AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Donne-moi une chance | Ferdinand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Donne-moi une chance | Ferdinand   03.09.11 23:20


Ferdinand d'Anglerays

36 ans ♔ célibataire ♔ seigneur de la Boissière, de la Roche-Chicot, baron d'Anglerays ♔ Bouffon du roi et espion de Sa Majesté

histoire
Né en Gascogne le 25 Décembre 1630,  il est le fils unique de Jehan d'Anglerays et de son amante. Après sa naissance, il est décidé qu'il va vivre avec son père et Léa d'Anglerays, l'épouse bafouée de ce dernier, qui décide néanmoins de l'élever comme son fils. Léa et la vraie mère de Ferdinand meurt à peu d'intervalle l'une de l'autre, la première de maladie, la deuxième assassinée.
- Enfant vif et plein de vie, il grandit néanmoins dans un étrange climat, sans mère, d'autant plus qu'il rejette toute figure maternelle potentielle. Il doit dès l'âge de sept ans faire face à la dépression sévère de son père et à ses tentatives répétées de suicide (4 au total) et au décès de sa soeur de lait Delphine Arçay.
- Il hérite du titre de baron d'Anglerays à la mort de son père et rejoint la cour de Saint-Germain. Il a alors 21 ans, et s'y fait remarquer pour son esprit vif, son humour décapant, sa débrouillardise et son caractère tellement gascon. Digne petit-fils de Chicot, le bouffon d'Henri III et Henri IV, il s'attire rapidement les faveurs de la reine et du jeune roi, et devient officiellement le Fou de la Cour à l'âge de 25 ans.
- Peu de temps après, en voyant la confiance que lui accorde le roi, Charles d'Artagnan vient trouver Ferdinand afin de lui parler de ce réseau d'espion qu'il a monté avec le roi et la Reynie. Ferdinand devient l'homme de confiance du souverain et du mousquetaire, et se retrouve ainsi à la place de n°3 dans l'organisation. En l'absence de d'Artagnan, il le remplace et assure la liaison entre les différentes parties (le roi-la Reynie-les espions).
- Personnage controversé, on ne sait pas vraiment sur quel pied danser avec lui. Il agace, provoque, fait rire, le tout en restant hors de portée de toute attaque en raison de son statut d'intouchable (dû à sa position de Fou). Grâce à sa fonction de bouffon, personne ne soupçonne l'espion derrière le masque.
- Meilleur ami d'Hector de Valois, il vient de découvrir que ce dernier faisait partie du complot. Ils se séparent finalement sur un accord et regagnent leurs camps respectifs. La mort d'Hector le conforte dans l'idée qu'il se trouve dans le bon camp, et sa loyauté au roi et aux espions ne s'en trouve que renforcée malgré le deuil.
- Responsable de la mort de Milena, il a juré de garder un oeil sur les agissements d'Elena de Sotomayor et n'attend qu'une occasion pour la mettre hors d'état de nuire.
- Espion de haut vol spécialisé dans le déguisement et la manipulation, il est très au courant de tout ce qu'il se passe à Paris, en particulier les messes noires et les complots politiques.
à savoir sur moi
Fantasque ; drôle ; agité ; malin comme un singe ; calculateur ;  beaucoup trop franc ; courageux ; imprévisible ; excellent comédien ; sarcastique ; tantôt vrai gamin, tantôt plus sérieux qu'un Pape ; fidèle ; loyal ; insaisissable ; observateur ; curieux ; voire fouineur ; soucieux du détail ; bon vivant ; déroutant ; provocateur ; s'enflamme pour un rien ; adore s'amuser ; n'aime pas la vie à Versailles ; déteste l'ennui ; aventureux ; charmeur ; multi-facettique ; capable de modifier sa voix ; entouré en permanence mais peut se montrer terriblement solitaire ; méfiant ; possède presque deux personnalités : le fou amusant et farfelu et l'espion appliqué et méticuleux ; très doué pour comprendre les autres, sauf quand il s'agit de lui ; très maladroit dans ses rapports avec autrui ; se cache très volontiers derrière son masque de moquerie ; vif ; intenable ; fou !
liens prédéfinis
(m/f) titre du lien ; description.

(m/f) titre du lien ; description.

(m/f) titre du lien ; description.

(m/f) titre du lien ; description.

eden



Spoiler:
 

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 


Dernière édition par Ferdinand d'Anglerays le 09.07.15 20:15, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   03.09.11 23:21

Rebecca of Richmond ♔ On se fait peur, main dans la main

Entre policiers et espions, il faut parfois savoir faire des concessions et se donner quelques coups de main. Donc, quand la Reynie demande à Ferdinand de servir de garde du corps à une demoiselle sous sa protection, le Fou accepte sans faire d'histoire. Il ne s'attendait pas vraiment à se trouver face à une jeune femme ravissante, mais bien trop peu souriante à son goût. Qu'à cela ne tienne, il se met en tête de la dérider ! Si les premières approches sont difficiles et qu'il se heurte à un mur, il en faut plus pour le décourager, et finalement le masque finit par tomber... En réalité, Rebecca est juste une femme qui n'a jamais eu de chance dans la vie, et qui a bien besoin de sentir que la vie vaut le coup d'être vécue. Tâche que Ferdinand prend à coeur en embarquant Rebecca dans les aventures les plus délirantes que leurs deux cerveaux de grands enfants peuvent mûrir. La belle complicité ! Mais si le Fou semble parvenir à apprivoiser l'anglaise, il semblerait bien qu'elle ait pris dans sa vie bien plus de place qu'il ne l'aurait voulu... Attention Ferdinand, à trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les ailes !


Christine de Listenois ♔ La jolie menteuse

A menteuse, menteur et demi ! A ce petit jeu-là, Christine a trouvé un adversaire à sa taille en la personne de Ferdinand : il aime à s'inventer des identités autant qu'elle, et ces deux-là en usent et abusent à souhait, même entre eux alors qu'ils connaissent très bien leurs noms. C'est un jeu auquel ils aiment se plier, alors pourquoi ne pas en profiter ? Dans un registre plus sérieux, c'est Ferdinand qui a recruté Christine au sein des espions justement grâce à ses talents de menteuse. Oui, il est tout à fait au courant de ses "phases" d'instabilité complète, ne lui a-t-il pas une fois sauvé la vie lors d'une tentative pour mettre fin à ses jours ? Mais le Fou gère, tant et si bien que le roi lui délègue la charge de confier ses missions à Christine. Afin de ne pas froisser la jeune femme, Ferdinand lui donne rendez-vous dans une pièce sombre afin qu'elle ne voit pas son visage et imite la voix du roi... Et lorsqu'elle lui fait des avances, pour une obscure raison, il cède et l'embrasse. Mais il ferait mieux de lui avouer la vérité, avant que tout ça ne tourne au vinaigre... Ou pas d'ailleurs.  


Emmanuelle de Vaunoy ♔ Tu es mon autre

Entre Emmanuelle et Ferdinand, c'est l'amitié parfaite. Des caractères qui se complètent à merveille, une entente qui ne faillit jamais, et une confiance absolue. Ferdinand n'hésite pas à dire que Manue est sa meilleure amie. Ils se disent tout, et sans tabou : Ferdinand connaît la véritable identité de Manue, et elle sait qu'il a voulu se marier avec Françoise uniquement par esprit de vengeance. Ils se refilent des infos utiles, se donnent des coups de mains sans compter... Inséparables. Mais récemment Ferdinand a rompu ses fiançailles avec Françoise d'Aubigné et ne l'a pas encore avoué à son alter-ego au féminin, qui est d'ailleurs bien occupée ailleurs à magouiller dans il ne sait trop quoi encore. La guerre est à leurs portes et va séparer ces deux âmes jumelles, mais les circonstances les réuniront de nouveau, bien loin de Versailles, dans des circonstances tragiques où leur amitié devra se montrer d'acier pour y résister...


Elisabeth d'Alençon ♔ L'ennemie jurée (?)

S'il y a bien une chose que Ferdinand ne supporte pas, c'est l'orgueil des gens bien nés ! Elisabeth en est l'incarnation parfaite : tout en elle respire la vanité, ses manières jusqu'à son haïssable habitude de réciter son arbre généalogique pour épater la galerie. Une cible idéale pour le Fou de la cour... Si elle n'était pas princesse de sang. Et pourtant, malgré les risques que cela comporte, Ferdinand ne résiste pas à la tentation de la provoquer et la ridiculiser en public. Evidemment, elle sort souvent de ses gonds, mais il remporte toujours le dernier mot... Attention à ne pas se brûler les ailes cependant : car il ignore complètement les sentiments troublés qu'il peut lui inspirer, et le retour de flamme risque d'être d'autant plus violent !

Elena de Sotomayor ♔ La femme à exterminer

Elena de Sotomayor est récemment devenue l'ennemie publique numéro un pour Ferdinand, non seulement depuis qu'elle a poussé Louis XIV et la France à la guerre, mais aussi depuis les confidences de Milena de Cortès dans ses derniers instants de vie. Ferdinand s'est ainsi retrouvé au coeur d'un complot auquel il est totalement étranger, au coeur des haines et jalousies de trois femmes en Espagne qui ont conduit à la mort de l'une d'entre elles. Milena de Cortès est morte à cause des manipulations d'Elena, et la reine a failli être une meurtrière et être assassinée -par la main aveugle et vengeresse de Milena- s'il n'avait pas été là. Il est grand temps que quelqu'un arrête cette créature démoniaque, et Ferdinand est prêt à prendre les armes pour s'en charger personnellement !


Rose Beauregard ♔ Double(s) vie(s)

Si Rose est avant tout l'informatrice de Charles d'Artagnan, Ferdinand aussi bénéficie de ses services. Et pour cause, entre menteurs de la plus belle eau qui manient leurs doubles-vies comme ils respirent, tous les deux ne pouvaient que se reconnaître et former une belle équipe ! Ferdinand d'Anglerays et la princesse Marie de Schwarzenberg se connaissent à la cour, et comme tout le monde, la princesse est victime des bons mots du fou. Mais Marie, ou plutôt, Rose, rit sous cape, et Ferdinand aussi, puisque tous deux n'hésitent pas à rire de leurs échanges lorsqu'ils se retrouvent à Paris, avec cette fois Ferdinand dans la peau d'Emile le proxénète. Equipe soudée à la cour aussi bien qu'à la rue, c'est un échange de bons procédés, et Rose est loin d'être la collaboratrice qu'il apprécie le moins.


Maryse d'Armentières ♔ Petit poussin deviendra grand

Au début, les choses n'étaient pas forcément faciles entre Maryse et Ferdinand. La jeune femme, douce et un peu naïve, a rejoint les espions et Ferdinand a émis des réserves quant à sa capacité à mener des missions dangereuses. Néanmoins, il a voulu lui donner une chance, surtout avec le regard sévère de Louis XIV posé sur elle : il l'a prise sous son aile et lui a donné de nombreux conseils, l'encourageant à se perfectionner et décidant petit à petit de lui accorder sa confiance en tant que collaboratrice. A la cour, Maryse la bigote est victime des piques du Fou - mais cela aussi fait partie de sa "formation", visant à l'endurcir face aux cruautés de la cour. Et ça a marché ! Ferdinand est terriblement fier de voir à quel point l'innocente Maryse est devenue une espionne bien rôdée, dont le sourire angélique n'éveille jamais les soupçons. Il est temps pour elle de passer à la vitesse supérieure, et Ferdinand n'attend qu'une occasion pour lui donner l'opportunité qu'elle mérite...


Adélaïde de Voguë ♔ Sainte-Nicole

UC


Isabelle de Saint-Amand ♔ A couteaux tirés

La couverture du chevalier de Louvel n'aura pas tenu bien longtemps face à Ferdinand. Après l'avoir sauvé face à trois joueurs malheureux au jeu, Ferdinand s'est vu bien mal remercié par le chevalier et, rancunier comme un Gascon, a tout fait pour remettre la main sur son tricheur ingrat. C'est dans une taverne que cela s'est produit, et après un échange musclé, Ferdinand a compris que c'était à une femme qu'il avait affaire : une lettre tombée au sol plus tard, et mieux, il comprenant que le chevalier de Louvel n'était autre qu'Isabelle, fille du chevalier de Saint-Amand. Comprenant là qu'il avait une opportunité en or sous les yeux, il utilisa le chantage pour en faire son informatrice : Isabelle à la cour, Louvel à Paris. Mais, trop focalisé sur les informations qu'elle peut lui amener et le souci de la garder sous son autorité, Ferdinand ne réalise pas que le ras-le-bol d'Isabelle pourrait avoir des conséquences pour eux deux.


Joan of Leeds ♔ Sous mon aile

Ces deux là font la paire ! John Steed et Emma Peel à la sauce XVIIème. Elle s'était à demi trahi alors qu'il venait de faire tomber un objet à terre, d'ailleurs depuis elle s'est promis de travailler pour ne plus avoir des réflexes de ce genre. Certes elle s'est mise à tâtonner le sol, comme si elle ne voyait toujours rien, mais Ferdinand était quand même suspicieux. Ils ont donc eu une conversation jusqu'au bout de la nuit des plus intéressantes où elle a fini par lui avouer qu'elle n'était plus aveugle. Cet homme qui est un très grand ami de sa sœur fort heureusement, lui a proposé de devenir ses yeux et ses oreilles et de lui rapporter tout ! La fille transparente doublée d'une fausse aveugle en binôme parfait avec le Fou du Roi, qui pourrait croire qu'il y a quelque chose à craindre d'eux ? Leur façade est justement tout ce qui fait leur force.


Megan Campbell ♔ L'indocile subalterne

Ferdinand est toujours flatté d'avoir des admiratrices, et Megan en fait partie ! Sans surprise, la pétillante écossaise trouve son compte dans l'humour décapant du fou, et c'est avec plaisir que Ferdinand la retrouve à la cour pour la faire rire, bien souvent aux dépens des autres qui les regardent d'un mauvais oeil. Mais ce qu'il ignore, c'est qu'il connaît aussi Megan dans un tout autre contexte : les espions du roi. En effet, le chevalier de Langlay n'est autre que Megan déguisée, et si Ferdinand apprécie son collaborateur, il a bien du mal à le garder dans les rails et l'empêcher de jouer les casse-cous et d'emmener Luigi dans ses bêtises ! Ferdinand n'a jamais eu beaucoup de patience et se voit souvent obligé de recadrer le chevalier ; mais que se passerait-il s'il apprenait la réelle identité de son turbulent élève ?


Sofia Farnèse ♔ Pauvre princesse

Ferdinand connaît Sofia, Ferdinand connaît Francesco et Luigi. C'est donc naturellement qu'il est le témoin régulier de leurs disputes légendaires qui font trembler les murs de Versailles, un spectacle palpitant qu'il ne raterait pour rien au monde ! Sofia, elle, s'amuse de la présence du fou et des plaisanteries qu'il ne manque pas de faire à propos de ces prises de bec ou de ses manières de précieuse dont il se moque gentiment. Pour Ferdinand, Sofia est une source d'amusement constante, et lorsque les choses dérapent avec Francesco ou Luigi il se contente d'essayer de jouer les médiateurs. Parfois, cela fonctionne, et parfois... non, mais au fond, tant qu'il peut rire, ça ne l'importe guère !


Amy of Leeds ♔ Sans mère et sans reproche

Louise de Maridor, la mère d'Amy, a un jour fait un séjour en Gascogne avant de gagner l'Angleterre. C'est chez les Anglerays, de vieux amis, qu'elle a trouvé refuge à l'abri des regards - Ferdinand qui n'était encore qu'un enfant à l'époque se souvient bien de cette femme qui veillait toujours sur lui pendant que son père s'occupait de leur petit domaine, partageait ses jeux, et le couvait d'un regard bienveillant quand bien même il essayait de la garder à distance, une part de lui ne souhaitant pas la voir remplacer sa vraie mère, décédée peu après sa naissance. Amy non plus n'a pas connu sa mère, aussi quelle ne fut pas sa surprise d'entendre un jour le fou du roi parler de cette figure maternelle disparue si tôt ! Ca n'a jamais été l'amour fou entre le bouffon et la favorite, mais les tensions se sont apaisées depuis l'enlèvement d'Amy, son accouchement, et son retour à la cour. Un jour, peut-être...


Marie-Thérèse d'Autriche ♔ Malheureuse reine

Dans la guerre entre favorite et reine, Ferdinand ne prend pas position : il a toujours vu Amy comme une opportuniste, et Marie-Thérèse comme une pauvre femme abusée et faible. Elle est l'une des rares personnes qu'il épargne de ses plaisanteries, mais parce qu'il la plaint plus qu'il ne l'apprécie. Leurs relations ont toujours été distantes, jusqu'à ce qu'il ne fasse la rencontre de Milena de Cortès et ne découvre la sombre histoire entre elle, Elena de Sotomayor, et la reine. Une histoire sanglante qui s'est terminée dans la mort pour Milena, mais Ferdinand doit maintenant intervenir pour tirer la reine d'un danger dont elle ne soupçonne même pas la présence...

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 


Dernière édition par Ferdinand d'Anglerays le 11.07.15 13:05, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   03.09.11 23:22

Hector de Valois ♔ Si on me presse de dire pourquoi [...] cela ne peut s'exprimer qu'en répondant : "Parce que c'était lui, parce que c'était moi."

Qui parmi nous n'a jamais rêvé d'une amitié absolue ? Une amitié telle qu'elle transcende le temps et l'espace, résiste aux épreuves du temps et à l'Histoire elle-même, une amitié qui résiste même à la mort ? Si telle amitié a jamais réellement existé, c'est en les personnes de Ferdinand d'Anglerays et Hector de Valois qu'elle a pris corps. Leurs aïeuls, Chicot et Henri III, étaient unis par une amitié indéfectible, et ce lien ancestral a défié le temps et la mort pour se rematérialiser en leur descendants. Unis l'un à l'autre depuis leur enfance par un lien qui les dépasse, les deux hommes n'ont même jamais eu besoin de se dire qu'ils étaient amis. Depuis ce fameux jour où Ferdinand a soigné Hector après une violente altercation avec son père jusqu'à ce qu'ils se retrouvent à Versailles ils n'ont pas été beaucoup en contact, mais c'était suffisant. Estime, admiration et affection bien réelle unissent ces deux êtres qui aiment si peu se nouer aux autres, bien que pour des raisons différentes... Une amitié si solide que même lorsque la vérité sur le rôle d'Hector dans le complot a éclaté, même lorsqu'ils ont découvert qu'ils étaient l'ennemi l'un de l'autre, ils n'ont pu appuyer sur la gâchette... Hector a essayé de rallier Ferdinand à sa cause et ils se sont séparés sur un accord : si Hector prouvait sa légitimité d'ici un an, Ferdinand rejoindrait la Main de l'Ombre. Ils ne se doutaient pas alors que cette rencontre presque mortelle serait la dernière...  


Louis XIV ♔ Le Roi

Ferdinand doit beaucoup de choses à Louis XIV, notamment sa position actuelle de Fou du roi et sa fonction d'espion. Fou déchaîné et espion zélé, jamais encore Louis n'a eu à se plaindre de lui, et il compte parmi ses éléments les plus efficaces et ses hommes de confiance. En tant que bouffon, Ferdinand a un privilège terrible comparé aux autres courtisans : il a le droit de rire de lui, d'être familier avec lui, et surtout le droit -et le devoir- de lui dire la vérité, y compris quand celle-ci n'est pas agréable à entendre. Louis XIV sait qu'il peut compter sur son fidèle bouffon malgré ses bons mots dont lui-même n'est pas épargné, quand à Ferdinand il respecte son roi et s'entend parfaitement avec lui. La confiance qui règne entre eux est telle que Louis a fait de Ferdinand un de ses rares hommes de mains, et surtout le n°3 de l'organisation des espions derrière lui-même et d'Artagnan... Néanmoins, l'affaire Christine pourrait bien lui attirer les foudres de Louis si jamais celui-ci comprenait qui était le vrai responsable -involontaire- de toute cette mascarade !  


Charles d'Artagnan ♔ Au service de Sa Majesté

Charles est le plus ancien espion de Louis XIV, et il est aussi le fondateur et chef du réseau d'espionnage du roi. Aussitôt après avoir créé cette organisation pas comme les autres, c'est vers Ferdinand qu'il s'est tourné : tout juste promu fou du roi, Ferdinand connaissait bien Charles, gascon comme lui, et avait déjà fait preuve d'une fidélité sans faille envers le roi. Quel meilleur candidat au poste de second de d'Artagnan au sein des espions que le plus insoupçonnable des agents ? C'est bien volontiers que Ferdinand a accepté son offre et a participé à l'extension du réseau, et s'il ne revendique que peu sa position de n°3, sa relation privilégiée avec l'ancien mousquetaire ne laisse aucun doute quant à l'estime et la confiance qu'ils se portent l'un l'autre. Parfaitement conscient de leur rôle et de leurs responsabilités, quiconque s'en prend au roi ou aux espions aura affaire à eux, et mieux vaut ne pas se trouver sur leur route.


Luigi Colonna ♔ Chapeau melon et bottes de cuir

Chez les espions, tout le monde connaît l'équipe extravagante formée par Luigi et Ferdinand. Le fou du roi et le prince casse-cou sont inséparables, faisant systématiquement tandem à la première occasion pour aller se balader dans Paris en traquant criminels et comploteurs. Dotés de caractères similaires et animés de la même passion du danger et des aventures, ils forment un formidable duo aussi efficace qu'improbable et leurs succès ne se comptent plus depuis le jour où Ferdinand l'a pris sous son aile sur demande du roi lui-même. Mais rapidement, Ferdinand a compris que la santé dégringolante de Luigi pouvait le mettre en danger, et il essaye constamment de refréner ses élans casse-cou qui pourraient bien un jour lui coûter la vie. En vain ! Luigi l'écoute mais est incapable de résister, et le fou ne peut guère l'en blâmer. Il garde donc un oeil attentif sur son jeune ami, et n'hésite pas à se mettre lui-même en danger pour le tirer de situations fâcheuses. Solidaires et complices, rien ne les arrête, pas même une messe noire qui tourne mal !


Francesco Contarini ♔ Dindon de la farce

Francesco est une véritable attraction à la cour, c'est donc sans surprise que Ferdinand a tenu à faire la connaissance de cet improbable prince vénitien à l'égo démesuré. Et contre toute attente, le courant est bien passé ! Francesco est une véritable blague ambulante, et chacune de ses apparitions est une véritable source d'hilarité pour Ferdinand qui s'assure d'être invité à toutes ses fêtes plus inoubliables les unes que les autres. Le comble ? Ferdinand soupçonne Francesco d'être en lien avec certains complots, et le prince est bien trop imbu de lui-même et distrait pour remarquer qu'il laisse parfois échapper des bribes d'informations à l'innocent Ferdinand, qui n'a qu'à poser les bonnes questions pour obtenir des réponses intéressantes...


Benoît de Courtenvaux ♔ Langue de bois et oeil de lynx

Benoît et Ferdinand, voilà un bien drôle de tandem, mais de qualité puisque leur amitié dure depuis maintenant sept ans ! Ces deux-là se sont rencontrés dans les rangs des espions du roi, et depuis sont liés comme les doigts de la main. Pourtant, presque tout les oppose : l'un est homme de loi, l'autre aime son titre d'intouchable qui lui permet de contourner les lois de l'étiquette, l'un est maniaque, l'autre un poil bordélique, bref, c'est Poirot et Arsène Lupin à la sauce XVII°. Et pourtant, ils occupent des appartements voisins et passent leur temps fourrés ensemble. Ferdinand est même le parrain d'Edmond, le fils de Benoît. De plus, Benoît avec ses talents de déduction possède un avantage considérable sur la plupart des personnes de l'entourage du Fou : celui de savoir faire tomber son masque ironique à coups de déductions qui tape toujours juste, et font souvent mal... Mais au fond, il fait ça pour son bien, et Ferdinand lui pardonne toujours d'avoir touché là où il aurait préféré se taire. Gâcher une amitié comme celle-ci, ce serait bien dommage... N'est-ce pas ?

Thimoléon de Choisy ♔ Les comploteurs de pacotille

Tous les deux intouchables à leur manière, et par conséquent plutôt hauts placés à la Cour et proches de la famille royale, il était inévitable que ces deux-là se rencontrent. Et entre ces deux maîtres du déguisement et du mensonge, le courant est plutôt bien passé. L'entente cordiale en somme. Ferdinand et Thimoléon ont sympathisé et continuent de le faire autour d'un verre. Un jour où ils étaient tous les deux un peu trop éméchés, c'est un Thimoléon très motivé qui affirme à son compagnon qu'il n'aura aucun problème à gravir les échelons de l'échelle hiérarchique de l'Eglise... Et un Ferdinand très amusé qui accepte le pari ! Et les voilà tous les deux lancés dans des manigances plus folles les unes que les autres, sans aucun espoir de réalisation tant elles sont farfelues... Jusqu'à ce que l'occasion se présente réellement ! Eberlués, les deux compères ne tentent pas moins leur chance... Après tout, c'est si drôle quand les fantasmes deviennent réalité !

Philippe d'Orléans ♔ Une vipère, deux vipères, trois vipères...

S'il y a bien un duo que les courtisans de Versailles devraient redouter, c'est bien celui formé par Monsieur et le Fou ! Lorsque ces deux-là sont ensemble, rien ne les arrête et personne n'est épargné ! Monsieur n'a aucun scrupule à "emprunter" (pour ne pas dire "voler") le bouffon de son roi de frère pour son usage personnel... Et Ferdinand ne s'en plaint pas ! Les moments passés avec Monsieur sont toujours un excellent défouloir, et Philippe en lui-même l'amuse énormément rien que par ses manières théâtrales, sa langue de vipère, et... Tout ce qui fait que Monsieur est Monsieur, quoi. Philippe étant la gazette de Versailles, il donne à Ferdinand toutes les dernières infos croustillantes et s'allie à lui pour se moquer de tout le monde, sachant très bien que c'est là son rôle et que par conséquent il le suivra toujours. Ferdinand en temps normal ne se moque pas gratuitement des gens -Monsieur est bien pire que lui !- mais le prince sans le savoir représente une véritable mine d'informations que l'espion compte bien réutiliser... Et le plus beau, c'est qu'il ne s'en doute absolument pas !

Silvestre de Lévis ♔ Bons souvenirs (quoique flous)

Silvestre et Ferdinand ne se connaissent pas plus que cela. S'étant rencontrés en 1663 alors que Ferdinand escortait les Filles du Roy jusqu'au port, les deux hommes ont fini leur soirée dans une taverne pour discuter autour d'un verre... Puis deux... Puis trois... Puis... Puis plus rien. De cette nuit-là, Ferdinand n'a plus vraiment de souvenir précis, si ce n'est celui de s'être bien amusé. Par contre, pas sûr qu'il remettrait le couvert si Lévis le lui proposait : à Paris où il a plusieurs rôles à tenir, ce serait bien dangereux...

Morgan of Richmond ♔ On a encore rien trouvé de mieux que les femmes pour diviser les hommes

Morgan et Ferdinand n'ont en apparence rien en commun. Et pourtant, c'est au détour d'un buisson qu'ils vont se rencontrer et conclure une alliance. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, n'est-ce pas ? Puisque tous deux ont une dent contre cette brute de Sola, autant allier leurs forces ! Et le pire, c'est que leur association pourrait très bien marcher malgré leurs différences de caractère ! Mais quand les femmes s'en mêlent, rien ne va plus : que faire quand on apprend que son allié contre son principal ennemi est aussi le mari de la femme dont vous êtes amoureux ? Et pis encore, quand vous apprenez que le dit mari veut envoyer cette femme dans un couvent ? Un joli retournement de situation, ma foi !


Nicolas de Ruzé ♔ Ca tombe bien, moi non plus je t'aime pas !

S'il y a bien une personne à la Cour qui lui tape sur les nerfs, c'est bien ce satané de Ruzé ! Et pourquoi ? Pour la simple (et selon lui bonne) raison qu'il tourne autour de Maryse d'Armentières... Non ne commencez pas à vous faire de film, Ferdinand n'a pas d'autres sentiments qu'amicaux pour la jeune femme, mais non seulement il l'apprécie, mais c'est une alliée. Alors la voir se rapprocher dangereusement de ce poison de Ruzé, Ferdinand s'y oppose, et il s'en mêle. Non seulement il va trouver le mari de Maryse pour lui en parler, mais il s'attaque à Ruzé lui-même... Lequel n'a pas l'intention d'en rester là ! Entre provocations devant la Cour au grand complet jusqu'aux coups les plus bas auxquels même un gamin de douze ans n'aurait jamais pensé, c'est la guerre des bêtises entre ces deux-là, et aucun des deux n'a l'intention d'abandonner la partie, non mais !
François de Froulay ♔ Intriguant, n'est-ce pas ?

S'il y a quelques initiés qui savent que Ferdinand change de masque le jour et la nuit, il y en a encore qui l'ignorent ou que le phénomène perturbe... C'est le cas du mousquetaire François de Froulay. Connaissant de vue le Fou du Roi à la Cour, il est normal qu'il se soit étonné en l'apercevant de nuit chez les mousquetaires, notamment avec d'Artagnan père, et semblant être un homme tout à fait différent ! Ils ne se sont jamais parlé, mais François observe... Et Ferdinand le remarque ! Le Bouffon se contente en général d'un regard entendu ou d'un sourire ironique, ce qui a le don d'agacer François qui ne sait pas à quoi s'en tenir... D'autant plus que le lendemain matin à la Cour, Ferdinand fait comme si de rien n'était ! Ce petit jeu d'observation et de regards échangés pourrait durer encore longtemps si François ne se décide pas à tirer ça au clair !

Grégoire Malaure ♔ Le poignard est l'ami des truands

Vous connaissez l'adage qui parle d'être "au mauvais endroit au mauvais moment" ? Pour Ferdinand c'est presque ça. Un soir où il était en mission dans les bas-fonds de Paris, il a eu l'étrange opportunité d'assister à un meurtre particulièrement sanglant ! N'étant pas armé pour cette occasion, il n'a hélas pas pu intervenir mais a bien retenu le visage de l'assassin, et compte bien le retrouver pour le mettre aux fers... C'est sous les traits du Chourineur qu'il retrouve Grégoire Malaure, et décidant d'utiliser une technique employée déjà par son grand-père Chicot, veut l'amener à avouer en le faisant boire ! Manque de chance, Grégoire tient très bien l'alcool.... Qu'à cela ne tienne, ce n'est que partie remise ! Mais Ferdinand devrait faire très attention, car à force d'énerver un meurtrier, le poignard n'est jamais loin...  


Paul de Joigny ♔ Les poignards sous les soutanes

En voilà un personnage louche, si vos voulez son avis ! Un soir où il buvait à la taverne avec son ami Eric Clit, ce dernier avoua à Ferdinand être dans les ennuis jusqu'au cou avec un certain abbé de Joigny, et le supplia de lui apporter son aide. Et voilà Ferdinand, déguisé à son tour en curé, lancé sur la piste Joigny. Pour approcher sa cible, rien de mieux que la confiance, et à force de discuter, Ferdinand se conforte dans sa conviction que Paul a quelque chose à cacher. Changeons de technique : Ferdinand critique ouvertement le roi et son gouvernement devant lui, afin de voir comment il réagi. Bingo ! Il n'a pas l'air insensible à ses arguments, et à force, Ferdinand espère bien lui arracher des aveux ou des confidences involontaires... Tout en restant bien entendu sur ses gardes, n'oubliant pas l'avertissement d'Eric.


Louis de Mortemart ♔ La jalousie est bien mauvaise conseillère

Alors là, c'est très simple : Vivonne ne supporte pas Ferdinand. Il ne supporte pas son attitude, ses piques, et surtout le talent qu'il a de le faire sortir de ses gonds, lui d'habitude si flegmatique. Mais le Fou a le don d'appuyer là où ça fait mal, et vient le jour où, Vivonne ne le supportant plus, il va se plaindre directement au roi. Mais surprise ! Loin de suivre l'avis de son meilleur ami, Louis XIV prend la défense de son Fou en rappelant vivement à Vivonne sa position d'intouchable ! Mortifié, Vivonne ne sait comment réagir face à cette issue inattendue, et constate avec effarement que Ferdinand est aussi proche d'Aymeric de Froulay, son autre meilleur ami... Ca en fait des raisons pour le détester, ce foutu bouffon ! Ferdinand, conscient d'avoir salement froissé Vivonne, reste sur ses gardes...

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 


Dernière édition par Ferdinand d'Anglerays le 11.07.15 13:29, édité 40 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   03.09.11 23:22

Et voilà, c'est à vous ! cheers

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   04.09.11 16:33

Salut collègue What a Face

Je me présente : Guillaume du Perche, alias Guigui PTDR , espion du Roi mais qui va faire une sacrée boulette ... bref, je suis un des membres de l'équipe de bras cassés qui doit protéger le Roi Razz

Alors j'y ai réfléchi, à notre lien. C'est une base, on peut étoffer, modifier mais c'est ce que j'ai eu en tête. Voici donc :
A la toute base, ils sont dans le même camp et sont souvent amenés à se rencontrer à la Cour car Guillaume est tout de même un proche du Roi (ça me rappelle que je devrais lui trouver une charge ...).
Vu que Ferdinand est le Fou, il a toujours quelque chose à dire sur tout le monde et ce ne serait pas juste d'épargner Guigui, pas de favoritisme (je pense que ça doit pas être dans le caractère de Ferdi'). Donc je les vois bien en public, Ferdinand qui se moque de Guillaume, histoire de créer une fausse animosité car Guillaume en prendrait souvent pour son grade.
Mais il faut pas non plus qu'ils se détestent, vu qu'ils sont dans le même camp et qu'ils pourraient un jour faire équipe ensemble ! J'imagine bien des fois Guigui qui lui reprocherait d'aller un peu loin dans ses moqueries, être un peu vexé quand même.

C'est pas du gros tordu mais c'est une idée. A toi de voir ce que tu en penses Clin d'Oeil
Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   04.09.11 17:14

Huhuhu What a Face

Alors, de une, j'aime beaucoup ton idée What a Face D'autant plus que je joue déjà un lien similaire à celui-ci sur un autre forum et que j'adoooooore ! Twisted Evil J'imagine tellement la scène : Ferdi' qui se moque ouvertement en public et Guigui que rit jaune en lui envoyant un regard réprobateur du genre "tu-crois-pas-que-tu-vas-un-peu-loin-là ?" PTDR Donc non, le favoritisme n'est pas dans son caractère, et il adore faire ch*** son monde, donc ça correspond parfaitement !

Donc en fait je les imagine bien s'entendre tout à fait bien dans le cadre du travail, mais Guillaume être exaspéré par ses provocations permanentes en public, surtout que Ferdi' pourrait lui sortir des excuses vraiment pourries du genre "mais tu sais, moins tu as de crédibilité à la Cour, moins on se méfiera de toi, et plus facile sera ton travail !", en gros, qu'il lui rendrait service en se moquant autant de lui XD Mais en dehors de ça ils pourraient bien s'entendre Siffle Ferdi' est un peu détesté à la Cour, donc ça lui fera pas de mal d'avoir quelqu'un qui le supporte malgré tout XD

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   04.09.11 20:47

Mais c'est parfait tout ça !

Et je pense que les espions mâles du Roi ont le malheur de ne pas être aimé NON Alors allions nous What a Face

Ferdi', tu as donc un allié en la présence de super-Guigui Bg dragueur
Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   04.09.11 22:15

Marché conclu très cher ! What a Face Je t'ajoute donc aussi vite que possible, et ma foi... On va bien s'amuser, toi et moi !

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Le souvenir d'un homme et d'une enfant.
Côté Lit: Un homme aussi froid que le glace pourvoit à le réchauffer en ce moment
Discours royal:



    Princesse sombre
    Du Royaume des ombres.


Âge : 28 ans
Titre : Dame de Noirange, comtesse de Vaunoy
Missives : 287
Date d'inscription : 06/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   04.09.11 23:34

Mon cher Anglerays What a Face MP bien reçu, je te préviens juste en passant que je réfléchis à quelques autres petits détails et t'en parle ASAP What a Face
Mais déjà, c'est top que l'idée te plaise **

______________________


"Dans la nuit j'ai cherché celui que mon coeur aime; dans mon jardin aride il a fait son domaine."




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   05.09.11 11:44

Sans problème ma chère Manue que j'aime de tout mon petit coeur I love you

Moi-même je réfléchis aussi, j'attend ta réponse et je te fais part de mes réflexions XD

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   18.09.11 8:15

Voilà notre lien rédigé, Ferdy! Tu n'hésites pas si quelque chose n'est pas à ta convenance. Et que le meilleur idiot gagne PTDR








Ferdinand d'Anglerays



« Vous voulez jouer, cher fou? Eh bien, jouons, mais méfiez-vous! »
Le ridicule ennemi, Ruzé n'a jamais su pourquoi, mais ce fou prend le bien de Maryse d'Armentières très au sérieux. Une chose est claire, Anglerays veut éloigner le mousquetaire de la princesse. Mais pourquoi consentirait-il à se retirer, d'autant plus qu'Anglerays a prévenu le mari de la dame? Maryse est la seule chose de pure et de bonne dans la vie de Nicolas. En la laissant partir, il se condamnerait à une vie entière de perversion et de complots, doublée d'assassinats. Hors de question de fuir! Et ce n'est pas les menaces du Fou du Roi qui vont faire céder Ruzé, beaucoup trop fier. C'est donc une guerre froide et gamine dans laquelle se sont jetés les deux hommes. Des insultes d'Anglerays devant toute la Cour aux coups de ciseaux dans les vêtements, c'est coups-bas et bêtises qui rivalisent. Tout cela pour savoir qui gardera la mainmise sur la belle Maryse, qui ne se doute de rien.




Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   19.09.11 14:52

PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR

Nicolas, épouse moi PTDR

C'est parfaitement parfait, j'adore et j'ai hâte qu'on mette ça en application ! Versailles ne s'en remettra jamais ! Pom Pom

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   23.09.11 1:21

Cher Fou What a Face

Je pense qu'on peut trouver un truc sympa entre un espion Fou du Roi et un autre espion malade caché (et pas imaginaire Razz ).
En fait, Luigi est malade (hémophile et spasmophile ... je l'ai gâté PTDR ) mais il le cache à la Cour, peu de monde le sait et il l'entend bien que ça reste ainsi ... surtout que le roi n'en entende pas parler !
J'avais imaginé que Ferdinand aurait pu trouver Luigi dans un bien mauvais état, voire entrain de faire un malaise et lui aurait porté secours. Mais il découvre là un secret de taille et Luigi est prêt à tout pour que ce secret soit bien gardé, Ferdinand pourrait en profiter pour faire un peu de chantage. Après, le pourquoi du chantage, j'en sais encore rien mais ça peut se trouver Razz Puis je voyais aussi avoir un peu de compassion pour ce cher malade mais pas trop lui montrer ... Bon, à cette heure là, je suis peut être pas clair mais c'est grosso modo l'idée que j'ai !

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   08.10.11 19:08

Cher Luigi What a Face

Tout d'abord désolée pour le retard, j'ai déménagé à Londres, fini de passer mon bac et plein d'autres choses, donc voilà.... Mais je suis de retour What a Face

Ah punaise, ouais, tu l'as gâté ton bonhomme PTDR Mais j'adoooooore ton idée, et puis Ferdi c'est M. Je-découvre-les-tares-de-tout-le-monde par excellence PTDR En revanche, il n'est pas du genre à faire du chantage ou à rire sérieusement des souffrances des autres, sauf s'il ne t'aime pas. Donc la deuxième idée, à savoir la compassion cachée, ça par contre c'est tout à fait lui ! En fait ça dépendra du caractère de Luigi... C'est plutôt un salaud ou plutôt quelqu'un de fidèle au Roi etc ? Tu peux me parler un peu de son caractère ?

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   14.10.11 16:45

Coucou What a Face

Cela fait une éternité (oui, presque ^^) que je réfléchissais à un lien avec ce cher Ferdy mais je n'avais rien trouvé d'exceptionnel. Mais comme je dois répondre au topic à l'anniv du roi et que Racinou a bien l'intention d'aller s'imposer dans la conversation entre le roi et son fou (faut bien qu'il fasse sa cour quand même =)), je me suis dit qu'un lien s'imposait avant que je puisse rédiger ma réponse. Bref ^^.

Je pense que de toute façon notre lien doit tourner autour de Blandine Pisdoe. C'est Ferdinand qui a demandé à Racine de lui faire passer une audition alors que le dramaturge n'avait pas besoin de comédienne à ce moment-là. Bref, il faudrait réfléchir au pourquoi Racine accorderait une faveur à Ferdinand (même si ça le fait grogner ^^). Ferdinand aurait pu lui rendre un service ? Je sèche un peu mais peut-être as-tu une idée brillante ?
Sinon Racine n'est pas noble donc ne fais pas forcément parti de ces personnes dont se moque Ferdinand, encore que, c'est un flatteur. Mais il a tendance à prendre la mouche facilement. C'est aussi un joyeux drille qui aime s'amuser...
Voilà, j'espère que ces pistes peuvent t'inspirer quelque chose de sympa =). Je continue à y réfléchir de mon côté Wink
Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   14.10.11 17:47

Racinouuuuuuuu What a Face

Bien bien bien, réfléchissons donc, que tu puisses poster ta réponse de la mort qui tue ! (mais oui, viens, impose toi, ça fait d'mal à personne PTDR )

Alors, pourquoi Racine accepterait-il de rendre service à Ferdi ? Vaste question, effectivement. Parce que celui-ci lui aurait filé un coup de pouce auparavant, vraisemblablement ? Aurait-il pu user de sa position pour tirer Racine d'un mauvais pas ? Ferdi' est un grand amateur de théâtre, c'est de notoriété publique à la Cour -et c'est lui même un très bon comédien- donc en ayant des ennuis, Racine aurait pu aller le trouveret essayer de jouer sur cette passion commune pour le convaincre de l'aider... Et ça aurait marché. Après, en quoi Racine aurait eu des ennuis... Ca peut avoir trait au complot, ou bien quelqu'un qui aurait voulu s'en prendre à lui, ou tout bêtement un problème de théâtre -une représentation menaçant d'être annulée, une pièce volée qu'il faudrait retrouver, etc...

Sinon j'ai vu une autre accroche possible -qui peut être ajoutée à une autre idée Smile - c'est que Jean est très proche de Françoise d'Aubigné, c'est ça ? Or, Ferdi' n'est autre que le fiancé de Françoise... Sauf qu'il ne l'aime pas, à la base il l'épouse pour se venger du père de la demoiselle Razz Mais -sinon c'est pas drôle- sa volonté de se venger commence à faiblir au fur et à mesure qu'il s'aperçoit qu'il en pince pour elle. Tu crois qu'on pourrait jouer sur Françoise aussi ? Ils auraient aussi pu se rencontrer grâce à elle, ou quelque chose comme ça...

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   15.10.11 19:07

Ferdinand d'Anglerays a écrit:
Ah punaise, ouais, tu l'as gâté ton bonhomme PTDR Mais j'adoooooore ton idée, et puis Ferdi c'est M. Je-découvre-les-tares-de-tout-le-monde par excellence PTDR En revanche, il n'est pas du genre à faire du chantage ou à rire sérieusement des souffrances des autres, sauf s'il ne t'aime pas. Donc la deuxième idée, à savoir la compassion cachée, ça par contre c'est tout à fait lui ! En fait ça dépendra du caractère de Luigi... C'est plutôt un salaud ou plutôt quelqu'un de fidèle au Roi etc ? Tu peux me parler un peu de son caractère ?

J'avais proposé le chantage ou la compassion, je préférait laisser le choix mais tant mieux que ce soit pas du chantage, Luigi a besoin d'allié Razz

Alors Luigi est quelqu'un de fidèle au Roi, en fait il a été recruté car il a cru dénoncer un complot Razz (en fait non, mais le geste a été apprécié du monarque Laughing ). C'est un peu une tête brûlée, qui profite de la vie presque au-delà de ses capacités et qui met un peu sa santé en péril. En même temps, il a passé presque 15 ans enfermé dans son palais à Rome, sa mère craignait trop pour sa santé alors le pauvre, il compense tu vois Razz C'est quelqu'un de jovial et très intelligent mais des fois, il a un côté sanguin qui peut le rendre assez méchant. Ah, et il déteste qu'on le traite comme un malade ! Ah oui, il a bossé au Vatican, il a été espion pour son oncle cardinal ... le mec qui espionne partout XD

Donc pour essayer de dire quelque chose d'intéressant et pas poster pour rien, je voyais donc bien Ferdinand prendre un peu Luigi sous son aile, voire (et ça c'est drôle venant de Ferdinand) de le modérer un peu, jouer un peu le moralisateur PTDR Je sais pas pourquoi mais j'imagine Luigi monter à une gouttière et Ferdi en bas qui dit genre "gamin, descends, tu vas tomber et tu vas encore manquer de mourir" Razz

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   15.10.11 19:21

PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR PTDR

Le coup de la gouttière m'a achevée PTDR Dis-moi qu'on fera ça en rp ! J'ai tellement la vision de Luigi sur son perchoir et Ferdi qui qui s'énerve en bas PTDR "Luigi, descend de là nom d'un chien ! Tu vas encore mourir !" (oui non, Ferdi n'y va pas avec le dos de la cuiller XD)

Bref, l'idée me plaît beaucoup What a Face Pour une fois que c'est Ferdi' qui va jouer la carte de la raison... Puis bon, si le Roi lui fait confiance et que c'est quelqu'un de fiable malgré son côté sanguin, et qu'il est intelligent, on devrait pouvoir s'entendre.

Et j'ajoute encore une proposition : pour l'instant Ferdi n'a pas encore vraiment de contact privilégié dans ses collègues, personne avec qui il puisse former une espèce de tandem... En prenant Luigi sous sa coupe, ça pourrait les amener à travailler régulièrement ensemble, plutôt que de bosser tout seul chacun de son côté... C'est toujours mieux d'avoir quelqu'un pour assurer ses arrières après tout ! Pour l'historique, est-ce que c'est plausible de dire que c'est avec Ferdi' que Luigi a fait ses premiers pas d'espion à Versailles ? Comme ça, le tandem existerait dès le début, et le Roi pourrait leur demander régulièrement de bosser ensemble... Quand il doit bosser avec les mousquetaires, Ferdi' bosse avec d'Artagnan père. Mais chez les pesions eux-mêmes, disons qu'avoir un "partner in crime" ça peut être cool aussi What a Face

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   15.10.11 20:18

Ouiii, on fera ça en RP ** PTDR
J'ai trop la scène en tête, c'est trop le truc à jouer ! Je sens qu'on va bien se marrer Razz

Et le coup du tandem, ça pourrait parfaitement le faire oui ! Ca fait 3 ou 4 ans que Luigi est espion, Loulou aurait pu demander à Ferdinand de l'aider dans ses premiers pas d'espion, puis le tandem aurait pu très bien fonctionner ! Quel tandem PTDR Et ça pourrait être au cours d'une mission un peu physique que Ferdinand aurait pu perdre de vue Luigi et le retrouver agonisant. Et comme on dénonce pas les travers de son pote, Ferdinand se tairait sur la maladie de Luigi mais ferait attention à lui, jouerait la carte de la raison ... comme le coup de la goutière PTDR
J'adore au duo de choc !

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   16.10.11 16:41

Mwahahaha, quand tu veux, ça va dépoter à Versailles PTDR

Owiiiiiii j'adore cette idée I love you Ferdi qui incarne la voix de la raison, qui l'eût cru ? XD Et j'adore définitivement Luigi, je sens qu'il va bien me faire rire celui-là PTDR

Bon, je crois qu'on a tout dit... Si tu vois quelque chose à ajouter, ne te gène pas, sinon je t'ajoute **

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Tant qu'il bat encore, il battra fort pour son italien, le seul.
Côté Lit: Un certain florentin le partage la plupart du temps. D'autres aussi, moins souvent ...
Discours royal:



    CASSE-COU
    1000 vies,
    un corps


Âge : 27 ans
Titre : Prince di Paliano (de la Palissade), membre de la famille Colonna
Missives : 602
Date d'inscription : 18/09/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   16.10.11 22:32

Je tente de me mettre à jour et on se fera ce super RP Razz

Sinon, j'ai rien à rajouter .... on en a déjà pas mal inventé je trouve Razz

______________________






« Vivre, c'est survivre. »


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   16.10.11 22:39

Farpait, on fait comme ça !

Et je t'ai ajouté dans ma fiche de liens cheers

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   29.10.11 0:34

Ah non mais, je suis nulle ^^. J'ai quand même réussi à oublier que Françoise avait un lien très important avec Racine (c'est juste sa muse et sa future Andromaque, quoi PTDR ). Donc oui bien sûr, ça me semble tout à fait logique que Ferdinand et Jean qui la connaît très bien du temps où il était dans l'entourage de Scarron se soient rencontrés par son intermédiaire. Racine pourrait se réjouir sincèrement de ce mariage (sans soupçonner le moins du monde les intentions de Ferdinand car il aime vraiment Françoise et pense donc que le monde entier ne peut que lui vouloir du bien ^^) et je l'imagine bien faire l'éloge de son amie auprès de Ferdinand à chaque fois qu'il le croise, lui dire qu'il a de la chance etc. Les deux hommes ont pu s'apprécier car Racine adore les gens d'esprit avec qui il peut discuter sans être ennuyé. D'autant plus s'ils ont la même passion pour le théâtre, ça ne peut que les rapprocher, même si Racine ne joue pas dans le registre de la comédie du moins jusqu'à l'écriture des Plaideurs Wink.

Jusqu'au jour où Racine a besoin des services de Ferdinand. J'aurais bien aimé quelque chose qui le mêle au complot mais je ne vois vraiment pas quoi... Potentiellement il ne devrait pas avoir trop de problème avec la main de l'ombre puisqu'il rend service à Hector (hum...). Le plus probable est peut-être l'histoire du vol de la pièce (peut-être un des premiers brouillons d'Andromaque ?) : Racine n'est absolument pas soigneux donc on a tout à fait pu le lui dérober. Il fait part de ce problème à Ferdinand au cours d'une conversation et celui-ci décide de l'aider (d'ailleurs, depuis Racine pourrait peut-être avoir des soupçons sur les activités du fou du roi ? Il ne dirait rien évidemment, ni n'évoquerait le sujet avec Ferdinand mais ils sauraient tous les deux qu'il sait). Bref, la pièce a été volée pour un concurrent (Molière pour nuire à Racine peut-être ?), Ferdinand la retrouve et demande à Racine de lui renvoyer l'ascenseur avec Blandine.

En tout cas, j'imagine bien une certaine complicité entre les deux hommes, peut-être se rendent-ils des services de temps à autre, ils échangent des plaisanteries lorsqu'ils se voient même si cette relation reste très superficielle. Que dis-tu de tout cela ? Je n'apporte pas grand chose de nouveau mais j'espère que ça te plaît =).
Revenir en haut Aller en bas



« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Ce n'est pas l'amour, mais l'amitié qui le déchire.
Côté Lit: Souvent vide. Les exigences du métier...
Discours royal:



    Bouffon, donc...
    Intouchable.


Âge : 36 ans
Titre : Fou du Roi, seigneur de la Boissière, baron d'Anglerays.
Missives : 1835
Date d'inscription : 24/08/2011


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   30.10.11 0:02

OH MY GOOOOOOOD J'AAAAAAAIME ** ** **

Nan mais elles sont trop bien les idées que tu apportes PTDR Alors, voyons ça de plus près...

J'adore l'idée qu'il fasse l'éloge de Françoise à chaque fois qu'il croise Ferdi PTDR Déjà que Ferdi a sa volonté de vengeance qui faiblit un peu, c'est qu'il se mettrait presque à culpabiliser ! Tu ne lui facilites pas la tâche, diable alors PTDR Je le vois tellement essayer de changer de sujet de conversation à chaque fois que Racine abordera le sujet... Plus ou moins subtilement selon son humeur ! Ca pourra être "Aaaah Françoise, mais oui, d'ailleurs votre pièce avance ? Et vous avez trouvé d'autres acteurs ? What a Face" ou bien carrément "Oui bon, bref, parlons d'autre chose !" XD Ca va être beau tiens ! Pour le fait qu'ils s'entendent bien, je suis entièrement d'accord, entre gens cultivés et ayant les mêmes goûts, c'était inévitable Wink En fait c'est bien Racine ne fasse pas dans la comédie, il va pouvoir faire découvrir d'autres choses à Ferdi, lequel est plutôt curieux intellectuellement parlant, donc il va aimer ce côté là de leurs discussions !

L'idée du service avec le vol de la lettre me va parfaitement, c'est tout à fait dans les cordes de Ferdi Wink Ce point là est donc réglé... J'aime bien aussi l'idée que Racine se doute de quelque chose sur la double-identité de Ferdi, ce manège qu'il aurait deviné je suppose grâce à une espèce de sensibilité d'artiste, une intuition... Et cette espèce d'accord tacite me plaît bien aussi 8D Ferdi n'en sera que plus ravi de rendre service à Racine Wink

Relation simple donc, basée sur la complicité et l'entr'aide <3 J'aime beaucoup ! Je ne crois pas avoir quoi que ce soit à rajouter... On valide ? 8D

______________________

Bouffon !

Que d'éternelles et incurables douleurs dans la gaieté d'un bouffon! Quel lugubre métier que le rire!


© belzébuth

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité





Invité


MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   31.10.11 14:40

Ferdinand d'Anglerays a écrit:
OH MY GOOOOOOOD J'AAAAAAAIME ** ** **

Voilà ma pensée en résumé Razz . C'est juste parfait, j'aime beaucoup ce lien =). Je vais essayer de te rajouter dans la fiche de liens de Racine (qui avance mine de rien ^^). Et ton accord pour avoir permis la rencontre en Luigi et Jean est noté Wink . Je pense que ça peut vraiment être drôle Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Donne-moi une chance | Ferdinand   Aujourd'hui à 20:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Donne-moi une chance | Ferdinand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'injustice me donne envie de frapper. (Lily-Ana)
» l'âne qui donne l'heure
» L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol! [PV Saï]
» Donne caniche 3 mois et demi
» [Donne] Une table bar, avec deux chaises pliantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
LA REVERENCE, C'EST LA MOINDRE DES CHOSES
 :: Relations mondaines
-
Sauter vers: