AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime03.08.09 20:47

MEGAN OF SCOTLAND
_______ ft. (keira knightley)
Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Avvanessa2003004



    ► 23 belles années...Est ce trop vieux?
    ► Cette délicieuse jeune femme espiègle aux allures princières, aux envies extravagantes est une duchesse du premier ordre, qui est actuellement une discrète espionne pour le compte de notre cher Roi de France...Elle a pour titre de duchesse par son père qui était le duc of Scotland ..Etant plus de ce monde, Mégan devient la duchesse, sans qu'elle soit mariée, elle est la seule héritière...Elle sait pourtant qu'elle devra se trouver un promis, pour ne pas perdre leur lignée..Pourtant, elle ne voudrait pas avoir les mains liées par un homme qui aurait tout les moyens pour la plier sous ses obligations...
    ► La belle Ecosse, son pays natale...Son merveilleux pays où elle courait dans les landes, étant petite fille aux allures garçonnieres...
    ► Cette délicieuse jeune duchesse est célibataire, déçue par le comportement des hommes, surtout par l'homme qui avait été son fiancé dans le passé...Libertine, elle aime flirter avec la gentle masculine pour son seul plaisir..Une duchesse surnommée dans la cour de Versailles "La Scandaleuse, ou la libertine"



    « Plus bas la révérence, plus bas. »

    ► Prénom/pseudo: Lily
    ► Âge :21 ans
    ► Présence sur le forum: Régulière
    Code bon (by Alex)
    ► Suggestion: Je trouve que le forum est pas mal, étant une ancienne membre, j'ai voulu revenir comme j'ai enfin plus de problème de connexion! En résumé, si je suis présente c'est qu'il est super! I love you


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 07.08.09 11:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime03.08.09 20:49

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Avajaredpadalecki



    « Que diable, vous êtes à Versailles ! »

    Un paradis ou un enfer versaillais ?

    Versailles...Oh Versailles...Rien que prononcer ces quelques syllables, on se sent voltiger sur un petit nuage, les yeux rêveurs levés vers le ciel, un sourire affiché sur les lèvres..Cet endroit..C'est une merveille..Vous en doutez? Laissez moi donc vous décrire cet endroit merveilleux, où toutes les envies extravagantes vous sont permises..Je peux comprendre que pour vous que ça soit un Enfer Versailles..Il y a même quelques années de cela, je le pensais sincèrement pour de nombreuses de raison. Versailles était un enfer et une prison avant en pénétrant, marchant sur le sol même de la cour du Roi..Comment ça pourrait être autrement alors que ce n'était pas son choix de venir ici, accompagnée de son oncle, et sa tante, la soeur de sa défunte mère..Elle est partie de son pays sous l'ordre autoritaire de son père qui en avait plus qu'assez du comportement de l'adolescente qu'est devenue sa petite fille. Un vrai garçon manqué qui ne passait son temps à courir dans la campagne, galoper au dos des chevaux à la maniere des gentils hommes...Offusqué, le Duc of Scotland ne pouvait plus le supporter de voir sa fille se ridiculiser devant son peuple, ses gens, et surtout envers un certain jeune homme qui a su involontairement faire battre le coeur de cette petite démone Mlle of Scotland ....Megan le poursuivait sans arrêt, lui gâchant ses journées alors qu'il était accompagné de somptueuses jeunes filles...Ravissantes, au point que Mégan était jalouse d'elles...Mégan ne voulait pas partir pour ses raisons, une quitter sa maison, ses amis..Et savoir qu'elle ne pourra pas surveiller son favori la mit au désespoir sachant qu'il ne tombera jamais amoureux d'elle si elle partait pour de si longues années à Versailles....Et puis savoir que son père ne pouvait plus la supporter, la voulant loin de lui, de chez lui, la mit encor à la torture...Est sa faute si elle est ainsi, une jeune enfant qui ne supporte pas les ordres, la vie des jeunes filles..Sa vie aurait été plus simple si elle avait été un garçon...
    Enfin bref, son séjour à versailles avait mal commencé, obligée d'écouter ceux qui l'éduquer afin de faire d'elle une respectable Duchesse à la cour de Versailles..Au fil du temps, Megan commença beaucoup à s'y plaire, mettre de somptueuses robes, aller à des réceptions données à la cour de Versailles par le Roi...Elle put enfn découvrir son côté féminin en une séduisante jeune femme mystérieuse..Libertine, flirtant avec la gentle masculine....Son plaisir était d'observer, écouter....être les yeux, et les oreilles de Versailles..Tellement discrète et mystérieuse quand elle le veut, elle se faufile sans qu'on l'aperçoit à n'importe quel endroit...Etant en âge de se marier, son père voulait qu'elle revienne à son Ecosse natale, ...Heureuse de revenir, elle n'était pas au courant que son père lui avait choisit un époux sans la consulter...C'était pour elle une trahison venant de son père alors que son coeur était destiné pour un autre...Au fil des mois, elle charma tout le monde de son peuple, la trouvant radicalement changée..c'était une vraie dame..Elle charma tout le monde, surtout celui qu'elle avait attendue tant d'années...Mais elle fut déçue par le comportement de celui ci...Dégoûtée par le comportements des hommes, Megan décida de prendre sa vie en main, ne plus être sous la coupe de son père et des hommes..Elle voulait être libre..Et ne s'attacher à personne...Voilà que maintenant elle se faisait surnormer la Libertine ou la Scandaleuse...Retournant à Versailles, Megan se fit un devoir d'être les yeux et les oreilles du Roi de France, après qu'il lui ai fait cette proposition, la trouvant très acceptable en lui confiant sa confiance totale...Espionne du Roi, elle cherche tous les moyens de trouver l'inposteur qui veut tenter de voler le trône de sa majesté selon une rumeur...


    Vérité ou fantasme du complot ?


    Les complots...Les complots sont la spécialité de Mégan. Elle sait tout sur tout dans la cour de Versailles, rien ne lui échappe, pourtant elle n'est jamais l'instrument de la rumeur, elle ne fait jamais parcourir une rumeur..Elle a pour devoir d'écouter les conversations des courtisans de la cour sans donner son avis..Elle n'apprécie pas spécialement qu'on raconte des choses sur le dos des gens même si c'est vrai...Même elle, Megan est le sujet de certaines conversations de la cour...Ne se comportait elle pas comme un homme dans les rues et les endroits non fréquentables de Versailles?? Certains se doutent..Mais il y a certaines personnes qui le cachent pour les beaux yeux de la jeune duchesse et surtout par l'intrigue, la curiosité de cette mystérieuse jeune femme..Pourquoi faisait elle ça? Etant une espionne pour le compte du Roi Louis XIV depuis quelques années, la jeune femme savait qu'il y avait toujours des complots dans la cour de Versailles..Et comme on dit souvent..Quand on complote c'est toujours pour tuer le Roi..Ne croyez vous pas? Il faut y croire dur comme fer. Elle avait pour mission de trouver l'intrus, afin de protéger le roi. Mégan se donne tous les moyens possibles, aussi extravagants que vous ne puissiez imaginer..Comment pouvez vous vous douter qu'une duchesse de premier ordre se déguise en garçon pour aller vagabonder dans les rues sombres et dangereuses de Versailles à la recherches des indices, la moindres des informations..Elle n'avait pas honte de son comportement loin de là, elle était fière même d'avoir l'audace, le courage aussi...Mégan laissait ses yeux, ses oreilles balayer n'importe quel endroit..Ayant une audace imaginable, Megan allait même dans des taverne déguisait en homme afin de séduire les jeunes courtisanes pour découvrir les moindres indices, et les informations nécessaires sans avoir besoin de recours à embrasser ses petites victimes, elle était bien trop intelligente pour ça...Elle n'avait pas froid aux yeux, ayant la capacité de se défendre, elle partait le plus souvent durant la nuit pour ses recherches...Le jour, la jeune femme était une séduisante duchesse aux allures mystérieuse, flirtant avec son entourage, jouant avec les éventails, et se plier aux règles des disciplines de la cour, tout en observant son entourage discrètement..Et la nuit, vous avez devant vous un jeune homme aux allures provocantes qui se fait un plaisir de flirter avec les courtisanes des tavernes...Elle n'avait aucune honte de son comportement, elle le faisait pour le bonheur et le bien être du Roi. Mystérieuse, c'était son plus grand atout, elle cachait ses pensées sans problèmes


    Plutôt colombe ou vipère ?

    "Sans contrefaçon je suis un garçon"

    Vipère ne serait pas le mot qui qualifirai Megan of Scotland , elle est loin de là d'être une vipère, mais plutôt une colombe.. Un sourire est toujours présent sur son visage. Cette Mégan existe seulement si vous la caressez dans le bon sens du poil. C'est une personne rebelle et arrogante qui passe son temps à flirter avec la gentle masculine, à amuser la galerie durant les réceptions, les bals..Nullement hypocrite, elle dit ce qu'elle pense, franche et directe..Elle impressionne, elle a l'admiration des hommes...Le mépris de certaines femmes, jalouses de son succés..Elle les ignore, et surtout se fiche ce pense ces courtisanes, elle mène sa vie comme elle le veut....Pourtant Mégan of Scotland reste le plus possible naturelle dans tous ses gestes, avec un brin de mystére...En résumé, pour décrire Mégan of Scotland, elle est volontaire, libre dans ses choix, elle n'a pas froid aux yeux, rebelle avec les disciplines, flirte avec qui elle vit, pourtant elle est discrète, méfiante avec son entourage, elle ne peut faire confiance à personne parmis tous ces courtisans, qui ont pourtant un visage souriant..Mais il ne faut pas se fier aux apparences comme on dit le plus souvent..
    S’il n’y avait qu’un seul mot pour caractériser Mégan, ce serait l’impétuosité. Ce n’est pas son caractère qui a forgé son histoire, mais l’expérience de sa courte vie qui l’a forcée à se montrer forte. Elle a depuis longtemps banni le mot peur de son vocabulaire et la fougue demeure son credo en toute circonstance, ce qui la rend le plus souvent téméraire. Ce n’est pas que la jeune femme n’a pas conscience de ses actes, mais pour elle, il n’y a plus rien à perdre. Indépendante, elle se considère comme seule maître de son destin, ne se conformant qu’à sa seule éthique. Elevée par des gens naturellement bons, elle en garde l’enseignement de la droiture et de la loyauté, deux principes qui guident le choix de ses actes. Affranchie et de nature secrète, elle ne se fie à personne, se retranchant la plupart du temps derrière un mur d’indifférence et d’arrogance, un brin de mystère qui attire son entourage. Ne pas se laisser prendre au piège, ne pas s’attacher pour ne pas souffrir… tel est son chemin de vie. Elle n’en demeure pas moins une fidèle alliée pour ceux qui auront su gagner sa confiance, ceux qui ont comme elle le goût passionnel pour la liberté. Ses rares compagnons de croisade en gardent l’image d’une femme révoltée, volontaire et déterminée qui pousse au respect et à l’admiration. Insurgée et rebelle, elle observe avec mépris certaines personnes
    .



Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:47, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime03.08.09 20:54

    « Les relations faites Femme »


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Avaamandamichalka


________________________________________________________


ELODIE DE FROULAY
Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Iconelizadushkusv

Megan a fait la rencontre par hasard d'Elodie de Froulay dans une petite taverne dans la ville de Versailles dans d'un endroit non fréquentables..En quête d'indices, et d'information, la jeune libertine était habillée en tenue d'homme de peuple comme à son habitude quand elle sortait la nuit..Elle fit la rencontre de cette jeune femme, qui elle aussi habillée en homme mais en tenue de mousquetaire..Bien trop maligne, et observatrice avec son entourage, Megan devina sous ce déguisement le corps d'une jeune femme...Jouait elle comme elle à se travestir? Elle vena à elle, lui murmurant à l'oreille qu'elle connaissait son secret...Et c'est par ce début que les deux jeunes femmes déguisées en homme commencèrent à se parler..Une amitié par similitude..Elle gardèrent leurs secrets..Et elles s'amusent le plus souvent à jouer les machos dans les tavernes, flirtant avec les jeunes femmes.[i]




~~~~~~~~~~~~~~~~


PHILIPPE DE LORRAINE
Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Phiu

[i]Cet homme! Elle lui doit la vie. Il la sauvée alors qu'elle était en mauvaise posture dans les rues sombres de Versailles durant la nuit. Elle le connaissait de nom à la cour de Versailles, pourtant, elle ne lui avait jamais parlé...Depuis qu'il l'a sauvé, Megan sent qu'il veut lui parler, elle l'évite autant qu'elle peut..Mais difficile d'écarter les entêtés de sa nature...Mais c'est un jeu qui l'amuse à la jeune duchesse.



~~~~~~~~~~~~~~~~


MARY OF MONAGHAN

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Maryb


C'est un beau jour à la cour d'Angleterre , que Megan se présenta, habillée en petite princesse, charmeuse, entourée de ses courtisans favoris..C'est à peine 17 ans qu'elle a fait ses débuts à la cour d'Angleterre, au règne de Charles, accompagnée de son oncle et sa tante..Pendant une bonne année, la jeune libertine fit des merveilles, séduisant les jeunes courtisans à son passage. Libertine, séductrice, avec une petite frimousse innocente..Elle avait donc 18 ans quand elle croisa le regard de Mary Of Monaghan qui avait 14 ans..Attendrie, par l'apparence douce et calme de cette jeune Irlandaise, tout le contraire d'elle même, elle vient vers elle la première, lui faisant découvrir les petits secrets de la cour, sur chaques courtisans et même le roi lui même..Elles apprirent à se connaître, s'apprécier, alors l'une était imprisible, provocante, l'autre était calme, réservée, même voir timide..Megan la prit sous son aile, la protégeant des vipères, et des langues acérées de la cour.
Au fil des jours, Megan et Mary devinrent des amies proches, malgré les différences de leurs caractères...Par contre Megan n'écoutait pas Mary quand celle-ci lui reprochait son libertinage, mais pourtant elle l'acceptait comme elle était..Et ça c'était la vraie amitié...Elles amusaient le Roi et la Reine sans le savoir, à cause de leur amitié..


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

ADRIEN GOUTELIN

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Ddddk

Adrien Goutelin..La duchesse of Scotland ne le remerciera jamais assez de ses services, de son aide..Il l'aide à partir en douce du château de Versailles déguisée en homme..Un sourire fleurit sur ses lévres en pensant à lui. Elle savait que cela l'amusait à ce cher Adrien. Megan l'apprécie beaucoup et elle compte bien le remercier un jour..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

OLIVIER DE MONTALET

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] 2cwlpv6

Depuis pas mal de temps, la jeune libertine se sentait observée, suivant de ses moindres gestes..Une fois, à la cour, parlant à des courtisans, Megan sentait sa nuque lui picoter à un certain endroit prècis, suivant son instinct, elle dévira son regard, rencontrant le regard d'un homme..Cet homme lui disait quelque chose..Elle l'avait déjà aperçu..Mais où...Ah oui elle s'en souvient à une soirée à l'opéra..Comme par hasard, il était à l'endroit où elle venait..Elle avait une impression d'être suivie par cet homme...Mais pour quelle raison...Au fil des jours, se fut un amusement pour Megan...Elle le bernait souvent, quand elle se déguise en homme, lui révelant à elle qu'il la suivait à ses moindres gestes...Mais elle se méfit de lui, elle sut en écoutant les rumeur qu'il a une facheuse de séduire les courtisanes de la cour, de son infidélité et de son caractère bien trempé..quel dommage, il est si irrésistible..


~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~


ALAINA OF CORK

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] 49075622


Cette femme..Comment s'appelle t-elle déjà? Ah oui Alaina Of Cork, une irlandaise..Megan sait qu'elle se méfit d'elle, et elle même de son côté elle a le même sentiment..Elle ne sait pas ce qu'elle mijote..Elle l'observe, et sait qu'elle est au courant que Megan se déguise en homme...Où elle allait, elle sentait son regard posé sur elle...Mais que voulait -elle? La curiosté la rongeait.



Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 10.08.09 23:09, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime05.08.09 22:39

Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Avachadmurray3



    « Il était une fois ... »


Petit résumé de la naissance :

16 Septembre 1643


Durant une nuit sombre, vient au monde une petite diablesse, appelée Megan, un nom choisi par sa mère Katryn Of Scotland..Qui celle ci regarda pour la premiere fois et la derniere fois sa petite fille, enfouie dans ses bras, le visage endormie..Sa mère, ayant perdu beaucoup de sang durant l'accouchement, mourru quelques instants après l'avoir mise au monde...

Au fil des années, Megan était une petite fillette espiègle, entourée de son père et de son grand frère Connor. En grandissant, elle passait son temps à suivre son frère et ses amis, nullement gênée de son comportement irresponsable. Elle s'ennuait à en mourrir à rester avec les filles de son âge...Elle préférait s'amuser avec les garçons..



16 ans sont passées...


L’élégant cabriolet cahotait sur la route, au milieu des champs.
-Le trajet est interminable, dit lady Anne Claymore en posant la joue contre l’épaule de son mari avec un soupire d’impatience. Je me demande ce que Megan est devenue.
Elle se tut et laissa errer son regard sur la campagne anglaise, verdoyante et émaillée de digitales et de boutons-d’or. Elle s’efforçait d’imaginer sa nièce, qu’elle n’avait pas vue depuis presque 12 ans.
-Elle doit être jolie, tout comme l’était sa mère. Elle a sans doute son sourire, sa gentillesse et sa douceur naturelle.
-Sa douceur naturelle ? répéta son mari en lui lançant un regard sceptique. Ce n’est pas ce que son père père semble dire dans sa lettre. Diplomate attaché au consulat britannique à paris, Lord Claymore était passé maître dans l’art de l’euphémisme et des sous-entendus. Dans sa vie privée, toutefois, il préférait la franchise.
-laisse moi te rafraichir la mémoire, dit-il en sortant de sa poche la lettre du père de Megan. Il mit ses lunettes et, ignorant la moue de son épouse, commença à lire :
-*Megan a un comportement scandaleux. C’est un vrai garçon manqué qui désespère son entourage et me met continuellement dans l’embarras. Je vous supplie de la ramener avec vous à Versailles. J’espère que vous aurez plus de succès que moi avec cette gamine écervelée et entêtée* ( Philippe émit un gloussement) Montrez moi où il parle de douceur naturelle.
-Kieran Of Scotland est insensible,
répliqua sa femme avec un regard noir. . Rappelle toi la façon dont il a grondé cette petite après qu’elle lui a posé des questions sur sa mère. Il l’a envoyée dans sa chambre ignorant le désespoir et le chagrin de la petite…
Philippe passa un bras autour des épaules de sa femme en signe de conciliation.
-je n’apprécie pas plus cet homme que toi, mais tu dois admettre que lorsqu’on perd sa femme, il est très désagréable d’en parler…
-Mais Megan n’avait que cinq ans !
protesta Anne avec passion.
-Oui..soupira t-il, il est vrai qu’elle était adorable à cette époqueadmit Philippe d’un air penaud tandis que le cabriolet atteignait enfin le domaine des Of Scotland.



~~~~~~~~~~



Sur la pelouse, des jeunes gens s’étaient attroupés et regardaient fixement en direction de l’écurie. Une jeune fille blonde et gracile lissa sa robe rose en poussant un soupire :
-Je me demande ce que Megan nous mijote, dit-elle au séduisant jeune homme blond qui se tenait à ses côtés. Paul Sevarin plongea son regard dans les grands yeux bleus d’Elizabeth Ashton et la gratifia d’un sourire pour lequel Megan aurait donné sa vie.
-Un peu de patience Elizabeth.
-Tout le monde se demande ce que Megan nous réserve, renchérit Margaret Merryton d’un ton acerbe. Mais une chose est certaine : ce sera une bêtise scandaleuse !
-Margaret , nous sommes les invités de Megan, aujourd’hui, gronda Paul.
-Je ne vois pas pourquoi vous la défendez, Paul, protesta Margaret avec dépit. Megan se ridiculise à vous courir après comme elle le fait et vous le savez !
-Margaret ! Coupa Paul, ça suffit !
Irrité, il baissa les yeux sombres sur ses bottes impeccablement cirées. Megan s’était en effet, fait remarquer en le poursuivant de ses avances, ce qui avait fait jaser à des kilomètres à la ronde. Etre l’objet des assiduités d’une jeune fille de 16 ans l’avait d’abord amusé. Mais, dernierement, Megan s’était montrée plus insistante. Où qu’il aille, il était presque certain de la trouver sur son chemon. Elle épiait le moindre de ses mouvements. Et à présent, cet engouement ne semblait plus ni amusant ni inoffensif.
Emily Williams, la plus jeune fille du groupe se décida brusquement.

-Je crois que je vais aller voir ce qui retient Megan. Elle traversa la pelouse, longea la barriere et entra dans l’écurie.
-Où est miss Megan ? demanda t-elle au jeune palefrenier tandis qu’il lui désignait du menton une porte adjacente à la sellerie. Emily regarda le jeune garçon d’un air déconcerté et frappa doucement à la porte. Comme il n’y avait pas de réponse, elle y entra et resta figée de stupeur devant le spectacle qui s’offrait à elle : Les longues jambes de Megan étaient emprisonnées dans une culotte qui moulait ses hanches minces. Sur cette culotte, la jeune fille ne portait qu’une légère camisole.
-Tu ne vas pas tout de même pas sortir dans cette tenue !
Megan jeta un regard amusé à son amie.
-Bien sur que non, répondit elle. Je vais mettre une chemise.
-M …Mais pourquoi ? Insista Emily, désespérée.
-Parce que je pense qu’il ne serait pas convenable que je me présente en camisole, imbécile, rétorqua Megan en saisissant la chemise du garçon d’écurie pendue à un clou.
-C…convenable ? bredouilla Emily. Mais il est tout bonnement indécent de porter un pantalon d’homme et tu le sais !
-C’est vrai. Mais je ne peux tout même pas monter ce cheval sans selle, mes jupons risqueraient de me voler dans la figure.
Tout en parlant, Megan enroula ses longs cheveux rebelles et les noua sur sa nuque.
-Monter sans selle ? Ne me dis pas que tu vas monter à califourchon…Ton père te reniera si jamais tu le refais et ton frère , tu y as pensé?.
-je ne vais pas monter à califourchon, expliqua Megan en riant. Pourtant, je ne vois pas pourquoi les hommes ont le droit d’enfourcher un cheval alors que nous, qui sommes censées être le sexe faible, devons monter en amazone, au péril de notre vie.
-Alors qu’est ce que tu vas faire ?
-Tu verras par toi-même…
fit-elle avec un sourire espiègle..


La suite :arrow:


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime05.08.09 22:56

Derriere la fenêtre du salon, au premier étage, Kieran Of Scotland observait le numéro de sa fille, quand le majordome annonça l’arrivée de Lord et lady Claymore. Il salua sa belle sœur et son mari d’un bref signe de tête, la mâchoire crispée.
-Quel plaisir de vous revoir après toutes ces années, mentit Lady Anne avec grâce. Où est Megan ? Nous sommes si impatients de la revoir.
-La voir ?
répéta Kieran d’un ton coupant. Mais, madame, il vous suffit de regarder par la fenêtre.
Anne obéit, perplexe. Sur la pelouse, un groupe de jeunes gens regardaient un jeune homme qui se tenait gracieusement en équilibre, debout sur le dos d’un cheval.
-Ce garçon est très adroit ! s’exclama t-elle admirative.
Cette remarque décupla la fureur du duc Of Scotland.

-Si vous souhaitez voir votre nièce, suivez moi, siffla t-il en se dirigeant vers la porte.
Anne prit le bras de son mari et emboita le pas à Kieran avec une grimace d’exaspération. En s’approchant du groupe des jeunes gens, Anne perçut les rires étouffés et des murmures moqueurs. Où pouvait bien être Megan ? Ses yeux effleurèrent d’un air perplexe une brune frêle aux yeux bleus, puis se fixèrent sur le jeune homme qui l’accompagnait
.

- Excusez-moi, je suis lady Claymore, la tante de megan. Pourriez vous me dire où elle est , s’il vous plait..

Paul Severin lui adressa un sourire amusé :
--C’est votre nièce qui est sur ce cheval, madame !
-Sur le….


De son perchoir, Megan vit son père fondre sur elle à grands pas.

-je vous en prie, père, ne faites pas de scandale, supplia t-elle.
-Moi ? Faire un scandale ? Hurla t-il.

Il saisit si brusquement les rennes du cheval que Megan perdit l’équilibre. Elle se releva d’un bond et son père la poussa sans ménagement vers les nouveaux arrivés…


-Je suis au regret de vous dire que cette…créature est votre nièce, vociféra t-il, au bord de l’apoplexie.


~~~~~~~~~~~~



Le lendemain…


Lorsque Megan aperçut sa tante, il était trop tard pour s’échapper. Regrettant de n’avoir pas trouvé de meilleure cachette, elle s’efforça de trouver un sujet de conversation. La mode ? Elle n’y connaissait rien et s’en moquait. Quoi qu’elle se mit sur le dos, elle avait toujours l’air mal fagotée. Et puis ce n’était pas des vêtements qui pouvaient cacher des yeux de char, de cheveux couleur de boue et des taches de rousseur sur le nez. De plus, elle était trop grande, trop mince et nate. A quoi bon être élégante dans ces conditions ?
Essoufflée d’avoir monté la pente, Anne s’écroula sur la couverture, à côté de sa nièce.


-Je mes…suis dit que je devais faire…une petite promenade..
En reprenant son souffle, elle remarqua un livre relié de cuir posé dans l’herbe.

-C’est un roman d’amour ? demanda t-elle pour engager la conversation.
-Non ma tante, dit poliment, en prenant soin de poser une main sur le titre.

-Je pensais que la plupart des jeunes filles appréciaient les romans d’amour, insista Anne. J’en ai lu un une fois, mais il ne m’a pas plu, continua Anna, cherchant désespérément à faire parler sa nièce. Je n’aime pas les héroïnes trop mièvres.

Megan fut si étonnée de découvrir qu’elle n’était pas la seule Ecossaise à ne pas dévorer ce genre de littérature qu’elle oublia l’espace d’un instant sa résolution de n’émettre que des monosyllabes.

-Moi non plus. C’est ridicule, ces femmes qui passent leur temps allongées, à renifler des sels, à se morfondre à cause d’hommes sans cœur qui ne sont pas capables de les demander en mariage ou qui sont déjà fiancés. Moi, je ne pourrai pas rester là, à attendre, sachant que l’homme que j’aime est amoureux d’une autre femme.

Megan jeta un regard vers sa tante pour voir si elle était choquée, mais celle-ci la dévisageait avec un sourire, l’air enchantée.

-Tante Anne, pourriez vous aimer un homme qui tomberait à genoux en disant : » O Clarabel , vos lèvres sont des pétales de roses, et vos yeux deux étoiles du paradis » Moi, c’est à ce moment là qu’il me faudrait les sels !
- moi, aussi,
répondis sa tante en riant. Que lis-tu alors ?Elle prit le livre.

-L’Iliade ? fit-elle sidérée. Le vent fit tourner les pages et le regard d’Anne se fit encore plus étonné.
-Mais c’est du grec ! Tu lis le grec ?

Megan acquiesça, le visage empourpré. A présent, sa tante allait croire qu’elle était un bas-bleu.

-Et aussi le latin, l’italien, le français et un peu l’allemand avoua t-elle.
-Mon dieu ! Comment as-tu appris tout cela ?

-Je suis peut être un peu folle, mais pas stupide en dépit de ce que croit mon père. J’ai dû insister pour qu’il me donne des professeurs de langues et d’histoire. Megan se tut. Pendant des années, elle avait cru pouvoir gagner l’amour de son père en brillant dans ses études et en devenant le fils qui lui manquait.

-Tu sembles avoir honte de ta réussite alors que tu devrais en être fiere.
-La plupart des gens pensent que les filles perdent leur temps à s’instruire. D’ailleurs, je ne fais rien de féminin. Je ne sais pas coudre un bouton et je chante faux. Mr Parker, le professeur de musique a dit à mon père que ma façon de jouer du piano le rendait malade.


Megan était persuadée d’avoir perdu toute l’affection de sa tante, à présent.


-je suis sur que mon père vous a parlé de moi. Je le déçois terriblement. Il voudrait que je sois sage et calme, comme Elizabeth Ashton. J’essais de l’imiter, mais je n’y arrive pas..

Anne sentit son cœur fondre devant l’enfant si adorable et spirituelle de sa sœur. Elle posa une main sur la joue de Megan et lui dit tendrement :

-Ton père voudrait une fille qui ressemble à un camée, délicate, pâle et fine. Au lieu de cela, il a un diamant, et il ne sait pas quoi en faire. Au lieu d’apprécier la valeur et la rareté de ce bijou, au lieu de le laisser briller, il essaie de le transformer en un simple camée.
Megan se voyait plutôt comme un morceau de charbon, mais elle se tut pour ne pas briser les illusions de sa tante.


la suite :arrow:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime05.08.09 23:55

Ce soir là, l’atmosphère était anormalement chargée dans la salle à manger. Personne ne la vit glisser à la table.
-Quand pensez vous lui annoncer qu’elle nous accompagne en Angleterre, Kieran ? demanda Philippe d’un ton irrité. Ou avez-vous l’intention d’attendre le moment du départ pour la pousser dans la voiture ?

Le monde bascula. L’espace d’un instant, Megan crut qu’elle allait s’évanouir. Elle se figea, la gorge nouée.

-je vais quelque part, père ? demanda t-elle, s’efforçant de paraître calme et indifférente.

Tous se tournèrent vers elle. Le visage de son père se crispa, sembla agacé.
-En Angleterre, à la cour, dit il sèchement. Tu vas vivre chez ton oncle et ta tante qui vont essayer de faire de toi une jeune fille convenable.

Evitant les regards, Megan déplia sa serviette.

Avez-vous prévenu mon oncle et ma tante des risques qu’ils couraient ? Vous vous plaignez toujours de mon caractère et de mes mauvaises manières. Ils pourraient avoir à en souffrir, eux aussi.

Sa tante la contempla avec une pitié non dissimulée, tandis que son père restait de marbre.

-Oh papa ! Me méprisez-vous tant que cela ? Me détestez vous tant, que vous souhaitez me chasser hors de votre vue ?

-Et vous, mon frère, voulez vous vraiment me voir partir ? dit-elle en se tournant vers son frère Connor qui restait silencieux à observer la scène.

Les yeux inondés de larmes, elle se leva.
-Si vous…voulez bien m’excusez. Je n’ai pas très faim, ce soir, balbutia t-elle en s’esquivant.

-Comment avez-vous pu ? jeta Anne à l’adresse de Kieran, ses yeux lançant des éclairs. Vous êtes vraiment insensible…Ce sera un plaisir que d’éloigner cet enfant d’ici..Il ne peut rien lui arriver de mieux…

-Vous l’écoutez trop, madame, répondit froidement Kieran. Je vous assure que ce n’est pas le fait d’être séparée de moi ou de son frère qui la désespère. Je viens seulement de l’empêcher de continuer à se ridiculiser auprès de Paul Severin.

~~~~~~~~~~~~~~



La nouvelle du départ de miss Of Scotland pour l'Angleterre se propagea comme une traînée de poudre dans les environs. Dans ce monde rural où il ne se passait pas grand-chose, toutes les conversations tournaient régulièrement autour de Megan, dont la vie mouvementée alimentait les ragots. A commencer par le crapaud qu’elle avait lâché dans l’église quand elle avait huit ans jusqu’au jour où elle était tombée d’un arbre alors qu’elle espionnait Paul Sevarin, en galante compagnie.
Les raisons pour lesquelles son père avait décidé de l’envoyer à Versailles semblaient évidentes. D’une manière générale, les commères pensaient que Megan avait franchi les limites supportables pour le pauvre homme en s’exhibant en pantalon. Toutes s’accordaient à dire que ce départ serait un soulagement pour Paul…


~~~~~~~~~~~~~~


D’un air triste, Megan contemplait les rosiers. Sa tante était au salon et écoutait sans doute les oiseaux de mauvais augure conter ses frasques. Emily était repartie en France avec ses parents, et Paul…Il n’était même pas venu lui faire ses adieux. Bien sur, elle s’y attendait. Elle se trouvait sans doute en compagnie de ses amis, en train d’arroser son départ.

-Bonjour, jolie jeune fille, lança une voix grave dans la pénombre.
Megan se retourna d’un bond. Il se tenait derrière elle, nonchalamment appuyé contre un arbre.
-Il paraît que vous nous quittez, fit il doucement.

Megan acquiesça d’un signe de tête. Elle tentait de se remémorer le ton de ses cheveux blonds et les traits ciselés de son beau visage.

-Vais-je vous manquer ? demanda t-elle étourdiment
-Bien sur. Tout va me sembler très fade, sans vous.

-Oui, j’en ai l’impression, murmura Megan en baissant les yeux. Après mon départ, personne ne viendra gâcher vos pique-niques en tombant d’un arbre ou vous casser une jambe..ou..

-Personne.. ! Coupa Paul

-Vous m’attendrez ? demanda la jeune fille.
-Je serai là à votre retour, si c’est ce que vous voulez dire, répondit il d’un ton évasif

-Vous savez bien ce que je veux dire ! Insista Megan. Je veux savoir si vous pourriez ne pas en épouser une autre jusqu’à…

Elle se tut, gênée. Pourquoi cela finissait il toujours de la même façon avec lui ? Pourquoi ne pouvait-elle pas se montrer distante et flirter comme les filles plus âgées ?
-Megan, dit fermement Paul, vous allez partir et vous m’oublierez. Un jour, vous vous demanderez pourquoi vous m’avez prié de vous attendre.

-Je me le demande déjà, admit elle tristement.
Avec un soupir de compassion, Paul lui effleura le menton, l’obligeant à le regarder.
-Je serai là, assura t-il avec un sourire forcé. Je serai impatient de voir comme vous aurez grandi.


Le lendemain

Tandis que le bateau prenait de la vitesse, Megan, accoudée au bastinage, regardait la côte ecossaisse s’éloigner. Le vent fouettait son visage, faisant voltiger ses cheveux autour d’elle. Que trouverait elle à son retour ? Tournant résolument le dos à l’Ecosse, elle traversa le pont et fit face à l'Angleterre, à son avenir.



La suite :arrow:


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 0:57

la vie de Megan à la cour d'Angleterre...:


Sept mois plu tard, notre cher Megan trouva enfin le bonheur à la cour de Versailles, se trouvant des amis. Elle devena vite la coqueluche de la cour. Durant un soir de bal, elle se présenta dans une somptueuse robe. La jeune lady était magnifique, elle n’était plus le garçon manqué, mais une jeune femme raffinée, élégante, charmeuse, connaissant ses pouvoirs de séductions.
La musique reprit. Sans lui demander son avis, Nicolas de la Ville, un comte, devenu l’un des grands amis de Megan et un grand admirateur, prit la main de Megan et la conduisit jusqu’à la piste de danse. Puis il posa son bras autour de sa taille et l’entraina dans une valse, tandis qu’elle s’efforçait d’appliquer les leçons de son professeur de danse.



-Mademoiselle, dit soudain Nicolas d’une voix grave et vibrante, si vous levez les yeux, vous remarquerez que je vous regarde avec admiration. Toutefois, si vous continuez à regarder vos pieds, je vais prendre un air ennuyé. Dans ce cas, au lieu de faire votre entrée dans le monde, vous continuerez à faire tapisserie comme à votre début…comme une débutante..la taquina t-il avec un sourire malicieux.

-J’ai l’impression que tout le monde nous regarde dit-elle en balayant la salle.
-Ce n’est pas nous qu’ils regardent, coupa Nicolas, c’est moi. Ils sont en train de se demander si c’est pour vous que je suis venu me mêler à cette assemblée d’innocentes vertueuses ...
-Loin de votre vie habituelle, pleine de turpitude et dépravation ? compléta Megan avec un sourire teinté de provocation.
-Exactement. Admit Nicolas.

-Dans ce cas, je crains que cette valse ne compromettre ma réputation à tout jamais..
-c’est la mienne qui sera peut être compromise. Je n’ai pas l’habitude de paraître à des bals de débutantes, mademoiselle. Et encore moins de faire valser une gamine impertinente.


Megan détourna son regard du beau visage de Nicolas et examina les dandys qui l’entouraient. Ils fixaient Nicolas avec une irritation évidente.

-Ils nous regardent toujours ? ils sont jaloux..dit il.
Megan se mordit la lèvre pour se retenir de rire.

-Oui, répondit elle, les yeux pétillants. Mais ce n’est pas étonnant. Vous ressemblez à un aigle au milieu des canaris.
-c’est vrai. Vous avez un sourire ravissant, chérie
.

Megan était en train de se dire qu’elle pourrait lui retourner le compliment quand elle le vit froncer des sourcils.
-quelque chose ne va pas ?
-Oui, répondit il séchement. Ne laissez jamais un homme avec lequel vous n’êtes pas fiancée vous appeler chérie.
-Je remettrai en place quiconque osera le faire ! promit Megan.
-Bravo,…. Chérie .. dit il après en riant aux éclats.


~~~~~~~~~~~~~~


Ces trois dernieres années, Miss of Scotland se fit une réputation d'originale à la cour d'Angleterre. A une époque où il était bon ton que les jeunes filles paraissent éthérée, Megan se montrait impulsive, gaie et mystérieuse, et possédait un sacré franc parlé. Tandis que les autres étaient réservées, elle était intelligente, direct, provocante et franche.
Au cours de l'année suivante, Anne observa les changements qui s'opéraient avec le temps Le visage de Megan tenait ses promesses de beauté. De longs cils noirs bordaient ses yeux incroyablement expressifs qui passaient par toutes les teintes de vert sous ses sourcils parfaitement arqués. Des stresses acajou encadraient un visage finement sculpté, avec une bouche généreuse et une peau douce comme de la soie. Sa taille restait mince, en dépit de la plénitude de ses formes. on commençait à la trouver incomparable.

Une foule de jeunes gens vantaient sa beauté et lui juraient qu'elle hantait leurs rêves. Megan écoutait leurs compliments avec un sourire mi-sceptique'mi-reconnaissant pour tant de gentillesse.

Elle rappelait à Anne un oiseau tropical, surpris et ravi de sa propre apparence, qui se posait puis s'envolait dès qu'on tentait de le capturer.

Les hommes la recherchaient pour prouver qu'ils pouvaient réussir là ou d'autres avaient échoué et se retrouvaient amoureux, sans être payés de retour. Mais le jeu pouvait devenir dangereux car Megan avait déjà dix-neuf ans. Même Lord Claymore commençait à s'en préocuper. Lorsqu'il fit remarquer à son épouse qu'il faudrait bientôt marier leur nièce, Anne sourir sans répondre.

Il semblait en effet que Megan se soit découvert un penchant pour Nicolas de la Ville...

Mais Miss of Scotland a eu de nombreuses demandes en mariage mais elle les a refusé..


La suite :arrow:


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 12:38

Le retour de Miss of Scotland en sa belle Ecosse.

C’était une superbe journée de septembre. Le jour tombait. Megan se pencha vers la fenêtre de la voiture et contempla avec émotion ce paysage familier. Elle n’était plus qu’à quelques kilomètres de chez elle.
Oncle Philippe avait insisté pour qu’elles voyagent confortablement. Il y avait en plus de leur propre voiture, deux autres véhicules chargés de bagages et un quatrième pour les deux femmes de chambres. Outre les cochers et les postillons, six cavaliers les escortaient. Megan espérait que Paul serait impressionné par une telle caravane.
Ils s’engagèrent dans l’allée menant à la maison. Les mains tremblantes, la jeune fille enfila ses gants lilas afin de se montrer à son père sous son meilleur jour.


-Tu es nerveuse ?demanda sa tante.

-Oui, cela se voit ?

Lady Anne inspecta la tenue de sa nièce, qui portait une toilette lilas à la dernière mode. Ses longs cheveux étaient sagement tressés et retenus derrière sa nuque.

-Tu es parfaite, dit-elle.

Elle se sentait presque aussi nerveuse que Megan. Les voitures s’arrêtèrent devant le perron et les deux femmes virent Kieran of Scotland venir à leur rencontre, tandis qu’un domestique leur ouvrait la portière.
Anne observa l’expression de Kieran alors qu’il découvrait l’élégante jeune femme de dix-neuf ans, qui se présentait à lui avec un sourire éblouissant.


-Mon enfant, dit-il d’une voix tendue. Tu as bien grandi.

-Ou alors c’est vous qui avez rétréci, père, répondit gravement Megan.

Le rire étouffé de lady Anne révéla sa présence. Elle descendit de voiture à son tour. Elle ne s’attendait pas à des effusions certes, mais elle n’avait pas prévu l’expression courroucée de son beau-frère.

-C’est aimable à vous d’avoir accompagné Megan, finit il par dire. Quand repartez-vous ?
-Tante Anne va rester avec moi pendant deux ou trois mois, le temps de m’accoutumer, dit vivement Megan. C’est gentil, n’est ce pas ?
-En effet, admit son père, l’air franchement contrarié. Allez donc vous rafraichir avant le souper…J’ai un billet à faire envoyer. Je vous verrai plu tard.
Megan était mortifiée par l’accueil réservé à sa tante et émue à l’idée d’être de retour chez elle. Elle tourna son visage vers une toute autre personne, et un sourire se dessina sur ses lévres

Ah vous voilà enfin ma chère soeur...vous m'avez manqué ! dit Connor d'une voix malicieuse, et vient jusqu'à elle, lui prit les mains entre les siennes, et les apporta à ses lévres pour les embrasser. Vous avez changé..Où est ma petite soeur, je ne la reconnais plus...fit il en riant.

Oh Connor..Vous n'avez pas changé..fit-elle en éclatant de rire, je suis toujours votre soeur même si je n'ai pas la même apparence, je peux toujours vous poursuivre, vous et vos amis..n'y pensez pas moins...



Le lendemain soir à un bal donné par Lord of Scotland pour sa fille.

Dans le coin de la pièce où se trouvaient toutes les filles de la région accompagnées de leurs époux, Megan et un ami d’enfance appelé Peter perçurent le rire malicieux de Margaret Merryton, sa pire ennemie.

-j’ai entendu dire qu’elle s’était donnée en spectacle à la cour d'Angleterre et qu’elle est plus qu’indésirable dans la haute société, racontait Margaret.

-Il est temps d’affronter miss Merryton, dit Peter, qui l’avait entendu. Tu ne peux l’éviter plus longtemps. D’ailleurs elle est accompagnée de quelqu’un que tu n’as pas encore rencontré.

Megan se tourna à contrecoeur vers son ennemie de toujours et l’aperçut, la main posée dans un geste possessif sur le bras d’un séduisant homme qu’elle avait rencontré en début de l’après midi…Un vrai goujat !..
-Nous avons tous été désolés d’apprendre que tu n’avais pas réussi à trouver un mari à Versailles, dit Margaret d’un ton mielleux.
-A chaque fois que tu ouvres la bouche, rétorqua megan avec un regard plein de mépris, je m’attends à ce que tu dises une stupidité.


Elle allait se retourner pour parler à Emily quand Peter la retint.
-je voudrais te présenter M. Westland. Il vient d’arriver d’Ecosse, il était en Angleterre il y a quelques jours.

-Enchantée, M. Westland..Vous aimez la campagne ? demanda t-elle d’un ton las

-La plu part des gens sont très sympathiques avec moi.

Megan sentait les yeux gris la déshabiller, comme ils l’avaient fait au bord la rivière.
-je n’en doute pas. Peut être quelqu’un sera-t-il assez sympathique pour vous montrer les limites votre domaine. Ainsi, vous ne viendrez plus sur le nôtre.

Le silence se fit. Clayton Westland n’avait plus du tout l’air amusé.
-Miss Of Scotland, dit il, la voix tendue, il semble que nous soyons mal partis, tous les deux. Peut être que si vous m’accordiez l’honneur de cette danse…

Megan n’eut pas le loisir de répondre. Juste derrière elle venait retentir une voix grave et familière.

-Excusez moi, il parait que Megan Of Scotland est là, ce soir, mais je ne la reconnais pas…


Il posa la main sur son coude. Le cœur de Megan se mit à battre à tout rompre lorsque Paul la fit pivoter pour lui faire face. Elle leva la tête et rencontra les plus beaux yeux bleus qu’elle ait jamais vus. Sans même s’en rendre compte, elle tendit ses mains que Paul serra les siennes, puissantes et chaudes.

-Bonjour Paul, fut tout ce qu’elle parvint à articuler en voyant son beau visage.
Il offrit son bras à la jeune fille.

-Dansez avec moi, dit il simplement, avec un sourire.


~~~~~~~~~~~~



Et depuis ce soir, les rêves de Megan commencent à se réaliser..Elle était de retour chez elle, elle plaisait à Paul..Au fil des jours, il lui demanda de l'épouser..Heureuse, Megan l'accepte, mais elle n'ose le lire encore à son père, elle attend le bon moment...Sans savoir que son père organise son propre mariage avec leur voisin, Clayton Westland.



La suite :arrow:


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 13:36

Deux semaines plu tard après le bal en l’honneur de Miss Of Scotland.


En regardant cette bague, son cœur était si plein de joie qu’elle éprouvait le besoin irrésistible de faire admirer le bijou à quelqu’un. Il fallait qu’elle annonce la nouvelle, il le fallait… après une hésitation, elle décida de dire à son père que Paul allait lui demander sa main. Il allait voir que sa fille était parvenue à ses fins.
D’une main tremblante, la jeune fille frappa à la porte du bureau de son père. Elle y entra, refermant la porte derrière elle. Elle sourit à son père, assis à son bureau, en face d’elle. A sa gauche, elle semblait inquiète.


-Oui ma fille. Que se passe t-il ?
-J’ai une nouvelle merveilleuse à vous annoncer, père. Dit-elle en inspirant profondément, je suis ravie que vous soyez là, ma tante ainsi vous pourrez partager ce moment avec nous.
Elle se dirigea vers son père, et lui posa un baiser sur le front.
-je vous aime beaucoup père, je vous désolée de vous avoir causé de chagrin dans ma jeunesse.
-merci ma fille,
fit il en rougissant.
-Je vous aime aussi ma tante, mais vous le savez. Et j’aime aussi Paul Sevarin, reprit-elle. Il m’aime aussi et veut m’épouser..Dès son retour, il va vous demander ma main, papa. Je sais…Quelque chose ne va pas, Tante Anne ?

Megan voyait sa tante regarder en face d’elle d’un air horrifié. La jeune fille se tourna.

-Je…je suis désolée, balbutia t-elle en découvrant Clayton Westland assis dans la pénombre. Je suis désolée de vous avoir interrompus. Comme vous devez vous en douter, Monsieur, j’ignorais complètement votre présence. J’espère que je peux compter sur votre discrétion quant à mes prochaines fiançailles. Voyez vous…

Son père se leva en faisant racler son fauteuil sur le parquet.

- Comment oses-tu ? Qu’est ce que cela veut dire ?
-Comment ?
demanda Megan, stupéfaite. Paul m’a demandé de l’épouser. C’est tout, et je compte bien de le faire !

-Paul Sevarin a des revenus de misères. Comprends tu ce que je te dis ? Ses terres sont hypothéquées et il est poursuivi par ses créanciers…Il ne t’aime pas, il te veut juste pour l’argent !!
- Comment osez-vous !! il m’aime !
dit elle passionnément

-Cette comédie a assez duré, dit Kieran, tu es fiancée à Clayton Westland. Nous nous sommes mis d’accord.

Megan le fixa, horrifiée.

-Vous voulez dire que vous avez tout organisé sans me consulter ? Vous avez cédé ma dot et mon héritage à un parfait inconnu sans vous soucier de mes sentiments !!!

Elle se tourna vers le duc Westland.
-je ne vous épouserai ni aujourd’hui, ni demain, ni un autre jour..Jamais !!!

Elle parti en courant, sortant du bureau sans se retourner. Elle ne se marierai pas avec ce lord, elle choisira elle-même son promis !



La suite :arrow:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 15:12

Un mois plu tard, le retour de Paul en Ecosse. Il apprend que Megan est fiancée à Lord Westland.

Paul lui tourna le dos et fixa le feu de cheminée. Soudain, il se retourna, le visage blème.

-Ainsi donc vous avez accepté la demande de Clayton ?
-Non, je l’ai refusé, je ne l’aime pas..mais mon père et lui se sont organisé ce mariage sans rien me dire…
-Vous voulez dire qu’il a payé votre père pour obtenir votre main ? En général, ce sont les père qui dotent leurs filles, pas l’inverse.

Megan comprit aussitôt à quoi il pensait et fut brusquement prise de pitié pour en deux.
-Je n’ai pas de dote, Paul. Mon père l’a perdue, ainsi que mon héritage.
Paul s’adossa contre le mur et ferma les yeux. Il était temps pour Megan de s’engager sur la voie qu’elle s’était tracée. Son esprit lui disait de ne pas le faire, mais elle ne pouvait pas l’abandonner ainsi, si désemparé.

-Paul, mon père m’a parlé de votre situation financiere, mais cela m’est égal. Il faut me croire. Je vous épouserai quoi qu’il arrive. Mais nous devrons faire vite. Nous avons qu’une semaine. Nous allons devoir aller à Versailles et nous marier là-bas.
-Fuir ? s’écria en la secouant. Vous êtes folle ! Ma mère et ma sœur ne le supporteraient jamais.
-C’est moi qui assumerai la honte !
protesta Megan.
-Je me moque de votre honte ! ne voyez vous pas ce que vous avez fait ? Je viens de dépenser une petite fortune sur une diligence et cinq chevaux !

Comment pouvait elle en être responsable ? Soudain, elle comprit et ressentit un coup de poignard au cœur…Elle l’avait testé, et malheureusement son piège avait fonctionné…Paul voulait d’elle seulement de son argent..

-Vous avez dépensé l’argent de ma dote que vous pensiez obtenir en m’épousant, c’est bien cela ?
Paul n’eut pas à répondre, elle lisait la vérité dans ses yeux pleins de colère.

-dès que j’ai accepté de vous épouser, vous étiez déjà en train d’imaginer comment dépenser mon argent ! Ses yeux verts scintillaient des larmes. Quel genre d’homme êtes vous donc ?
-Ne soyez pas stupide ! Naturellement je vous aimais. Sinon, je ne vous aurai jamais demandé de m’épouser
-Aimer ? vous me prenez pour une idiote…Je l’étais en me croyant amoureuse de vous…Mais c’est vous l’idiot…Il est vrai que mon père a organisé mon prétendu mariage avec Lord Westland, mais il ne m’a pas acheté…Mon père a rien perdu de sa richesse..J’ai toujours ma dote…Et vous l’avez perdu et moi-même…



Depuis ce jour, Megan se méfit des hommes..Elle joue, flirte avec eux sans rien donner à leur tour. Elle retourne à Angleterre, pour ne plus revenir en Ecosse, son pays natale où ses mauvais souvenirs la poursuivent…Agée de 19 ans, elle faisait sa petite vie à la cour d'Angleterre, se faisant des connaissances, des amis...On voyait d'un mauvais oeil le comportement de la jeune lady surtout de la part des femmes de la cour, Megan passait son temps à flirter s'amuser...A 21 ans, Megan of Scotland hérita du titre de duchesse, à la mort de son père qu’elle n’a plus revu depuis son retour. D’ailleurs elle a toujours des nouvelles de son oncle et sa tante, ils se voient souvent. C’était eux, sa vraie famille. Son frère, Connor qui vivait à Versailles avait certaines connaissances en Angleterre, une maitresse, appelée Charlotte de Lysère, était l'une des femmes qui n'aimaient guère la jeune duchesse Of Scotland. Celle ci envoya un courrier à Connor afin de le prévenir que sa soeur avait un comportement irresponsable, une mauvaise réputation à la cour. Alarmé, et connaissant bien sa soeur sur ses penchants masculins, Connor fit le voyage de Versailles en Angleterre pour ramener sa soeur avec lui à Versailles. Bien entendu, Megan était guère d'accord, mais elle n'eu pas le choix.
Voyant pour la premiere fois Versailles de ses propres yeux, Megan savait qu'elle allait s'y plaire. Sachant qu'elle était surveillée de très près par son frère, Connor, cela ne l'empêche pas de s'amuser à sa manière et se déguiser en homme de peuple quand elle le veut.

Vivant à la cour de Versailles, son paradis à elle, elle avait fait son petit nid douillet..Et elle était l’une des meilleures espionnes du Roi de France, Louis XIV.


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 08.08.09 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 15:25

Petite scène à Versailles:

Clic.

La petite tige de métal chatouillait le mécanisme, mais la serrure ne s’ouvrit pas pour autant. La silhouette accroupie devant le tiroir du bureau retroussa la manche de son manteau et fit une nouvelle tentative de sa main gantée.
Clic. clic. Toujours pas de succès.


-Nom d’un chien !
Le juron avait été proféré à voix si basse qu’il ne fit pas plus de bruit, dans la pièce, que le murmure des tentures damassées qu’agitait la brise s’engouffrant par la fenêtre ouverte.
-Vous vous y prenez très mal.

La main gantée se figea sur la serrure. Puis la silhouette se retourna, révélant un visage masqué par un loup soie noire. La trop faible lumière dispensée par le clair de lune empêchait le comte de Branford de distinguer la couleur des yeux qui se cachaient derrière ce masque de carnaval. D’autant que l’acuité de sa vision était quelques peu malmenée par l’alcool qu’il avait ingurgité. Cependant, l’ébriété n’avait pas enlevé au comte toute sa perspicacité. Les courbes gracieuses qu’il devinait sous le manteau noir laissaient augurer qu’il ne s’agissait pas là d’un cambrioleur ordinaire…

-Je vous suggère de tenir la tige métallique entre le pouce et l’index, ajouta t-il. Et en se levant du fauteuil où il était assoupi, il traversa la pièce avec une étonnante rapidité et vint s’accroupir à côté de la visiteuse.
-Comme ceci, reprit t’il en s’emparant de l’objet que la jeune femme tenait à la main. N’obtenant pas plus de succès pour ouvrir le tiroir, il examina de plus près l’objet et s’esclaffa.


-Pas étonnant que vous n’y arriviez pas..Une épingle à cheveux ! Non contente d’être assez inconsciente pour tenter de cambrioler notre hôte alors qu’il est chez lui, vous n’avez même pas la présence d’esprit de vous munir des bons outils !
Les prunelles, derrière le masque brillèrent d’indignation. Maintenant qu’il était plus près, Branford pouvait distinguer leur couleur. Elles étaient vertes. D’un vert de jade, avec des reflets ambrés.

-je n’ai pas besoin de vos lumières pour savoir qu’une épingle à cheveux n’est pas l’idéal, répliqua telle d’un ton sarcastique. J’avais pris soin de m’équiper avant de venir mais mes outils sont tombés pendant que je grimpais pour atteindre la pièce…
-je ne suis pas assez ivre pour me satisfaire d’une aussi piètre explication,
grommela Branford.
Il n’était pas non plus assez ivre pour ne pas s’apercevoir que la jeune inconnue avait rougi, du moins pour ce qu’il pouvait voir de ses joues, cachées, au bas du masque. Cette découverte le titilla étrangement.


-De toute façon, vous n’êtes pas une professionnelle,
décréta le comte avec arrogance.
L’élocution de l’inconnue trahissait une naissance aristocratique, et un fort accent prononcé écossaise. Et son manteau ne pouvait appartenir à une fille du peuple. C’était un vêtement d’excellente qualité. Quand à sa chevelure dissimulée sous la capuche, elle dégageait une fragrance subtile lavande, qui ne pouvait provenir que des meilleurs parfumeurs de la ville. La raison de sa présence en ces lieux et dans ces circonstances pour le moins inattendues, n’en étaient que plus intrigantes.
Ignorant les dires du comte, l’inconnue releva le menton d’un air de défi
.

-Faites-moi le plaisir de vous écarter. Vous bouchez le peu de lumière.
Branford se recula légerement, mais resta accroupi à côté d’elle.
-Vous n’avez pas peur que je donne l’alarme ?
-alertez toute la maison si ça vous chante,
marmonna t-elle alors qu’elle avait repris ses manœuvres avec le tiroir

Jusqu’à la rencontre avec cette inconnue, la soirée s’était révélée catastrophique. Comme la plupart des soirée qu’il avait passées depuis son retour à Versailles, du reste. S’il avait accepté de se rendre au diner du marquis, c’était uniquement parce que la compagnie d’étranger lui était encore préférable aux heures solitudes dépressive. Mais il avait vite regretté son choix..Le marquis n’était qu’un vulgaire soudard. Et la partie fine n’était pas pour lui plaire, malgré les rumeurs peu flatteuses qui couraient sur sa moralité. Oh, certainess de ces rumeurs n’étaient pas dénuées de fondement, en vérité. Sa passion des cartes et son penchant supposé pour séduire les femmes mariées étaient à peine éxagérés. Quand à son habileté au tire, comme au maniement de l’épée, les deux gentlemen qui l’avaient récemment croisé sur le terrain de duel aurait pu témoigner, si leurs blessures ne les avaient obligés à garder le lit.

Cependant, la perspective de terminer la soirée au milieu d’une orgie à même le tapis du salon ne l’avait pas interessé. Branford préférait choisir librement ses partenaires. Et il n’avait pas besoin de témoin pour ses étreintes charnelles. Il avait donc commencé à boire, puis il était discrètement monté à l’étage, dans l’intention de s’octroyer quelques verres supplémentaires avant de s’éclipser. Sauf que maintenant, il n’avait plus l’intention, et envie de partir
.

-Essayez encore, en donnant une impulsion avec votre index.
Joignant le geste à la parole, il guida la main de la jeune femme. La serrure finit par céder.
-Voilà…Il souriait, espérant un remerciement, mais il en fut pour ses frais. L’inconnue s’empressa de fouiller dans le tiroir ouvert.

-Que cherchez vous ? demanda t-il. Dunster vous aurait il refusé un bracelet qu’il vous avait promis ? Ou aurait il négligé d’en payer la facture ?
L’inconnue le fusilla brièvement du regard, avant de continuer sa tâche. Elle avait sorti une liasse de papiers qu’elle examinait attentivement.

-Si vous m’expliquiez….. ?
Du bruit, dans le couloir, interrompit la question de Branford. Des pas se dirigeaient vers la chambre, dans un concert d’exclamations.
-Damnation ! s’exclama la jeune femme qui s’était redressée, les documents serrés dans sa main. Elle inspecta la pièce du regard, à la recherche d’une cachette, avant de paraître jeter son dévolu sur les draperies qui encadraient la fenêtre.


-Trop tard….murmura Branford, convaincu qu’elle n’arriverait pas à les atteindre à temps. Quelqu’un, dans le couloir, tournait déjà la poignée de la porte. Pour quelque étrange raison, il se crut obligé de venir en aide à la jeune inconnue. Il lui attrapa le bras.
-Lachez moi….
Elle n’eut pas le temps d’en dire davantage. Branford s’était emparé de ses lévres. Ignorant les protestations étouffées de l’inconnue, il la souleva par la taille pour l’asseoir sur le bord du bureau, sans cesser de l’embrasser. Tandis qu’une main, il la tenait serrée contre lui, de l’autre il retroussait ses jupes sans vergogne. Il nota au passage, qu’elle avait les jambes longues et fines. Son audace emplifia la fureur de l’inconnue. Elle voulut le repousser mais il l’embrassa avec fougue.

-Et bien ! fit une voix depuis la porte. J’aurai dû me douter que la réputation de Branford n’était pas usurpée ! Il n’a pas mis longtemps à chevaucher une femelle.

Du coin de l’œil, Branford aperçut le marquis Dunster, accompagné d’un de ses amis.

-On dirait que cette sauvageonne vous donne du fil à retordre ; continua Dunster voyant la femme se débattre. Quand vous aurez réussi à lui mettre une selle sur les reins, vous pourrez peut être me passer les rênes.
-Trouvez vous d’autres montures, messieurs. Je ne suis pas près d’avoir fini de dresser celle-ci


L’inconnue eut un haut de cœur. Craignant qu’elle ne se livre à un éclat, Branford la secoua par les épaules.
-Tenez vous tranquille, idiote, lui murmura à l’oreille. Branfort se tourna vers les hommes.

-Donc messieurs, si vous étiez assez aimables pour refermer la porte derrière vous…
-Vous n’aimez pas partager à ce que je vois
, répliqua Dunster..C ‘est bien dommage

-Allez, venez, Milord,
fit la catin en tirant le marquis par le bras. Et un dernier regard pour la silhouette en partie cachée par Branford, elle ajouta avec mépris.
-j’ai des amies en bas, qui auront mieux à vous offrir que ce sac d’os.
La porte se referma sur eux, poursuivis par les rires de ces gens, laissant le couple.

-Espèce de sale goujat ! éclata celle-ci et elle lui assena une gifle bien sentie.
Nom d’un chien ! Pesta Branford, éberlué. Où donc cette femme avait elle appris à frapper aussi fort ?
-Vous pourriez me témoigner plus d’égards, jeune ingrate ! je vous ai sauvé la mise !
-Vous avez surtout failli ravir ma vertu !


En disant cela, elle s’aperçut que ses jupes étaient toujours retroussées, et , rougissante, elle s’empressa de remettre de l’ordre dans sa toilette, avant de sauter à bas de son perchoir. Branford, qui massait la joue, ne put s’empêcher de s’esclaffer.


-Ma chère, si j’avais brigué votre vertu, elle serait déjà en ma possession.
-Arrogant personnage !

Comme il lui tenait toujours le bras, elle voulut se libérer.
- Lâchez-moi ! siffla telle entre ses dents. Je ne tolérerai pas vous me touchiez une seconde de plus.

-Je ne vous relacherai pas tant que vous n’aurez pas répondu à quelques questions
.

Branford avait froncé les sourcils, pour l’intimider. D’ordinaire, ce genre de regard suffisait à mettre au pas les soldats qu’il avait sous ses ordres, ou les traitres qu’il voulait soumettre à un interrogatoire. Il n’y avait pas de raison que ça ne marche pas avec une jeune femme, si effrontée soit-elle.
-Pour commencer, reprit-il, j’aimerais savoir qui vous êtes. Et ce que vous êtes venue chercher dans ce tiroir. Son expérience militaire, cependant, ne l’avait pas préparé à recevoir un coup de pied dans le tibia.

-Par l’enfer !

L’inconnue profita de l’effet de surprise pour s’enfuir vers la fenêtre, prenant au passage le carnet, posé sur le bureau. Ses réflexes ralentis par l’alcool, Branford voulut l’attraper par le col de son manteau mais ses doigts ne saisirent que le vide…Enfin pas tout à fait, il se retrouva avec une chaîne en or dans la main. En se brisant, le bijou laissa échapper une médaille, qui tomba à terre..
Pendant ce temps, l’inconnue avait bondi sur le bord de la fenêtre et son manteau flottant autour d’elle comme une corolle, elle sauta dans le vide.


-Bon sang de bon sang ! Ecœuré, Branford la vit disparaître dans les ombres du parc. Lui, que l’on surnommait le chat noir, le meilleur espion de l’Angleterre, joué par une femme ? Cette idée lui fit plus d’effet qu’un sermon moralisateur. Si une créature du sexe faible parvenait à le duper aussi facilement, il était grand temps qu’il arrête l’alcool ! Après un dernier regard en direction des bosquets, il referma la fenêtre.
Un reflet métallique attira soudain son regard et il se souvint du médaillon destiné à être par un homme. Malgré la platine de l’âge, qui avait émoussé sa gravure, Branford put discerner un blason. A qui donc pouvait appartenir ce bijou ? A un mari ? Un amant ?
Quoi qu’il en soit, grâce au blason, il serait facile de découvrir son origine. Partant de là, Branford était convaincu d’arriver à percer l’identité de la jeune femme. Il retrouva le sourire. L’inconnue avait peut être gagné la premiere manche, mais la bataille ne faisait que commencer…



_______________________

Petit résumé de ses relations



Ah la voici ! entendit Megan une amie déclarer de sa voix douce et mélodieuse. Megan franchit le seuil, arborant son plus beau sourire…qui s’évanouit aussitôt. Alors que son amie se précipitait vers elle, louant son élégance avec force exclamation admirative, Megan resta figée, clouée sur place à la vue de l’homme qui passait son temps à la suivre depuis quelques temps. Il la toisait ostensiblement, son regard remontant hardiment le long de sa silhouette pour, finalement rencontrer le sien.
Je vous présente Olivier de Montaletdit son amie.

Tandis qu’elle sortit de son appartement, la libertine Of Scotland se dirigea vers le parc, longeant le bassin, elle croisa Elodie de Froulay, son amie par similitude, toujours habillée de son uniforme mousquetaire, elles se lancèrent un regard complice. Megan pénétra dans la salle de réception après avoir salué au passage et remercier son ami Adrien Goutelin de son aide précieuse, en se postant devant la porte secrète où la jeune libertine passait .

La salle de réception, une belle pièce toute d’or et de pourpre au décor chargé. Dans la chaude lumière tombant des lustres étincelants, de longs cortèges de couples exécutaient une danse folklorique. Megan leva les yeux vers ses chevaliers servants, s’amusant secrètement du contraste qu’ils formaient. Elle tourna vers le visage, balayant la salle de son regard remplis de curiosité malicieuse, et rencontra le regard de sa chère amie, Mary Of Monaghan, lui adressa un sourire complice qui d’ailleurs un jeune courtisan lui faisait la cour. Elle les observait discrètement quand elle sentit un regard inquisiteur posé sur elle, elle tourna le regard et vit sur le côté, une femme s’approchait, longeant le mur de la salle, jouant avec son éventail, lançant un regard à la jeune libertine, qui celle-ci lui rendit en levant le menton d’un air fier..Alaina Of Cork Megan se demanda bien ce qu’elle lui voulait, toujours présente aux endroits où elle se trouvait. Remontant son éventail à la hauteur de son visage, elle se tourna vers ses chevaliers servants quand au moment où elle croisa le regard d’un homme de sa connaissance, un homme en qui elle savait, elle avait eu le malheur de rencontrer et de lui dire « Le roi vous en remercie » que la curiosité l’avait piqué..Et il ne cesse de vouloir venir à elle dans l’intention de lui poser des questions..Philippe de Lorraine


Dernière édition par MEGAN OF SCOTLAND le 13.08.09 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime06.08.09 15:58

Un dernier poste attendant votre verdict Smile

J'ai enfin terminé ma fiche de présentation, et je m'excuse à l'avance de mes fautes d'orthographe si il y en a. Razz
J'espère que l'histoire vous ira...Je ne savais pas si je devais faire une histoire du même genre de l'ancienne Megan, enfin si ça pose un problème, vous me le dites, j'essairai d'y remédier.. Smile
Revenir en haut Aller en bas


Louis XIV

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime08.08.09 14:11

Bienvenue !

Non ne surtout pas copier l'ancienne Megan, vu qu'elle n'est pas restée longtemps et chacun a sa vision du personnage. J'aime beaucoup ta fiche bien que tu n'aies pas respecté le résumé du personnage. Surtout tu as oublié les liens de ton perso que je te rappelle ici :

Spoiler:
 

Seule Mary a fini sa fiche donc tu peux aller la lire pour t'en inspirer. Tu peux les placer en quelques lignes dans ton histoire. Et je pense qu'après tu seras certainement validée car j'aime beaucoup ton histoire !

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime10.08.09 22:58

Je suis vraiment désolée pour le non respect du résumé du personnage...je l'ai lu au début..Et ensuite en réfléchissant aux scénarios, et à l'histoire, j'ai complétement oublié certains points, sur le frère de megan, le déroulement et son entrée à la cour d'Angleterre.

Alors j'ai préféré rajouter quelques trucs l'histoire, rajoutant qu'elle a un frère..le fait qu'elle va à la cour d'Angleterre..J'ai essayé de faire sans trop toucher à mon histoire pour que ça soit quand même cohérent..C'est dur de retravailler l'histoire Razz

Pour les liens j'ai changé également, mais pas dans l'histoire, ça me compliquait trop.

Espèrant que cela vous ira Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime13.08.09 13:15

Encore un dernier post pour prévenir que finalement j'ai mi mes liens dans mon histoire mais tout à la fin, j'ai essayé, j'espère que ça ira Razz
Revenir en haut Aller en bas


Louis XIV

« s i . v e r s a i l l e s »
Côté Coeur: Belle et douce Amy, l'unique. Peu importe mon alliance ...
Côté Lit: Avec ma femme au nom du devoir conjugal, avec la Reine de mon coeur au nom d de l'amour
Discours royal:



ADMIN ROYAL
L'Etat, c'est Moi

Âge : 28 ans
Titre : Roi de France
Missives : 1184
Date d'inscription : 26/08/2006


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime17.08.09 20:46

On va dire que c'est bon car j'aime énormément ton histoire et ce personnage !
Je te valide alors.

Tu peux passer à la gestion pour liens, rangs ... et jouer !
Bon jeu parmi nous Smile

______________________



« C'est toujours l'impatience de gagner
qui fait perdre. »
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar



Invité


Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime17.08.09 22:24

Merci, ravie qu'elle te plaise Smile

Enfin, je peux commencer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé








Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]   Fiche de  MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche de MEGAN OF SCOTLAND La libertine de Versailles [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Fiche Technique de Diego
» ? Fiche Technique ? ? Bara Emi ?
» [Validée]Fiche Technique de The Belette !
» Il se dit à Versailles que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AU TEMPS DE VERSAILLES :: 
DE L'AUTRE CÔTE DU MIROIR
 :: Archives :: ANCIENS TOPICS
-
Sauter vers: