AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





Invité


MessageSujet: Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne   15.11.12 0:32

Petit guide de survie de l'hôtel de Bourgogne



---

LE FONCTIONNEMENT
Bienvenue à toi, étranger qui souhaite pénétrer entre nos murs ! Entre, ne sois pas effrayé par le ballet incessant des serviteurs qui transportent les vêtements de soie d'Andromaque et la couronne de lauriers d'Alexandre le Grand ou par le bruit des déclamations au loin, déplorant un chagrin d'amour ou la mort d'un roi... Viens nous rejoindre, pénétrer les mystères qui règnent en ces lieux où tout n'est que illusion et apparence... Ou presque !


  • Bref historique

Le XVIIe siècle est le siècle du théâtre. Avant la grande mise en ordre de la fin du siècle et la volonté royale de fondre toutes les troupes en une seule, la Comédie française, qui aurait le monopole, elles pullulaient à Paris, des plus modestes, celles qui jouent devant les gueux dans les marchés, aux plus brillantes, celles qui ont la chance de se produire devant le roi, en l'occurrence, dans le contexte du forum, à Versailles.
La troupe de l'hôtel de Bourgogne est héritière d'une grande tradition théâtrale, celle des Comédiens Italiens. Avant l'arrivée de Racine, elle a déjà une grande réputation au sein de la capitale et s'est d'ailleurs permise de refuser le jeune auteur de théâtre qu'était Jean Racine dans sa jeunesse. A son répertoire, des farces mais déjà des tragédies comme celles de Rotrou ou Corneille. Toutefois, en 1665 avec l'arrivée de Racine, tout change. Le dramaturge travaillait jusque-là avec le Molière de l'Illustre-Théâtre mais les deux hommes se brouillent à propos de la mise en scène de la pièce de Racine, Alexandre le Grand. Racine claque donc la porte et va confier sa pièce à l'hôtel de Bourgogne. C'est un triomphe qui met la troupe sur le devant de la scène... Et fait de Racine le maître des lieux. Il s'installe à l'hôtel et en prend la direction, imposant ses propres comédiens et son organisation. Aujourd'hui, il est le maître incontesté de ces lieux – même s'il est exagéré de dire qu'il gère tout (a) et la troupe joue principalement son répertoire.

  • Les lieux

L'hôtel a été la résidence des ducs de Bourgogne jusqu'au XVIe siècle avant d'être dévolu au théâtre. A l'heure actuelle, il accueille la troupe ainsi que les serviteurs. Il est composé d'une résidence classique avec salons de réception, souvent occupés par les ouvrages des couturières ou les lectures des comédiens et chambres, même si loger sur place n'est pas obligatoire. C'est néanmoins le cas de Racine qui possède un petit appartement composé d'une chambre et d'un bureau à l'étage, dans le coin le plus isolé et le plus calme de l'hôtel – endroit où il est déconseillé de se rendre sans invitation. A côté de cette partie résidentielle, se trouve une partie entièrement consacrée au théâtre : plusieurs salles de répétitions avec des scènes en bois se trouvent là, les comédiens peuvent s'y entraîner et il n'est pas rare d'entendre des déclamations en venir. Et enfin, on arrive au théâtre lui-même, immense salle qui peut accueillir de nombreux spectateurs des plus aisés, sur les balcons, aux plus pauvres dans le parterre.
NB : Aujourd'hui, l'hôtel n'existe plus, seul un vestige subsiste, la tour Jean-sans-Peur, rue Étienne Marcel dans le IIe arrondissement de Paris.
Jean Racine est le maître des lieux, c'est lui qui prend les décisions et à qui l'hôtel appartient puisqu'il prend en charge son entretien et le montage des pièces. Toutefois, comme il travaille souvent sur l'écriture de ses pièces – on ne ricane pas, merci -, il a délégué un certain nombre de tâches. Ainsi, son bras droit est sans conteste Arnaud Legrand qui s'occupe de l'administration de l'hôtel, de la réception des visiteurs et qui représente Racine lorsque celui-ci en a besoin. En cas d'absence du dramaturge, il organise aussi les répétitions. Pour la gestion même de l'hôtel, les ordres à donner aux serviteurs et les comptes, c'est Charlotte Roussel qui s'en charge avec une grande efficacité.
Aucun gardien ne se trouve à l'entrée de l'hôtel mais soyez assuré que vous seriez vite repéré dans ce petit monde toujours grouillant d'activité !

  • Les représentations

La troupe de l'hôtel de Bourgogne est reconnue pour son habilité à jouer la tragédie, il n'est pas rare qu'elle arrive à arracher des larmes à la fois au parterre et aux balcons. C'est un genre théâtral qui remonte à la Grèce antique mais qui a connu un renouveau en France avec Rotrou et surtout le grand Corneille. On peut la définir comme une œuvre mettant en scène des personnages hors du commun en proie à un destin exceptionnel mais malheureux qu'ils ne maîtrisent pas. La troupe de Bourgogne joue des pièces de Racine qui met lui particulièrement l'accent sur le déchaînement des passions et les ravages de l'amour lorsqu'il s'entremêle aux fils de la politique, rompant avec la tradition de Corneille.
A l'heure actuelle, la troupe représente régulièrement la seule pièce de Racine au répertoire : Alexandre le Grand qui est un triomphe. Mais elle répète d'arrache-pied Andromaque qui sera représentée après la guerre, à la fin de l'année 1667 pour la première fois. Avec Andromaque, Racine écrit son premier chef d’œuvre. S'il a écrit majoritairement des tragédies, il n'est pas inutile de noter qu'en 1668, ce sera une comédie qui sera jouée par la troupe, Les Plaideurs. Les comédiens peuvent d'ors et déjà se préparer à changer de registre ! On verra s'ils sont aussi doués pour faire rire que pleurer.
Au XVIIe siècle, le théâtre est très populaire, on s'y rend très volontiers, c'est en effet gratuit, et on y est assez peu respectueux de ce qui se passe sur scène. On loue donc les comédiens qui parviennent à faire taire le parterre ! Tout est question de talent après tout. La troupe de l'hôtel de Bourgogne est souvent appelée à jouer à Versailles devant la cour lors des événements ou selon le bon vouloir du roi. Il n'est donc pas question de déchoir, il en va de l'honneur du metteur en scène et dramaturge !

  • La troupe et ses règles

Jean Racine a une grande affection pour tous ses comédiens et veille sur eux, prend soin d'eux. Il est toujours prêt à les défendre en cas de problème et ils savent qu'ils peuvent compter sur lui. Il ne leur impose pas une discipline de fer, il sait bien qu'il n'est pas un exemple lui-même mais estime qu'en échange, la troupe doit respecter scrupuleusement les quelques règles de l'hôtel. Il exige leur présence aux répétitions, aucun manquement sans une bonne excuse n'est toléré. De même, ils doivent savoir leur texte et et se montrer de bonne volonté... Racine se met rarement en colère mais je ne vous conseille pas d'essayer ! Ainsi, il n'est pas obligatoire de loger à l'hôtel ni de rentrer tous les soirs, ce n'est pas lui qui vous reprochera cela... Il ne s'en rendrait même pas compte.
Les répétitions sont régulières, Racine décide de la fréquence. C'est lui qui met en scène et il accorde une importance presque maniaque aux détails. Il n'hésite pas à faire recommencer encore et encore jusqu'à ce que ça lui paraisse parfait. Il ne le joue pas lui-même mais a une excellente diction et une bonne oreille. Il arrive que ce soit Arnaud Legrand qui prenne en main les répétitions, lorsque Racine n'est pas présent. Racine lui voue une entière confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne   15.11.12 21:59

Petit guide de survie de l'hôtel de Bourgogne



---

LES PERSONNAGES ÉVOLUANT A L'HÔTEL
Les vois-tu ces comédiens qui quittant la lumière de la scène adoptent une attitude lasse et fatiguée ? Comme ils paraissent tristes derrière leurs masques de théâtre ! Qui donc les reconnaîtra sans leurs costumes et sans leurs sourires affectés ? Mais regarde bien, oui, regarde-les dans les yeux, vois-tu briller la flamme de la passion qui brûle en eux ?


  • La troupe

Voir la cour vacante. Aucun personnage non joueur (ou PNJ) inventé ne sera autorisé dans vos posts, je vais veiller au grain et me montrer méchant(e) What a Face. Vous pouvez néanmoins évoquer d'anciens comédiens de la troupe qui ont du la quitter peu après l'arrivée de Racine, cela reste possible.
Nous n'acceptons plus de personnages féminins inventés pour la troupe de Racine, merci de vous diriger vers les prédéfinis !

Devenir comédien n'est pas anodin, c'est sortir du giron de l’Église, puisqu'ils sont excommuniés, et assumer un train de vie critiqué de toutes parts. Mais l'affection du roi et de son peuple pour le théâtre leur assure un succès et même la célébrité pour les plus doués d'entre eux !

Rivalités, amitiés, amours ou haines agitent sans conteste le petit monde de la troupe de l'hôtel de Bourgogne dans laquelle règne une émulation certaine. Mais tous sont unis par le partage d'une même passion... Et tous ont été choisi personnellement par Jean Racine lui-même. Ce dernier intervient peu dans leurs relations tant que cela ne se voit pas sur scène. Ici sera évoquée la distribution de la pièce Andromaque. Si vous ne la connaissez pas, je vous encourage à aller le résumé ou mieux, à lire l'intégralité de la pièce. Rien n'est définitif, il est possible que cela évolue si certains personnages sont pris.

- Françoise d'Aubigné n'est pas comédienne en tant que telle mais Jean Racine, ébloui par sa dignité et son caractère, lui a confié le rôle-titre d'Andromaque. C'est lui qui forme cette amie de longue date et lui donne des cours privés. Elle n'a encore que peu participé aux répétitions avec les autres membres de la troupe ce qui n'est pas sans créer des tensions car on désapprouve ce favoritisme. Des méchantes langues n'ont pas tardé à dire qu'elle n'avait guère de talent mais ni Françoise ni Racine ne prêtent attention aux rumeurs. Lui, en tout cas, est persuadé qu'elle sera prête le jour J !

- Arnaud Legrand est le comédien en lequel Racine a le plus confiance. Il est son bras droit malgré son peu d'expérience de l'art théâtral... Ce qui est critiqué par les membres plus anciens de la troupe. Doué d'un talent certain, il est le plus connu de la troupe auprès du public après avoir été Alexandre et c'est lui qui porte le rôle le plus délicat de la prochaine pièce, Oreste. C'est également à lui que Racine confie la troupe et l'hôtel pendant ses absences. Ils ont tout deux une certaine complicité née du fait que Racine soit le seul à connaître le secret d'Arnaud.

- Jules Morin est fils de comédiens et depuis tout petit baigne dans le milieu du théâtre, ce qui explique sans doute sa rancune à l'égard d'Arnaud qu'il voit comme un arriviste. Il est le fêtard et le débauché de la troupe mais Racine est d'une indulgence coupable à son égard car ils ont une certaine complicité. Dans la nouvelle pièce, il n'est autre que Pyrrhus, le soupirant d'Andromaque.

- Lucas Lefèbvre est celui qui récupère les rôles secondaires, laissant le devant de la scène à ses camarades. C'est Racine qui l'a tiré du ruisseau, impressionné par son bagout. C'est celui qui avait le moins de bagages avant d'arriver à l'hôtel mais Racine a toujours fait en sorte qu'il trouve sa place et l'a aidé à se former. Dans la pièce à venir, il interprétera le rôle de Pylade, le confident d'Oreste ou Phoenix le gouverneur de Pyrrhus.

- La belle Iole est la seule de la troupe à avoir conservé un pseudonyme mais ce n'est que parce qu'elle cache son identité et de bien noirs secrets. Elle vient de la troupe de Molière mais après en avoir été chassée, elle a été présentée à Racine par Ferdinand d'Anglerays. Elle a obtenu le premier rôle dans la nouvelle pièce de Racine, celui d'Hermione et se trouve actuellement la vedette de l'hôtel, Racine appréciant son talent et sa modestie, certaines mauvaises langues n'hésitent d'ailleurs pas à dire qu'elle est sa chouchoute. En tout cas, elle n'hésite pas à se montrer énergique avec lui et à lui faire des reproches ce qui conduit souvent à des joutes verbales ! Elle est aussi bien aimée du public qui semble souhaiter la voir en couple avec Arnaud avec lequel elle partage les premiers rôles.

- Charlotte Roussel a d'abord travaillé comme servante au sein de l'hôtel et a fait preuve assez tôt de ses qualités organisatrices et administratives. C'est Arnaud qui a découvert son talent pour la comédie et l'a présentée à Racine. Elle est naturelle et gracieuse, profondément gentille si bien que Racine souhaite plus que tout qu'elle finisse par former un couple avec Arnaud ! A cause de ses nombreuses fonctions, elle n'a pas de rôles principaux mais remplace de manière régulière toutes les autres comédiennes pour les grands ou petits rôles car elle sait tout faire.

- Mathilde Even a été l'étoile de la troupe pendant tout le début des représentations d'Alexandre. Amante de Racine quand elle se trouvait encore chez Molière, il a tellement aimé son caractère de feu et son talent certain pour la scène qu'en partant pour l'hôtel de Bourgogne, il l'a prise dans ses bagages. Elle en est devenue la vedette jusqu'à ce que Racine se lasse de sa morgue et finisse par la remplacer par Iole. Mathilde sait pourtant bien qu'on ne peut se passer de son expérience et de ses connaissances aussi en profite-elle pour se montrer ambitieuse. Si elle n'a récupéré qu'un second rôle dans Andromaque, celui de Céphise, la confidente d'Andromaque, elle reste toujours la doublure de Françoise d'Aubigné et de Iole et compte bien sur une défaillance de l'une ou l'autre pour prendre leur place !

- Éris d'Orival est la petite protégée de Racine, elle l'accompagne partout depuis des années car son père l'a confié au jeune dramaturge pour qu'il s'occupe de son éducation. S'il est faible avec elle, il ne lui marque pourtant pas de faveur particulière lorsqu'ils sont tous sur scène et se montre toujours juste. Elle a baigné dans le milieu du théâtre, en connaît très bien le fonctionnement mais sait se montrer discrète, conservant les rôles secondaires qui lui conviennent bien et en l'occurrence, Cléone, la confidente d'Hermione dans la nouvelle pièce.

- Cécile Codron est sans doute la moins impliquée des comédiennes de Racine mais il faut dire qu'elle n'a pour le moment que des rôles muets, ne pouvait qu'espérer prendre des rôles secondaires en cas de défaillance de ses camarades. Contrairement aux volontés de Racine, elle a également un second travail dans une taverne et elle paraît être la membre de la troupe qui apprécie le moins le maître, regrettant sa décision d'être venue travailler à l'hôtel.

  • Les principaux employés de l'hôtel

Cette partie est presque entièrement libre à votre imagination. A votre guise si vous souhaitez créer des serviteurs ou d'autres employés de l'hôtel ! Notez toutefois qu'ils ne sont pas très nombreux et que la plupart d'entre eux sont polyvalents. Ils sont entièrement gérés par Charlotte Roussel qui se charge de les engager et de leur donner leurs tâches. Il existe néanmoins quelques noms que vous devez connaître.
Racine a sa propre servante, il est le seul à avoir ce privilège. Elle est la seule à pouvoir entrer comme bon lui semble dans l'antre du maître – même si cela déplaît fortement au principal concerné. Il s'agit de Louison (PNJ), une jeune femme qui est encore fraîchement arrivée à l'hôtel. Elle est particulièrement maladroite mais pleine de bonne volonté et très têtue. Douce et gentille, elle est toujours prête à offrir son aide et prend son travail à cœur. Racine ne cesse de se plaindre d'elle, trouvant exaspérant de l'avoir toujours dans les pattes mais au fond, il l'apprécie bien plus qu'il ne le dit et compte toujours sur elle.
Le théâtre du XVIIe siècle, surtout la tragédie n'utilise que peu de costumes qui sont à la charge des comédiens eux-mêmes mais nous avons choisi de nous détacher de la réalité historique concernant ce point. L'hôtel de Bourgogne a donc ses propres couturiers qui créent les costumes. L'une de ces couturières a récemment été mise à la porte de l'hôtel pour avoir modifié un vers d'une pièce de Racine – ce qui a valu un blâme de la part du roi - et a été remplacée par Rebecca of Richmond sous sa fausse identité d'Aurélia. Celle-ci vient donc régulièrement faire quelques travaux de couture mais pour une raison inconnue pour Racine semble avoir peur du maître.
Il ne faut pas non plus oublier les machinistes et autres petites mains qui contribuent à la création d'un décor sobre et à la réalisation de toute représentation.

  • Mécènes & personnes liées à l'hôtel

L'hôtel de Bourgogne et ceux qui y vivent sont dépendants de la générosité de riches donateurs et mécènes qui apprécient le théâtre et le travail de la troupe. Leur soutien est donc essentiel aussi sont-ils toujours bien accueillis et on cherche toujours à leur faire plaisir car on ne peut se permettre de les perdre. Le plus important d'entre eux est bien entendu le roi lui-même qui accorde une pension à Racine, nommé dramaturge royal. Mais la troupe s'est placée plus particulièrement sous la protection de Madame, Henriette d'Angleterre, la belle-sœur de Louis XIV, amoureuse des belles lettres. C'est elle qui est leur porte à la cour, les défend et organise les représentations à Versailles. A un niveau plus modeste, certains membres de la noblesse apportent aussi leur concours comme Anne de Gallerande. Il n'est pas donné à tout le monde d'être un véritable mécène, cela suppose des liens avec Racine lui-même aussi il n'est pas possible que vous inventiez des PNJ pour cette catégorie.
L'hôtel de Bourgogne n'est pas un endroit fermé bien au contraire. Vous y trouverez de nombreuses personnes qui n'ont apparemment rien à faire là mais qui sont des connaissances de Racine qui se rendent donc souvent à l'hôtel. Ils n'ont pas un rôle très important dans ce cadre mais il est probable que vous les ayez déjà croisés et que vous les connaissiez, de vue au moins. C'est le cas des amis de Racine, Boileau (PNJ), La Fontaine (PNJ), Matthias de Calenberg ou encore Ferdinand d'Anglerays qui pour des raisons d'enquête s'est vu obtenir l'autorisation d'aller et venir comme il le souhaitait dans l'hôtel. Racine reçoit également ses élèves comme Alaina of Cork – avec laquelle il ne cesse de se disputer – ou les enfants pour lesquels il sert de précepteur, même si cela est plus rare.
Racine est également un coureur de jupons mais il évite de manière générale de ramener ses conquêtes à l'hôtel, même si le fait que sa chambre soit à l'écart est dans ces cas-là un avantage certain. Sa maîtresse actuelle est Whitney of Dover qui vient de temps à autre à l'hôtel mais sans aucune régularité et n'assiste quasiment jamais aux répétitions.
La troupe de Bourgogne est en concurrence directe avec celle de Molière, pensionnée par Philippe d'Orléans, Monsieur, le frère du roi et l'époux d'Henriette d'Angleterre. Si elles ne jouent pas dans le même registre, elle se batte pour obtenir les dates de représentation et attirer le public. Cette rivalité est aggravée par la détestation mutuelle que se vouent les deux metteurs en scène. Dans le domaine même de la tragédie, Racine est en compétition avec le grand et reconnu Corneille qui le méprise et dont l'entourage lancent des cabales contre Racine. En effet, Corneille est de la vieille mode alors que Racine et par extension sa troupe de l'hôtel de Bourgogne incarnent le renouveau d'un genre voué à connaître avec eux ses lettres les plus éclatantes.




En guise de conclusion...



Un grand merci à cette adorable Charline qui, parfois, il faut l'avouer, entre deux moqueries contre les courtisans, deux empoisonnements, deux affaires, deux creusements de tombes ou deux expériences scientifiques ratées (ça en fait des activités suspectes What a Face) se rend utile et s'est dévouée pour aller chercher ces gifs. Ils sont tirés de Tumblr et de Shakespeare in Love.

Je suis à votre disposition sur le compte de Racine pour toute remarque ou idée qui viserait à critiquer, corriger et améliorer ce petit guide, n'hésitez pas à me contacter ! Je ne suis pas à l'abri d'un oubli !
Revenir en haut Aller en bas
 
Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne
» Le petit guide de survie d'Enzo P. Hisachi
» Guide de survie en territoire zombie [Règles]
» Un petit guide strétégie?
» Petit guide du rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS RP
-
Sauter vers: