AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7251
Date d'inscription : 10/09/2006


MessageSujet: " J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}   06.05.10 16:00



Masquerade! Paper faces on parade!
Masquerade! Hide your face,
So the world will never find you!
Masquerade!Every face a different shade!
Masquerade! Look around -
There's another mask behind you!
Masquerade! Burning glances, turning heads . . .
Masquerade! Stop and stare at the sea of smiles around you!



Amy regarda une dernière fois dans le miroir, si tout allait bien....Sa chevelure se déroulait à partir d'une couronne de nattes, en boucles sur son épaule droite...Cette coiffure scintillait de mille feux, par des petites étoiles en diamants offertes quelques années auparavant, par le Roi. Elle l'arrangea une dernière fois, et commença à plisser sa toilette ! Robe d’un magnifique bleu pâle, pastel, que les Grecques portaient à l'époque antique...Cette antiquité revenue à la mode depuis le XVe siècle! Ainsi donc la Comtesse avait choisi pour ce bal, une figure légendaire de cette mythologie...

Celle de Galathée ...Cette sublime princesse, nymphe de la mer, fille du grand Neptune qui toucha jusqu'au coeur d’un Pygmalion. Ce dernier, misogyne à souhait et qui pourtant avait vu, en elle, statue vivante, un idéal de perfection ! Un véritable symbole en vérité, lorsqu'une femme parvient à en être admirée par son sculpteur et finit par être animée par Vénus elle-même, afin que cette passion vive au grand jour ! Il n’en fallait pas moins à la favorite pour que son choix se portât sur Galathée.

Et sa toilette donc, était digne de cette inclination. De la soie la plus raffinée, elle épousait ses courbes fines que l'on disait sculptées au moule, tant elles en demeuraient parfaites, malgré la légère rondeur due à sa grossesse. La finition en était allongée, et faisait songer à une petite traîne. Les dentelles de la même couleur pastel, enlaçaient les extrémités de la robe et dissimulaient avec délicatesse son corsage...Pour s'assortir à cela, une légère touche de rose de même teinte claire, qu'on déposa sur ses paupières, et sur ses joues lui parut du plus bel effet !...Quant à ses lèvres, elle venait de les parfumer par des extraits de fraise, qui les coloraient de même avec charme!

Lorsque ses suivantes eurent fini de la parer, la jeune anglaise attrapa son masque blanc vénitien, et descendit avec grâce les grands escaliers de marbre du château de Saint Cloud. Monsieur et elle avaient si bien tout organisé pour que cette fête soit grandiose, que son ventre se contracta quelque peu. La favorite alla au buffet, interrogea Lulli qui allait diriger l’orchestre, et chercha du regard le Duc d’Orléans qu’elle ne trouva pas, sans doute se costumait-il à son tour. Mais en somme tout se passait pour le mieux et les derniers détails avaient été réglés avec minutie par l’autre organisateur. Cette fête avait justement été une merveilleuse occasion de mieux connaître le frère de Louis, et à présent elle le trouvait tout à fait agréable, bien que maniéré et ami de la Montespan.

Les premiers invités pénétraient déjà à l’intérieur de la salle de bal, et Amy attendit encore une heure que la plupart soit arrivé. Les Dieux s’étaient apprêtés dans les différents appartements mis à leur disposition par le couple d’Orléans, et tandis que les hôtes s’impatientaient déjà, elle alla s’assurer s’ils étaient tous fins prêts, afin de mettre en place cette mascarade tant attendue. Lorsqu’elle est vit tous réunis dans l’antichambre qui leur avait été désignée, elle ne les reconnut pas ! Aucun d’eux ! Bien qu’elle connaisse leur identité à tous, bien qu’elle les ait tous plus ou moins formé sur bon nombre de détails relatifs à l’existence de Louis, comment aurait-elle pu deviner lequel était Marc de Beauharnais ou Nicolas de Ruzé. Leurs costumes avaient été tenus au secret par le Chambellan du Roi, ainsi que le choix du Dieu qu’ils avaient décidé d’incarner. Amy les examina encore quelques instants mais dut se rendre à l’évidence, elle avait donc une chance sur seize, tout comme les autres courtisans de découvrir sous quel masque se cachait Louis. Son amour pour lui allait-elle la guider ? Elle ne pouvait que l’espérer.


- Messieurs il est temps de pénétrer dans l’arène et de jouer votre rôle à la perfection ! Nous vous faisons confiance.

Elle les invita à rejoindre la grande salle de bal et les suivit à peu de distance. Ses pensées tentaient déjà de percer le secret que chacun pouvait receler. Quelques minutes plus tard, des couples virevoltaient déjà sur la piste sur les notes envoûtantes de Lulli. La favorite demeura elle à observer chaque masque, chaque costume. Mais bientôt des hommes vinrent lui proposer de danser et elle fut dès lors captivée que par les lignes de son carnet de bal, un sourire aux lèvres. En effet sous ce loup de Venise, elle n’était plus la putain pour un soir, et elle comptait en profiter. Demain elle rirait sans doute d’avoir accordé un menuet à un ennemi ou peut-être au Roi et de ne pas l’avoir reconnu.

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1183
Date d'inscription : 26/08/2006


MessageSujet: Re: " J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}   15.05.10 14:27

Qu'il allait être doux de faire partie du commun des mortels. Cela était risqué, il le savait mais son plaisir personnel valait bien quelques frayeurs et imprudences. Le bal des Dieux, un nom à sa mesure pour commencer. Le monarque avait décidé d'engager quinze gentilhommes de la Cour, nobles et mousquetaires, tous volontaires, pour participer à cette mascarade. Tous ont suivi une formation sous la coupe des Orléans et d'Amy. Ils avaient appris à être Roi et ont peut être du penser que cela n'était pas si facile, rien que par le port de tête, la démarche et la danse. Louis avait mis un point d'honneur sur la danse, cet art qu'il exercait depuis toujours ! Après bien des efforts, tous réussirent à devenir Louis XIV. Du moins pour une soirée. Il observait les cours dans un coin de pièce, discrètement, du moins quand son emploi du temps royal le lui permettait. Il était drôle de voir tout ce monde tenter de marcher comme lui, parler comme lui, être lui. Cela avait un côté un peu malsain mais aussi flatteur. Louis préférait voir le bon côté et souriait devant un tel spectacle. Le bal risquait d'être grandiose.

Nous voici donc à Saint Cloud. Chaque divinité avait ses appartements pour se changer. Qui était qui ? Oh Louis le savait, il savait qui était qui et en gardait bien le secret. Le monarque avait choisi un Dieu de l'Olympe où personne ne l'attendrait. Lorsqu'on parle de Louis XIV, la première divinité à laquelle on pense est Apollon. Ou Arès puisqu'en jeune roi, il lui fallait une guerre pour aiguiser les sens. Mais personne n'irait vérifier sous le masque du plus laid des Dieux, Héphaïstos. Le dieu de la forge, boîteux et laid. Rien de bien glorieux mais cela était fait pour. Personne ne viendrait le chercher, les gens sont idiots. Tant mieux et tandis qu'on l'habillait, il souriait. Tout de marron et de beige sur le pourpons, les collants et les talons à rubans. Seuls les dentelles au bout de ses manches sont d'une blancheur virginale. Quant à son masque, comme ceux des autres, étaient fait d'une parfait précision, le moindre pli et détail était relevé, un vrait travail d'artiste. En tant qu'Héphaïstos, le marteau était son attribut principal, finement sculpté dans un masque où personne ne le reconnaîtrait une fois mis sur ses yeux azurs. Une fois habillé, il fallait avouer que l'illusion était parfaite et que personne ne pourrait deviner au premier coup d'oeil qu'il dominait la France. Cela se confirma lorsque il arriva à son tour dans l'antichambre, déjà sept gentilhommes masqués se tenaient là. S'il n'avait pas su la liste, Louis aurait été incapable de les reconnaître. Certains avaient investi en perruque pour cacher leur blondeur, les masques laissaient à peine deviner leur regard et toutes ces postures royales … Il crut faire face à des miroirs !

Messieurs, vous êtes les rois ce soir, profitez-en et faites honneur à ce titre !

L'unique conseil qu'il pouvait donner. Tous furent formatés à parler comme lui, connaître son histoire, ont répété pour avoir une démarche impeccable et un royal parler. Il ne pouvait rien dire de plus. Et juste à temps avant que les portes ne s'ouvrent sur une demoiselle. Il avait une chance sur deux … ou trois si l'on imaginait que son frère se déguise en femme. Mais la femme masquée s'était trahie à un détail près : les étoiles en diamants. Louis les avait offerts à celle qu'il aimait : Amy. Il connaissait donc déjà son déguisement et il serait facile pour lui de l'approcher. Tout lui était permis ce soir, le monarque pouvait se lâcher, s'amuser et ne pas rester une perpetuelle statue de cire sur son trône. Et pour continuer la comédie, il ne passa pas le premier, mais seulement au milieu, parmi les autres. Qui pourrait deviner qui il était ? Peut être Amy … D'ailleurs, il avait pour but de s'amuser avec elle, voir si elle le reconnaîtrait. L'entrée en scène fut grandiose et acclamée par les invités, tous masqués. Louis sourit intérieurement en pensant que certains applaudissaient des ennemis ou les amants de leur épouse. Quelle ironie ! Mais pour l'heure, place au bal.

Toujours pour se fondre dans la masse, il invita quelques dames à danser. Chacune posait des questions pour savoir qui il était. Il n'y avait rien de plus drôle que d'être Roi et jouer à faire croire qu'il est le Roi au milieu de tant d'autres. Encore plus amusant de voir ces mêmes dames éclater de rire et dire que le roi n'aurait jamais choisi Héphaïstos comme costume ! « Cela ne lui sierait guère. Jamais l'on a vu Roi avec marteau en main ! » Pauvres sottes. Et malgré tout, il cherchait sa belle des yeux, elle dansait joyeusement avec un homme. Ce soir, personne ne savait qui elle était et donc elle pouvait s'amuser sans les regards posés sur elle. Les rumeurs allaient bon train sur elle, tout comme les moqueries et calomnies. Il n'est jamais évident d'être la maîtresse du Roi, surtout que la Cour n'y était plus habitué, son défunt père n'avait pas perpetré la « tradition » des maîtresses royales … Mais qu'importe, tant qu'elle le supporterait, il la garderait auprès d'elle. Tant qu'elle n'était pas trop grosse aussi … Alors ce bal était l'occasion de les réunir et de préparer quelques surprise pour sa belle ! De dame en demoiselle, Louis arriva jusqu'à Amy, enfin.

Madame, me feriez vous l'honneur de danser en ma compagnie ? Danser avec le Roi ne se refuse pas après tout.

Il s'amusait de cette condition et voulait savoir si Amy, avec son esprit incisif et sa perspicacité, le démasquerait ou chercherait-elle ailleurs ? Ce bal serait plein de surprises !



______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
" J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}
» " Si vous nagez dans le bonheur, soyez prudent, restez là où vous avez pied " [PV Utsuroi Ori]
» "il y a dans la forêt des bruits qui ressemblent à des paroles." PV Logan
» "Susurrer à mots choisis, et te planter dans le dos, la lugubre mélodie des assassins sans couteaux." - (Links.)
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS RP
-
Sauter vers: