AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alvise Contarini ~ l'Intelligence est une arme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Je m'aime tellement ! Quoique, il est possible que je l'aime elle aussi...
Côté Lit: C'est open bar ! Entrée gratuite pour les libertins
Discours royal:



• DON JUAN •
Revenu des Enfers


Âge : 27 ans
Titre : Nobilis Homo vénitien, Ambassadeur déchu, Banquier de la Main de l'Ombre & bras droit de Victor d'Amboise
Missives : 709
Date d'inscription : 16/01/2011


MessageSujet: Alvise Contarini ~ l'Intelligence est une arme...   17.04.12 18:59


Alvise

Contarini


(ft. Nicholas Hoult)


Libre Réservé Pris
_________________________________________________


► 20 ans
► "Prince" de Venise, Capitaine au sein de la Garde Suisse Pontificale et garde du corps de l'Ambassadeur de Rome Michele Barberini
► Origines vénitiennes, troisième enfant et fils bâtard du Doge Domenico II Contarini et d'une servante du Palais des Doges, morte en couche.
► Célibataire
► Religion catholique
► Hétérosexuel, bisexuel, homosexuel (au choix)

♦ MAIS QUI ÊTES VOUS ? ♦

Les Contarini étaient une des plus anciennes familles de Venise dont l'arbre généalogique remontait à plus de sept siècles en arrière. A n'en point douter, les Contarini étaient la famille la plus importante de l'Histoire vénitienne, et leur suprématie ne serait jamais démentie. Ils étaient révérés avec crainte et admiration, et le grand nombre de doges; de seigneurs et d'artistes qu'ils avaient enfantés et donnés à la Sérénissime leur conférait une puissance inégalable sur la République.

Dans les veines de Alvise coulait un sang prestigieux de la cité de San Marco ! Lorsque l'on portait un tel nom, c'est tout un héritage qui en découlait : les yeux d'un bleus azurs que tout les Contarini descendants de la branche maitresse de leur clan arboraient fierment, les distinguant entre tous.
Ce bleu particulier et intense, ce splendide et fascinant azur témoignait de la grandeur de cette famille. « L'âme même de Venise brillait dans leur yeux », avait écrit quelques poètes ou épistoliers qui avaient eut le privilège de les rencontrer. C' était en quelque sorte le joyaux de leur couronne, qu'ils fussent bruns, blonds ou roux.

Seulement, il y avait un mensonge dans la naissance du jeune homme. En effet : il n'était pas un fils légitime comme tout le monde (y comprit lui-même) le croyait ! Il était bien le fils du Doge de la Sérénissime mais il était née du ventre d'une servante du palais ! La pauvre jeune femme morte en couches et le chef de la République de Venise ne se sentant pas assez cruel pour abandonner le nouveau né, il prit la décision ô combien périlleuse de l'élever comme un digne enfant du clan Contarini. Grandissant avec ce secret pesant, sa mère d'adoption, Paolina Contarini (épouse du Doge) ne lui adressa jamais le moindre signe d'affection, qui n'avait absolument pas été consultée pour élever le fils illégitime de son époux. L'accablant constamment de reproches, la femme n'hésitait pas parfois à ignorer le garçon lorsqu'il la réclamait. Alvise voyait bien évidemment la différence qui était faite entre lui et son frère et sa soeur ainée, qui étaient bien trop occupés à se chamailler qu'à s'occuper de lui. A vrai dire, ils se servaient respectivement de lui pour nuir auprès l'autre dans une guerre fraternelle qui n'a toujours pas pris fin actuellement ! Face à ce sentiment d'être à l'écart, Alvise réagit de façon tout à fait surprenante. Au fil du temps, il développa de fantastiques capacités pour l'ensemble des matières qu'on lui enseignait. Politique, Philosophie, Histoire, Langues étrangères, Musique, Dessin, Danse, Escrime, etc. Bien loin du comportement de son frère ainé, son père ne lui cachait pas sa satisfaction !

Malgré ce caractère fort éloigné de celui de Francesco, Alvise ne pouvait s'empêcher d'admirer son frère ! Il lui enviait cette aisance, cette liberté et cette insouciance ! Souvent à le suivre comme son ombre, c'est un jeu qui plaisait et flattait beaucoup l'ego du plus agé des garçons Contarini ! Buvant ses paroles, Alvise espérait un jour pouvoir être comme lui, au grand désespoir du reste de la famille qui voyait là un bien mauvais choix de mentor !

Arrivé à l'âge de 18 ans, Domenico prit la décision d'orienter son fils vers une carrière militaire qu'il espérait aussi grandiose que les capacités intellectuelles de Alvise ! Après avoir été recommandé par plusieurs maîtres d'armes de renoms ainsi que par le Doge lui-même, Alvise intégra les rangs des Gardes Suisses. Pendant un peu plus d'un an, le jeune homme est au service de la protection du Pape avant d'être affecté à la protection de l'Ambassadeur de Rome, Michele Barberini.

Un soir de fin de service, alors que Alvise descendait des pintes en compagnies de quelques frères d'armes à la taverne, le jeune vénitien eut la bonne idée de parier quelques terres de la République de son père à....un parfait inconnu ! L'alcool aidant, le pauvre garçon ne se souvient absolument pas qui a bien pût le battre au jeu de dés ! Alvise redoute le retour de bâton lorsque la lumière sur cette affaire sera faite...Comme quoi on peut être brillant mais ne pas tenir l'alcool ! Personne n'est parfait (et surtout pas un Contarini) !

♦ ET QUI CONNAISSEZ VOUS ? ♦
♦ Francesco Di Venezia
Main de l'Ombre - Frère admiré

Tout chez son frère lui inspire la liberté ! Moins libertin et rande gueule que Francesco, Alvise admire cette aisance (dépravation) qui a forgée la légende de l'Ambassadeur vénitien. Le suivant dans ses soirées et autres frasques quand il n'est pas ailleurs, il suit son grand frère comme son ombre qui apprécie fort bien toutes ces éloges qui lui sont faites. Aaaah que la vie est belle lorsque le monde ne tourne qu'autour de Francesco ! Egoïste, l'ainé aurait tendance à oublier de prendre soin de son petit frère qui ne lui en voulait jamais...pour l'instant.

♦ Raphaëlla Di Venezia
Noblesse étrangère - Soeur maternelle

Surprenant par hasard une discussion entre le Doge et leur mère, Raphaëlla apprit la véritable histoire de son petit frère, Alvise. Attendrit par son histoire, elle lui apporta tout l'amour que Paolina Contarini se refusait de donner au fils illégitime du souverain de la République. Après tant d'années, une complicité s'est forgée entre le frère et la soeur. Alvise, se doutant qu'on lui cachait quelque chose, posait des questions de plus en plus insistantes mettant très mal à l'aise Raphaëlla qui semblait s'obstiner à ne rien dire...Pour combien de temps encore le secret de sa naissance lui sera caché ?

♦ Sofia Di Parma
Noblesse étrangère - Douce manipulation

Mais que peut bien faire un Contarini mâle aux côtés d'une Farnèse ? Sofia n'avait techniquement aucune raison de se lier d'amitié avec ce jeune homme de 20 ans, bien qu'elle le connaissait depuis toujours. Mais Alvise occupe une position stratégique à ses yeux : il est proche de Francesco et aussi de Barberini. Il s'agit donc d'approcher le premier sans se faire voir et d'éloigner l'autre, tout en se montrant une amie, même si elle a un ascendant sur lui. Le principe est simple : Alvise lui sert à introduire le manoir Contarini pour ses plans (sans qu'Alvise ne se doute de quoi que ce soit) tout en balançant assez d'horreurs pour que le jeune homme repousse Barberini de tenter quoi que ce soit avec elle.

Alvise voit en Sofia sa muse et adore la peindre, il la fait régulièrement venir au manoir et ne cesse de la sublimer. Elle l'exhibe dans les salons comme un petit animal de compagnie ventant ses talents et ses connaissances dans de nombreux domaines. Dommage qu'Alvise ne soit pas aussi calé en intrigues de cour qu'en philosophie ...

♦ Michele Barberini
Noblesse étrangère - la Conscience du Fou

Alvise est désigné comme garde du corps pour accompagné Barberini à Versailles, sans vraiment le connaître. Il découvre en chemin que son "protégé" n'est pas un saint, même qu'il a des tendances agressives, voire malsaines et étant toujours avec lui, le jeune est parfois son souffre douleur. Étrangement Alvise ne lui en veut pas, il comprends que Barberini est quelque peu dérangé et donc très éloigné de la norme. Très lunatique, un jour, son patron est gentil, lui fait la conversation (philosophie, art ...) puis les jours de colère, Barberini l'insulte (mais il insulte le monde entier de toute façon) Alvise ne lui en veut pas et a trouvé une solution imparable à ce problème : il drogue Barberini ! Plongeant le romain dans le sommeil durant quelques heures, Barberini se réveille toujours beaucoup plus calme et reprend son quotidien comme si de rien n'était ! Par contre, gare à Alvise si il découvre le pot aux roses car le vénitien y risque sa peau ! Ils s'entendent bien même si il y a toujours un respect de hiérarchie, Alvise (à sa façon) temporise les accès de rage de son supérieur, lui apportant la bonne conscience qui lui manque tant !

Bon Rp demandé + une présence régulière !
Si vous avez besoin d'infos n'hésitez pas à me contacter par mp ainsi que pour d'éventuels liens avec ce perso si vous êtes intéressé !Smile

Si vous choisissez Alvise : JE VOUS AIME !!! **

Spoiler:
 






______________________


La modestie des orgueilleux est odieuse, insupportable.


Je suis Kuzco:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alvise Contarini ~ l'Intelligence est une arme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alvise di Venezia, contarini oui, mais un contarini sain d'esprit sans le grain de folie(terminée)
» Alvise Contarini "la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie, je ne suis qu'amour"
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» Dreadnought et Arme détruite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
MONTRER PATTE BLANCHE A L'ENTRÉE
 :: Cour Vacante :: Cour scénarisée :: Cour déjà introduite
-
Sauter vers: