AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maximilien-Philippe de Wittelsbach ♦ un peu espion, un peu fou ... mais complètement frère et fidèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il est libre de battre mais n'a pas trouvé qui serait digne de lui.
Côté Lit: Il n'y a que moi et parfois ma fille. Pas d'homme, pour cause d'absence de coeur qui bat.
Discours royal:



FEMME D'AUJOURD'HUI
elle flotte, elle hésite ...

Âge : 24 ans
Titre : Archiduchesse d'Autriche, duchesse douairière de Saxe-Zeitz et de l'Autriche inférieure
Missives : 645
Date d'inscription : 13/09/2012


MessageSujet: Maximilien-Philippe de Wittelsbach ♦ un peu espion, un peu fou ... mais complètement frère et fidèle   29.09.12 21:37


Maximilien-

Philippe


de Wittelsbach


(Matt Smith)


Libre Réservé Pris
_________________________________________________

► 28 ans (né le 30 septembre 1638
► Duc de Bavière-Leuchtenberg, chevalier d'Empire
► Autrichien, des famille Wittelsbach et Habsbourg
► Célibataire
► Catholique
► Orientation sexuelle au choix
► Noblesse étrangère (groupe)

♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦
→ Second fils de Marie-Anne d'Autriche et du prince-électeur Maximilien 1e de Bavière, il est l'enfant du milieu entre son frère Ferdinand-Marie (héritier de la Bavière) et de sa petite sœur Aliénor qui naîtra quatre ans plus tard. Complice avec son frère durant leurs jeunes années (n'ayant que deux années de différence), Maximilien aura toujours un peu d'ascendance sur son aîné pour les décisions. Quant à Aliénor, leur relation sera toujours renforcée au fil des années. Il voit peu son père dont il porte aussi le nom, ce dernier est toujours sur le front de la Guerre de Trente ans. Quant à sa mère, elle n'est pas dotée d'un grand instinct maternel, heureusement que les gouvernantes prennent le relais.

→ Durant la Guerre de Trente Ans, la Bavière est dévastée, Munich a même été prise par les Suédois. Autant dire que le climat de vie est difficile, que ce soit à la Résidence de Munich ou au Palais de Schleissheim. Mais pour oublier tout ce contexte, Maximilien se crée une petite bulle et tente de tout prendre avec le sourire. Ce caractère enjoué est toujours bien présent aujourd'hui, à toujours être malicieux, farceur et surtout, souriant. De nature espiègle, le garçon suit souvent son frère dans les bêtises (à moins que ce ne soit lui qui les propose ?) et ils passent du temps à écouter aux portes pour savoir ce qui se passe et tenter de comprendre le monde des grands.

→ Cela ne l'empêche pas d'être un garçon intelligent, doué d'un esprit vif et surtout avec une grande soif d'apprendre. Passionné d'histoire, Maxi (surnommé ainsi par sa petite sœur) est souvent plongé dans les ouvrages et ne manque jamais de questions à ses précepteurs, ces derniers s'en trouvent souvent décontenancés ! Tout l'intéresse du moment qu'on lui explique correctement. Mais il n'est pas qu'un rat de bibliothèque, c'est aussi un bon sportif qui a le besoin de se dépenser quotidiennement.

→ Au fil des mariages consanguins des familles Habsbourg et Wittelsbach, le garçon n'est pas épargné par les tares. Le trouble dont il est atteint est au choix (mental ou physique) mais pas trop lourd (Aliénor est atteinte d'absences par exemple).

→ En grandissant, le jeune homme passe davantage de temps à la cour impériale, à Vienne, où l'héritier Léopold, puis plus tard Léopold 1e, aime passer du temps avec son cousin (car Marie-Anne d'Autriche est la sœur du défunt empereur Ferdinand III) à converser et au fil du temps, Maximilien devient une sorte de conseiller officieux, celui qui n'a pas la langue dans sa poche et donne à l'empereur une approche directe, sans chercher de grands discours, juste à caser quelques bons mots et des plaisanteries sur les autres ministres, qu'il trouve trop rigide. Cette confiance à tout épreuve donne une idée à Léopold 1e : il fait de son cousin un de ses espions. Intelligent, habile et ayant ses entrées partout, Maximilien est l'homme idéal pour cela. Ses voyages, dans l'Empire et en en Europe où il est toujours bien reçu, sont un bon moyen d'en apprendre sur ce qui se passe ailleurs. Ainsi, Maximilien se crée un petit réseau d'informateurs partout où il passe. Certains sont des correspondants mais ils sont suffisamment bavards pour en apprendre toujours plus, le bavarois sait faire parler les gens sans en avoir l'air. Il a un but : savoir anticiper les conflits et les attentats contre son empereur. Léopold 1e est un roi pacifiste et assez peu aimé, il faut le protéger. Parmi les voyages les plus marquants, il pourrait citer volontiers quand il s'est rendu chez les Cosaques, ne les aimant pas vraiment et qui sont à présent sa source principale de moqueries.

→ Celle qu'il protège aussi, c'est sa petite sœur. Aliénor fut mariée à 15 ans et est partie pour Dresde. Les deux ne se cachent rien et restent souvent de grands enfants quand ils sont ensemble. Pas de secrets, pas de chichis, c'est ce qu'ils s'étaient promis. Aliénor lui avait parlé de son petit adultère sans mentionner le nom, ni même qu'elle était tombée enceinte de cet homme (cela est mieux expliqué dans la fiche d'Aliénor au chapitre II). Quand, à la mort de son époux, elle revient, ils sont tous les deux heureux de passer du temps ensemble. Maximilien est d'ailleurs le parrain de la petite Marie-Anne, la seule fille de sa sœur.

→ Début 1665, Maximilien accompagne Aliénor, son nouveau mari et une amie de sa sœur, Éléonore dans le Tyrol, sur les terres du nouvel époux. Maximilien attrape froid et doit rester au lit. Il sait que sa sœur déteste son nouveau mari, leur cousin est contrefait et bien mauvais époux. Mais il ne penserait pas que sa sœur irait jusqu'à le tuer ! Pourtant, les deux femmes sont parties discrètement et Maximilien les vit rentrer en catimini, les trouva suspectes. Le lendemain, on retrouvait le cadavre du mari au fond d'un ravin. Persuadé qu'Aliénor et Éléonore l'ont tué (voir le chapitre III de la fiche), il décide de s'éloigner de sa petite sœur, continue ses voyages et, pour la première fois depuis longtemps, perd son éternelle bonhomie et manque même de mourir.

→ D'un autre côté, il est chargé d'enquêter sur la mort étrange de Sigismond-François d'Autriche. Maximilien ne peut pas dire à l'empereur le vrai fond de l'histoire, alors il tente de fermer cette enquête, de trouver des pistes qui ne mènent nul part, il ne veut pas que sa sœur soit condamnée. C'est un secret où ils sont trois détenteurs. Enfin, peut être plus vu que la correspondance d'Aliénor a été volée et où Éléonore lui dit clairement qu'il faut se débarrasser du mari.

→ A Versailles, il y est venu au départ pour emmener le mobilier et les affaires de sa sœur, nouvellement affectée auprès de la reine Marie-Thérèse, mais l'empereur lui somme de rester pour se tenir au courant de ce qui se passe à la Cour de France. Il traîne dans les salons, se montre un homme sympathique, plein d'humour, un peu fantasque mais charmant. S'il charme par plaisir, ce n'est pas du tout un coureur de jupons, assez fidèle dans ses relations, il n'est pas du tout au goût du jour de se fixer. D'abord, il y a la guerre, qui va le ramener de l'autre côté de la frontière …

♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
♦ Aliénor de Wittelsbach
petite sœur à protéger

Sa petite sœur, son petit ange adoré, Maximilien (surnommé Maxi) aime sa petite Aliénor à la folie et l'a toujours aidée, réconfortée et un peu élevée pour la mettre sur le droit chemin. Ils ont quatre ans de différence mais Maximilien est toujours un grand enfant et Aliénor est mature pour son âge donc ils se sont toujours compris et ont passé de grandes heures à discuter dans la chambre de l'un ou l'autre. Jamais il n'a abandonné sa petite sœur, lui rendant visite à Dresde ou à Innsbruck lors de ses mariages, Maxi fut son confident et tentait de soigner ses peines par des bons mots et ses plaisanteries ainsi que sa présence. Mais la mort de Sigismond-François bouleverse leur relation car il est sûr que sa petite sœur est impliquée, il l'a vue, avec Eléonore Sobieska, revenir en catimini de la forêt et le corps de l'époux fut retrouvé le lendemain. Pendant plusieurs mois, Maximilien a fui sa petite sœur. Elle lui a dit qu'elle ne l'avait pas tué (Aliénor y a seulement participé) mais elle a souhaité très fortement sa mort, au point de l'écrire dans ses correspondances. Ces lettres qui ont disparu, c'est là où le frère et la sœur reforme leur tandem pour chercher qui a volé ses lettres, pourquoi et … le faire taire. Maximilien redevient donc le grand frère protecteur.

♦ Eléonore Sobieska
amie décevante

Aux yeux de Maximilien, Éléonore était une fille bien au départ. Sa petite sœur ne cessait de faire des louanges sur cette polonaise, à tel point qu'il voulut la rencontrer en personne, faisant exprès le voyage jusqu'à Dresde. En effet, Éléonore était une femme charmante, cultivée et avec beaucoup d'humour (ils blaguèrent volontiers sur les cosaques), ce qui les firent s'entendre très bien tous les deux. Lorsque, des années plus tard, la flamboyante rousse vint demander de l'aide à l'empereur Léopold 1e, Maximilien se trouvait toujours dans les parages et fit quelques remarques sympathiques à l'empereur qui lui dépeint une autre facette d'Éléonore. En effet, en creusant un peu, la jeune femme avait une bien mauvaise réputation en Pologne et dans certains coins de l'Europe. Pourtant, Maximilien ne dit rien à sa petite sœur, si elle est une bonne amie et qu'elle ne l'entraîne pas dans des intrigues, tout va pour le mieux. Seulement, le jour de la mort de Sigismond-François, le jeune homme a vu depuis sa fenêtre les deux filles partir et revenir en toute discrétion. Si Aliénor ne lui a pas avoué le meurtre, il sait qu'elle rêvait de s'en débarrasser mais qu'elle n'aurait pas le cran de le faire. Le bavarois est donc certain que tout est de la faute d' Éléonore, c'est elle qui a perverti sa petite sœur. Il est donc profondément déçu et ne le cache pas à la jeune femme envers qui il se montre plus distant qu'auparavant.

Spoiler:
 






______________________

pion de l'échiquier politique
La femme est un monde mystérieux, incompréhensible. Elle se désintéresse de la logique ordinaire et n'écoute que la voix de son cœur. C'est pourquoi l'homme n'arrivera jamais à sa hauteur...


Dernière édition par Aliénor de Wittelsbach le 26.11.12 0:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il est libre de battre mais n'a pas trouvé qui serait digne de lui.
Côté Lit: Il n'y a que moi et parfois ma fille. Pas d'homme, pour cause d'absence de coeur qui bat.
Discours royal:



FEMME D'AUJOURD'HUI
elle flotte, elle hésite ...

Âge : 24 ans
Titre : Archiduchesse d'Autriche, duchesse douairière de Saxe-Zeitz et de l'Autriche inférieure
Missives : 645
Date d'inscription : 13/09/2012


MessageSujet: Re: Maximilien-Philippe de Wittelsbach ♦ un peu espion, un peu fou ... mais complètement frère et fidèle   29.09.12 21:40


Tout d'abord, merci de passer sur cette fiche ! **

J'ai vraiment eu plaisir à imaginer Maximilien durant la rédaction de ma fiche, à tel point que j'ai voulu abandonner Aliénor pour le jouer PTDR Je n'ai marqué que les grandes lignes de sa vie, ce qui me semblait des points essentiels. Mais surtout n'hésitez pas à lui créer des aventures, des histoires de dingue car Maxi a une vie digne d'un James Bond du XVIIe (en plus classe et en plus discret *ZBAAAAF*), on peut lui faire un peu tout ce qu'on veut ! Razz Du moins dans la limite du crédible, hein Razz

Concernant l'avatar, j'ai eu tout de suite dans l'idée de mettre Matt Smith car je trouve qu'il correspond parfaitement à l'image que je me fais de Maxi. Autant dire que si vous voulez le changer, il va falloir être TRÈS convaincant car je ne pense pas le négocier **

Au niveau connaissances historiques, il suffit souvent de faire un tour sur Wikipédia pour comprendre les situations en Europe, et aussi regarder du côté des des récap' historiques sur le forum. Moi-même ayant fait pas mal de recherches de mon côté, je pourrais vous aider volontiers Clin d'Oeil La fiche d'Aliénor pourrait vous aider à comprendre leur relation et comment je vois un peu Maxi, ainsi que la situation familiale des Wittelsbach-Habsbourg Very Happy

Bref, si vous le prenez, je vous aime pour toutes mes vies ! ** Amour

Quant aux membres, vous savez où me trouvez si vous avez une idée de liens avec Maxi Pervers




______________________

pion de l'échiquier politique
La femme est un monde mystérieux, incompréhensible. Elle se désintéresse de la logique ordinaire et n'écoute que la voix de son cœur. C'est pourquoi l'homme n'arrivera jamais à sa hauteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maximilien-Philippe de Wittelsbach ♦ un peu espion, un peu fou ... mais complètement frère et fidèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximilien-Philippe de Wittelsbach ♦ un peu espion, un peu fou ... mais complètement frère et fidèle
» Guy Philippe a mis Himmler Rébu au pilori
» L'étau se ressere sur Guy Philippe
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» [Mariage - R] Maelya Castel Vilar et Yannig Von Wittelsbach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
MONTRER PATTE BLANCHE A L'ENTRÉE
 :: Cour Vacante :: Cour scénarisée :: Cour déjà introduite
-
Sauter vers: