AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une princesse glaciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Une princesse glaciale Empty
MessageSujet: Une princesse glaciale   Une princesse glaciale Icon_minitime31.12.09 8:57

Anna de Russie
_______ ft. Doutzen Kroes
Une princesse glaciale 347e5a9


    ► 23ans
    ► Princesse de Russie
    ► Russe
    ► Célibataire

    « Que diable, vous êtes à Versailles ! »

    Un paradis ou un enfer versaillais ?

    Un paradis ? Peut-être, Versailles est synonymes de changement d’aire, de bouffés d’oxygène, de renouveau. Anna n’a qu’une hâte découvrir ce palais dont on dit qu’il est si beau. Elle n’attendait qu’une chose, pouvoir enfin quitter la Russie et aller voir le monde alors Versailles s’avère être au premier abord un rêve pour elle.
    Mais deviendra-t-il cauchemar ? Possible, Versailles est un lieu avec un protocole très stricte déroutant pour une jeune femme peu habitué à des règles aussi rigide alors cela ne sera pas simple. De plus arrivé en plein deuil royale avec un complot qui se trame dans l’ombre n’aide en rien. Les complots, les machinations, tout ceci n’est pas au goût d’Anna malgré qu’elle paraisse froide elle en a pas moins un cœur énorme et n’aime pas voir les gens se déchirer. De plus elle ne peut que se sentir toucher son père gouvernant lui-même un pays.
    Pourtant cela pourrait s’avérer être agréable composé de charmant jeunes hommes et de nouvelles connaissances. Rien de mieux pour remplir son répertoire et son agenda. De plus on dit que c’est un lieu vivant avec énormément de spectacle, de salon, de jeux, de divertissement. Et puis il y aurait aussi des hommes séduisants, charmants à la pelle la bas, en effet toute la noblesse s’y presse, s’y délecte et s’y amuse. Quoi de plus agréable pour une jeune femme russe célibataire, princesse et qui s’ennuie dans sa tour d’ivoire gelé la bas ??

    Vérité ou fantasme du complot ?

    Complot ? Bien sur, meme en Russie Anna a entendu parlé de cette histoire, tous les Grands des Royaumes européens de l’époque se tiennent au courant de ce qui se trame à Versailles, car Versailles est le centre de l’Europe ou presque à cette époque et si le Roi tombe alors ce n’est pas bon du tout pour la diplomatie étrangère.
    Pourtant Anna doute, y aurait-il réellement un complot ou serait ce juste une invention pour faire peur ? Beaucoup de personnes en apprenant son désir de venir à Versailles lui ont raconté cette fable pour l’effrayer, elle jeune enfant ne connaissant que la douceur et l’amour. Alors elle doute Anna, elle doute qu’un complot se trame réellement. De plus Louis XIV est le Roi légitime puisqu’il est le fils du Roi précédent et que sa mère était la Reine. Elle est décédée, et en toute logique il lui succède, alors pourquoi y aurait-il un complot ? Elle se doute bien que tout cela ne se résume pas qu’à une simple cause de légitimité et elle a entendu parler du peuple français qui a faim, mais entre ce qui se dit à Saint Pétersbourg et la réalité il y a parfois une grande différence.
    Son père l’a pourtant bien prévenu qu’il y a des risques pour que cela soit réelle et non une fable comme elle se plait à le croire. Mais elle a promit de rester sur ses gardes et que si complot il y a déjà en avertir son père et ensuite, tacher de choisir le bon camp, celui qui lui parait le plus convenable pour elle, mais surtout pour la Russie et son peuple car quand on est une princesse on pense au peuple avant soi.

    Plutôt colombe ou vipère ?

    Question difficile. En effet pour certain Anna est une vipère, une vipère froide, austère et hautaine. Une vraie Princesse dans tout son art du dédain et de l’absence de plaisir. En premier lieu elle semble distante et méprisante. Elle a depuis sa plus jeune enfance apprit à ne pas montrer ses sentiments réels et profonds. Elle s’est toujours vu devoir cacher ses désirs et ses sensations. Son éducation fut rude et austère, de la vient cette apparence qui rebute beaucoup de monde. Mais c’est aussi un atout, car rare sont ceux qui ose briser la glace et découvrir qui se cache sous ce masque froid. Ainsi elle peut se faire un cercle d’amis restreint mais fidèle. Eux seuls la connaissent vraiment et eux seuls ont découvert qui se cache sous le masque et l’apparence qu’elle veut se donner. Elle aime pourtant beaucoup s’amuser, rire, chanter et danser. Elle affectionne particulièrement les bals meme si il lui faut rester droite et fière, après elle en rit beaucoup et s’amuse énormément dans ce genre d’endroit.
    Malgré cela elle n’aime pas voir les gens malheureux et elle possède un cœur en or. Un cœur qui aime peut de monde mais quand il aime c’est éternellement. Bien sur elle peut se montrer etre une vipère meme en ayant briser la glace si jamais on se moque ou se joue d’elle. Comme tout à chacun elle veut qu’on la respecte et alors elle respectera les autres.


    « Plus bas la révérence, plus bas. »

    ► Eugénie
    ► 21ans, bientot
    ► La semaine surtout
    Code bon by Lisa
    ► Aucune


Dernière édition par Anna de Russie* le 31.12.09 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Une princesse glaciale Empty
MessageSujet: Re: Une princesse glaciale   Une princesse glaciale Icon_minitime31.12.09 11:46

Tout d'abord bienvenue à Versailles Very Happy

Pour la dernière partie "Que diable vous êtes à Versailles" cela me convient parfaitement, mais concernant ton histoire, je la trouve pour ma part un peu trop courte.

Tu as oublié certains de tes liens prédéfinis comme Mathilda, Johann et Richard, et trop peu développé ceux que tu entretiens avec Felipe et Elsa.

Je ne te demande pas bien sûr un roman Wink mais pourrais tu donc tous les mettre dans ta fiche et détailler, circonstances de la rencontre, affects, impressions, lieu de la rencontre ou autre ?

Voilà Smile à très vite.

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar



Invité


Une princesse glaciale Empty
MessageSujet: Re: Une princesse glaciale   Une princesse glaciale Icon_minitime31.12.09 13:17

« Il était une fois ... »

Saint Pétersbourg, Janvier 1643

Des pas précipités dans un couloir, des cris, des souffles, une attente bien longue. Et un pleure qui retentit fort et puissant. Un homme qui entre, embrasse son épouse et couve du regard l’enfant. Ainsi naquit Anna de Russie fille du Tsar Alexis Ier et de Maria Miloslavskaïa.
Elle grandit ensuite doucement mais sûrement arrosé chaque jour de conseil, de leçon de maintient, de tenue, de protocole, de couture, de danse, de langage, de diction, de chant, de danse et j’en passe. Une éducation rude et protocolaire, de rare moment de répits tranquille avec ses parents, ceux qui l’ont enfanté. Mais toujours la même idée fixe, entre droite, ne pas montrer ses émotions, ne pas montrer ses faiblesses, ne pas se dévoiler au premier venu et faire honneur à la famille.
Ce fut une éducation rude et austère qui rendirent Anna froide et distante donnant l’impression d’être une jeune femme sans cœur et hautaine pourtant c’est tout autre chose qui abrite ce corps si fragile.
Son enfance ne fut pas solitaire loin de la. Elle eut la chance enfin elle le pense de grandir avec une cousine éloignée Mathilda De Cologne, leur rencontre c’était faite naturellement, les deux jeunes femmes se connaissaient depuis le berceau. Elles ont toujours été de mèche dans diverse espièglerie. Elles se connaissent toutes les deux par cœur même si leur choix de vie les a éloignés. Ainsi, Mathilda sait qui est réellement Anna comme Anna souffre de voir sa cousine et amie si triste malgré les apparences souvent trompeuses.

Des années plus tard, elle fit la connaissance des joies des plaisirs sexuels mais pour y goûter il lui fallut accepter de casser son masque de pierre pour certains avertis, les rares hommes ayant voulu voir au-delà des apparences, les seuls peut-être qui méritèrent réellement cette offrande. Un seul d’ailleurs à passer cette froide muraille et possède encore souvent le privilège de passer au-dessus. Ce n’est d’ailleurs pas pour déplaire à Anna qui trouve en Felipe un amant or paire et vraiment agréable. Certains les imaginent déjà marié, elle n’en veut point, depuis le début il a été bien claire qu’il n’était pas question d’amour en tout cas pour le moment… Tous les deux c’étaient rencontré à un bal donné à Saint Pétersbourg et Anna fut tout de suite sous le charme du bel apollon espagnol, pourtant elle le fit courir durant des mois avant de céder à ses avances alors qu’elle n’attendait que cela. Il était en elle dans chaque partie de son corps et en sa présence elle perd souvent l’usage de la parole. Anna possède aussi une amie, une amie qui lui ressemble, Elsa du Luxembourg, une jeune blonde froide et austère comme elle. Elles se sont plus croisées que rencontrer lors d’un passage en Autriche mais depuis ce jour, il y a une bonne dizaine d’année elles ne passent pas une semaine sans s’écrire. Elles partagent tout et se sont trouvées énormément de point commun à commencer par leur froideur apparente qui cache une envie de s’amuser et beaucoup d’espièglerie. Elles ont toujours eu l’impression de se connaître parfaitement de part l’impression identique qu’elles donnent aux gens.
Un jour, un jeune homme, le Duc d’Islande en fait vint au palais impérial. Il voulait faire le tour du monde et passa bien évidemment par la Russie. Le Tsar Alexis 1er organisa alors une réception pour leur hôte. Ce soir-là, Jòhann tenta de séduire Anna mais son côté machiste et arrogant la dégoûtèrent rapidement ce qui valut au séducteur une gifle bien méritée. Depuis elle le voit peu et cela n’est pas pour lui déplaire bien au contraire, moins elle le voit mieux elle se porte. Dommage que Felipe et lui s’entendent si bien.
Mais les années passèrent…


Saint Pétersbourg, Hiver 1666

Des pas feutrés, des bruits de portes qui s’ouvrent et se ferment. Un coursier apporte un courrier à la Princesse Anna cloîtré dans ses appartements, elle étouffe en Russie et aimerait pouvoir voyager, mais elle attend depuis des semaines l’accord de ses royales parents qui ne daignent pas lui répondre.
Anna se retourne en entendant le coursier arriver, une révérence, un plateau tendu, une feuille dessus. Elle la prend, la déplie délicatement, soigneusement, ses mains tremblent, elle se doute qu’il s’agit sûrement de la réponse à sa question. Peut-être même est-ce le mot de la délivrance. Elle lit la missive mais ses yeux ne lisent pas assez vite à son goût. Stop elle ne lit plus rien, elle ferme les yeux, respire un bon coup et reprend depuis le début.


Citation :
Ma chère enfant,
Votre père et moi-même, après mûre réflexion et appréciation de l’état de cloitrement dans lequel vous vous trouvez nous sommes mit d’accord.
Il est clair que voyager vous ferait le plus grand bien. Et c’est pour cela que le Tsar et moi-meme avons décidé de vous faire parvenir notre accord pour que vous alliez quelques temps sur Versailles.
Nous tenons tout de même à vous préciser que la vie la bas n’est pas la même qu’ici, le protocole y est plus strict et la vie bien plus frivole. Mais nous espérons que ce bol d’oxygène vous fera le plus grand bien. Vous pouvez partir dès demain, vos domestiques sont au courant et tout sera rapidement préparé pour votre bon vouloir.
A vous, ma chère enfant.
Le Tsar Alexis Ier et votre mère Maria Miloslavskaïa.

Anna sera la lettre, ses mains tremblant encore d’émotion et de joie. Enfin, enfin elle allait pouvoir sortir de cette prison dorée et voir le monde. Versailles, Versailles et ses salons somptueux, deviendrait-ils rêve ou cauchemar ? Elle n’en sait rien mais elle a hâte d’y être ! Vite elle fait se dépêcher coursiers, pages, demoiselles de compagnie et femmes de chambre mais et le cocher bien sur ! Elle prépare rapidement ses malles qui étaient plus ou moins apprêté attendant la grande réponse qui venait d’arrivé. Elle avait décidé de voyager léger, enfin léger avec peu de domestiques dirons-nous. Pour mieux se fondre dans la masse versaillaise elle ne mènerait aucune Dame de compagnie, juste une femme de chambre pour l’aider à se vêtir et se coiffer, le minimum.
Une fois les malles bouclées, le cocher fut prévenu et Anna se coucha. Elle regarda durant des heures le toit de son lit à baldaquin s’imaginant Versailles selon ce que les nobles russes y étant déjà allés avaient bien accepté lui raconter. Elle se demanda si elle y trouvera son amie Elsa ou même Felipe… Tient cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu le beau Felipe amant de son cœur. Bah tant pis pour lui, après tous les amants ça se trouve facilement. Elle pensa aussi d’un coup à Richard d’Artois, en effet elle avait croisé plusieurs fois le Comte d’Artois, il lui avait parut du premier coup d’œil assez désagréable et peu courtois. Anna n’aime pas se vanter être une princesse russe ainsi il mit quelques temps avant de l’apprendre, mais depuis qu’il le sait tous les moyens sont bons pour attiré l’attention de la jeune blonde. Elle se demande d’ailleurs pourquoi il s’y acharne temps, est-ce elle qui l’intéresse ou son titre et ce qu’il peut offrir comme opportunité ?? Elle ne possède pas la réponse mais reste sur ses gardes avec lui, on ne sait jamais.
Elle finit tout de même par s’endormir et le lendemain s’est avec des petits yeux pleins d’étoile que la bonne la réveilla. Elle monta dans le carrosse frappé des armoiries impériales et emmitouflées dans une lourde cape doublé de fourrure qu’elle partit en route pour la France, pour Versailles.


Dernière édition par Anna de Russie le 09.01.10 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Amy of Leeds

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Mère enfin apaisée et femme comblée mais pour combien de temps encore ?
Côté Lit: Le Soleil s'y couche à ses côtés.
Discours royal:



♠ ADMIRÉE ADMIN ♠
Here comes the Royal Mistress

Âge : A l'aube de sa vingt septième année
Titre : Favorite royale, comtesse of Leeds et duchesse de Guyenne
Missives : 7252
Date d'inscription : 10/09/2006


Une princesse glaciale Empty
MessageSujet: Re: Une princesse glaciale   Une princesse glaciale Icon_minitime31.12.09 14:31

Voilà c'est beaucoup mieux Smile Je pense que c'est bon.

Je te valide !

Bon jeu parmi nous Very Happy

Je te retrouve sans doute sous peu sur le chemin de l'administration pour ton logement et ton rang. Wink

______________________

La duchesse de Fer
" Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. L'envie et la calomnie te poursuivront. Alors dans ce désert égoïste qu'est la vie, ne pense plus qu'à toi. "

Le rouge et le noir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








Une princesse glaciale Empty
MessageSujet: Re: Une princesse glaciale   Une princesse glaciale Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une princesse glaciale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit glaciale, les ombres se croisent et décroisent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENNES FICHES
-
Sauter vers: