compte plus les hommes, seulement les pièces qu'il laisse une fois qu'ils ont fait leur affaire.
Discours royal:



    Ô la belle ÉPINE
    pleine de rose


Âge : 24 ans
Titre : Prostituée ; Princesse de Schwarzenberg (faux titre)
Missives : 351
Date d'inscription : 04/11/2011


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   02.05.15 14:08

Le grand Louvetier qui invitait la surintendante de la Maison de la Favorite, quoi de plus normal ? Mais quand derrière la princesse allemande se cachait une prostituée au caractère bien trempé, c'était à se demander où menait toute cette mascarade. Pour Rose, cette sortie en dehors du château impliquait de nouvelles dépenses, et hors de question de mettre la main à la poche, son client l'avait emmené jusque là, il devait l'aider à garder une certaine constance et dignité. Alors dans son hôtel particulier, l'homme avait fait confectionner une belle robe bordeaux surpiquée de dorures, et Rose, quittant ses longs cheveux lâchés et sa robe de gueuse, se transformait en Marie de Schwarzenberg, princesse allemande, grâce aux petites servantes se pressant autour d'elles. La voici toute prête à se rendre à la fête et à mentir au monde entier. Les deux amants quittèrent Paris pour le domaine de Saint-Hérèm, un magnifique écrin d'une famille qui a réussi, à n'en pas douter ! Il y avait foule, une partie de la Cour avait répondu présente pour découvrir de quoi s'agissait le Jeu de l'Amour. La plupart ne savait pas ce que c'est, et pour Rose, l'amour avait un tarif et de nombreux visages …

Alors qu'on annonçait les différents couples pour les jeux, Rose dut se séparer de son client pour rejoindre Paris de Longueville. Difficile de ne pas connaître le trublion de Versailles, et c'était un plaisir d'être présenté. Après les banalités d'usage pour faire connaissance, le marquis de Saint-Hérèm les conduisit, en plus de ses adversaires le marquis de Courtenvaux et la marquise de Gallerande, tous s'arrêtèrent dans un pigeonnier. Devant le lieu un peu austère, Rose (enfin princesse Marie) ne put empêcher de dire à voix basse :

J'ai l'impression d'entrer à la tour du Temple.

Il fallait trouver un médaillon au milieu de cette tour remplie d'oiseaux, ce n'était plus un jeu mais une torture ! Contrairement à beaucoup d'autres, se salir les mains ne faisaient pas peur à Rose, mais elle aurait aimé un jeu un peu plus calme, ou du moins plus propre ! Les quatre entrèrent dans le pigeonnier et il fallait trouver une stratégie pour ne pas se disperser.

Connaissant la malice du marquis de Saint Hérèm, je parie que ce ne sera pas chose facile, et qu'il faudra mettre les mains là où il ne faut pas … Nous avons de la chance, nos adversaires ne sont pas de ce genre là. Elle eut un petit sourire malicieux. Je vais inspecter les cages du bas, montez à l'étage ! 

Il fallait regarder dans les cages sans réveiller les oiseaux endormis, parfois à deux ou trois dans un même enclos. Avec toute la délicatesse possible, Rose poussait les oiseaux, les soulevait, mais rien. De temps en temps, elle levait les yeux vers le duc de Longueville qui n'était pas plus chanceux. Non mais un médaillon dans un pigeonnier, et pourquoi pas une aiguille dans une meule de foin ? C'était vraiment vil de la part du grand louvetier de chercher un tel présent, sans savoir à quoi il conduisait.

Par contre, les deux autres avaient découvert une clé. Personne ne savait ce qu'elle ouvrait, mais c'était un indice de taille quand même. Ils avaient une certaine avance et il était hors de question que Rose les laisse faire de la sorte. Mauvaise joueuse ? Oh oui, vous la verriez lors des parties de cartes au bordel avec les autres filles … Alors sans réfléchir, alors que le marquis et la marquise avaient le dos tourné à la jeune femme, elle jeta une pierre sur une des cages au niveau des adversaire et visa juste, ce qui réveilla quelques pigeons qui s'envolèrent tout près d'eux. De quoi provoquer une bonne peur bleue … Voilà ce qui pouvait donner un peu d'avance, ou du moins les retarder, eux !

______________________


Vous les femmes, vous le charme,
vos sourires nous attirent nous désarment.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   02.05.15 14:08

Le membre 'Rose Beauregard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   24.06.15 22:59

Avec l'éloignement de Gabrielle, Paris pensait que le chagrin allait le submerger, mais il n'en n'était rien. Il ne pouvait certes ignorer la situation et celle-ci le rendait parfois fort boudeur, mais il avait préféré mettre sur la table la carte du jeu et du désintérêt pour l'affaire familiale, et continuer de vivre. Mais derrière cet engouement pour la frivolité se cachait une toute autre raison : oublier la calamiteuse nouvelle de ses fiançailles. Celles-ci semblaient heureusement inconnue de la cour et ce soir-là, chez Saint-Hérem, il se plaisait aux tables de jeux, reprenant ses petites parties auprès des jeunes femmes esseulées.
Il avait d'ailleurs même accepté, à son arrivée, d'être le témoin d'un petit jeu qu'avait concocté l'hôte des lieux, sans savoir de quoi il en retournait

Alors qu'il contait à la baronne de Chancé ses exploits militaires, Saint-Hérem lui fit un signe discret our le faire venir. Paris abandonna avec un petit regret la jeune fille et rejoignit son hôte. Peu de temps après, deux acolytes vinrent les rejoindre. Si le jeune prince connaissait parfaitement Anne de Gallerande, il n'avait qu'entendu parler de la seconde, et se montra curieux de la connaître plus...en tout bien tout honneur, bien évidemment !
Ils quittèrent le salon, s'approchant du pigeonnier qui se dressait dans le parc du château. Le marquis de Courtenvaux, que Paris connaissait de vue, les attendait déjà. Lui ? N'avait-il pas la réputation d'être intraitable en matière de poussière et de saleté ?! Le prince ricana sous cape en imaginant ce maniaque notoire voir le moindre petit grain de saleté...Quant aux deux jeunes femmes, il ne pouvait décemment se moquer, mais retint un petit sourire narquois.

Ils échangèrent de rapides salutations et très vite, les couples du moment formés, Anne de Gallerande s'éloigna, accompagnée du marquis. Ne restaient là que Paris et sa compagne, la princesse Marie de Schwartzenberg.
-Connaissant la malice du marquis de Saint Hérèm, je parie que ce ne sera pas chose facile, et qu'il faudra mettre les mains là où il ne faut pas … Nous avons de la chance, nos adversaires ne sont pas de ce genre là. 
-Exactement ! Jje doute que le marquis apprécierait mettre ses jolis doigts sur ces planches poussiéreuses, et je connais la marquise de Gallerande de réputation si soignée, qu'elle s'effraierai de la moindre déjection de pigeon !
-Je vais inspecter les cages du bas, montez à l'étage ! 

Il obéit d'un signe de tête et grimpa les marches branlantes qui menaient à une sorte de mezzanine, faisant le tour de l'édifice circulaire. D'innombrables cages s'alignaient là. Il marcha lentement, en quête d'indice, lorsqu'il entendit ses rivaux trouver une clef. Peste ! Il fallait faire vite, sans quoi ils pouvaient perdre ce jeu !
Heureusement, la princesse se révéla d'être une acolyte de taille : d'une pierre, elle renversa une cage, faisant s'envoler des oiseaux apeurés. L'un d'eux manqua de lui voler dans la veste, mais il donna un large coup de bras, faisant tomber un sac de graine du parquet.
-Bien joué, lança-t-il à la princesse ! Je vais voir près des lucarnes plus haut, il doit certainement y avoir une petite cache dans une de ces cages !

Il s'avança de nouveau, guettant la moindre anomalie dans les murs. Il aperçut des traces de pas dans la poussière : se pouvait-il qu'elles appartiennent à celui qui avait caché le médaillon ? Sans rien dire pour ne pas attirer la curiosité des rivaux, il suivit les traces, bien difficilement, de nombreuses ayant été effacées.

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   24.06.15 22:59

Le membre 'Paris de Longueville' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   11.07.15 19:25

La surprise de se voir emmenée dans un pigeonnier laissa place à du soulagement lorsque le marquis de Courtenvaux trouva une clef. C'était assurément une bonne chose, une première étape bienvenue et une avance sur le couple d'adversaires. Mais ce soulagement fut de courte durée. Toute excitée à l'idée d'être sur la bonne voie, Anne avait mené son complice dans l'escalier pour se rendre au premier étage, mais c'était sans compter sur la rage de gagner de la princesse allemande qui jeta une pierre sur une cage, faisant s'envoler des pigeons tout près des têtes du marquis et de la marquise.
Oh mon Dieu !!” ne put s'empêcher de jurer Anne. Elle avait sentit un pigeon passer tout près de ses cheveux. “Quelle horreur !” Non, elle n'allait pas supporter de passer du temps dans cet endroit. Anne était la pire équipière que Courtenvaux pouvait avoir car, comme lui, elle ne supportait pas la saleté. Mais quelle idée de les faire jouer dans un pigeonnier. Les prenait-on pour des gueux ? Observant les recoins du pigeonnier, l'empoisonneuse aperçut la princesse allemande qui semblait dans son élément. “La princesse de Schwartzenberg se sent parfaitement à l'aise dans cet endroit, ne trouvez-vous pas ?, chuchota-t-elle à Benoît de Courtenvaux, sans savoir à quel point elle était près de la vérité concernant la fausse princesse. Dépêchons-nous de trouver ce médaillon et de quitter ce lieu infect. L'odeur me donne mal à la tête”.

Il était hors de question que la marquise de Gallerande perde ce jeu, surtout face à la princesse Marie. Benoit et Anne en étaient maintenant au premier étage qu'ils inspectaient de fond en comble. La marquise ouvrait les cages, non sans grimacer de dégoût. Quelle odeur pestilentielle ! C'était d'un dégoûtant ! Soudain, levant les yeux vers une cage fermée, Anne aperçut un pigeon affublé d'un ruban rose autour du cou. Elle fit un signe de la main pour interpeller Benoît qui la rejoignit. La cage, fermée à clef, put être ouverte grâce à celle découverte par le marquis. “Je pense, chuchota Anne à Benoit, que ce pigeon va nous mener tout droit au médaillon”. Le marquis, courageux, s'empara du pigeon et le laissa s'envoler avant de le suivre. L'attention accaparée par ce pigeon, l'empoisonneuse ne vit pas une marche qui se trouvait au milieu du premier étage du pigeonnier et perdit l'équilibre, entrainant Courtenvaux dans sa chute. Tous deux tombèrent lourdement sur le sol, dans une position qui en aurait choqué plus d'un puisque la tête de Benoît se trouvait sur le tissu de la robe d'Anne, étalé sur le sol et qui avait, fort heureusement, amorti le choc. Le marquis se releva rapidement, observant autour de lui pour voir si leurs adversaires les avaient vus. Marie et Paris ne semblaient pas les avoir vus mais leur attention avait été attirée par le bruit sourd de la chute et par le cri d'Anne. Benoît l'aida galamment à se relever, mais ils avaient perdu de vue le pigeon au ruban rose. Agacée par le rire que la princesse n'avait pu retenir, Anne redoubla de colère. Sa chute ferait partie des ragots racontés dès la fin du jeu, et tout ça grâce à l'insupportable surintendante de la favorite. Qu'à cela ne tienne, l'empoisonneuse se vengerait. En attendant, elle voulait ce médaillon, elle l'aurait !

C'était aller de Charybde en Scylla. Le jeu tant attendu se transformait en cauchemar. Mais où était donc ce satané médaillon ?! Il fallait retrouver le pigeon au ruban rose, coûte que coûte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   11.07.15 19:25

Le membre 'Anne de Gallerande' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Pas de coeur, cela ne cause des troubles de l'humeur et c'est trop fragile. Car quand on le brise, ça fait si mal, un coeur.
Côté Lit: Je ne compte plus les hommes, seulement les pièces qu'il laisse une fois qu'ils ont fait leur affaire.
Discours royal:



    Ô la belle ÉPINE
    pleine de rose


Âge : 24 ans
Titre : Prostituée ; Princesse de Schwarzenberg (faux titre)
Missives : 351
Date d'inscription : 04/11/2011


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   14.07.15 17:14

Bien joué ! Je vais voir près des lucarnes plus haut, il doit certainement y avoir une petite cache dans une de ces cages !

Rose était fière de son petit tour de passe-passe avec les pigeons. Comme quoi, être une gamine des rues vous donnent quelques qualités dans un pigeonnier. Elle resta un instant au rez de chaussée, mais continuait d'observer de le duc de Longueville, et surtout ses adversaires. Pourquoi le marquis lançait-il un pigeon dans les airs ? Si c'était pour impressionner la Gallerande, c'était raté, la grande blonde détestait cet endroit. Bien qu'entretenu, il est vrai qu'un pigeonnier n'avait pas l'habitude de recevoir des personnalités en tenues de bal à la recherche d'un médaillon.

Et alors qu'elle suivait du regard ce fameux pigeon lancé avec un ruban, Rose gravit les marches pour tenter de rejoindre Paris et l'avertir. C'est à ce moment précis qu'elle vit les deux adversaires tomber dans le vide. Elle eut peur un long instant, jusqu'au bruit sourd sur le sol. Mais se penchant un peu pour voir ce qu'il se passait, Rose ne put s'empêcher de rire, à les voir dans une position fortement incongrue, et à se dépêtrer l'un l'autre. Autant dire qu'ils retournaient au point de départ, il fallait en profiter. Pendant ce temps, Paris semblait observer le sol avec attention, sur la poussière.

Qu'avez vous vu ? Demanda t'elle à son partenaire de jeu.

Après tout, toutes les pistes pouvaient être exploitées, on leur a seulement dit de retrouver un médaillon ! Le duc lui montrait les traces de pas, assez fraîches, qui n'étaient ni celles d'Anne, ni celles de Benoît. Conclusion : quelqu'un était venu ici il y a peu, et a du déposer le médaillon ! Une excellente théorie, en effet ! La fausse princesse Marie lui proposa la sienne :

J'ai vu nos deux passionnés de chutes libres envoyer un pigeon dans les airs. Celui ci avait un nœud rose, contrairement aux autres, nus. Pensez vous qu'il s'agisse d'un indice ? Regardez, il est là !

Elle lui montra l'oiseau enrubanné à l'étage supérieur, à côté d'un repli où aucune cage ne se trouvait. Il fallait aller voir ! Laissant Paris à ses traces, Rose grimpa un second étage pour s'approcher de l'oiseau. Elle fouilla l'endroit où il s'était posé, rien. Mais en regardant bien le pigeon, elle vit qu'il était écrit quelque chose sur le ruban. Ca tombait mal, elle ne savait pas lire. Elle saisit l'oiseau, défit le ruban et tenta de déchiffrer les quelques mots. Impossible, elle ne comprenait rien. Pourtant, on avait tenté de lui apprendre à lire mais c'est comme si … ce n'était pas sa langue. Peut être que Paris de Longueville saura déchiffrer ça !

Elle redescendit à l'étage inférieur, peut être un peu trop pressée car ses pieds se prirent dans ses nombreux jupons et après avoir tenté de se rattraper, mais en vain. Elle arriva de plein fouet sur le jeune homme et l'entraîna dans sa chute, à rouler dans les escaliers jusqu'au demi-pallier. Ca faisait assez mal d'ailleurs …

______________________


Vous les femmes, vous le charme,
vos sourires nous attirent nous désarment.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   14.07.15 17:14

Le membre 'Rose Beauregard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une fois offert et mis à lambeaux, il est pour l'heure tout entier à son roi.
Côté Lit: Je n'y tiens pas une collection ! Mais il n'est pas glacé non plus.
Discours royal:




ϟ La Main au collet ϟ

Âge : 32 ans et des poussiè... (Non pas ce mot maudit)
Titre : Marquis de Courtenvaux, Magistrat parlementaire et avocat
Missives : 371
Date d'inscription : 10/04/2012


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   09.10.15 22:34

- Votre esprit est trop rapide pour le mien, marquis.

A peine Benoît eut-il le temps de sourire avec un brin d’orgueil – n’était-ce pas ce que sa chère tante lui avait toujours dit ? – qu’un envol de tourterelles le surprit. Il gesticula pendant de nombreuses secondes afin de chasser ces monstres susceptibles de porter sur leurs ailes, les pires maladies !

- Quelle horreur.
-En effet ! J’étais au bord de la crise d’apoplexie ! Mais revenons-en à notre quête.
- Je vais chercher dans les sceaux de graines.
- D'accord.

Benoît voulut se diriger vers des bottes de paille entreposées en contre bas. Le dicton ne dit-il pas : chercher une aiguille dans du foin ? Saint Hérem était assez rusé pour leur avoir réservé un coup pareil ! Ils ne seraient alors pas prêts de sortir de ce pigeonnier grouillant de ces volatiles malodorants.  Mais il n’eut pas le temps de faire trois pas que sa coéquipière poussa un cri. Ce n’était pas un cri de victoire mais plutôt un cri terrorisé.

- Que se passe t-il ?
- Marquis, dîtes-moi, ai-je quelque chose dans les cheveux ? Ce pigeon, là,  m'a touchée.

Il observa longuement sa belle chevelure mais  n’y trouva rien. Il la rassura donc et son regard se posa presque automatiquement vers le coupable. Ce dernier était rentré dans une cage, or dans cette obscurité tout objet brillant ne peut passer inaperçu. Le marquis prit une profonde inspiration et glissa sa main dans le refuge grillagé de l’animal. Une clef ! C’était une clef ! En voilà un précieux indice ! Il dut lutter pour ne pas montrer sa grande excitation à leurs adversaires et d’ailleurs sa partenaire aussi semblait prendre sur elle.  

- A votre avis, qu'est-ce que cette clef peut ouvrir ?
- Peut-être un coffret…qui contiendrait ce fameux médaillon. Ou bien une autre cage ?
- Toutes les cages sont ouvertes ici. Peut-être devrions nous prendre l'escalier pour inspecter l'étage ?
- Vous avez raison.

Avec galanterie, il lui donna la main pour l’aider prestement à gravir les marches. Il entendait déjà les pas du prince de Longueville au dessus de leur tête, tandis que la surintendante de la favorite poursuivait ses recherches à quelques mètres d’eux.

- La princesse de Schwartzenberg se sent parfaitement à l'aise dans cet endroit, ne trouvez-vous pas ?
- Sans doute aimait-elle s’amuser dans les pigeonniers du temps de son enfance, personnellement je préférais les livres !
- Dépêchons-nous de trouver ce médaillon et de quitter ce lieu infect. L'odeur me donne mal à la tête.
- Comme je vous comprends. Mais nous avons déjà cette clef et eux n’ont rien, lui dit-il avec un sourire presque machiavélique, nous devrions trouver plus de choses là haut.

Une fois le pied posé sur les planches grinçantes de l’étage supérieur, Benoît et la marquise ne perdirent pas de temps et fouillèrent les cages les unes après les autres, avec des mines aussi dégoûtées l’un que l’autre. Benoît était terrorisé à l’idée que le bois ne se dérobe sous eux tant il était mangé par les termites ! Quant à la poussière qui régnait ici …

-Seigneur, donnez-moi la force, murmura t-il en apercevant certains recoins d'une saleté sans nom.

Saint Hérem voulait-il les punir en les traitant comme des gueux ?
Enfin, il fallait garder le jeu à l’esprit et c’est ainsi que du coin de l’œil, il vit Paris se diriger vers les lucarnes. Avait-il trouvé quelque chose ? Il voulut marcher dans son sillage mais Anne de Gallerande le pressa de le rejoindre en faisant de grands signes. Elle lui désigna dans une cage fermée, un pigeon avec à la patte un ruban rose.

- Vos yeux sont aussi perçants que magnifiques ma chère, lui lança t-il dans un élan d’enthousiasme.

Le marquis libéra l’oiseau avec le plus grand écœurement et tous deux se concentrèrent alors pour le suivre des yeux. Au point que la malheureuse marquise en chuta et lui avec … La position dans laquelle ils se retrouvèrent alors ne put que gêner le parlementaire qui se redressa aussitôt. Il offrit ensuite sa main à Anne pour qu’elle-même se relève.

Cependant par malchance, l’oiseau avait disparu de leur champ de vision. Il fallait coûte que coûte le retrouver, surtout que leurs adversaires et en particulier la princesse paraissait vouloir profiter de la découverte de leurs indices. C’était de bonne guerre, lui aussi n’hésiterait pas à profiter des occasions qu’ils leur offriraient après tout ! Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette dernière était déterminée en plus ! Elle s’était tout à coup décider à grimper également à l’étage et en la suivant ainsi du regard, Benoît put également apercevoir ce fameux pigeon dont ils venaient de perdre la trace.

En quelques instants seulement, la princesse avait détaché le ruban de sa patte et s’apprêtait à rejoindre Paris. Benoît avait déjà le cœur battant à l’idée de perdre lamentablement !

Heureusement, le destin qui leur avait mis quelques minutes auparavant des bâtons dans les roues leur vint en aide. En effet, ce fut au tour de la surintendante de chuter de plusieurs marches entraînant le prince avec elle. Le ruban s’était-il échappé de sa paume? Il scruta immédiatement les alentours … Oui !  Il se trouvait tout juste à côté d’eux. Benoît se précipita pour le ramasser et le brandit bien haut.

- Vite, cria t-il à Anne en l'attrapant par la main d’un ton surexcité, à la lucarne ! Il faut qu’on le lise avant eux !

Par la suite, il mangerait ce ruban ou improviserait pour le rendre illisible, mais quoi qu'il en soit ses adversaires ne l'auraient pas ! Hors de question de perdre cet avantage !

______________________


Un accusé n'est pas cuit
quand son avocat est cru.




Je suis Grimsby
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   04.12.15 13:02

Paris était tout à son affaire, guettant la moindre trace, si concentré que rien ne pouvait le tirer de ses contemplations...sinon l'énorme fracas qui résonna dans le pigeonnier. Tiré de sa rêverie, il pencha la tête pour lancer un regard goguenard sur le couple concurrent, empêtré dans des voiles et des robes. Parfait ! Cela arrangeait ses affaires ! Voir Courtenvaux et Gallerande, les deux précieux toujours proprets, dans une telle position et pleins de poussière, ne pouvait que l'amuser, mais il ne fallait pas non plus perdre de temps ! Ils pouvaient très bien avoir vu quelque chose par terre ! Paris repris ses investigations, alors que la princesse le rejoignait. Il lui montra les traces et elle lui signala le pigeon au ruban rose. Leurs deux concurrents étaient parfaits !

-En effet, vous avez l'oeil ! Il faudrait que nous récupérions ce pigeon pour voir ce ruban de plus près… Il abandonna un instant l'étude des traces de pas et suivi des yeux la jeunes femme qui grimpa au premier étage, et garda un œil sur elle alors qu'elle défaisait le ruban de l'oiseau.

-Y'a-t-il quelque chose d'écrit ? Est-ce si mal écrit qu'il est difficile de le déchiffrer, ou est-ce un code secret, lui lança-t-il de son lieu d'observation ? Apportez-le moi, je peux peut-être le lire !
Il observait la jeune femme froncer les sourcils...Etait-ce vraiment si difficile à lire ? Saint-Hérem ne leur facilitait pas la tâche ! Revenez vite, la poussa-t-il !

Mais la princesse avait sûrement trop de cœur à la tâche et à l'instant où elle allait le rejoindre, elle se prit les pieds dans un objet non identifié, perdit l'équilibre et alors que Paris voulu la retenir, l'embarqua dans sa chute sur plusieurs mètres, imitant leurs concurrents. Plein de plumes et de poussières et de graines, Paris se releva vivement et vérifia qu'il n'avait rien de cassé. Heureusement, ils avaient réussi à ne pas avoir une position inconvenante mais il était plein de crasse et s'épousseta avant de tendre une main à Schwartzenberg.

-La peste, ronchonna-t-il ! Non, non...pas vous ! Vous avez perdu le ruban, j'imagine ? Je ne vous blâme pas, et j'espère que vous ne vous êtes pas fait mal, au moins ! Tenez, attendez, vous avez un plume dans les cheveux. Il lui ôta délicatement le duvet des cheveux et toussotant, observa d'un œil noir le marquis de Courtenveux qui lisait le ruban à la lucarne.
-Double peste ! Impossible de le récupérer ou de le lire...J'espère au moins que c'était une fausse piste ! N'avez aucune souvenance de ce qui était écrit dessus ? Des chiffres, des mots ?

Il tournait en rond, songeant à reprendre l'investigation de ses traces de pas, mais un bruit attira son attention. Un pigeon venait de s'envoler dans un mouvement de peur, faisant tomber un objet qui chuta dans un tintement singulier. Il couru à l'endroit de la chute et triomphant, retira une clef qu'il brandit à Rose. Cette trouvaille lui fit oublier comment la princesse pouvait-elle oublier si facilement un court message sur un ruban !

-Tout n'est pas perdu ! Venez, il faut garder précieusement cette clef et tenter d'ouvrir les cages qui correspondent ! Il la prit par la main et remonta jusqu'au premier étage, où il avait abandonné ses pas. Ils devaient certainement mener à une cachette précise, qu'ouvrait certainement cette clef ! Il retrouva les traces, les suivi fébrilement le long du mur et des cages, jetant de temps en temps un œil sur les petites prisons des volatiles.
-Dites-moi si vous voyez quelque chose, ou si nos deux adversaires avancent plus vite. Je ne voudrais pas qu'ils profitent d'une autre chute pour voler notre piste !

Ils marchèrent quelques mètres, avant que les traces ne s'effacent. Mais devant, se trouvait une petite porte, enfoncée dans le mur, de la taille d'un tabernacle. La clef correspondait-elle ?

______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   04.12.15 13:02

Le membre 'Paris de Longueville' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Le Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur:
Côté Lit:
Discours royal:



TROLL de Versailles

Âge : 41 ans
Titre : Intendant (Troll) de Versailles
Missives : 241
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   28.04.16 22:03


Le pigeonnier et le médaillon


Depuis le temps, il est temps de savoir qui est le vainqueur de ce jeu de l'amour. Qui a trouvé le fameux médaillon dans ce pigeonnier ? La réponse maintenant.


______________________



« Versailles, haut lieu du pouvoir royal, était réputé comme lieu de réflexion. Notamment grâce à la galerie des glaces. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   28.04.16 22:03

Le membre 'Alexandre Bontemps' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pigeonnier' :

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur:
Côté Lit:
Discours royal:



TROLL de Versailles

Âge : 41 ans
Titre : Intendant (Troll) de Versailles
Missives : 241
Date d'inscription : 31/08/2014


MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   28.04.16 22:04


Le pigeonnier et le médaillon


BRAVO ! Benoît de Courtenvaux a trouvé le médaillon au milieu des plumes de pigeons. Son tandem avec Anne de Gallerande est déclaré vainqueur de cette rocambolesque épreuve !

Les quatre participants peuvent se saluer de leur ténacité, puis retourner à la fête où, une fois toutes les parties terminées, le marquis de Saint-Hérem récompensera les vainqueurs !


Merci d'avoir participer au Jeu de l'Amour, d'avoir fait honneur à la fête du Grand Louvetier de France, et à très vite pour de nouvelles aventures aussi folkloriques !


______________________



« Versailles, haut lieu du pouvoir royal, était réputé comme lieu de réflexion. Notamment grâce à la galerie des glaces. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeu de l'Amour ♥ ♥ Le pigeonnier
» Jaddi ♥♥
» Nuage de Fleurs ♥♥
» L'araignée qui monte, qui monte... (py Kami ♥♥♥)
» Perle D'Amour ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
AU-DELÀ DES GRILLES DORÉES DE VERSAILLES
 :: Campagne environnante
-
Sauter vers: