AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Heureuse nouvelle pour le duc de Valois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Heureuse nouvelle pour le duc de Valois... Empty
MessageSujet: Heureuse nouvelle pour le duc de Valois...   Heureuse nouvelle pour le duc de Valois... Icon_minitime13.09.13 15:06

Lettre adressée au duc de Valois,
De Paris, fin avril 1667.



Mon cher époux,

Me languissant de votre présence à Senlis où j'ai demeuré quelques semaines après votre départ à la tête de vos troupes, je suis rentrée à Paris où j'ai élu domicile dans la demeure familiale des Longueville en attendant que vous ne me fassiez découvrir votre hôtel particulier par vous-même et que vous ne donniez des ordres pour m'y installer, ce qui ne saurait tarder j'en suis persuadée. Je dois avouer que je m'ennuyais des intrigues et des rumeurs bruissantes de la capitale loin dans le duché de Valois et il me semble plus facile de garder la main sur notre projet au cœur du centre du royaume alors que toutes ses pièces en sont dispersées, ce qui pourrait facilement nous nuire si nous ne gardons pas le contrôle. Espérons que l'absence de nos amis à Paris puisse se transformer en force et vous permettre d'accomplir ce que vous désirez. Je ne cesse chaque jour de me répéter que je souhaite vous voir revenir couvert de gloire, couronné de lauriers à l'égal des grands conquérants ou des plus grands chefs de guerre comme ils sont si nombreux dans notre famille. C'est cette image-là de vous que j'aimerais avoir le loisir de contempler, lorsque vous rentrerez à Paris acclamé par la foule, victorieux pour vous asseoir sur le siège qui vous revient de droit et pour lequel nous nous sommes tant battus. J'ai le sentiment que cette guerre dans laquelle le Bourbon se fourvoie est décisive dans notre projet et dans votre destin et l'espérance doit soutenir votre bras quand vous frapperez et vengerez les outrages que vous avez subis.

Vous n'êtes pas sans ignorer que je serai toujours à vos côtés quoi qu'il puisse vous arriver comme le prouve cette bague que je porte à mon doigt mais je me dois de vous annoncer que je porte le fruit de nos espoirs. L'honneur que j'ai de garder en mon sein l'héritier de votre sang et dépositaire de votre nom n'a d'égal que mon bonheur à l'idée de remplir la promesse que je vous ai faite au moment de nos noces et de vous donner un enfant qui, je le sais, sera chéri de son père. Selon les médecins que j'ai consultés, nous nous portons parfaitement bien, je vous conjure donc de ne pas vous inquiéter pour nous et de ne garder de cette nouvelle qu'une motivation de plus à vous illustrer et à mettre en œuvre le projet que vous avez sans doute et dont vous ne m'avez guère parlé. Songez que prochainement, ce ne sera plus uniquement pour vous que vous luttez mais pour votre lignée et pour offrir à votre enfant, à notre enfant, tout ce qu'il mérite de droit par sa naissance. Pour le moment, peu sont ceux qui sont au courant de mon état qui n'est pas visible sauf quelques personnes dignes de confiance mais Versailles ne saurait tarder à le savoir car c'est là quelque chose que l'on ne dissimule pas. Je vous jure de prendre soin de notre petit prince et de veiller sur lui chaque instant de ma vie comme s'il était ma vie même jusqu'à votre retour et au-delà.

Cette nouvelle ne modifie pas les plans que j'avais commencé à mettre au point dès votre départ, je compte continuer à m'efforcer de faire vaciller notre ennemi dans les bases qu'il pense les plus solides et tout sera bientôt prêt pour lancer cette opération, je l'espère. Le petit peuple n'a guère d'affection pour cette guerre qu'il ne comprend pas et il suffit d'un rien pour lui faire prendre les armes, seulement de les lui tendre. Cela ne sera évidemment pas assez pour bousculer durablement les règles de notre jeu mais c'est là tout ce que je peux faire pour vous apporter mon aide puisque je ne peux demeurer à vos côtés comme une épouse devrait le faire. Je vous tiendrai au courant de toute avancée pendant que je ne cesserais de penser à vous qui êtes si éloigné en espérant et en priant pour que vous demeuriez sain et sauf et que chaque nouvelle aube qui se lève soit celle de notre succès.

J'ai pris toutes les précautions possibles concernant l'envoi de cette lettre qui ne passera que dans les mains de nos fidèles mais je vous prie de la brûler dès sa réception car vous êtes entourés d'ennemis et je ne fais confiance en personne. Songez que je vous fais entièrement confiance comme toujours et que je demeure

Votre épouse fidèle et affectionnée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Heureuse nouvelle pour le duc de Valois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» News Orks pour Apocalypse... Stompas plastiques?
» P'tits conseils pour un débutant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS RP
-
Sauter vers: