AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





Invité


MessageSujet: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   07.09.12 20:41





Cécile


Codron




(Evanna Lynch)




« Cravachée de lumière, la mer houle à la mort, ses clameurs solitaires sur les bouées du port. »

    ►Age : Vingt-trois ans bien comptés
    ► Profession : serveuse de taverne et comédienne transparente de Jean Racine.
    ► Origines françaises
    ► Situation maritale : célibataire
    ► Religion : aucune,Cécile est une excommuniée
    ► Orientation sexuelle : hétérosexuelle



♕ PROTOCOLE ♕
VERSAILLES : PARADIS OU ENFER ?

Versailles, le palais flambant neuf où même les chaises percées brillent de mille feux, Cécile l'a aperçu à travers les grilles.Si un jour on l'amenait à les passer,ça serait merveilleux songe t-elle très souvent.Une consacration dans sa vie de jeune villageoise mais donnez lui à choisir entre un océan de luxe et l'horizon de la mer et vous verrez sa réaction.En fait, non très mauvaise idée,ne lui donnez pas à choisir parce que c'est déjà fait. Le vent du large vaut tout l'or du monde, point final,vous défierait-elle de son air mutin.Ne croyez pas que vous vous en sortirez en vantant toutes les beautés du château.Égosillez vous autant que vous voudrez,son idée est fixe.Lui trouveriez vous un goût typique de provinciale pour les petites choses,les poissons et les récits de voyages,qu'elle s'en targuerait!Les richesses de ce monde se font dans la découverte,ce ne sont pas Colomb ou Magellan qui lui diraient le contraire de l'outre tombe.Quand on est bien décidé à larguer les amarres tôt ou tard,c'est profondément stupide et contradictoire de s'attacher à un lieu,vous lancerait-elle et elle aurait bien raison.

COMPLOT : VÉRITÉ OU FANTASME PUR ?

Le mauvais fond des gens ne lui a jamais échappé,une fille simple n'est pas foncièrement naïve,ça elle vous le prouverait sans mal.Pas d'illusions à se faire,les loups sont dans toutes les bergeries et la cour n'est pas peuplée de brebis.Lorsque certains habitants du château ont leur nez plongé dans leur broc de vin,ça devient très instructif.Se planter un couteau dans le dos,ça semble être devenu le B à Ba dès qu'on a mis un soulier là bas.C'est qui la chanceuse qui n'a pas fait franchir les portes à ses sabots?Cécile rit et se sent fière de tenir éloignées d'elle ces personnes qui puent le vice,mais vous devriez lui dire qu'elle ne devrait pas prendre ça à la légère.C'est une chance, qu'elle fasse moins la maline depuis qu'un voleur ivrogne lui a fait deux ou trois confidences.Elle détentrice d'un secret d'état vous croyez vraiment?C'est pas de chance.Mais elle a voulu une vie agitée,le destin l'aura exaucée.

COLOMBE OU VIPÈRE ?

Un peu comme tout le monde non? Jésus Christ a tendu la joue gauche à son giffleur,mais qui peut se vanter d'avoir fait comme lui?Ailes de colombe ou ailes d'angelot,tout lui va,vous dirait-elle.Mais de là à penser que si vous l'échauffez,elle vous baisera les pieds,il ne faut pas non plus exagérer,vous répondrait-elle.A la manière d'une louve blessée,elle est capable de vous déchiqueter.Cécile n'est ni blanche colombe ni peste,elle qui est si attachée à la mer navigue en eaux troubles.Elle vous avouerait qu'elle a bien un péché mignon.Écouter les ragots qui font le tour de sa taverne pour les murmurer à une autre oreille et ainsi de suite.Personne n'est parfait.Comparez la à un maillon d'une chaîne sans fin de rumeurs,c'est plus réaliste,si vous voulez son avis.

DES LOISIRS, DES ENVIES A CONFIER ?

✔ Se mettre dans le peau d'un conteur pour décrire des pays qu'elle n'a vus autrement que sur des cartes.
✔ Jouer la comédie, parce qu'être quelqu'un d'autre même pour deux heures lui permet d'oublier qu'elle n'a jamais rien fait ni rien connu comme aventures.En plus,elle se fait applaudir pour ça.Quand Cécile sert ses pichets de vin,les paillards lui mettent la main aux fesses et gloussent des insanités.Le théâtre est un autre univers mais en largement mieux.
✔ Pêcher et braconner,la Couronne de blé a besoin de renouveler ses plats du jour.

♕ HOP, RÉVÉRENCE ! ♕
► Tiphaine, le cadeau du sixième anniversaire. Cool
► Le quart de siècle
► Le week end
► Code bon by Lisa
► Une droguée au forum m'a mise sur la piste et après pratiquement trois mois de harcèlement pour qu'elle me foute la paix,j'ai débarqué. What a Face
► Aucune proposition à faire mon général.




Dernière édition par Cécile Codron le 08.09.12 16:31, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   07.09.12 20:42


L'AVANT

1666

_________________________________________________

- Bon petit père à force d’être enfermé dans ce trou,ton visage va devenir tout bleu,lança une petite fille haute comme trois pommes.
- Pour l’instant il est bien noir, file d’ici en vitesse, c’est dangereux, lui commanda le puisatier des mètres plus bas. Où est ta mère ?
- A la taverne,elle n’a pas besoin de moi,je m’ennuie, geignit l’enfant tout en trépignant par des petits bonds.
- Lis,écris,vas à la mer mais pars,si trois pays se sont disputés notre petite ville,c’est que ça doit valoir le détour,fais une promenade.Ouste !

Cécile rouspéta tout son sou et s’éloigna.Son père était le centre de son univers mais question présence,ça valait bien celle de sa mère.Lire, écrire : j’ai appris toute seule,je vous remercie et vous ne m’aidez pas du tout, enragea t-elle.L’herbe pauvre victime n’ayant rien demandé subit sa colère noire.Ses rêves dansaient dans sa tête,mais il fallait toujours compter sans ses parents trop terre à terre et absents .L’argent qu’ils gagnent ne sert qu’à nous nourrir, mon œil, ils pourraient facilement mettre des écus de côté et nous pourrions voguer de temps en temps en terre inconnue!Ce n’est pas la mer à boire,c’est la mer à prendre ! Ça dépayserait père il ne voit jamais le soleil à creuser la caillasse. Au lieu de ça, ils ne font jamais d’efforts,tant pis je m’en sortirai seule avec mes propres moyens,décréta t-elle.La gamine aux cheveux d’or n’était pas égoïste,mais dans la famille,on dépensait en futilités.Elle se souvenait très bien de l’achat d’une robe du dimanche de la part de sa mère.Qui la remarquait ?Les locaux se moquaient bien de la voir bien mise un jour dans la semaine.Leur femme les accompagnait à la messe et s’ils ne marchaient pas droit,ils étaient bons pour se racheter une paire de lorgnons.Ah partir de Dunkerque,ne serait-qu’une matinée,ne serait-ce qu’une heure.Oui mais ça ne serait pas demain la veille se résigna t-elle dépitée,le sourire évanoui.Pourtant l’horizon est si belle et ne réclame que moi.Qu’il y a-t-il de l’autre côté ?Que m’attend t-il ?Tout ou rien mais l’enfant ayant reçu au berceau, la fée de l’imagination refusait qu’il n’y ait rien.Elle s’assit sur les bords du port et admira l’écume blanche des vagues en rêvassant.

- Alors gamine !On rêve de sirènes ? lui demanda une voix de stentor venue de derrière.

Un marin.C’était un marin,avec tous ses attributs : le béret, la pipe et un filet de pêche sur l’épaule. Les jambes de Cécile remuèrent d’excitation.Jamais aucun ne l’avait approchée de si près.


- Vous croyez qu’elles existent vraiment ? lui répondit-elle les yeux ronds comme des soucoupes.
- Pardi,je crois même en avoir rencontré une,rétorqua le vieux loup au visage précocement ridé par le soleil.
- Où ça ?
- Ici,tes cheveux ressemblent à des fils d’or comme ma bonne Mariette en filait autrefois pour la femme du gouverneur.Tu en es sûrement une,tu as été enlevée par des humains pour vivre parmi eux à cause d'un abominable secret.

Le marin plaisantait mais il ne fallait pas badiner avec ces choses-là,même pour lui faire plaisir.Il ne sait pas que ce qu’il me dit me donne la chair de poule.J’aime l'idée sous jacente de son compliment et son ton mystérieux, pardon petite mère et bon petit père mais ça serait si merveilleux.Je veux une existence romanesque jonchée de rebondissements.J’aspire à l’immortalité.A mieux si on regarde bien.Elle voulut regretter parce que ça n’était pas des pensées chrétiennes,mais Dieu ne lui transmit pas cette force.

- Je ne suis pas ce que vous dites mais je viens de très loin,c’est vrai. s'enorgueillit-elle.
- D’où ça mignonne ? demanda son flatteur s’accroupissant à sa droite.
- Du royaume de Sicile, mentit-elle pour la toute première fois.J'ai beaucoup voyagé vous savez.
- Et si tu m’en parlais ?
- Oh oui oui oui ! s’extasia t-elle croisant ses longues jambes en tailleur et tapotant des mains.Je vais tout vous raconter.

Trois heures plus tard,elle n’avait pas débité la moitié de sa fable pittoresque.Le marin s’excusa platement mais il avait l’obligation de rentrer chez lui.

- Je te promets de revenir te voir gamine,où on peut te trouver dis ?
- A la taverne « Le coup de filet » s’exclama t-elle la main près de la bouche pour faire porter sa voix.

Le matelot tint sa promesse et débarqua le surlendemain avec une dizaine de compagnons. Ils étaient tous prêts à s’abreuver de ses récits de voyages au poin d'en oublier le rhum.Une fillette ne payant pas de mine venait de trouver un remède à l’alcoolisme local.




Le deux décembre, tu auras l'honneur de remettre les clefs de la ville à Louis XIV, n'es tu pas heureuse et comblée?C'est ce que venait de lui annoncer son père.La grimace de Cécile était en elle même une réponse.L'honneur, l'honneur c'était vite dit.On lui devait les misères de la ville à ce souverain là,il leur laissait un Dunkerque détruit.Difficile avec ces souvenirs de guerre de courber le dos,elle lui aurait davantage tiré les oreilles pour venger les siennes. Ses tympans sifflaient toujours à cause de l'artillerie lourde. Il n'était pas question d'accepter,pensa t-elle lancer au gouverneur. Une autre fera bien l'affaire,je ne suis pas la seule jeune fille peuplant la région.Ils trouveront bien une remplaçante et je tousse à fendre l'âme à cause de la poussière.Quatre ans que j'en ingurgite,je suis à peine capable d'aligner quelques mots sans que la trâchée me gratte.L'excuse était intéressante mais son père la harponna avant qu'elle ne quitte la maisonnette de la bourgade.Mon petit doigt me dit que je ne vais pas m'en tirer comme ça,devina t-elle.Cette poigne caleuse se refermait sur vous comme une mâchoire de requin.

- Une minute mademoiselle,tu ne m'as pas dit que tu voulais gagner un petit pécule?argumenta t-il les mains sur les hanches.
- Oui et alors ? dit-elle avec perplexité ne voyant strictement aucun rapport entre le service qu'on lui demandait de rendre et son envie d'indépendance.
- Une bourse d'or sera donnée à la jeune fille qui tendra le coussin de la clef au roi.

Ses yeux s'illuminèrent d'étincelles de convoitise.La donne venait de changer.Où devait-elle signer?Encore deux semaines à patienter et le trois,je fais mon baluchon.Adieu la compagnie,se réjouit-elle un peu cruellement.Ses sentiments pour sa famille étaient inébranlables,mais elle ne tenait plus en place.Laurianne et Bertille aideront bonne mère dans les travaux domestiques et Guy prendra la suite de père, se disait-elle pour se sentir moins coupable.Ils n'ont plus besoin de moi.Laurianne à qui j'ai appris à lire pourra leur lire mes lettres,je ne coupe pas vraiment le cordon.Je serai ailleurs mais toujours près d'eux par le coeur.

- Le silence est de plomb mais les paroles sont d'argent.
- Inexact père,le silence est d'or. rectifia t-elle avec malice pour le principe de l'enquiquiner.
- Pour toi ça sera le contraire, il suffit que quelques syllabes tombent de ta jolie bouche s'amusa t-il en prenant son menton entre ses doigts.
-Je cours chez le gouverneur pour dire que j'accepte.

Une sortie en trombe s'effectua à la fin de cette phrase.Nous étions au seuil de 1663, Cécile avait bien grandi, elle venait de fêter ses dix neuf ans, un âge raisonnable pour quitter le nid.Dehors,le ciel était d'une blancheur à faire peur mais elle lui rendit grâce et pour cette fois au roi aussi.







Un noeud à faire autour d'un bâton, c'est tout ce qu'il lui restait à faire avant le grand départ. L'inconnu lui faisait peur mais l'attirait irrésistiblement alors elle ordonnait à sa peur de se tenir motus et bouche cousue.Elle ne reviendrait pas en arrière.Son mouchoir dans le creux de sa main l'aida à saluer sa petite famille et à sécher ses larmes et elle mit les voiles.Ses voiles se composaient de ses deux jambes mais c'est bien suffisant lorsqu'on veut croquer la vie à pleine dents,s'assura t-elle.Lorsque ses jambes ne la porteraient plus,elle demanderait à des paysans en charette de l'avancer de quelques lieues. Comme je leur offrirai un écu, ils ne me refuseront pas un siège, je ne dois pas m'inquiéter.

Elle ne chanta plus la même chanson au douzième jour de son aventure.La pluie et le vent n'avaient pas entamé sa bonne humeur,mais on finissait quelque part d'entamer sa bourse.Pourquoi ai je commis l'erreur de vouloir aller à Paris? se maudit-elle.Des voyous l'avaient suivie dans une impasse et le couteau sous la gorge,qu'aurait-elle pu faire?Cécile leur avait donné son or! Un si beau discours devant le roi pour rien, pensa t-elle amère. Maintenant que vais je faire?Pas un seul écu vaillant pour retourner chez moi et d'ailleurs je ne le veux pas. Père me traiterait d'incapable,je préfère mourir. Mais il fallait faire quelque chose.Heureusement la malicieuse avait toujours eu de la ressource.Elle allait trouver un travail quelconque et économiser pour accéder à ses rêves.Mais hors de question que ce soit à Paris,je hais cette ville de brigands, décréta t-elle après ses déboires.Versailles, peut-être alors .Elle en avait entendu parler car la cour venait d'y déménager.Un plan simple émergea : repérer un hôtel d'aristocrate,monter derrière son carosse lorsqu'il sortirait.Il était quasiment sûr qu'il se ferait conduire là bas.Dans cette journée poisseuse de malchances,elle eut de la chance.Après avoir fait le pâté de maisons,elle trouva la bâtisse d'un noble.Alleuiah!Il se rendait au château,tout allait pour le mieux,et ce n'était pas du luxe,songea t-elle encore très agacée.En matière de luxe,elle en était toujours loin car l'heure passée accrochée au carosse lui rompit les os.Pas mécontente d'en descendre,elle boîta longuement à la quête d'un écriteau réclamant les services d'une personne.Elle fit chou blanc.Personne n'engage dans cette ville?Pas besoin d'une couturière,d'une nourrice ou d'une lectrice?Que vas tu devenir si tu ne trouves rien?se découragea t-elle à l'aube.Le salut vint d'un homme sortant ses poubelles.Elle leva la tête pour lire le nom de l'enseigne : la Couronne de blé. Son instinct vit là une autre sorte de pancarte : chance à saisir.


- Monsieur,n'avez-vous pas besoin d'une serveuse?quémanda t-elle de ses yeux de biche.J'ai des références.
- Ah oui lesquelles?réclama le patron les bras croisés.
- Ma mère a fait ça toute sa vie à Dunkerque et moi aussi.
- Montre moi ce que tu sais faire et on en reparle.
- Oui da, quand ?
- Tout de suite,les habitués ne vont plus tarder. la défia t-il sévèrement.Si tu fais l'affaire,tu auras le gîte dans la soupente, le couvert et les pourboires.

Ce n'est pas vraiment ce qu'elle avait prévu,mais c'était mieux que rien. Je ne dois pas faire ma difficile,j'aurai bien une autre opportunité un jour ou l'autre, se consola t-elle.








Dernière édition par Cécile Codron le 08.09.12 23:49, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   07.09.12 20:42


L'année

1666

_________________________________________________

- Le fauve rampait ventre à terre.Il ouvrait la gueule pour exhiber son arme la plus redoutable, ses crocs. Yeux dans les yeux,le tigre du Bengale et le chasseur se juraient par avance qu’un seul réchapperait à cette lutte à mort.Le guerrier peut-être aurait fait demi-tour,mais il avait promis à sa belle de lui rapporter la bête,la peau de la bête comme cadeau nuptial, contait Cécile la voix sombre de suspense.Soudain … se plut-elle à dire brusquement pour voir son auditoire sursauter, le félin se jeta sur l’homme.Il n’avait pas un instant à perdre,sa vie était en jeu.Il bondit lui aussi.Il roula sous la bête dans un même saut,et planta son couteau dans son ventre... annonça t-elle en mimant le geste du héros de son histoire.Quand il fut sur ses pieds,le cœur encore palpitant dominé par la peur,il resta en position de combat.La bête était-elle morte ?L'homme s’approcha à pas de loups et dans un dernier feulement à vous déchirer l’âme le tigre mourut.Celle qu’il aimait était accourue à l’écoute des grognements,elle avait tremblé tout du long,le chasseur ne la vit qu’à cet instant. Tombant dans les bras l'un de l'autre,ils s'embrassèrent,mais ils n’étaient pas encore arrivés au bout de leur peine.
- Serveuse, amène moi à boire !

Rappelée à sa banale réalité,Cécile quitta son tabouret au comptoir et versa du rosé dans un verre.Elle l’apporta à la table n°5. Quelle mine patibulaire celui là. Il serait vraiment temps que je songe à changer de métier, pensa t-elle.Trois ans que ça dure,je sens la vinasse du matin au soir et du soir au matin. Le patron depuis le jour de mon engagement s’est montré adorable avec moi,mais j’ai d’autres projets.Vingt-trois ans,je ne vais pas attendre d’en avoir le double pour commencer à vivre.

- Mademoiselle ? la héla un autre client.
- Je suis désolée monsieur, nous allons fermer, rappela-t-elle fatiguée de pousser le verrou de la Couronne de blé une heure après le dernier « ça a été un plaisir de vous recevoir chez nous ».
- Ce n’est pas pour commander,je voudrais vous proposer un emploi.

Cécile se retourna pour détailler son futur employeur.Jeune et séduisant.Louche, que veut-il bien de toi ? se demanda t-elle intriguée.Une seule façon de le savoir, s’asseoir en face de lui pour le harceler de questions.

- De quel genre ?
- Comédienne dans ma troupe.

Une offre en or,mais elle s’obligea à se calmer.C’était peut-être une entourloupe.N’oublie pas que tu as gagné en assurance, se remémora t-elle.Tu n’es plus une campagnarde naïve.Ces messieurs de la ville font miroiter souvent monts et merveilles aux paysannes.

- Et vous êtes ? s’enquit-elle.
- Jean Racine.
- Racine,le dramaturge de la cour ?
- Lui-même,lui répondit-il avec un orgueil très perceptible.
- Et vous voudriez de moi ?Pourquoi ça?
- J’ai entendu votre récit,vous savez captiver les gens et mettre le ton, c’est ce que je demande à mes acteurs, expliqua t-il. Alors ? Etes-vous intéressée ?

Cécile réclama l’aumône d’une réflexion.Deux jours pour s’assurer que ce travail de rêve ne cachait pas anguille sous roche.Au troisième jour elle signait pour des rôles secondaires de servantes.Elle trouva ça ironique,mais ça payait bien.

La reste de l’année passa,comme pour tout un chacun avec ses bons jours et ses mauvais.Mais un fut particulièrement désastreux.Rendant service au patron qui n’avait pas pu trouver une aussi efficace employée qu’elle,Cécile traînait quelque fois dans la réserve pour y faire le compte des stocks.Ah si Sophie Atlan n’était pas intervenue ce soir là,je crois bien que ce rustre aurait réussi à me violer, songeait-elle souvent en frissonnant encore.La révolutionnaire dans l’âme l’avait en effet secourue. Sa soupe avait refroidi entre temps,elle lui en avait offert une seconde, cadeau de la maison.Elles s’apprécient beaucoup . Pourquoi ne montes tu pas sur le comptoir pour faire un discours ce soir,lui propose t-elle quelquefois.Tu sais si bien parler.Cécile n’est ni féministe ni trop rebelle à la société mais Sophie enflamme tout ce qu’elle dit.C’est fascinant.Au fond nous nous ressemblons vraiment, se persuade t-elle à chaque rencontre,nous sommes aussi entières l’une que l’autre. Tant que nous nous retrouverons avec plaisir,tout ira pour le mieux et je ne peux pas oublier qu’elle m’a sauvée la mise lorsque cet alcoolique s’est montré pressant.

Etrangement ou pas si étrangement que ça,Cécile ne connait pas plus ivrogne qu’un homme qu’elle a chassé de la taverne.Lui tiendrait-il le même discours sobre ?Elle veut savoir. «On veut tuer le roi,le roi est en danger. » J’ai longtemps cru à des inepties quand je l’entendais dire ça,mais peut-être que ce n’était pas si ridicule,s’interroge t-elle à chaque fois qu’elle passe devant les grilles du château.Si cet Arturo avait eu raison,je ne me le pardonnerai jamais.Mais aussi, pourquoi lui avoir fait voir rouge en renversant son verre sur son chemisier,elle aurait pris le temps de l’entendre.Les ragots l’intéressent toujours.Au lieu de ça,elle a obéi à son instinct et c’est un homme volant qui avait passé la porte sous un flots d’injures.Elle souhaite que le destin les conduise à se revoir pour en avoir le cœur net,mais il serait pas étonnant que je lui aie coupé l’envie de revenir,se maudit-elle.

C’est en attendant que le ciel veuille bien l’exaucer,que Cécile a croisé la route de plusieurs personnes mystérieuses.

La première lui a réclamé de jouer un rôle particulier.La destination était Pignerol.Elle s’en rappelle comme de sa première paire de bas. Elle devait interpréter le rôle d’une lingère et faire passer un message à un prisonnier. La dame aux cheveux bouclés et au regard éteint l’avait repérée à la Couronne de Blé elle aussi.Même si la mission me paraissait étrange,l’offre était trop alléchante et la bourse craquait presque sous le poids de l’or,avoua t-elle un peu honteusement à la croix au-dessus de son lit.Cécile a menti à Jean Racine prétextant une maladie de sa mère, mais elle peut se vanter d’avoir enfin voyagé aux frais de celle qu’elle doit appeler Isabelle. La bourse paie son silence,ses services et son absence de questions.Pourtant elle s’en pose tout une ribambelle. Si j’arrivais à découvrir qui est le prisonnier 36,je pourrais faire le rapprochement avec l'inconnue,devine t-elle. Mais il faut quand même le cran.Pour l’instant, Isabelle ou Marie Fouquet cachée derrière une fausse identité n’a pas réclamé à nouveau qu’elle se rende à la frontière.

La seconde,c’est à l’hôtel de Bourgogne qu’elle a fait sa connaissance.Un grand de la cour.J’étais intimidée comme jamais lorsqu’il m’a adressé la parole, se souvient-elle.Tout à coup, trois personnes s’intéressaient à la paysanne qu’elle restait.Elle n’avait plus de temps pour elle et son emploi du temps était très serré.La fatigue s’en mêlait mais quand elle versait l’or dans son coffret elle dansait en jetant les pièces dans les airs.Le rêve est à ma portée, se disait-elle durant les moments difficiles pour se donner du courage. Qu’a-t-elle à faire pour Charles d’Hozier concrètement?Après un revers du sort dont il ne lui a rien dit,il souhaite qu’elle aille aux quatre coins de France pour enquêter sur des aristocrates et leurs titres de noblesse.Les Fourberies de Scapin ou les fourberies de Cécile ?C’est une mission pas commune qu’il m’a donnée là,ironise t-elle dès qu'elle y pense.Mais ça crève les yeux que l’aubaine est trop belle,parfois elle tente de se raisonner,une minute, deux avec un peu de chance.Elle sait que très enfoui en elle,cette peur de risquer sa peau ne la lâche pas. Mais pour pouvoir l’exposer un jour au soleil cette peau,c’est ce qu’il faut.Le frisson de la peur ne reste jamais que le second après celui de sa soif d’aventures.

La troisième et dernière est encore une jeune femme : Maryse d’Armentières.Sa demande a été très surprenante.Comment lui apprendre à être simple ?On ne le devient pas d’un claquement de doigts et je n’enseigne pas,voulut-elle lui répondre pendant leur échange.La serveuse avait accepté au final pour le mystère entourant la princesse,la curiosité est un vilain défaut mais parfois une qualité, car elle ne lui rendrait pas service sans ça.Pas par méchanceté mais parce que dormir est un besoin vital, se défendit-elle intérieurement. L’argent qu’elle touche tous les mois,pour cette fois ne la comble pas.Parfois Cécile a plusieurs théories sur la dame, c’est par piété pour se rapprocher des pauvres qu’elle lui réclame ça ou c’est pour imiter les gens du petit peuple dans les salons.Un jour elle en aura le cœur net.

Avec tous ces nobles à satisfaire et ses missions,Cécile a peu de temps à consacrer à une grande amie,Margot Goutelin.Mais à se déplacer aussi souvent et partout,elle a croisé son mari Adrien en compagnie d’autres femmes dans les rues de Paris.Ce n’est pas l’attitude d’un jeune marié et heureux de l’être,s’interrogea t-elle à ce moment fatidique.Elle a gardé le secret quelques jours mais n’a pas pu aller au-delà,Margot méritait de savoir la vérité.Le coup moral a été très dur, elle l’a bercée dans ses bras comme une enfant. Les deux femmes se sont promis de faire la lumière sur tout ça et se sont métamorphosées en enquêtrices de nuit.

Si avec cette vie plus que jamais chargée,elle ne tombe pas au cours de la nouvelle année malade d’épuisement,Cécile aura beaucoup de chance.Mais je ne connais pas de frein à la démesure,répondrait-elle à vos conseils de sagesse.



Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 2:06

J'ai terminé ma fiche,j'ai honte quand je vois celles de ma cousine ou d'autres, mais j'espère que vous ça plaira. Smile Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Une servante de ma connaissance...
Côté Lit: la servante sus-citée l'a déserté, profitez-en!
Discours royal:



ADMIN BIZUT
Phoebus
ৎ Prince des plaisirs

Âge : 20ans
Titre : Prince de Neuchâtel
Missives : 4041
Date d'inscription : 12/01/2010


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 13:55

TU ES VALIDÉ(E) !
BIENVENUE A VERSAILLES

Quel personnage ** Et avec Evanna Lynch, elle m'a fait voyager!

Une enfance à Dunkerque...ville en effet actrice de nombreux revirements historique! J'entendais presque le bruits des vagues, le son des chopes de la taverne, les regards des marins lorsqu'elle contait ses histoires ^^
Un petit bout de fille qui fait rêver les vieux loups de mer...on l'aime déjà!!
Et c'est même elle qui a remis les clefs à Loulou What a Face Bravo Cécile, même si on fera tout pour oublier ses réelles motivations Razz

Puis son départ...ses parents ont accepté cela? Comment l'ont-ils vécu? A cette époque, c'était moins évident...J'aurais aimé un peu plus de détails sur ce point, mais avec une telle suite d'aventures, on en oublie presque sa famille Razz
Une arrivée à Paris dangereuse...pas étonnant, la pauvre! Et cette idée du carrosse est simplement géniale, je retiens Razz

Enfin, la Couronne de Blé, le repère de tous les gens bien d'ATV What a Face Un boulot qui ne paye pas de mine, mais qui paye bien, c'est finalement ce qu'il lui faut pour le moment. Et s'il lui permet de continuer de conter ses aventures...autant rester! Surtout, qu'un auteur bien particulier l'entend!

Chaque lien a bien été détaillé, de Marie à Racine en passant par ce travail palpitant donné par Hozier et qui m'a donné des petites idées de lien Razz
J'aime beaucoup ton style d'écriture, fluide, clair. Attention toutefois de bien séparer les pensées et les paroles, car je me suis parfois perdue. Une petite phrase en italique permet de comprendre s'il s'agit de pensée ou non, par exemple Wink

Mais tu l'as compris, j'aime vraiment beaucoup cette Cécile et ce que tu en as fait! Je te valide avec plaisir (et non parce que tu es la cousine-de Razz ) et te souhaite un bon amusement sur ATV **

(mince, maintenant on devra faire attention sur le flood What a Face )

Tu n'as donc plus qu'à venir nous rejoindre, juste après avoir rempli les cases de ton profil "Côté coeur" et "Côté lit" Wink
PENSE PAS BÊTE ; Qui est qui ? Petit topo des personnages sur le forum.Fiches de liensDemandes de rangs et de logementsLe flood ♣ N'oublie pas de mettre tes liens de présentation, fiche de liens et point info dans ton profil Clin d'Oeil


______________________



"Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables,
et tout le plaisir de l'amour est dans le changement."


This, is Paris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 14:03

Je te remercie Paris pour cette validation et ces mots touchants. Smile Je prendrai en compte tous tes conseils. Je suis une fan de Mary Higgins Clark et j'ai dû attraper le virus de mêler la troisième personne à la première personne, la narration et les pensées personnelles.

Je ferai plus attention de les distinguer et je vibre de curiosité pour ce que tu veux me proposer. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 14:06

PREEEEEEEEEEEEEUMS What a Face

Comme le dit ta validatrice, quelle fiche ! J'ai suivi l'écriture depuis que tu as posté, et j'ai adoré découvrir un nouveau pan de sa vie à chaque nouveau post Razz Elle envoie du pâté cette petite Cécile, moi qui aime les personnages imaginatifs avec une bonne dose de caractère, je ne peux qu'approuver What a Face Et en plus elle a grandit à Dunkerque... J'ai déjà un lien à te proposer, si c'est pas beau PTDR

Bref, toutes mes félicitations pour cette validation, et à trèèèèèès vite sur le flood ou en rp ! What a Face Tu auras bientôt de mes nouvelles, promis What a Face Et BIEEEEEEEEEVENUE PARMI NOUUUUUUUUUS ! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 14:14

COUSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE !!! cheers Banane Roulage

Je peux enfin faire éclater ma joie de te savoir parmi nous !

J'aimais déjà ce PV de Cécile et maintenant je l'aime plus encore ! Tu te l'appropries parfaitement. Smile

Maintenant tu vas pouvoir jouer les arbres sur scène PTDR

Je te souhaite la bienvenuuuuuuuuuuue parmi les tarés, ne sois pas intimidée, je te couvre comment ça, t'es pas rassurée ? et bon jeu ici ! Very Happy

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Pas de coeur, cela ne cause des troubles de l'humeur et c'est trop fragile. Car quand on le brise, ça fait si mal, un coeur.
Côté Lit: Je ne compte plus les hommes, seulement les pièces qu'il laisse une fois qu'ils ont fait leur affaire.
Discours royal:



    Ô la belle ÉPINE
    pleine de rose


Âge : 24 ans
Titre : Prostituée ; Princesse de Schwarzenberg (faux titre)
Missives : 351
Date d'inscription : 04/11/2011


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 14:25

Chouette, une gueuse Razz

Bienvenue parmi nous et amuse toi bien par ici !
En tout cas, tu as un super style j'ai beaucoup aimé **

______________________


Vous les femmes, vous le charme,
vos sourires nous attirent nous désarment.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 19:34

Merci à tous,je suis contente de rejoindre le clan des gueuses! free On les nourrit ces nobliots,sans nous ils feraient ceinture.Je propose de faire une grève...Vous auriez deviné,Sophie est passée par la taverne,y'a peu. Rock on (Il est sympa ce smiley je voulais le caser)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur:
Côté Lit:
Discours royal:



Tout pour la Galerie

Âge : 24 ans
Titre : Au service d'Amy Of Leeds
Missives : 182
Date d'inscription : 17/02/2008


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 20:04

Ooooohhhh Une copine gueuse ! Et pas n'impote laquelle Razz

Sophie est toute contente de voir enfin sa pote arriver Alcoolo

Au plaisir de se croiser en rp un de ces jours Wink

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 21:32

Bienvenuuuuuuuuue cheers cheers

J'ai dévoré ta fiche ! En plus, la petite Cécile vient de Dunkerque ! C'est là où je vis ^^ Alors forcément mon intérêt n'en a été que plus renforcé Razz

Je suis vraiment contente de voir Cécile débarquer (je suis aussi Maryse d'Armentières. Je voulais t'accueillir avec le compte de Maryse mais je ne suis pas sur le même pc que d'habitude & je ne me souviens que du mot de passe pour Anne xD Bref.) En plus j'aime beaucoup comme tu écris, l'humour et les pensées de Cécile I love you

Et enfin, je joue aussi Grégoire Malaure, un gueux lui aussi. (si on te parle de lui, ne crois pas ce qu'on te dira Razz) Et il est un ami de Sophie, et parfois client de la Couronne de Blé. Y aura moyen qu'on trouve quelque chose pour lier nos deux gueux Clin d'Oeil

Je te souhaite donc de t'amuser parmi nous cheers

Lisa t'as vu, j 'ai bien accueilli ta cousine. J'ai droit à un cadeau? PTDR PTDR

EDIT : j'allais oublier, je suis contente que tu aies demandé pour prendre Evannah Lynch en avatar. Je la préfère à Anna Paquin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 22:53

Sais tu bien ce qu'il te dit le taré ? PTDR Je n'ai pas manqué de lire ce que tu as dit sur le compte de mon DC. C'est pour éviter que tu te fasses tuer dès ton premier jour de vie ici, que je l'ai laissé au placard. Razz

C'est via le chevalier plus galant sauf avec Christine, que je te souhaite la bienvenue. On t'a bien contaminée avec Lisa. Quel duo machiavélique de recruteurs, nous formons. Twisted Evil

Amuse toi bien ici et tente de survivre si tu le peux. What a Face Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   09.09.12 22:58

Philippe de Lorraine a écrit:


C'est via le chevalier plus galant sauf avec Christine, que je te souhaite la bienvenue.

Tu sais ce qu'elle te dit, Christine ? Evil or Very Mad

Bref, j'ai beaucoup aimé ta fiche, Cécile ** Bienvenue parmi nous, cousine-de-Lisa What a Face
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: seul Dieu peut m'indiquer qui aimer
Côté Lit: Je me réserve pour mon futur époux, je ne suis pas de celles qui se donnent!
Discours royal:



When your faith is strong, you dont need a proof


Âge : 20
Titre : duchesse d'Alençon, abbesse de Remiremont
Missives : 414
Date d'inscription : 17/07/2012


MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   10.09.12 2:10

Bienvenue sur le forum!

J'ai vraiment adoré ta fiche. Même si mon perso n'adore pas les comédiennes comme tu pourras l'apprendre à tes dépens ^^

J'espère qu'on se croisera lors d'un rp Wink

______________________





Elles vieillissent d'autant plus vite qu'elles confondent l'Amour et l'eau bénite


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cécile Codron ♫ Emmenez moi au bout de mes rêves ♫
» Cécile Codron . U.C
» Emmenez-moi au bout...
» ♪♫♪ Presentation d’un adorable petit Poufsouffle ♪♫♪
» joyeux noel et bon bout d'an !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: