AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Langueur d'amitié (Helle & Rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Quelle question ? Au plus offrant bien sûr !
Côté Lit: On n'y fait pas comme chez soi et certainement pas son mari !
Discours royal:




Shine like a diamond

Âge : 24 ans
Titre : Comtesse of Rosyth, Duchesse of Richmond
Missives : 418
Date d'inscription : 30/01/2012


MessageSujet: Langueur d'amitié (Helle & Rebecca)    26.04.13 23:53

Envoyé au manoir de Sola, avec ordre formel au courrier de remettre cette missive qu'à la maîtresse de maison en personne.
mars 1667


Ma bien chère amie,

J'oscille entre la colère de n'avoir reçu de votre part aucune nouvelle et l'envie irrésistible de manifester à hauts cris, ma joie de vous avoir retrouvée. En effet, ces derniers mois je ne vivais plus, privée que j'étais de notre correspondance qui me procure tant de sourires à chacun de vos bons mots. Que s'est-il passé ma bien chère Helle ? Nos lettres se seraient-elles croisées ? J'ignorais votre venue en France et c'est aujourd'hui par le plus grand des hasards, que je l'apprends.

Je me trouvais à l'anniversaire de l'ambassadeur vénitien, lorsque votre nom a été prononcé par une de ses hôtes. En tendant l'oreille comme vous et moi aimons tant le faire, j'ai été très rapidement au fait de votre nouvelle situation. Imaginez ce que fut ma surprise d'apprendre que vous résidiez à présent chez votre mari. Dois je vous réprimander, ma bien chère amie ? Je sais que votre fille Ellen doit avoir à coeur de connaître son père, mais de là à vous soumettre à votre époux ? Dites moi que vous ne courrez aucun danger dans ce manoir que je ne peux voir autrement que sinistre, puisqu'il vous priverait peut-être de votre liberté ! Je frissonne d'horreur à la seule pensée que cet homme puisse vous faire du mal, à vous et à votre enfant.

Peut-être cette crainte est-elle due aux retrouvailles fort houleuses qui se sont déroulées entre mon mari et moi. Jugez vous même ma bonne amie, ce rustre a tenté de me jeter dans un couvent, j'étais prise au piège dans une impasse, et il s'en est fallu de peu que Morgan mette son projet à exécution. Suis-je donc un de ces objets que l'on peut acheter avant de s'en débarrasser ? Les hommes, ma chère Helle, les hommes peuvent être si brutaux, si grossiers, qu'importe leur rang ! Fort heureusement, je suis parvenue à le maîtriser par une promesse et il s'en est allé. A présent, je suis contrainte par cette parole donnée de lui autoriser à voir mon adorée Roxanne. Je souhaite que tout se passe au mieux, lorsque le moment de cette rencontre viendra.

Ma bien chère amie, j'ai si hâte que vous m'éclairiez sur le déroulement de ces derniers mois, que je mets à votre disposition le jeune homme qui vous fera parvenir ce pli. N'hésitez pas à lui remettre le vôtre.

J'attends l'âme en peine mais à la fois ravie que vous me donniez de vos nouvelles.

Avec toute mon affection sincère,

Votre amie.

Rebecca

______________________

Mauvaise fille de bonne famille
" Comme je respire, je mens, mon elixir, c'est le vent, je mens au mari, à l'amant. pourquoi dire vrai, quand vraiment la vie se vit mieux en faux semblants ..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Langueur d'amitié (Helle & Rebecca)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
PRENEZ VOS PLUMES, IL Y A TANT À RACONTER
 :: Correspondances
-
Sauter vers: