AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelles fraîches pour le baron de Roberval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





Invité


MessageSujet: Nouvelles fraîches pour le baron de Roberval    08.07.12 17:44

Citation :
Paris, 10 décembre 1666

Cher baron de Roberval (Moi ne fais pas la faute pénible de votre ennemi de Riche Mont. Toi devras noter ! Moi ne veux pas agacer un gentil homme comme toi. ) Je sais moi que toi t'es battu avec homme anglais tandis que toi étais à une fête. Moi ne pas aimer ça et ai inquiète. Tout rapporter à moi, toi devras très vite !

Oui moi sais, je écris mal ta langue, mais fais beaucoup d'efforts pour que tu comprennes au mieux mes mots. Surtout que toi, il faudra bien avoir compris où se trouve ta protégée.

Toi m'as reconnue, je pense. Moi t'avais promis de t'écrire pour te dire des nouveautés qui me concernent.

Les voilà , mais toi devras baisser les bras de ta tête, car moi imagine bien que ça, ça ne te plaira pas. Mais ça être comme c'est, et toi ne pourras rien y changer. Toi ne devras pas essayer de changer mes avis.

Je suis là où vos femmes font acheter leurs corps par vos hommes. Moi te voir d'ici pousser des cris perçants comme macabiers énervés, mais toi devras te calmer ! Moi ne fais rien avec vos mâles idiots, maison de filles sert de refuge pour cacher moi. Personne des gens de ton roi, pourra trouver où je suis !

Tu auras pouvoir de venir quand tu voudras à l'ïle d'Or. ça est le nom de bordel (nom curieux, ça être vulgaire pour lieu où femmes sont rassemblées, moi ne pas aimer du tout) Je y ai une chambre toute à moi, on donne à manger et à boire.

Toi devras pas être inquiet, je attends pour une visite de toi !

Mon français ça est affreux, toi pardonneras à moi ? Moi veux pas te faire honte. Mais toi ne pas savoir un mot de siamois. Moi t'apprendrai et toi verras les difficultés, si moqueries tu dis.

Moi signerai pas, parce que dangers sont trop là. Toi sauras qui je suis.

A bientôt baron de Roberval
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Nouvelles fraîches pour le baron de Roberval    05.11.12 1:05

    Ma petite – il faudrait que nous songions à un nom d'emprunt qui me permettrait de t'adresser à toi en tout sécurité,

    J'ai bel et bien reçu ta missive et si je voudrais pouvoir te gronder d'avoir pris tous ces risques pour rentrer en contact avec moi – je suis en effet persuadé d'être surveillé par des agents à ta recherche -, je ne peux qu'être soulagé d'avoir de tes nouvelles qui me paraissent plutôt bonnes. Enfin si on peut parler de « bonne nouvelle » quand on sait l'endroit où tu as dû te réfugier. Heureusement que tu ne m'as pas vu lors de la réception de ta lettre, j'étais encore plus furieux que lorsque j'ai été insulté par cet imbécile de duc anglais ! Au passage, je t'interdis de t'inquiéter pour moi, tu me connais un peu à présent et tu sais que je ne peux accepter d'être méprisé par ce genre d'individus. Mais il ne mérite pas que je gâche du papier et de l'encre alors que j'ai tant de choses à te dire ! Je te disais donc que j'étais en colère et que j'ai failli venir te chercher immédiatement. Malheureusement, de multiples signes me conduisent à penser que si je m'exécutais, tu serais tout de suite ramenée là d'où tu as fui. Et je me battrais pour que cela n'arrive jamais, dusse-je mentir ou tromper ! J'ai néanmoins été rassuré par ce que tu me dis, j'espère que tu me racontes uniquement la vérité. Je commence à savoir que tu es butée et fière, que tu refuses que l'on t'apporte de l'aide. Je ne peux que te dire que je suis là si tu as besoin de quelque chose et que tu ne dois pas hésiter à t'adresser à moi. Je prends à cœur tes intérêts et je hais l'idée de te savoir en ces lieux.

    Je pense venir toutefois te rendre visite le jeudi soir de la semaine prochaine. Je serai en effet à Paris, invité à une soirée de salon où l'on attend des récits de mes voyages. Je partirai tôt pour te rejoindre à l'Île d'or et cela n'aura pas l'air suspect si jamais j'étais suivi. Je ferai attention tout de même car je ne souhaite pas te mettre en danger, pas après tout ce que nous avons vécu. Je viendrai également avec un peu d'argent, j'ignore si tu en manques ou non mais cela sera ma participation et j'y tiens. Si jamais je découvrais que tu y es mal traitée, sache que je repartirais de là avec toi, que tu le veuilles ou non.

    Permets moi de te dire que je songe sérieusement à te donner des cours de français. Tu es compréhensible mais ça demande un petit peu d'amélioration. Sinon noms de codes et précautions seront bien inutiles, tu seras reconnaissable de manière immédiate ! Je te vois déjà froncer les sourcils à cette lecture mais sache que je ne ferai pas de compromis.

    Je cesse de te taquiner pour te dire que je confie cette lettre à mon petit valet, celui que tu connais déjà, Clément. Sa débrouillardise m'a déjà plusieurs fois sauvé la face et il saura te retrouver sans aucun problème. Si tu ne peux pas répondre immédiatement, contente toi de lui dire si c'est bon pour jeudi, il me transmettra le message.

    A bientôt, prends soin de toi !
    Arthur de Roberval.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles fraîches pour le baron de Roberval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» Pour le Baron
» Nouvelles idées, énergie pour demain
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''
» Besoin de votre aide pour les postes vacants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS TOPICS
-
Sauter vers: