AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: pas encore de problèmes cardiaques, merci de vous en préoccuper
Côté Lit: Surprise, ça bouge!
Discours royal:



En toute modestie
deutsche Qualität

Âge : 26 ans
Titre : Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels
Missives : 882
Date d'inscription : 07/02/2012


MessageSujet: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   07.02.12 23:58





Derek . C Wilehlm


Wettin (de Saxe)




(Ed Westwick)





« Gourmandise, paresse, luxure : ce sont les trois vertus cardinales, les vertus de la Fête. Le Paradis sur terre. »


    ► 26 ans
    ►Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels, oui rien que ça!
    ► Germanique jusqu'au bout des ongles
    ► Fiancé contre son gré, mais compte bien rester célibataire...
    ► Protestant Luthérien
    ► Hétérosexuel, des femmes, des femmes et encore des femmes!



♕ PROTOCOLE ♕
VERSAILLES : PARADIS OU ENFER ?

Versailles. Il se souvenait encore de son arrivée. C'était fin 1664 au petit matin. Les yeux ensommeillés, hirsute et sombre après de longues journées passées dans un carrosse avec pour seul compagnie son valet de chambre Ernst, il avait découvert la demeure royale dont toute l'Europe parlait. Il avait accordé un bref regard au bâtiment mais ne s'était pas émerveillé. Il était trop tôt pour cela ; son humeur ne le prêtait pas à la contemplation et il ne songeait qu'à pouvoir aller se rafraichir. Son valet de chambre le devança, le laissant dans le carrosse. Après plus d'une bonne demie heure il était venu le chercher et l'avait mené jusqu'à son "logement", les 2 laquais descendus de l'arrière du carrosse s'étaient de leur côté chargé de porter ses affaires.

Lui qui s'était imaginé que si la cour de France était la plus prisée du moment, c'était sûrement que les courtisans devaient être traités avec soin se trouva fort désappointé devant l'apparence de son nouveau chez lui, à des lieux de sa demeure de Dresde. Il ne disposait que de 3 pièces, mal éclairées, exiguës et donnant sur la ville , quant au mobilier il était clairement de seconde main. Lui qui était venu paraitre et expérimenter ce faste tant vanté...Le monarque n'était donc pas un hôte si courtois que ça. Il en prendrait note.
Des dorures, du marbre, des miroirs, une décoration pleine de goût, des peintures remarquables, une atmosphère régale, tout cela on le lui avait promis. Tout cela devait donc se trouver hors des logements manifestement. Cette première impression était réellement décevante, il espérait qu'hors de la sphère privé des logements, le reste valait le coup d’œil. Si tel n'était pas le cas, fouette cocher, il repartirait à l'aube, foi de Wettin! Mais l'heure n'était plus aux élucubrations et épuisé par le voyage il s'étendit sur le lit tout en congédiant ses serviteurs.

L'odieux germanique fut bien vite rassuré le soir lorsqu'il déambula à travers les différents salons du château. Versailles était bien un modèle de magnificence.. et de munificence. Et que dire de la nourriture. On faisait bonne chair ici pour peu qu'on fut convié aux tables secondaires ou d'honneur. Lorsqu'il découvrit les tables de billard et ces femmes et hommes attablés et discutant à grand cris à propos de l'argent qu'ils venaient de perdre, il esquissa enfin un sourire pour la première fois de la journée. Des courtisans insouciants, dépensiers, frivoles, des femmes ivres d'excitation .. et pas seulement! Des boissons alcoolisées à profusion dans le bien nommé salon de l'abondance. Oh que oui son nouveau terrain de jeux lui plaisait et ce séjour serait à coup sûr une réussite.Tout était tellement plus léger qu' à Viennes, les carcans semblaient amoindris. Quant à Dresde, c'était le jour et la nuit, on était ici bien loin de la rigueur Luthérienne et moralisante de Dresde. Cela convenait à merveille à son tempérament si peu adapté à son environnement habituel. Boire, jouer, rire, faire des œillades séductrices, le diable était à présent dans le paradis du vice!


COMPLOT : VÉRITÉ OU FANTASME PUR ?

Un complot?! "Mais enfin, il y a toujours un complot qui traine dans toutes les cours dignes de ce nom" vous répondrait Derek. Son propre grand père a participé à une conspiration contre l'empereur du saint empire germanique, alors l'existence de complot pour lui semble être dans l'ordre naturel des choses. Quand on est puissant, on est forcément envié et jalousé. Et la jalousie peut pousser à bien des actes. Oh il a effectivement été mis au courant de la rumeur. Il ne s'y est pas intéressé. D'abord parce que notre héritier a beau être frivole, il n'en est pas moins avisé. S'intéresser à un complot peut paraitre suspicieux pour peu que les mauvaises personnes vous surprennent à en parler.
Il est ici pour s'amuser, courir après mille et uns jupons, alors que Louis XIV ou un autre soit sur le trône présente bien peu d'importance pour lui, du moment qu'on le laisse faire son petit manège en paix.Après tout il n'est pas issu de la noblesse de ce pays et sa famille n'a jamais été proche de la famille royale de France. Il n'a aucune inimitié pour le jeune roi et l'admire d'une certaine manière pour réussir à tenir d'une main de fer cette horde de courtisans enrubannés. Oh bien sûr tremper dans un complot peut cependant être assez stimulant, et c'est pour cette seule raison qu'il pourrait joindre les mains de l'ombre! D'ailleurs, soit dit en passant, il finance en secret l'intriguant Thomas de Norfolk, pour un projet peu orthodoxe, lequel? Qu'importe. C'est en tout cas quelque chose d'indicible! ! Et après tout pourquoi pas?! C'est une façon comme une autre pour lui de mettre un peu de piment dans une existence monotone vouée à la seule recherche du plaisir Il aimerait pouvoir ressentir au moins une fois cette adrénaline qui se propage en vous quand vous savez que vous faire prendre la main dans le sac n'est pas une option à prendre!

COLOMBE OU VIPÈRE ?

Les ragots vont toujours bon train et à vrai dire il n'a rien contre, pourvu qu'ils ne le concernent pas. C'est plutôt divertissant, et personne ne semble être épargné par les bruits de couloirs, pas même le roi. D'ailleurs si vous tenez tant à en savoir plus sur ces rumeurs, en voici quelques unes parvenues aux oreilles de Derek qu'il se plait à répéter, car les rumeurs constituent une façon comme une autre pour lui d'engager la conversation avec une jolie demoiselle.

* On raconte que Racine en manque d'inspiration ferait écrire certains de ses actes par de petites mains, afin de ne pas trop espacer ses productions, craignant trop d'être oublié du roi au profit de Molière.

*On entend également dans les couloirs de Versailles que la relation entre Louis XIV et Henriette ne relèverait pas de la simple amitié entre un cousin et une cousine . Leur relation serait de nature.. plus charnelle! Loué soit Dieu que Monsieur ne soit pas attiré par sa femme, sans quoi cela créerait un scandale.

* Il parait qu'Henriette d'Angleterre a réchappé de peu à un empoisonnement commandité par le chevalier de Lorraine... elle aurait été sans le savoir sauvée par un chien , providentiellement trop gourmand ,qui en cuisine aurait gouté à une goutte du sorbet destinée à Madame et serait mort sur le champ.

Oh bien sûr il y en a beaucoup d'autres mais pour l'heure que votre curiosité se satisfasse de celles ci!

Ce vaste réseau de propagation d'informations plus ou moins douteuses, il lui est d'ailleurs arrivé de l'utiliser pour arriver à ses fins.

" Savez vous la dernière que l'on raconte? Angélique de Sancerre serait malgré ses apparences de sauvageonne aussi frigide qu'un glaçon. Il paraitrait que même cette vieille bique de comtesse de X pourrait être plus satisfaisante... et pourtant il lui manque une bonne partie de ses dents et sa peau est toute flétrie!"

Cela circulait dans les couloirs du palais depuis quelques heures, et c'était là son œuvre. Il faut parfois user de coups bas pour se venger d'avoir été repoussé... peut être à l'avenir se montrera t elle plus avenante, qui sait!


DES LOISIRS, DES ENVIES A CONFIER ?

* La chasse: passe temps nobiliaire par excellence, dans les giboyeuses forêt de Saxe, il y a consacré de nombreuses heures. Un loisir qu'il apprécie d'autant plus qu'il est de tempérament fougueux et que la chasse l'aide à canaliser ses accès de colère.

* L'équitation : le jeune prince a été mise en présence de montures dès son plus jeune âge et a été gratifié d'un maitre équestre qui lui a tout appris. C'est un fin cavalier.

* La lecture: si il passe pour un être parfois abject, le prince n'en est pas moins un homme éduqué , dont les intérêts vont des Classiques à la géographie. Il ne manque pas une occasion d'acquérir des ouvrages permettant de parfaire ses connaissances.

* Un germanique est mélomane ou n'est pas! Derek de Saxe a appris à jouer du violon et aime à ses heures perdues, lorsqu'il n'est pas absorbé par ses nuits de débauche, sortir son instrument et jouer quelques mélodies

* La fête, boire, jeux d'argent: Oui. On a beau être de sang princier, on n'en est pas moins un être humain imparfait soumis aux tentations de plaisirs coupables. La recherche du plaisir est devenu un but en soi pour le jeune héritier.



♕ BIOGRAPHIE VERSAILLAISE ♕


* 20 avril 1640. Dresde est en joie, l'énergique Madeleine Hohenzollern vient de combler son époux. Un garçon robuste et vaillant vient de voir le jour, un héritier viable. Ainsi donc a lignée de Jean Georges II Wettin ne s'éteindra pas. Le prince électeur est soulagé de voir ce poids disparaitre de ses épaules.
Sa femme, elle, est soulagée d'être délivrée de ce fardeau trop longtemps
porté et tend aussitôt le bébé à celle qui sera sa nourrice.
Quant à l'enfant, il braille, il est plein de vie et le peuple s'en réjouit .
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

* 1650: Un enfant, le regard dans le vague, la tête posée sur sa main et l'air pensif fait face à un homme sec et austère, tout de noir vêtu. Devant eux, sur la fine table en noyer, des livres sont ouverts. Le garçonnet arbore des cheveux d'un noir de jais, ses yeux sombres sont vifs et éveillés, il est quelconque, ressemble à tous les enfants de son âge, même si sa mère s'acharne, sans complaisance, à dire à qui le veut, et en présence même du principal intéressé, qu'il est affreux. Ses vêtements sont d'une facture qui indique un rang social élevé. C'est bien le jeune Derek accompagné de son précepteur. Il écoute avec une attention doublée d'une certaine lassitude le vieil homme lui raconter l'histoire des Gracchus, dans le texte. Félibien observe l'héritier du coin de l'oeil tout en lisant. Il apprécie le jeune garçon qui se montre un élève brillant, aimant apprendre et y mettant beaucoup d'ardeur, à l'inverse de tant d'autres enfants de souche princière qui enchainent caprices sur caprices et se montrent aussi bornés que des mules.
Bien sûr il n'est pas dupe. Il sait bien qu'il s'agit ici pour Derek Conrad Wilhelm, fils ainé du prince électeur, de faire ses preuves devant ses parents et de les amener à l'estimer malgré son manque de grâce physique .

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

1657: Dans la forêt, un vacarme retentit, puis soudain, les feuilles sur le sol s'éparpillent et s'envolent, tandis que les écureuils remontent prestement aux arbres. L'auteur de ce raffut : Un jeune homme, à la carrure imposante, loin de ces frêles adolescents des cours d'Europe, qui à califourchon sur une monture baie mène grand train d'enfer, à bride abattue. De temps à autre il se retourne et sourit d'un air moqueur à son compagnon qui peine à le suivre. Son front est large et la forme de ses yeux étrange mais un charme inouï se dégage de cet insolent gaillard au sourire en demi lune. L'adolescence a réussi au fils de Jean Georges II! Il est devenu très prisé de ces dames, son côté sportif et sûr de lui n'enlevant rien à sa prestance. Ses journées se passent le plus souvent auprès des femmes ou des chevaux. Aujourd'hui il a délaissé les premières pour une de ses escapades hippiques et épiques qu'il affectionne tant. Une bonne demi heure plus tard, les chevaux au repos sont accrochés à un arbre par leurs rênes, Derek,dont les bottes cavalières trainent sur le bord, est déjà dans l'eau à la froideur nordique, brassant l'eau de ses puissants mouvements de brasse ne pensant à rien d'autre qu'à sa future conquête.. non pas militaire mais féminine.
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


1658: Dans l'obscurité d'un des innombrables couloirs du palais, loin des regards des courtisans dansant en rythme dans la salle attenante, on distingue une jeune femme vêtue d'une riche jupe de satin bleu ciel ornée de passementerie fine , plaquée contre un mur. Loin de s'offusquer de sa position outrageuse, elle glousse tandis qu'une bouche dévore son cou sans lui laisser de répit. Son "assaillant", la main sur sa cuisse a relevé un pan de sa jupe laissant apparaitre un jupon que la bienséance ne saurait voir. Cette large main caresse en cercles savants la cuisse de la demoiselle qui pousse de petits cris d'hystérique, à demi camouflés par le raffut qui règne dans la pièce attenante. L'ainé des enfants Wettin imprégné d'une forte odeur d'alcool,ne semble pas de son côté totalement insensible à l'enthousiasme de sa compagne et lui susurre des mots au creux de l'oreille que l'on ne saurait répéter ici.
Oh non,il n'en est pas à sa première incartade, il les multiplie!
Quelques semaines auparavant seulement , sa mère l'a fait quérir dans ses appartements privés et lui a ensuite assené un sermon monumental ,à propos de cette sordide affaire qui avait été rapidement étouffée, pour le bien de la famille Wettin. La baronne de Leichtinger aurait , semble t il ,été victime des avances un peu trop poussées de l'héritier qui n'aurait eu aucun scrupule à essayer de forcer sa personne sur cette petite oie blanche.

Le sermon n'a eu guère d'effet, Derek ayant l'habitude d'antagoniser sa génitrice et se plaisant à cela, avait continué ses frasques. Cette petite scène n'en est elle pas la preuve directe?!

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


1662: Le valet ouvrit la porte, s'engouffra à l'intérieur avant de ressortir et de chuchoter quelques mots à l'oreille du jeune Wettin. Celui ci hocha la tête et le subalterne s'écarta, le laissant rentrer. Une fois à l'intérieur, il prit sur lui de commencer cet échange qui promettait d'être houleux

"Vous m'avez fait mandé , Madame ma Mère. A présent que je suis céans , en quoi puis je vous êtes utile?"

Les lèvres pincées, la réponse ne se fit pas attendre.

"Vous m'avez fait attendre, Conrad. Vous savez fort que je n'aime point cela. Asseyez vous"

Le ton était sans appel, et le jeune prince, non sans hausser un sourcil, prit place sur un fauteuil recouvert de velours cramoisi. Lorsque sa mère l'appelait Conrad, c'était que son humeur était exécrable( Ce second prénom lui venait en effet d'un cousin de son père que sa mère détestait), tout cela ne présageait rien de bon.

" Vous voilà homme, mon fils. Vous n'êtes pas sans savoir qu'à votre âge, votre père assumait déjà les fonctions d'électeur conjointement avec votre grand père. Non content de cela il était également déjà marié. Et vous voilà, devant moi, l'air insouciant et n'ayant rien de mieux à faire que de batifoler. J'ai décidé de mettre un terme à votre laisser aller."

A ces mots, il se permit d'émettre un rire léger.

"Et comment comptez vous vous y prendre ? Vos dernières tentatives ont été plutôt infructueuses je crois. "

Avec les années, l'enfant respectueux et adorateur s'était transformé en un adulte insolent, moqueur , impétueux ,et peu respectueux des conventions. Madeleine Hohenzollern en était désespérée. Elle avait donc décidé d'utiliser une solution radicale.

" Vous allez vous marier. En fait, vous n'avez même pas à chercher votre future compagne, je m'en suis chargée pour vous. La tâche a été ardue, je puis vous le dire, car avec votre sulfureuse réputation, et malgré votre rang, les mères étaient peu favorable à l'idée d'accorder la main de leurs filles à un jeune homme aussi peu stable que vous."

Au mot marier, il avait imperceptiblement pâli et son visage s'était fermé. L'intonation de sa voix n'avait plus rien de charmant.

" Je ne pense pas être prêt à cela."

"Votre avis n'est pas requis. N'êtes vous pas curieux d'en apprendre plus sur celle qui sera bientôt liée à vous pour la vie?"

Le coup était mesquin.

" Je me fiche éperdument de celle que vous voulez jeter dans mes bras. Qu'elle soit magnifique , laide, intelligente, sotte, riche, pauvre, tout cela m'est égal. Je n'éprouve aucun intérêt à la rencontrer et je ne l'épouserais certainement pas."

"Il suffit ! Vous ferez ce que l'on vous dira. Vous auriez pu beaucoup plus mal tombé que la marquise Mary of Monaghan. On m'a dit le plus grand bien de cette irlandaise bien que sa famille connaisse quelques difficultés, elle d'un sang aussi noble que le notre et elle saura sans doute faire entendre raison à la tête de bois que vous êtes . Vous pouvez à présent disposer."

Sachant qu'ajouter un mot ne changerait point sa mère, inflexible en tout point, il obéit sans mot mais non sans claquer la porte, signifiant par là son mécontentement.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

1665:

1er fragment:Assis à une table de jeux, il regardait attentivement ses cartes. Cette partie de lansquenet était à peine commencée et déjà les mises atteignaient des sommets astronomiques. Il se mit à sourire d'un air mauvais en pensant à la tête que feraient ses parents lorsqu'ils auraient vent de ses pertes. Après des années d'austérité et de parcimonie nécessitées du fait des ravages qu'avait subi la Saxe durant la guerre de 30 ans, il n'était pas bon de remuer le couteau dans la plaie en accumulant des dettes extravagante, mais il n'en avait que faire.
Voilà 1 an qu'il se trouvait en France, loin de l'emprise arachnéenne de sa mère et loin de la menace que constitue ce mariage arrangé et jamais il n'avait fait autant d'excès. Relevant les yeux, il croisa le regard de biche de la grandiloquente Gisela, coupeuse à cette partie de lansquenet, tout comme lui. Discrètement, il lui fit un sourire entendu et baissa ses yeux dans le décolleté de la jeune femme qui, bien que loin d'être une ingénue, rougit et détourna la tête. La princesse du Danemark, précieuse perle de la cour, avait failli passer dans son lit, et il regrettait avec force de n'avoir pu l'ajouter à son tableau de chasse. Le défi était d'autant plus alléchant qu'elle était mariée. Rien de tel que de braver un interdit! Mais apparemment aujourd'hui ne serait pas un jour fructueux pour lui de ce côté là. Etant arrivé à cette conclusion, il se reconcentra sur son jeu.

2e fragment:


Une présence se fit sentir dans son dos et une voix chantante retentit alors. Il l'aurait reconnu entre mille.

" Quelle étrange habitude que la vôtre.Pourquoi éprouvez vous le besoin de vous tapir dans l'ombre ainsi, Monsieur?"

Cette façon qu'elle avait de prononcer les r, si différente de son accent germanique guttural, cela le rendait fou. Pourquoi fallait il que l'objet de ses pensées, de ses obsessions vienne le traquer?Et qui plus est alors qu'il était en train de guetter une autre femme...
Il se retourna lentement et d'un air confiant lui répondit aussi légèrement que possible:

" Parce que loin de vous, tout n'est qu'obscurité et désespoir Madame"

Elle agita son éventail devant lui, dissimulant ainsi son amusement aux yeux du prédateur qui se trouvait devant elle. Sofia Di Parma n'avait d'autre but que de rechercher le divertissement que pouvait lui apporter les attentions du jeune homme mais pour autant elle n'était pas totalement immunisée contre le charme de cet oiseau de proie qui la dévorait du regard.. tout comme il dévorait du regard toutes les autres.

" Allons, allons, nous savons vous et moi que vous dites la même chose à toutes ces femmes autour desquelles vous rôdez selon les rumeurs. Quelle était la dernière dont on parlait. Ah oui! Melle de Sancerre .. la dernière fois que je vous ai vu en sa présence, vous ne faisiez pourtant pas le fier."

RETOUR EN ARRIERE

Il l'avait poursuivi de ses assiduités à maintes reprises, mais il était allé trop loin avec un geste déplacé. Elle l'avait remise en place vertement et il avait pensé que l'histoire s'arrêterait là. Mais lorsque le jour d'après il l'avait croisé dans le salon de Diane ,et ne pouvant s'en empêcher, l'avait fixé, elle l'avait foudroyé du regard. Quelques minutes plus tard il l'entendit dire à voix haute, afin que tous puissent l'entendre.

"Ne pensez vous pas , mes chères amies, que le prince de Saxe, porterait admirablement bien les oreilles et la queue de cheval des satyres? Avec son regard vicieux et animal, il a tout de ces infâmes créatures."

Jamais il n'avait subi pareil affront. Malheureusement pour la française: molester le satire et il redoublera d'ardeur à votre égard

FIN DU RETOUR EN ARRIÈRE

"Me parlez vous de cette jeune souillon? Elle a beau être d'ascendance noble, je cherche encore ses manières. Je n'accorde que peu de crédit à ses paroles. Elle n'est probablement qu'une jeune cancanière."

" Vos jugements sont bien hâtifs. Je vais vous laisser méditer vos propos... et profiter du spectacle que vous étiez en train de contempler"

Et avec ces mots, elle s'en alla, laissant le prince de Saxe à ses pensées.. bien occupées par elle.

" Et bien. Vous n'êtes pas au meilleur de votre forme, Votre Grâce. Elle n'est pas restée plus de deux minutes en votre présence."

Qu'avait il fait au Très Haut pour que le serpent vienne gâcher son Eden personnel. Si il y avait une personne dont il aurait volontiers commandité l'assassinat sans aucun remord, c'était bien ce Don Juan italien.


"Non pas que cela m'étonne. Il émane de vous une aura si malsaine qu'elle ferait fuir les femmes les plus courageuses. Si vous cessiez de transporter votre regard lubrique du postérieur de ces dames de qualités à leur décolletés, peut être auriez vous plus de succès. Mais vous n'avez malheureusement aucune retenue. Un animal en rut n'attire jamais les dames, retenez cela votre altesse."

Ce bellâtre était son double maléfique, en plus lisse, avec un physique de jeune éphèbe grec et un esprit sournois.Si le diable avait un nom, c'était Franscesco di Venezia
Comme à son habitude, il fit comme si il ne pouvait pas voir l'italien, et regarda dans l'autre sens, comme parfaitement indifférent à la présence de l'ambassadeur. Mais il ne se priva pas de répondre:

" Je n'ai rien à apprendre d'un homme qui est si absorbé par son apparence qu'il ne réussit pas à satisfaire une femme physiquement- Ne faites donc pas l'étonné, tout le monde est au courant de vos piètres ébats- En revanche je pense pouvoir être un très bon précepteur pour combler vos lacunes. Alors si vous cherchez quelques conseils pour régler vos petits problèmes de performance, vous savez où me trouver. "

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

3e fragment:

Des coups se firent entendre à la porte de son "logement". Dépenaillé, il se leva et alla ouvrir au tardif intrus.
Devant lui se tenait Norfolk, cet anglais au calme presque effrayant et au regard mélancolique. On lui avait raconté que le pauvre homme avait connu une tragédie mais il ne savait laquelle. Il n'avait pas cherché à le savoir. C'était de peu d'importance pour lui, et du reste il savait très bien ce que venait faire ici cet homme aux manières raffinées.

" Je suis simplement venu vous prévenir que nous pourrions avoir besoin de votre appui plus tôt que prévu. Notre projet a bien avancé."

Supporter financièrement une manœuvre périlleuse, c'était ce qu'il allait faire. Il ne savait pas bien en quoi cela consisterait. Il savait juste que c'était un risque pour lui, cette idée du risque l'excitait plus que tout. Et l'idée de manigancer dans l'ombre était assez amusante. Bien sûr peut être aurait il moins ri en sachant que le complot était celui destiné à renverser le roi . Mais même cela n'était pas sûr, le prince de Saxe était un individu assez déraisonnable par moment.

" Vous aurez ce que j'ai promis en temps et en heure. Pour quand vous le faut il?"

" Aussi vite que possible. On ne trouve pas grand monde prêt à se mouiller quand on n'a rien pour les en convaincre."

"L'argent est le nerf de la guerre! Revenez dans deux jours et je vous transmetterais un papier à remettre à mon banquier."

L'échange était terminé. Une porte se referma et l'anglais s'éloigna.



♕ HOP, RÉVÉRENCE ! ♕
► Prénom/pseudo Juju
► Âge 20 et 10 mois
► Présence sur le forum
► Code du règlement:
Spoiler:
 
► Comment avez vous connu le forum ? Par majestic rose
► Suggestions ?






______________________

Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers



Spoiler:
 


Dernière édition par Derek de Saxe le 10.02.12 17:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: pas encore de problèmes cardiaques, merci de vous en préoccuper
Côté Lit: Surprise, ça bouge!
Discours royal:



En toute modestie
deutsche Qualität

Âge : 26 ans
Titre : Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels
Missives : 882
Date d'inscription : 07/02/2012


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   09.02.12 20:35

Je pense avoir terminé la fiche.

J'ai un peu honte, comparé aux romans des autres présentations, ma présentation ressemble davantage à une nouvelle Heuuu

______________________

Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il a été brisé, piétiné et maintenant celui qui était à mes côtés est devenu mon ennemi. Quelle cruelle destinée !
Côté Lit: Le lit de mon palais est si confortable et accueillant !
Discours royal:



ADMIN TRAVESTIE
Monsieur fait très Madame

Âge : 27 ans
Titre : Prince de France, Monsieur le frère du Roi, Duc d'Orléans, de Chartres, d'Anjou, seigneur de Montargis
Missives : 9954
Date d'inscription : 03/01/2007


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 19:33

TU ES VALIDE !
BIENVENUE A VERSAILLES

Youhou ! Certes, ce n'est pas un roman mais on ne te fouettera pas pour ça ... on aura peut être d'autres occasions de le faire (non ne fuis pas PTDR ) ! Mais comme tout y est, il n'y a de soucis Razz Derek est une sacrée ordure aussi, Sofia choisit super bien les mecs PTDR J'ai vraiment un côté méchante car j'ai beaucoup rigolé lors de l'incartade Derek/Francesco, j'ai hâte de voir ce que ça peut donner Very Happy

Donc bienvenue parmi nous avec ce personnage hauts en couleurs cheers Tu vas voir, ici nous sommes tous fous à tendance schizo mais c'est tout à fait normal ... enfin pour nous PTDR Si tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP, je suis très (trop ?) souvent sur mon PC alors j'essaie de répondre assez rapidement Clin d'Oeil Puis tous les autres cinglés membres sont là aussi, on n'a jamais mordu ...j'en soupçonne certains mais j'ai pas de preuves PTDR

Juste, dans ton profil, remplis ton humeur versaillaise correctement Razz

En-dessous, tu trouveras un certain nombre de liens pour te repérer sur le forum. J'espère que tu te sentiras bien parmi nous, au royaume des fous cheers

PENSE PAS BÊTE ; Qui est qui ? Petit topo des personnages sur le forum.Fiches de liensFiche de rpsDemandes de rangs et de logementsLe flood


______________________

Joyeux Anniversaire mon Prince <3


OH YEAH:
 




Dernière édition par Philippe d'Orléans le 10.02.12 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Il baigne dans la colère et la frustration maternelle mais puisqu'il ne s'est pas laissé abattre, il continue de battre.
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7231
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 19:36

Sois le bienvenu Derek !!! cheers

J'ai préféré laisser Steph / Sofia te valider elle même Smile

Mais ne t'en fais pas pour ta fiche, tu n'es pas taré comme nous, c'est plutôt bien ! PTDR

Allez au plaisir de te croiser à Versailles ! Very Happy

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 20:07

Citation :
* On raconte que Racine en manque d'inspiration ferait écrire certains de ses actes par de petites mains, afin de ne pas trop espacer ses productions, craignant trop d'être oublié du roi au profit de Molière.

affraid Mais keskessé cette rumeur ?! Shocked . Sachez,Monsieur, que c'est entièrement faux Monsieur pas content . Et méfiez-vous, Racine sait manier la plume et peut se montrer assez méchant Twisted Evil


Ceci étant dit, bienvenue parmi nous cheers (oui, ça va, si Racine est rancunier, la joueuse ne l'est pas Razz ). J'espère que tu vas bien t'amuser avec ce perso ma foi très intéressant =).

Au plaisir d'une rencontre à Versailles Wink !
Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: pas encore de problèmes cardiaques, merci de vous en préoccuper
Côté Lit: Surprise, ça bouge!
Discours royal:



En toute modestie
deutsche Qualität

Âge : 26 ans
Titre : Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels
Missives : 882
Date d'inscription : 07/02/2012


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 20:44


Merci de m'accueillir dans votre joyeuse équipée et d'accepter mon côté plus pâle nouvelliste que flamboyante romancière V.People

C'est clair que Sofia a des tendances un peu maso (pas sado maso hein, enfin je crois pas! Faudra que Derek pense à vérifier ça Coup de batte ) mais bon ce n'est certainement pas moi qui vais la blâmer Bg dragueur

Oui hein... rah là là va falloir que je pousse mon imagination au maximum pour arriver à faire de Derek un adversaire à la hauteur du perfide serpent italien!

Et Monsieur Racine,Derek attend avec impatience votre virulente diatribe à son encontre ahahahaha! What a Face

______________________

Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Je l'ai fermé par sa faute. Seul lui pourrait le rouvrir un jour ...
Côté Lit: Je ne suis pas de celles qui se couchent pour un sourire. A peine pour un diamant, mais souvent pour la passion.
Discours royal:



♈ LA BELLA FARNESE ♈
Più bella cosa non c'è

Âge : 24 ans
Titre : Princesse Farnèse, Princesse Chimay par mariage
Missives : 1401
Date d'inscription : 03/09/2011


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 21:26

Sofia est maso au niveau des hommes, et sadique avec ceux qu'elle n'aime pas ... dio mio, j'en ai fait un monstre PTDR PTDR

A peine arrivé, tu te fais déjà un ennemi, ah bah bravo Razz

______________________

PRINCESSE VENALE ✽
“Dans les contes pour enfants, les princesses donnent des baisers aux crapaud. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.”


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tout vient à point à qui sait attendre
Côté Lit: Mon épouse essentiellement, Bianca surtout, puis des fées et bien d'autres jolis visages auxquels je ne peux résister.
Discours royal:



• Je touche au coeur •
Elles coulent à pique.

Âge : 30 ans
Titre : Bestih de Loulou et de Riri et duc de Vivonne, général des Galères royales
Missives : 334
Date d'inscription : 13/09/2011


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   10.02.12 22:11

Bienvenue à toi Derek What a Face

Paris de Longueville - mon double - te fais savoir que si tu poses un seul regard sur Elodie de Froulay, Flore de Clermont, Anna de Russie, pas mal de filles de la cour mais surtout sur Perrine Harcourt, il te déboîte la tête et l'offre à Francesco. What a Face

(nan mais sinon Paris est un bon bougre Razz )

______________________


« Le luxe n'est pas un plaisir
Mais le plaisir est un luxe. »





*N'ouvrez ce spoiler que si vous ne croyez plus en la crédibilité de Vivonne.*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: pas encore de problèmes cardiaques, merci de vous en préoccuper
Côté Lit: Surprise, ça bouge!
Discours royal:



En toute modestie
deutsche Qualität

Âge : 26 ans
Titre : Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels
Missives : 882
Date d'inscription : 07/02/2012


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   11.02.12 14:38

Le masochisme de Sofia comble Derek! **
Et cher Paris, tenez vous prêt en ce cas à en découdre avec Sa Grâce Derek Conrad Wilehlm de Saxe! Escrime

______________________

Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Je m'aime tellement ! Quoique, il est possible que je l'aime elle aussi...
Côté Lit: C'est open bar ! Entrée gratuite pour les libertins
Discours royal:



• DON JUAN •
Revenu des Enfers


Âge : 27 ans
Titre : Nobilis Homo vénitien, Ambassadeur déchu, Banquier de la Main de l'Ombre & bras droit de Victor d'Amboise
Missives : 709
Date d'inscription : 16/01/2011


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   11.02.12 15:28

Francesco ne vous souhaitera jamais la bienvenue mais le joueur sait être poli lui PTDR Donc bienvenue parmi nouuus cheers

Bon maintenant, trêve de plaisanteries ! Va falloir réfléchir à une confrontation futuuure !!! Twisted Evil Le fou que je suis trouvera peut être une idée trodue très prochainement. Je vais y consacrer une réflexion plus qu'intense What a Face N'hésite surtout pas à m'envoyer un mp Smile

Que la guerre des coqs versaillais commence !!!!!! Escrime

______________________


La modestie des orgueilleux est odieuse, insupportable.


Je suis Kuzco:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: pas encore de problèmes cardiaques, merci de vous en préoccuper
Côté Lit: Surprise, ça bouge!
Discours royal:



En toute modestie
deutsche Qualität

Âge : 26 ans
Titre : Prince-héritier de Saxe, Duc de Saxe-Weissenfels
Missives : 882
Date d'inscription : 07/02/2012


MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   11.02.12 15:49

La joueuse est plus polie que ce bougre de Derek Peace and love et se montre beaucoup plus enthousiaste à l'idée d'une future rencontre avec Francesco **

Ah si tu trouves une idée, je te vénèrerais éternellement Razz Si d'ici là mon cerveau refonctionne, je te m'pote!

______________________

Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers  Pervers



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."   Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »
» ? la fureur de vivre, la fureur d'espérer.
» MAISON BARATHEON ? nôtre est la fureur [4/8]
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
LA REVERENCE, C'EST LA MOINDRE DES CHOSES
 :: Introductions royales :: Introductions approuvées
-
Sauter vers: