AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 3. ESPIONS DU ROI [09/15]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   05.06.14 21:51

Espions du Roi


LES SEULS ESPIONS AVOUÉS
SONT LES AMBASSADEURS


Ils ont tous juré fidélité au monarque en place, Louis XIV. Ce dernier a tissé un réseau d'espions pour sa sécurité mais aussi celle du royaume. Tous viennent d'horizons différents, leurs caractères et leurs personnalités font la force de ce réseau. Capables de se fondre dans la masse ou ne pas se faire repérer, ils tentent de mener à bien leurs missions. Les derniers en date ? Un complot contre le Roi se prépare et de sombres histoires de poisons. Tous sont sur le qui-vive, prêts à tout pour sauver leur Roi.

Pris ; Réservé

Ferdinand d'Anglerays David Tennant
Brandon Grey ♕ Matthias Schoenaerts
Louis-Antoine d'Estampes ♕ Jake Gyllenhaal
Julien de Saint-Bel ♕ Torrance Coombs
Richard de Rougé ♕ Jonathan Rhys-Meyers
Luigi Colonna Mathias Lauridsen
Henry Cavill ♕ Guillaume du Perche
Benoît de Courtenvaux JJ Feild

Maryse de Calenberg ♕Mia Wasikowska
Charlotte du Cambout ♕ Emilia Clarke
Diane de Rosselet ♕ Eleanor Tomlinson
Garance de Castelnau ♕ Anne Hathaway
Alaina of Cork Emma Watson
Megan of Scotland Karen Gillan
Christine de Bauffremont ♕ Keira Knightley




______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 




Dernière édition par Louis XIV le 11.09.16 13:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   05.06.14 21:51







Richard de Rougé

(JONATHAN RHYS-MEYERS)

Réservé Pris

► 30 ans
► Marquis des Rues
► Français famille de Rougé
► Veuf
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Son père René de Rougé, un homme déterminé, ne pouvait avoir qu'un fils de la même trempe. Comme son père, Richard a toujours voué fidélité absolue au roi. Ayant grandi dans une famille de militaire très à cheval sur l'honneur, Richard a pris le pli de ses ancêtres et fut élevé de façon rude sans tendresse maternelle puisqu'il a perdu la sienne encore enfant, ce qui lui forgea un fort ego qu'il ne faut surtout pas toucher ! Tout comme son honneur sous peine de le voir en colère et sortir son arme, même s'il sait que les duels sont interdits. Prenant son paternel pour modèle mort lorsqu'il eut dix ans, le jeune marquis s'est engagé dans les armes dés ses seize ans et part se battre contre le front espagnol. Agile et bon soldat, il devint même aide de camp du Maréchal de Créquy, et aussi son informateur. Passer en douce dans le camp ennemi ne lui faisait pas peur, Richard vit d'adrénaline. Congratulé devant le roi, ce dernier décida de l'engager comme espion, sûr de sa fidélité et de sa valeur.

Un espion de grande intelligence, le marquis a le don de se mettre à dos les gens car il est du genre moqueur. Gentilhomme de la chambre du Roi, Richard se croit parfois au-dessus de certains grands seigneurs, ce qui lui vaut d'être rappelé à l'ordre par Louis XIV lui-même. Marié par la raison, son épouse mourut en couche, lui laissant un enfant sur les bras. Ses bons mots et ses anecdotes de guerre sont toujours bien appréciés dans les salons, où il a la répartie piquante et vive. Pas bourru, Richard est un passionné de théâtre, en particulier de tragédie, il n'est pas rare de le croiser à la comédie. Chez lui, la raison passe avant la passion : bien qu'il apprécie la compagnie des femmes et les plaisirs de la vie, le jeune homme voit avant tout son ascension. Pour cela, il se lie avec les personnes les plus en vues, comme Colbert, affiche sa dévotion (un peu feinte) et fait aussi mine de rechercher un bon parti pour devenir sa femme. La guerre lui a apporté son lot de gloire, malgré quelques blessures l'ayant empêché de mener la guerre jusqu'au bout, sa plus grande frustration. Aujourd'hui, il veut défendre ses intérêts, et aussi ceux de son roi. Si quelqu'un s'en prend au ministre, il faudra lui passer sur le corps !



♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Ferdinand d'Anglerays

(DAVID TENNANT)

Réservé Pris

► 36 ans
► Baron d'Anglerays, Fou du Roi
► Français
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Un métier de père en fils cela existe, Ferdinand en est la preuve vivante. Son grand père était le grand et l'illustre Antoine d'Anglerays alias Chicot, fou du Roi Henri III et Henri IV. Comme son aïeul avant lui, il est donc l'Intouchable de la Cour. Autrement dit, que vous sortiez de la cuisse de Jupiter en personne, que vous soyez prince de sang, et même frère ou femme du souverain, oser lever la main sur lui ou l'insulter pourrait vous valoir la corde ou le billot. Seul le Roi peut quelque chose contre lui et encore ... il ne pourrait que le licencier. Voilà un homme immunisé contre les plus puissants et contre toute condamnation à mort. Quel pouvoir non ? Cet homme en est plus que conscient et il en profite ! Puisque son métier est de faire rire le Roi, c'est ce qu'il fait, en ridiculisant et en imitant les courtisans qui l'ont amère.

Louis XIV lui rit à gorge déployée, sa position de protégé semble se renforcer de jour en jour. Mais si la caricature est tout un art et que dans cet art il excelle, il est presque autant doué dans l'espionnage. Là aussi il a de qui tenir, son ancêtre ne travaillait-il pas pour le compte d'Henri III, n'est ce pas lui qui avait recruté les Quarante Cinq ? Gascons tout comme Antoine et Ferdinand qui ont assassiné le Duc de Guise à Blois ? Bon sang ne saurait mentir, voilà le Fou du jour devenu le fin limier de la nuit. Qui pourrait s'en douter ? Les apparences sont très souvent trompeuses, non ?


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Brandon Grey

(MATTHIAS SCHOENAERTS)

Réservé Pris

► 31 ans
► Duc de Worcester, marquis de Kerjean
► Anglais, famille Grey
► Veuf
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Brandon Grey vient d'un des duchés et les plus anciens les plus réputés d'Angleterre, même si sa famille ne le possède que depuis la moitié du XVe siècle. Issu de la branche cadette, il a peu de chance de revendiquer le titre de comte de Kent. Depuis toujours, Brandon se démarque par une forte personnalité, une intelligence remarquable et un sang froid à toute épreuve. C'est d'ailleurs ce qui le démarqua lors de la reconquête du trône par Charles II, de trois années son aîné, qu'il a aidé et soutenu pendant toutes ces années d'exil de la cour d'Angleterre royaliste. Comme remerciement pour services rendus à la couronne, le monarque lui donna le titre de Duc de Worcester. Proche du roi Charles II, le duc cumule les fonctions auprès de lui en tant que conseiller, fonctions militaires et devient membre de l'ordre de la Jarretière. Il fait même parti de la délégation veillant à ramener la future reine d'Angleterre, Catherine de Bragance, de Lisbonne jusqu'à Londres.

Un homme donc de confiance à qui le roi confie une mission délicate de suivre une française, soupçonnée d'être une espionne. La course-poursuite continua dans les terres françaises, jusqu'à attraper celle qui était, effectivement, une espionne, de celles qui sont capables de mettre un homme aussi droit d'en oublier sa mission. A tel point qu'il a demandé l'autorisation à son roi de se marier à une française et de rester sur le territoire, officiellement pour garder un œil sur la Cour. Discret, un sang-froid incomparable, Brandon est aussi un homme amusant et sympathique, avec autant de conversation que d'agilité aux armes et au billard, doublé d'un excellent stratège. Son humour so british peut en irriter plus d'un mais il s'en moque. Abattu par la mort de sa femme, qui n'a pas survécu à une forte fièvre, il devint veuf avec ses deux enfants et, par devoir et amour envers sa disparue, décida de prendre sa place comme espion, connaissant les dossiers de sa femme et ses contacts. Loin de l'Angleterre qu'il apprécie toujours, Brandon se sent davantage français, d'ailleurs Louis XIV l'a naturalisé en lui donnant le titre de  marquis de Kerjean (en Bretagne). Officiellement blessé pendant la guerre pour ne pas avoir à faire la guerre, Brandon se sent tiraillé entre son pays d'origine et celui d'adoption …



♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Marc-Antoine d'Estampes

(JAKE GYLLENHAAL)

Réservé Pris

► 27 ans
► Chevalier de Valençay, Chevalier de Malte
► Français
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Le troisième fils de Dominique d’Estampes-Valençay ne pouvait qu'entrer en religion, c'était son destin et à cette époque, on ne demandait pas l'avis à l'enfant. Il reçut une abbaye à sept ans, puis plusieurs durant les années suivantes. Après un passage au collège de Navarre pour y étudier la logique et la théologie, Marc-Antoine veut suivre les pas de son oncle Henri, chevalier de Malte et ambassadeur, un modèle pour le jeune homme, pourtant peu enclin à son avenir en religion. Le jeune homme a plutôt des tendances de poète, et aurait aimé courir les salons et jouer au gentilhomme comme ses frères. Alors quitte à rester dans la branche, autant viser haut. Il fait des pieds et des mains pour faire son entrée dans l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Devenu officiellement chevalier de Malte, il suit son oncle, devenu ambassadeur de France à Venise.

Son oncle devenu Grand-Prieur de Champagne, lui donne une commanderie en campagne, mais voyant son neveu déprimé, l'envoie auprès du Grand-Prieur de France, à Paris. S’il renonce au mariage, il ne renonce pas aux femmes : il a en effet un succès fou car c’est un très bel homme. Ami des lettres, il mena au Palais du Temple à Paris la vie la plus fastueuse et souvent la plus scandaleuse. Il aime parader dans les salons, déclamer ses vers et est un peu trop curieux. C'est son oncle Henri, n'ayant plus le goût à l'espionnage et aux cascades, qui proposa son neveu au roi en personne. Si au départ, ni Colbert ni Louis XIV ne lui font véritablement confiance, Marc-Antoine prouve son habileté et sa discrétion, il est donc envoyé comme ambassadeur à Rome durant une année avant de revenir à la Cour pour son plus grand plaisir, où il n'hésite pas à mettre son nez dans les affaires du Parlement où un cousin y officie. Si le roi l'apprécie à présent, Colbert l'accuse de prendre parti de Louvois et de vouloir le discréditer. Mais jusqu'à quand le chevalier va t'il pouvoir tout faire ?


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 





______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 




Dernière édition par Louis XIV le 11.09.16 13:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   05.06.14 21:52







Julien de Saint-Bel

(TORRANCE COOMBS)

Réservé Pris

► 27 ans
► Seigneur de Saint-Bel
► Français
► Veuf
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Julien naît dans la région lyonnaise dans une famille de négociants en vin et liqueurs réputés. Leur nom, parvenu aux oreilles de Louis XIII, avait permis de faire venir son père à Paris, et après l’avoir fait travailler auprès du Grand Échanson de France, le roi le nomme Grand Bouteiller à la suite de la démission du précédent. Chargé de s’occuper des vignobles du royaume, sa charge lui permet d’acquérir un titre de noblesse et le roi élève sa terre de Saint Bel en vicomté. Julien trouve très tôt la vocation dans ce domaine, suivant les traces de son père. Mais souhaitant promouvoir leur vignoble, il se lance dans le commerce international, souhaitant fournir les plus grandes familles en Europe. Il a bien d’autres ambitions, et laissant son père à Versailles, il reprend les rênes de l’affaire familiale, tout en restant à Versailles et Paris, lieux de toutes les affaires. Il épouse la nièce du ministre Hugues de Lionner, afin de s’allier au roi, mais celle-ci décède en mettant au monde une fille. Il reste proche de la famille, ainsi que de ses accointances avec les Tellier ou Fouquet.

Libre de ses mouvements dans le lyonnais, proche de son père, il profite de ses nombreuses entrées dans le milieu de la bourgeoisie et chez ses clients pour asseoir son nom et sa réputation. Il se dégage de l'entourage des Fouquet lors de l'arrestation du ministre; fidèle au roi, celui-ci utilise alors cet homme intelligent et perspicace pour transmettre des informations diplomatiques dans l’Empire germanique, lors de la guerre des Trois Évêchés. Julien y fait quelques allers-retours, sous couverture de fournisseur de vins et certaines conditions lors des négociations ont pu être demandées grâce à ses informations. Homme d'affaire intraitable, le roi l'utilise régulièrement pour des négociations auprès de corporations, de confréries, ou pour transmettre des informations à l'étranger. Peu apprécié de quelques courtisans qui ne voient en lui qu’un opportuniste, il trouve toutefois une large place dans la bourgeoisie parisienne et en devient l’un des portes-parole, cachant bien habilement ses activités d’espionnage. Il passe dans certains salons comme un homme à la culture peu étendue, pour un bourgeois qui intrigue pour réussir et se fichant de ce qu'on pense de lui dans ces milieu de la haute-noblesse, il n'hésite pas à entretenir cette image. Grand orateur qui ne garde pas ses opinions pour lui, réactionnaire, libre, protégé, habile manipulateur, c'est un homme qui se laisse difficilement cerner, afin de mieux agir à sa guise et de brouiller de nombreuses pistes. Tantôt adulé comme une mascotte de salons, tantôt détesté, le jeu de la cour lui convient à la perfection!


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Guillaume du Perche

(HENRY CAVILL)

Réservé Pris

► 27 ans
► Comte du Perche, vice-roi de Malte
► Français
► Célibataire / Séparé d'Amy of Leeds
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
La Perche fut longtemps sour le joug de la famille royale, en particulier de Gaston d'Orléans. Pourtant Charles du Perche fut davantage un fidèle de feu Louis XIII et apporta son soutien lors des guerres. Guillaume, second fils, n'avait en rient la mesure de son père. Audacieux et aventurier, il ne rêvait que de voyages quand on lui parlait d'entrer en religion. Petit noble de campagne, le jeune garçon eut une éducation assez libre, sans penser qu'il mènerait un tel destin. Dès qu'il en eut la possibilité, le jeune homme donna vie à son rêve et parcourut l'Europe de long en large, gagna même la Nouveau Monde pendant une année. Malgré ses maigres rentes, le jeune homme s'est toujours débrouillé. Grand joueur, il est le roi des cartes et c'est de là qu'il gagne la plupart de sa fortune pour ses prochains voyages. Amateur de femmes, Guillaume s'est toujours refusé d'avoir une épouse pour ne pas avoir à la tromper.

Mais à vivre la vie par les deux bouts, Guillaume finit par être pris au piège : celui de la prison. Grâce à une amie, du Perche non seulement sorti de la Bastille mais entra au service du Roi en tant qu'espion. Aux antipodes des clichés de son activité, il se montra à la hauteur sans changer de son train de vie, étant essentiellement un espion à Versailles. Mais depuis l'enlèvement de la favorite en septembre 1666, Guillaume a subi un sérieux coup au moral et a pris conscience de son irresponsabilité : chargé de la surveiller, il avait préféré coucher avec une camériste. Devenu plus sérieux et responsable, Guillaume a accepté d'épouser Amy of Leeds pour la protéger, obtenant le titre de vice-roi de Malte. Le roi l'a prévenu : interdiction de coucher avec les femmes de Versailles. Alors, le plus grand cocu de France va se consoler dans Paris, détestant sa condition mais ne pouvant que s'en prendre à lui-même. Si à la Cour, il continue de faire son beau et à sourire, il est évident de voir qu'il a mûri et qu'il prend pleinement conscience de ses responsabilités ...


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Luigi di Paliano

(MATHIAS LAURIDSEN)

Réservé Pris

► 27 ans
► Prince di Paliano (de la Palissade)
► Italien, famille Colonna
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
La famille n'est plus à présenter, ancrée dans l'histoire de Rome depuis le Moyen-Âge. Un héritage aussi lourd à porter n'est pas chose aisée. Grandir à Rome non plus, ville corrompue, remplies de spadassins prêts à vous égorger pour quelques pièces. Luigi n'avait pas le droit de sortir en dehors du palais, ne pouvait profiter même pas du jardin. De santé très fragile, on ne lui prédisait pas un grand avenir, tout le monde disait qu'il n'aurait pas longtemps à vivre. De sa prison dorée, Luigi se mit à lire tout ce qui se trouvait dans la bibliothèque. Des grands romans aux essais scientifiques, il montra un grand intérêt pour la politique et la géographie. Jeune homme poli, toute la noblesse romaine s'extasiait de ce garçon si prestigieux, bien que maigre et les joues creusées.

Pourtant, le vilain petit canard devint cygne : envoyé dans le nord de l'Italie chez de lointains cousins, il revint transformé. Beau jeune homme, des muscles joliment dessinés, un visage presque adulte, Luigi n'était plus l'enfant malingre d'autre fois. A seize ans, il devint la coqueluche des jeunes filles romaines. Pourtant sa famille refusait toujours qu'il sorte dans Rome. Son oncle, cardinal Colonna, le prit sous son aile et Luigi entra à son service au Vatican en tant que secrétaire particulier, mais surtout en tant qu'espion. Son oncle décida ensuite de l'envoyer en France pour quelques menues tâches où le jeune homme s'exécuta. Quant à l'espionnage, il commença comme passeur de lettres, jusqu'au jour où il lut l'une d'elle et vint se présenter à Louis XIV, croyant dénoncer un complot contre lui. Le monarque, amusé et content que Luigi veuille le protéger, l'engagea. Son esprit et sa discrétion sont des atouts non négligeables que le jeune homme possède assurément.



♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Benoît de Courtenvaux

(JJ Feild)

Réservé Pris

► 32 ans
► Marquis de Courtenvaux, magistrat au Parlement de Paris
► Français, famille de Souvré
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Le jeune homme est issu d'une famille distinguée par la famille royale : son grand père Gilles fut un favori du roi Henri III et précepteur de Louis XIII, son père fut tué à la bataille d'Arras en 1640 tandis que sa mère fut dame d'atours d'Anne d'Autriche. Malgré beaucoup de privilèges, la vie de Benoît fut bien triste sans père, puis voir ses sœurs et cousines entrer dans des couvents. Puis quitter Paris pendant la Fronde pour éviter les tumultes de la capitale et pour que la famille ne puisse pas faire des alliances qu'elle pourrait regretter plus tard. Benoît voit tout cela d'un regard lointain, d'un regard d'enfant puis d'adolescent qui se tourne vers les études. Puis la guerre où le jeune homme participa, notamment Valenciennes et d'autres batailles où il s'illustre par son courage et sa détermination. En guise de souvenir, il eut une vilaine blessure dont il garde aujourd'hui des traces et l'empêcha de rester dans une carrière militaire.

Le voici à retourner donc vers la justice et devenir magistrat au Parlement de Paris. Sans être un coureur de jupons, Benoît a plusieurs enfants naturels, mais il ne songe pas à se marier, pas après avoir vu sa fiancée dans la bras d'un autre homme peu après l'avoir demandée en mariage. Par sa discrétion, sa rapidité, son sens de la déduction assez exceptionnel, ses relations, ainsi que ses entrées au Parlement, Benoît est un parfait espion : courtisan mais pas trop, un peu aventurier et d'une famille respectée, il sait se faire des amis quand il en a besoin ... mais aussi des ennemis. Personne n'est à l'abri de quelques inimitiés ! Attention aussi, Benoît est un maniaque de première catégorie : il a en sainte horreur tout ce qui est poussière, ne supporte pas les lieux sales mais, même si certains de ses collègues peuvent s'en moquer, ils doivent bien admettre que Benoît ne laisse aucune trace derrière lui ...


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 




______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 




Dernière édition par Louis XIV le 11.09.16 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   05.06.14 21:52







Maryse de Calenberg

(MIA WASIKOWSKA)

Réservée Prise

► 24 ans
► Princesse de Calenberg, Duchesse de Hanovre
► Germanique, fille du comte de Flandres
► Mariée à Matthias de Calenberg, née d'Armentières
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
« Armentières pauvre mais fière » Voilà la devise de la ville depuis quelques années. La demoiselle a connu la misère du aux guerres de religion. D'une famille catholique, l'enfant passa son temps enfermée dans le manoir familiale à Lille. Dehors les batailles faisaient rage et terrorisait la famille qui ne savait plus où se rendre. A la recherche d'une quelconque paix, Maryse se réfugie dans l'oratoire pour prier. Elle est ensuite envoyée chez des cousins à Bruges où elle y passera une dizaine d'années. Là bas, la jeune fille est mise dans le couvent des dominicaines pour rester à l'abri des dangers et aussi avoir une bonne éducation digne des jeunes filles de bonne famille. La flamande continuera sur sa lancée catholique. Les sœurs voient en elle une demoiselle douce, prévenante et humble. Maryse ressort de là à l'âge de dix-huit ans, ne connaissant rien du monde mais voyant que les guerres de religion étaient finies grâce à la paix des Pyrénées, la jeune femme se dit qu'il était temps d'exister. Par son apprentissage chez les sœurs et ses lectures interdites, elle apprit de nombreuses choses et voulut les mettre en pratique.

Un premier tour à Paris dans les salons où sa jeunesse, sa douceur et sa répartie étaient appréciés bien que quelques précieuses l'égratignèrent. Jamais elle ne pleura en public, sa fierté l'en empêchait. Lorsque ce fut trop fort, Maryse se cacha pour laisser échapper ses larmes, en ayant assez d'être humiliée. Un homme vint à sa rencontre et commença à lui parler et ses paroles l'interpellèrent : comment ça, servir le Roi de France ? Il n'était pas son roi ! Oui mais ils partageaient cette haine des révoltes et entre catholiques, ils se comprenaient. Sans savoir où elle mit les pieds, Maryse devint espionne pour Louis XIV ! Ce fut de courte durée, ses parents la rappelèrent en Flandres pour la marier. Le portrait reçu quelques semaines auparavant ne la rassurait pas quant à son futur époux. Mais elle se maria donc et se posa quelques mois avant de revenir à Versailles. La guerre contre la Lorraine venait d'éclater. Le conflit la révéla, puisqu'elle vola des plans à l'ennemi. De plus, elle parvint à mettre un terme à des tensions naissantes entre le Siam et la France en rattrapant Haydée de Lopburi, femme préférée du roi Ramathibodi III envoyée un temps en ambassadrice et qui s'était enfuie. De quoi devenir plus mûre et plus assurée ! Aussi, elle veut désormais franchir d'autres caps, comme celui d'avoir un enfant et de réhabiliter un certain Fouquet.  


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Charlotte du Cambout

(EMILIA CLARKE)

Réservée Prise

► 26 ans
► Comtesse de Crécy, marquise de Quilly
► Française, famille de Cambout
► Mariée
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Fille aînée de César, marquis de Cambout, et de Madeleine Séguier, fille du chancelier, Charlotte pouvait prétendre à un haut mariage, mais à défaut d’une union diplomatique, c’est son oncle, Jean-Robert, qu’elle épousera. La raison de cette alliance qui nécessita l’accord du Pape ? Malgré ses très grandes qualités de diplomate, Jean-Robert s’était entiché de l’une des nièces de cardinal Mazarin, prétendant à un titre de la part du ministre, plus encore après l’avoir soutenu lors de la Fronde. Afin de calmer le jeune comte, Mazarin poussa le frère de Jean-Robert, César, à marier sa fille aînée à son turbulent cadet : l’union ainsi conclue permettait à Jean-Robert d’assurer sa descendance. L’on ne peut cacher que ce mariage totalement improbable ne plut guère à Charlotte. Bien loin de l’image des jeunes filles accomplies de son temps, Charlotte a su utiliser son extraordinaire mémoire pour se plonger dans les études : histoire, géographie, quelques notions de mathématiques, excellent grec et latin. Élevée dans l’orgueil de l’ascension de son grand-père maternel, certaine qu’elle pouvait utiliser ses atouts éducatif pour s’élever, la jeune femme se résigna toutefois à cette union, espérant une raison d’apprécier ce mariage.

La jeune femme ne fut pas déçue ! Son mari fut nommé ambassadeur à la Cour d'Espagne et, peu avant son départ pour Madrid, Charlotte fut chargée de tenir informé le roi des affaires Habsbourg. Espionne royale? Le mot est là, et la jeune femme a pris son rôle très à cœur durant quatre ans, tenant dans son petit carnet chaque mot cruel, intrigue amoureuse, détail de sa vie espagnole. Femme de lettres, la marquise a défrayé la chronique espagnole en publiant quelques écrits satiriques et dans certains cercles versaillais, l’on parle souvent des portraits acides qu’elle dresse de la cour espagnole. La rumeur dit qu’elle osa même prendre pour amant un Grand d’Espagne ! Quand la guerre fut déclarée Louis XIV s’est résigné à rappelé auprès de lui le couple d'ambassadeurs. Au moment de la paix Jean-Robert régla ses différends avec la cour espagnole, un incident diplomatique qui conduisit l'ancien ambassadeur en semi-disgrâce sur ses terres bretonnes, mais pas l'épouse. A Versailles, libérée de son vieil époux, Charlotte poursuit son œuvre pour le roi, bien camouflée derrière son activité de portraitiste. Elle est toujours aux premières loges à la cour, afin de promener ses yeux et ses oreilles dans chaque recoin, et la position de son frère aîné, duc de Coislin, l’aide à entrer au cœur des petites intrigues de cour. Peu discrète en apparence, peu prude et ne gardant pas sa langue dans sa poche, sa parfaite éducation en a fait une femme à l’esprit vif et agréable à tous. Aucune méchanceté ne guidera sa langue, simplement une grande malice ! Méfiez-vous d’elle, car on dit a juste titre qu’elle possède une mémoire bien plus grande que celle d’un éléphant et elle se rappellera parfaitement de chaque visage croisé!


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Diane de Rosselet

(ELEANOR TOMLINSON)

Réservée Prise

► 26 ans
► Dame de Châteaurenault, marquise de Boisy
► Française, famille Rosselet
► Veuve
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Diane est la plus jeune fille du couple formé par François de Rousselet et Louise de Compans, de petite noblesse tourangelle mais associées de grandes famille : son père n'est autre que le neveu d'Albert de Gondi et donc cousin de celui qui deviendra cardinal de Retz. Ses quatre frères sont envoyés à Paris, deux pour les armes et deux pour les ordres, tandis que restèrent au domaine les cinq filles que comptait la famille. Quatre d'entre elles doivent finir au couvent, mais seulement trois iront, la première étant mariée et Diane étant au départ de santé fragile. Elle compense ses heures loin des jeux à lire et jouer de la musique entre autre. Elle aurait fini comme ses sœurs si la Fronde n'avait pas changé sa destiné : en effet, un de ses frères, Albert, avait retenu l'attention d'Anne d'Autriche qui l'avait pris sous son aile. Mais le jeune homme fut tué, un coup perdu lors d'une bataille au Faubourg Saint-Antoine.  Anne d’Autriche décida de se pencher sur la famille d'Albert. Il avait une petite sœur, Diane, qui devint fille d'honneur de la Reine quelques années plus tard.

Engagée dans des intrigues honteuses et animée d’un esprit avide et ambitieux, Diane se sert de ses entrées à la cour pour devenir une des espionnes du surintendant Nicolas Fouquet, à qui elle rend compte régulièrement. Elle s’occupe de tout, de trafic de places, aussi bien que d’espionnage à la cour, appartient aussi à la cabale de madame la Comtesse de Soissons, Olympe Mancini pour reconquérir le roi. Seulement, quand Fouquet est arrêté et emprisonné par le roi. Sa correspondance est saisie et Mademoiselle de Châteaurenault se fait alors discrète. Son rôle d’espionne auprès de Fouquet ne semble pas avoir ébranlé la confiance du roi ni de la reine mère, qui décide de lui trouver un bon parti en la personne d'Henri Gouffier, gouverneur du Poitou. Quant au roi, ayant pu voir ses talents d'espionne au travers de la correspondance, décide de l'engager. Il fait bien, ayant recouvrer la santé, c'est une jeune femme agile qui n'hésite pas à tout donner pour sa mission. Mais quand on la met sur un trafic de poisons, la jeune veuve – son mari étant mort d'un mauvais rhume – joue double jeu : elle a des amies y faisant commerce et elle-même l'a utilisée. A votre avis, comment est mort son mari ?


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Garance du Castelnau

(ANNE HATHAWAY)

Réservée Prise

► 28 ans
► Baronne de Bussy, Dame de Castelnau
► Française, du Languedoc
► Mariée
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Fille du Languedoc, Garance naît peu après de grandes agitations de protestants dans la région. Sa mère, une huguenote, ne veut pas d'ennuis et cache sa religion pour être tranquille et protéger ses enfants. L'enfant est vive et grandit avec ses frères dans le château familial, de la famille de Vabres à laquelle l'enfant appartient. Avec cette ambiance masculine, elle apprend à tirer et devient une excellente chasseuse, mais Garance excelle aussi dans son éducation et devient rapidement une jeune fille à marier. Mariée une première fois à l'âge de seize ans à un garçon espagnol, ce dernier meurt, tué au court d'un duel, Garance a n'a que dix-neuf ans et connaît le malheur du veuvage. Elle se remarie à vingt ans, quittant ainsi le Sud de la France, à son mari actuel, Victor d'Amboise avec qui elle fera quatre enfants, ce qui étonne son monde vu son corps gracile.

A la Cour, Garance est appréciée pour son intelligence et son humour. Et l'espionnage ? La jeune femme est un peu trop curieuse, il est vrai et aidait un de ses amis dans des enquêtes, sans savoir vraiment ce qu'il en faisait. Lorsqu'il mourut, Garance chercha les coupables avec acharnement et tomba sur des documents concernant le roi, qu'elle alla ramener au souverain pour ne pas que cela tombe entre de mauvaises mains. Louis XIV garda un œil sur elle, mais lorsqu'elle découvrit les coupables de son propre chef, elle fut engagée par le roi en personne, elle qui lui jurait fidélité. Le Roi l'engagea tout d'abord pour garder un œil sur la Reine alors qu'on lui confia la charge de maître(sse) de la librairie dans la Maison de la Reine, avant d'avoir d'autres missions plus importantes. Garance apprit donc à gérer sa famille, en particulier un mari au drôle de caractère, et sa vie d'espionne. Difficile mais pas impossible pour cette fille au gros caractère et à l'accent encore chantant !


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 





______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 




Dernière édition par Louis XIV le 11.09.16 14:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   05.06.14 21:53







Alaina d'Argouges

(EMMA WATSON)

Réservée Prise

► 23 ans
► Demoiselle d'Argouges
► Française
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Née d'une union hors mariage entre Anne d'Argouges et d'un homme de passage, cette naissance fit grand bruit et la mère dut se retirer dans un couvent pour expier ses pêchés, laissant sa fille à son grand-oncle le marquis d'Arcises. Sa jolie frimousse a toujours émerveillée sa famille, qui a décidé de bien l'éduquer, de faire d'elle une demoiselle du monde. L'enfant avait beaucoup de liberté mais n'en profitait pas, on ne la bridait pas et, mieux, on tolérait son agissement. Alaina put donc apprendre à monter à cheval et le tir, son grand-oncle voulait l'éduquer le mieux possible pour qu'elle s'en sorte dans la vie. Mais un jour, lors d'un galop sur un pont, elle perdit l'équilibre et tomba dans l'eau. Ne sachant pas nager, Alaina manqua de peu de perdre la vie, et fut traumatisée, gardant une phobie de l'eau. Si aujourd'hui, elle a bien du mal à s'approcher ne serait-ce que d'une fontaine, Alaine tente de le vivre bien. Son tuteur s'absentait longtemps, de nombreuses semaines, voire des mois, montant à la Cour, ou partant en province, cela a toujours aiguisé la curiosité de la demoiselle qui l'imaginait grand espion du roi de France.

Un jour, il décida de l'emmener avec lui à Paris et Alaina put faire la connaissance de la Cour de France mais aussi des salons parisiens, un de ses passe-temps favori, où elle y chante, joue de la guitare et amuse la galerie. Sa bonne humeur et son sourire illumine la Cour de France lorsqu'elle s'y rend, tout comme les bijoux et les belles tenues qu'elle adore arborer. Qui irait se douter qu'une espionne se cacher derrière ses yeux doux et son air enjôleur ? Elle avait raison, son grand-oncle, excentrique devant l'éternel, faisait partie de cette élite secrète que sont les espions de sa Majesté. Elle prit sa relève lorsqu'il fut trop vieux pour ces « enfantillages » et la guide quand elle a besoin mais s'est retiré sur son marquisat. Personne n'irait la soupçonner, juste sa camériste, qui d'ailleurs la sermonne à chaque fois qu'elle disparaît un peu trop longtemps. Si elle a de nombreuses qualités, Alaina a aussi de gros défauts pour sa profession : un peu fleur bleue et un brin naïve, ce qui peut parfois la mettre dans de mauvaises situations …
 


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Megan Campbell

(KAREN GILLIAN)

Réservée Prise

► 25 ans
► Baronne de Campbelltown (Écosse)
► Écossaise par son père, marquis d'Argyll
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Une chanson contemporaine dirait sur elle "sans contrefaçon, je suis un garçon". Pourtant, l'enfance ne fut pas facile dans une Écosse désargentée par les tourments successifs du royaume anglais, les troubles des parlementaires puis des partisans de Cromwell contre les Stuarts. L'enfant grandit dans le chateau des puissants Campbell, à moitié en ruine avec des rentes plus que maigres, et il fallait faire des économies. Le marquis d'Argyll, dans un premier temps soutien du roi qu'il fit couonner roi d'Ecosse, rejoignit pourtant Cromwell. Le frère de Megan, Archibald, s'opposa à la mise à mort de Charles Ie et cela lui valu de partir en exil d'où il soutint le roi. Quant à Megan, n'ayant pas de robes, on l'habillait de temps en temps en garçon. Éduquée tant bien que mal pour devenir une fille digne de son rang, la jeune fille tenta toujours de se dérober à ses obligations, arrivait à échapper à ses gouvernantes.

Lors du retour sur le trône de Charles II, son père fut jugé puis décapité pour trahison, mais grâce à son fils aîné Archibald, qui avait soutenu le roi, la famille récupéra ses charges. La jeune femme fit sensation à la Cour à cause de son franc-parler, mais aussi ses divertissements typiquement masculins comme la chasse, ce qui lui valut d'être remarquée par le nouveau souverain en personne qui en fit sa maîtresse mais aussi son espionne. Mais Archibald l'entendit peu de cette oreille et décida d'éloigner sa cadette du souverain, afin d'éviter tout scandale. Officiellement, elle est exilée par son frère, mais officieusement, elle part en mission pour le roi qui profite de ses petits talents en déguisement. Grâce à son art du travestissement, il est aisé pour elle de passer inaperçue et jongle avec plusieurs identités. Tantôt parée comme une princesse, tantôt en garçon du peuple, Megan vit comme elle le souhaitait ou presque. Présentée par Amy of Leeds au roi, elle rentre à son service, et endosse alors un rôle de double-espionne...rôle plein d'aventures, mais qui se révèle bien inconfortable lors dune guerre! Relevée de ses fonctions d'espionne française, elle trahi alors son pays d'adoption pour soutenir sa patrie, non sans causer des dommages personnels. L'armistice signée, la vie devrait reprendre son cours...ou non!  


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 







Christine de Bauffremont

(KEIRA KNIGHTLEY)

Réservée Prise

► 25 ans
► Marquise de Listenois
► Française
► Célibataire
♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
Issue d'une famille remontant jusqu'au Moyen-Âge, Christine eut des histoires à perdre la tête sur les Bauffremont, tantôt germaniques, tantôt français, tantôt lorrain, il y avait de quoi dire. Rattaché à la Lorraine au premier abord, elle grandit dans le vieux château au milieu de ces légendes familiales, elle se rêve déjà dans des batailles ou des grands mariages. Tout se passe dans sa tête et elle pouvait passer des heures, immobiles à la fenêtre, à se faire une histoire dans la tête. Attirée par le comédie, Christine monta une petite troupe avec des cousins pour amuser la galerie. Des idées par centaines, elle avait besoin de les conserver et se mit à écrire des pièces, des romans et des poèmes. Plongée dans une véritable mythomanie pour s'éloigner de la réalité, la jeune femme s'inventait des vies. Depuis, elle ment, elle ment et très vite, cela l'aida pour les hommes.

Devenue une magnifique demoiselle, Christine sut que c'était le moment de profiter de son petit grain de folie pour avoir des amants sans dévoiler qui elle était vraiment. Cela l'amusait et elle se mit ainsi à se jouer des hommes et découvrit que les jeux de séduction pouvait conduire à avoir bien plus qu'un peu d'amour dans les bras d'un homme. En France, on lui offrit des bijoux, de magnifiques cadeaux. Bien que son pêché premier soit la littérature, elle ne dit pas non à ces petites choses scintillantes. Tout irait mieux dans le meilleur des mondes, s'il n'y avait pas sa conscience ... Se rendant compte parfois d'où la mène sa maladie, elle se sent extrêmement coupable. Sa foi étant assez importante, elle craint les foudres du ciel, se jure qu'elle luttera contre ce mauvais penchant et tombe parfois dans un abattement qui ne lui ressemble pas. Cela dure quelques  temps et puis elle recommence ! Elle ne peut pas s'en empêcher ! Mais à toute chose, malheur est bon car c'est grâce à cette personnalité hors du commun qu'elle fut engagée dans les espions du Roi, Il faut dire que cette capacité d'inventer des mensonges sans sourciller et créer un personnage en moins de deux, ne pouvait qu'être utile ! De plus, sa beauté donc la rend très attrayante et quand elle séduit certains hommes (voire même des femmes), les confidences croustillantes sous l'oreiller ne tardent pas .Quoique parfois, ses admirateurs parlent sans même qu'elle ait besoin de se donner ! Ce genre de femmes assez rares, on ne pouvait pas se permettre de passer à côté de ce qu'elle pouvait offrir au service du roi !


♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
Spoiler:
 


______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: 3. ESPIONS DU ROI [09/15]   

Revenir en haut Aller en bas
 
3. ESPIONS DU ROI [09/15]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rôles] Scientifiques et autres espions
» Espions VS Espion ( 3ème épreuve de confort)
» Panthéon elfique
» [Règles] Le code de déontologie des espions
» Aide sur les Pods Contrebandiers & Espions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
MONTRER PATTE BLANCHE A L'ENTRÉE
 :: Cour Vacante
-
Sauter vers: